GG Allin

ÔĽŅ
GG Allin

GG Allin (Kevin Michael Allin) (29 ao√Ľt 1956 ‚Äď 28 juin 1993) √©tait un chanteur punk hardcore connu pour ses performances sc√©niques qui incluaient des actions transgressives telles qu'Allin d√©f√©quant sur sc√®ne, s'auto-mutilant, chantant nu, mettant les gens au d√©fi de lui faire une fellation, et de multiples actes de violence envers le public. Bien que plus r√©put√© pour son jeu de sc√®ne que pour sa production muscicale, il enregistra de fa√ßon prolifique avec plusieurs groupes, pas seulement du punk rock, mais aussi du discours, de la country et un type de rock inspir√© des Rolling Stones.

Sommaire

Biographie

Enfance

Il est n√© Jesus Christ Allin au Weeks' Memorial Hospital, √† Lancaster, New Hampshire, aux √Čtats-Unis[1]. Ce nom proph√©tique lui a √©t√© donn√© car son p√®re Merle Allin, Sr. (un homme religieux et asocial, alors √Ęg√© de 32 ans) avait dit √† sa femme, alors √Ęg√©e de 21 ans, qu'un ange lui √©tait apparu et lui avait dit que son fils nouveau n√© serait un grand homme, dans la veine du messie[2],[3]. Dans sa jeunesse, son fr√®re a√ģn√©, Merle Allin, Jr., qui √©tait incapable de prononcer "Jesus" correctement et l'appelait continuellement "Jiji", a transform√© son pr√©nom en "GG". La famille vivait dans une cabane en rondins sans eau ni √©lectricit√©. Le p√®re d'Allin, qui interdisait toute conversation √† la maison une fois la nuit tomb√©e, √©tait d√©crit comme abusif et mentalement instable, m√™me si GG n'a jamais utilis√© cela comme excuse pour aucune de ses excentricit√©s.

Peu après avoir commencé l'école, sa mère changea son nom légal en Kevin Michael Allin (le 2 mars, 1962 selon son certificat de naissance). Arleta avait autorisé son nom de naissance à subsister jusqu'à ce jour. Cependant, avec la santé mentale de son mari se détériorant, sa mère changea son nom afin de donner à Allin une chance de vivre une enfance normale, libre de moqueries.

GG fut consid√©r√© comme inadapt√© d√®s le coll√®ge, et plac√© en enseignement adapt√©, il redoubla une ann√©e. Il √©tait connu pour se rebeller en venant aux cours habill√© en drag queen (sa photo de classe de premi√®re le montre ainsi). Quand interrog√© √† propos de son enfance, GG a √©t√© cit√© comme la d√©crivant ¬ę Tr√®s chaotique. Pleine de changements et de dangers. Nous vendions de la drogue, volions, entrions par effraction chez les gens, dans leurs voitures, etc. Nous avons fait ce que nous voulions pour la plus grande partie - y compris tous les groupes dans lesquels nous avons jou√©. Les gens nous ha√Įssaient d√©j√† √† cette √©poque. ¬Ľ[4]

Débuts

Certains de ses premiers enregistrement furent en tant que batteur. Au lyc√©e, il avait d√©j√† un penchant pour les actions th√©√Ętrales et provocantes. Lors d'un de ses premiers concerts (un bal de lyc√©e), il arracha les d√©corations et tout le monde applaudit. Un des premiers concerts d√©clencha m√™me une √©meute. Il √©crit deux chansons avec le groupe Malpractice en 1977 et joua aussi de la batterie sur le single (Galileo/Jesus Over New York) pour le groupe Stripsearch en 1981.

Ses premi√®res ann√©es en tant que leader furent avec the Jabbers (1977 ‚Äď avril 1984). The Jabbers enregistr√®rent plusieurs chansons sur lesquelles Allin jouait de la batterie et chantait les paroles. En 1980 vint la premi√®re r√©alisation d'Allin, Always Was, Is And Always Shall Be. √Ä ce moment, Allin √©tait un leader punk rock standard dans la veine d'Iggy Pop et Stiv Bators. Il fut m√™me encadr√© √† un point par le v√©t√©ran de l'industrie musicale (et producteur des Dead Boys) Genya Ravan. Des tensions internes aux Jabbers commenc√®rent √† cro√ģtre alors qu'Allin devenait de plus en plus incontr√īlable, m√©chant, et sans concessions. The Jabbers se s√©para, et ses membres prirent des chemins diff√©rents. Son addiction aux drogues commen√ßa √† cette √©poque.

Du d√©but √† la fin des ann√©es 1980, Allin fut √† la t√™te de nombreux groupes. Entre autres The Cedar Street Sluts, The Scumfucs en 1982, et The Texas Nazis en 1985. Cependant, Allin restait dans la sc√®ne underground et n'√©tait pas encore une ic√īne viable du hardcore sur la sc√®ne de la c√īte est. Le 13 mars, 1986, Tracy Deneault donne naissance √† une fille qu'elle a eu avec Allin. On sait peu sur cette fille, Nicoann Deneault. Certaines sp√©culations veulent que la petite photo dans la main gauche du cadavre d'Allin lors de ses fun√©railles √©tait la photo de Nicoann, bien qu'il paraisse plus probable qu'il s'agisse de GG Allin tr√®s jeune[5],[6]. Tracey Deneault et GG ne se mari√®rent jamais. Tracey √©tait une adolescente qu'Allin choisit quand sa femme, Sandra Farrow - son amour d'enfance et un mannequin, demanda le divorce. Allin se retira dans une cabane dans le New Hampshire o√Ļ il √©crit ce qui est consid√©r√© comme sa premi√®re ¬ę grande Ňďuvre ¬Ľ, Eat My Fuc.

Bien que restant un marginal, Allin obtint une audience plus large avec la publication par Reachout International Records (ROIR) de Hated In The Nation (1987), une publication sur seule cassette à cette époque, qui contenait plusieurs morceaux de son catalogue, alors introuvable, avec The Jabbers, The Scumfucs and Cedar Street Sluts. La bande présentait aussi plusieurs nouveaux enregistrements, studio et live, avec un groupe d'all-stars assemblé par le producteur, journaliste de Maximumrocknroll, et patron des débuts d'Allin, Mykel Board. Ce groupe comprenait Jay Mascis de Dinosaur Jr. à la guitare, et Mark Kramer, producteur/musicien de Bongwater à la basse.

Carrière

De la moiti√© √† la fin 1980, Allin √©tait r√©solument h√©ro√Įnomane, alcoolique, fumeur intensif et abusait en moyenne de tous les toxiques qu'on lui proposait. Il √©tait mal habill√© et se lavait rarement. √Ä ce point, Allin commen√ßa aussi √† utiliser des laxatifs avant ses concerts puisque la d√©f√©cation √©tait devenue un num√©ro de sc√®ne habituel pour lui. Allin se d√©crivait comme ¬ę le dernier vrai rocker. ¬Ľ Il entendait par l√† que la musique rock elle-m√™me avait commenc√© comme une figuration du danger, de l'anti-autoritarisme, de la r√©bellion, mais avait √©t√© largement r√©cup√©r√©e par les corporations et les soucis d'argent. La musique et les performances sc√©niques d'Allin √©taient par cons√©quent destin√©es √† rapprocher le rock de ses racines, √† le reprendre d'entre les mains du syst√®me corporatif. Certains de ses supporters plaident qu'il marquait l√† un point, sp√©cialement au regard du syst√®me de cooptation des corporations.

Allin idol√Ętrait la l√©gende de la musique country Hank Williams, Sr., et se consid√©rait comme son √Ęme sŇďur. Tous les deux √©taient relativement solitaires et √©trangers aux autres, tous les deux utilisateurs r√©guliers de toxiques, ils n'avaient que peu, si ce n'est pas de possessions, et voyageaient √† travers le pays sans r√©pit. Les productions acoustiques de GG Allin, particuli√®rement pr√©sentes sur The Troubled Troubador, furent fortement influenc√©es par Williams. Il enregistra ses propres versions de Family Tradition par Hank Williams, Jr., et Longhaired Redneck par David Allan Coe, intitulant ses versions respectivement Scumfuc Tradition et Outlaw Scumfuc. Plus tard, GG Allin produit un autre album country Carnival of Excess.

Durant cette période, Allin collabora avec Bulge (aussi connu comme le Boston hardcore punk trio Psycho, sur l'album Freaks, Faggots, Drunks and Junkies), The Aids Brigade (avec l'horrible Expose Yourself To Kids de 7 minutes) et The Holymen (You Give Love a Bad Name). Allin commença aussi à donner de nombreux spectacles de discours. Des vidéos de ces shows existent mais sont rares. C'est durant cette période qu'Allin enregistra son album Murder Junkies produit par New Rose Records avec le groupe ANTiSEEN. Cet album contenait 10 chansons normales et 10 chansons parlées. À part Freaks, Faggots, Drunks and Junkies, Allin considérait cet album comme le plus professionnel et propre des albums explorant sa personnalité et définissant sa philosophie de vie. C'est aussi à ce moment qu'Allin enregistra l'album War In My Head - I'm Your Enemy sorti sur Awareness Records avec le groupe Shrinkwrap. Cet album en particulier est composé d'une chanson de 45 minutes, collage de discours mis en musique par Shrinkwrap.

Ne voulant pas chercher d'emploi stable, Allin subsistait en vendant ses propres albums. Il prétendait aussi avoir commis plusieurs actes criminels tels qu'effractions, vols et agressions. Allin était par ailleurs fasciné par les serial killers. Il écrivit et rendit visite plusieurs fois à John Wayne Gacy dans sa cellule et Gacy a peint un portrait d'Allin.

√Ä ce moment, les performances sc√©niques d'Allin, qui infligeaient souvent des d√©g√Ęts consid√©rables aux salles et √† l'√©quipement sonore, √©taient r√©guli√®rement arr√™t√©es apr√®s quelques chansons par la police ou les propri√©taires des salles. Allin fut plusieurs fois poursuivi pour violences en r√©union et exhibitionnisme. Sa tourn√©e continuelle √©tait interrompue seulement par la prison ou de longs s√©jours √† l'h√īpital pour des fractures, des septic√©mies et autres traumatismes.

Une autre particularit√© des performances d'Allin √©tait ses menaces continuelles de suicide. En 1988, Allin √©crit √† Maximumrocknroll disant qu'il se suiciderait en sc√®ne lors d'Halloween 1989. Cependant, il √©tait en prison quand ce jour arriva. Il r√©it√©ra sa menace chaque ann√©e suivante mais finit emprisonn√© chaque Halloween suivant. Quand on lui demandait la raison du non respect de ces promesses, ou de ses d√©f√©cations sur sc√®ne, Allin r√©pondait, ¬ę Avec GG, tu n'obtiens pas ce que tu attends ‚ÄĒ tu obtiens ce que tu m√©rites[7]. ¬Ľ Il d√©clara aussi que le suicide devait seulement √™tre utilis√© quand la personne concern√©e √©tait au top, rencontrant l'au-del√† au meilleur d'elle-m√™me, et pas au pire[8].

Entre la fin des années 1980 et le début des années 1990, les séjours en prison d'Allin se firent plus réguliers et plus longs. Il purgea une peine particulièrement longue du 22 décembre 1989 au 26 mars 1991 après avoir été accusé du viol avec torture d'une femme à Ann Arbor, Michigan (il plaida no contest, une alternative américaine au coupable/non coupable).

Dans une √©valuation psychologique faite au cours du proc√®s, Allin fut jug√© comme ayant au moins une intelligence moyenne, d√©crit comme ¬ę courtois, coop√©ratif et candide ¬Ľ. L'√©valuateur anonyme nota qu'Allin n'apparaissait pas psychotique et semblait √† l'aise avec son style de vie non orthodoxe mais qu'il avait un comportement correspondant √† un trouble de la personnalit√© borderline, des sympt√īmes de masochisme et narcissisme.

Durant le jugement, Allin clama son innocence, déclarant que la femme avait participé de sa propre volonté. Il y avait des éléments dans le dossier laissant entendre que la femme, une de ses admiratrices, s'était jetée sur lui pour se faire de la publicité. Comme noté dans le rapport clinique, les témoins offrirent des témoignages contradictoires à la police, déclarant d'abord qu'elle avait été attaquée par trois hommes. Ce n'est que plus tard qu'elle accusa Allin.

C'est durant cette d√©tention qu'Allin se sentit pouss√© par sa vie et sa ¬ę mission ¬Ľ comme il la d√©finissait. Il √©crivit le GG Allin Manifesto (1990) durant cette p√©riode. Entre temps, sa notori√©t√© grandissante entra√ģna des apparitions sur Morton Downey, Jr., Geraldo, The Jerry Springer Show et un √©pisode m√©morable de The Jane Whitney Show.

À la fin de cette période, l'apparence physique d'Allin devint radicale. Il rasa sa tête, enleva le milieu de sa moustache à la Genghis Khan, teignit sa barbe en rouge et rasa son corps en entier. De plus, il finit progressivement recouvert par de nouveaux tatouages faits maison de piètre qualité, et par les cicatrices de ses performances scéniques.

Décès

La tombe de GG Allin √† Littleton, New Hampshire (√Čtats-Unis).

Malgr√© ses menaces d'un suicide sur sc√®ne, Allin mourut d'une overdose d'h√©ro√Įne le 28 juin 1993, dans l'appartement d'une amie √† New York, situ√© 29 Avenue B, Manhattan. Il √©tait √Ęg√© de 36 ans. Son dernier concert fut donn√© dans un petit club appel√© The Gas Station √† New York. La vid√©o de la balance, du concert et de sa suite sont pr√©sents sur la version DVD de Hated: GG Allin and the murder junkies. Pour ce dernier concert il fit quelques chansons avant que le courant soit coup√©, apr√®s quoi il d√©grada la salle puis s'en alla √† travers les rues de New York, nu, couvert de sang et d'excr√©ments, entour√© de centaines de fans qu'il embrassait volontiers. Sans doute, l'un des plus hallucinants concerts de l'histoire du rock.

Apr√®s √™tre arriv√© √† l'appartement de son amie, Allin sniffa de l'h√©ro√Įne, puis perdit connaissance. Certains des f√™tards pos√®rent pour des photos aux c√īt√©s d'un Allin ayant perdu connaissance, ignorant qu'il √©tait d√©j√† mort. Le matin suivant, quelqu'un remarqua qu'Allin reposait toujours, immobile, et appela une ambulance, mais Allin √©tait d√©j√† mort √† l'arriv√©e des secours.

√Ä ses fun√©railles, le corps bouffi et d√©color√© d'Allin √©tait habill√© avec son blouson de cuir noir, et un slip de sparadrap. Il avait une bouteille de Jim Beam √† ses c√īt√©s dans son cercueil, selon ses vŇďux (publiquement exprim√©s dans sa balade country acoustique, When I die). Suivant les souhaits de son fr√®re, le croque-mort n'a pas lav√© le d√©funt (qui sentait fortement les excr√©ments), ni appliqu√© de maquillage. Les fun√©railles se transform√®rent en f√™te acharn√©e. Les amis pos√®rent avec le corps, mirent de la drogue et du whisky dans sa bouche, et baiss√®rent le slip de sparadrap pour prendre des photos de son p√©nis. Comme les fun√©railles touchaient √† leur fin, son fr√®re mit une paire d'√©couteurs √† Allin. Ces √©couteurs furent reli√©s √† un lecteur portable dans lequel fut ins√©r√© une copie de The Suicide Sessions. La vid√©o de ses fun√©railles est disponible √† l'achat, c'est aussi un bonus du DVD Hated.

À l'époque de sa mort, Allin envisageait un album et une tournée européenne. Il en parlait avec enthousiasme à un ami quelques heures avant sa mort.

GG Allin fut enterré le 3 juillet 1993 au cimetière Saint Rose de Littleton, New Hampshire.

Un aperçu de sa carrière

Même si GG Allin a eu peu de succès commercial, il est devenu célèbre pour ses performances scéniques violentes, provocatrices, et sa personnalité singulière et implacable.

Il y a toujours eu des sp√©culations sur la sant√© mentale d'Allin. Setve Huey √©crit : ¬ę Peu des associ√©s d'Allin ont ni√© que son comportement erratique √©tait s√Ľrement le r√©sultat de probl√®mes mentaux aggrav√©s par ses abus de drogues ; beaucoup sp√©cul√®rent sur la possibilit√© d'un d√©doublement de la personnalit√©, un homme qui passerait tr√®s vite de l'amabilit√© √† la violence, de l'intelligence √† l'incoh√©rence, de l'auto-d√©rision au narcissisme. Et si Allin n'√©tait pas un sociopathe clinique -- comme le sugg√®rent sa personnalit√© publique et ses interviews -- il en √©tait tr√®s proche[1]. ¬Ľ

L'opinion critique sur la musique et les enregistrements d'Allin est universellement m√©diocre : Steve Huey d√©clare que ¬ę L'int√©gralit√© de la production d'Allin se classe comme peut-√™tre la pire musique jamais enregistr√©e[9] ¬Ľ, alors que Ian McCaleb √©crit que la discographie d'Allin ¬ę est un semi-remorque d'obsession pu√©rile, de concupiscence d√©mente et d'humour au niveau du slip[10]. ¬Ľ

Cependant, la r√©putation d'Allin n'a fait que cro√ģtre depuis sa mort, et il a un petit mais d√©vou√© cercle de fans. Les membres du groupe de rock issu de Philadelphie CKY et de l'artiste country/punk hors-la-loi Hank Williams III ont mentionn√© GG Allin comme une majeure influence pour leur musique. Le groupe CKY joue r√©guli√®rement une version de la chanson de GG, Bite it you scum, lors de leurs tourn√©es. Durant leur tourn√©e 2003, Out On The Noose Again, le fr√®re de GG Merle a jou√© de la basse sur la chanson avec CKY. Dans le quatri√®me opus de la s√©rie vid√©o CKY, le guitariste Chad Ginsburg rend visite √† la tombe d'Allin lors d'une tourn√©e, puis boit une bouteille de Jim Beam enti√®re et urine sur la tombe de GG. Williams a en partie d√©di√© son album 2006 intitul√© Straight To Hell √† Allin.

Certains des albums d'Allin, surtout les versions originales, se commandent souvent √† un prix tr√®s √©lev√© chez les collectionneurs. Sur une des conversations t√©l√©phoniques enregistr√©es sur le CD posthume Troubled Troubador, Allin dit son √©tonnement devant les prix √©lev√©s auxquels ses premiers disques, incluant les singles Malpractice et Stripsearch (sur lesquels il ne jouait que de la batterie) se vendent. La raret√© des versions originales faites avec les Jabbers et les Scumfucs est une des raisons pour lesquelles sont sorties la compilation et l'album Hated In The Nation en 1987. Aux c√īt√©s des sorties officielles, beaucoup de vid√©os et d'albums bootleg ont √©t√© publi√©s ind√©pendamment avec ou sans son accord.

Quel que soit le r√©f√©rent, la plupart des albums de GG Allin furent enregistr√©s en amateur, m√™me selon les standards punk rock, qui consid√®rent souvent l'amateurisme comme une vertu. Cela est principalement d√Ľ √† la faiblesse de ses budgets d'enregistrement. Il ne re√ßut jamais le soutien des grands labels pour la distribution, m√™me si √† un moment il signa avec Enigma Records pour un album, contrat sign√© pendant sa peine de prison au Michigan. Une publicit√© fut alors r√©alis√©e pour cet album, bien qu'il ne fut jamais produit du vivant d'Allin ; l'album, l'enregistrement live Anti-Social Personality Disorder, fut en effet publi√© √† titre posthume, dans un premier temps par Ever Rat Records, puis par Awareness Records. La plupart de sa discographie fut auto-produite sur vinyle ou cassette, ou au travers de petits labels ind√©pendants comme Orange Records de David Peel et Black And Blue Records.

Le public venait souvent aux concerts d'Allin moins pour la musique que pour assister √† ses performances sc√©niques qui incluaient Allin chantant nu, attaquant le public et parfois les membres de son groupe, d√©f√©quant, urinant, lan√ßant ses excr√©ments dans la foule, s'auto-mutilant et une multitude d'autres actes choquants. Si beaucoup consid√©raient ces actes comme de l'art performance, du shock rock ou un divertissement sale, GG Allin se consid√©rait comme suivant la philosophie qu'il pr√īnait dans ses chansons. De la m√™me mani√®re, McCabe √©crit que, ¬ę en laissant de c√īt√© tout jugement moral ou artistique, on doit du respect √† Allin pour avoir fait ce qu'il a fait avec autant de conviction et pendant aussi longtemps. ¬Ľ

L'attitude ind√©pendante d'Allin √©tait s√Ľrement une extension de sa philosophie de vie ; il rejetait le conformisme et ce qu'il consid√©rait comme un mensonge √©motionnel ou mental. Il voyageait √† travers les √Čtats-Unis sans r√©pit en bus, souvent sans autre bagage que ses habits et un sac, vivant au jour le jour, suivant un mode de vie qu'il pr√©f√©rait face √† ce qu'il percevait comme une vie faible, sans esprit, v√©cue par la majorit√© suivant un chemin naissance-√©cole-travail-mariage-vieillesse-mort. Il se pronon√ßait souvent contre le style de vie am√©ricain comme il le consid√©rait : un ordre pr√©-√©tabli dans lequel chacun est cens√© vivre sa vie suivant les conventions du gouvernement et de la soci√©t√©.

Il a √©t√© attest√© par des sources telles que ses anciens membres de groupe ou son fr√®re, Merle, que GG Allin poss√©dait une r√©sistance physique et mentale extraordinaire au regard du nombre d'agressions avec arme √† feu, √† l'arme blanche, des empoisonnements, des auto-mutilations subis et la grande quantit√© de drogues dures ing√©r√©es. Allin s'infligeait quantit√© de ch√Ętiments dans une tentative d√©lib√©r√©e de se durcir - il acceptait avec entrain la douleur et le danger tout comme le plaisir. Sur sc√®ne, il s'est m√™me une fois fait sauter les dents de devant √† grands coups de micro[11].

Depuis 2006, les enregistrements d'Allin avec les Jabbers, les Cedar Street Sluts et les Scumfucs sont re-édités par Black And Blue Records tandis qu'Awareness Records possède les droits sur ses enregistrements réalisés entre 1987 et 1991. ROIR édite Hated In The Nation depuis sa mise sur la marché, et le dernier album studio d'Allin Brutality And Bloodshed For All est édité depuis sa sortie posthume en septembre 1993 sur l'initiative de Kim Fowley et Alive Records.

Groupes

  • The Jabbers
  • The Cedar Street Sluts
  • The Scumfucs
  • Bulge (mieux connu comme le groupe hardcore punk de boston Psycho)
  • Antiseen (aka The Carolina Shitkickers sur une version acoustique)
  • The Murder Junkies
  • The Criminal Quartet
  • The AIDS Brigade
  • The Disappointments
  • The Holymen
  • The Fuckin Shitbiscuits
  • The Texas Nazis (dont les membres devinrent the Killcreeps puis Ghoultown)
  • The Toilet Rockers
  • The Sewer Scum
  • The NYC Sheiks
  • The Drug Whores
  • Afterbirth
  • The Southern Baptists
  • Shrinkwrap
  • The Primates
  • The Swankfucks
  • His Illegitimate Kids
  • Bloody Mess & The Skabs
  • The New York Superscum
  • David Peel
  • MotorCity Badboys (Aussi connus comme MC2)

Extraits

  • "J'en ai tellement marre de vous que je commence √† en avoir vraiment marre de moi" (Bored to Death)
  • "Je me fous de ce que tu dis, car je suis moi" (You'll Never Tame Me)
  • "Poup√©es sans tripes et d√©c√©r√©br√©es - qui a besoin de vous ?" (You Hate Me and I Hate You)
  • "Est-ce que tu penses que j'en ai vraiment quelque chose √† faire ?" (No Rules)
  • "Je ne veux pas jouer dans aucun putain de groupe des ann√©es soixante" (Abuse Myself, I Want to Die)
  • "J'avais l'habitude de renifler les collants des filles, mais il n'y a rien de mieux qu'une fille s'asseyant sur ton nez" (Gimme Some Head)
  • "Si tu as un cancer, va mourir, putain ! / Si tu as le SIDA, r√©pand le autour de toi et prend des vies" (Die When You Die)
  • "Frappe moi avec une putain de hache, je ne broncherais pas" (Abuse Me, I Want to Die)

Liens externes

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article GG Allin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Allin ‚ÄĒ may refer to:People with the given name Allin:* Allin Braund (1915 2004), British artist * Eric Allin Cornell (born 1961), American physicistPeople with the surname Allin:* Buddy Allin (1944 2007), American professional golfer * GG Allin (1956… ‚Ķ   Wikipedia

  • All√≠n ‚ÄĒ All√≠n/Allin All√≠n Bandera ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Allin ‚ÄĒ All√≠n All√≠n ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • All√≠n ‚ÄĒ Drapeau Blason ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Allin ‚ÄĒ ist der Name folgender Personen: GG Allin, (1956‚ąí1993), US amerikanischer Rock und Punkmusiker Roger Allin (1848‚ąí1936), US amerikanischer Politiker John Maury Allin (1921‚ąí1998), US amerikanischer Bischof Diese Seite ist ei ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • All√≠n ‚ÄĒ is a town and municipality located in the province and autonomous community of Navarra, northern Spain.External links* [http://www.euskomedia.org/euskomedia/SAunamendi?idi=en op=7 voz=ALLIN ALLIN in the Bernardo Estorn√©s Lasa Au√Īamendi… ‚Ķ   Wikipedia

  • Allin Braund ‚ÄĒ (1915 2004) was a British artist who was born in Devon and educated at Hornsey College of Art. He taught at Bideford Grammar School before World War II and returned to Hornsey thereafter to teach design and printmaking until his retirement in… ‚Ķ   Wikipedia

  • Allin Cottrell ‚ÄĒ (* 26. Juni 1953 in Schottland) ist Professor f√ľr Wirtschaft an der US amerikanischen Wake Forest University. [1] Inhaltsverzeichnis 1 Leben und Wirken 2 Privates 3 Ver√∂f ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • All√≠n ‚ÄĒ es un municipio situado en la Comunidad Foral de Navarra (Espa√Īa), a 50 km de la capital de esta comunidad (Pamplona) ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Allin Baronets ‚ÄĒ There have been two Allin Baronetcies ‚Äď both in the Baronetage of England. Allin of Blundeston, Suffolk :Created in the Baronetage of England 7 February 1673. * Sir Thomas Allin, 1st Baronet * Sir Thomas Allin, 2nd Baronet : Baronetcy extinct… ‚Ķ   Wikipedia

  • Allin Township, McLean County, Illinois ‚ÄĒ Infobox Settlement unit pref=Imperial settlement type=Township official name = Allin Township nickname = motto = imagesize = image caption = image mapsize = map caption = Location in McLean County subdivision type = Country subdivision name =… ‚Ķ   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.