Friedrich Durrenmatt

ÔĽŅ
Friedrich Durrenmatt

Friedrich D√ľrrenmatt

Friedrich D√ľrrenmatt en 1989

Friedrich D√ľrrenmatt est un √©crivain et dramaturge de langue allemande et peintre suisse. Il est n√© le 5 janvier 1921 √† Konolfingen dans le canton de Berne et mort le 14 d√©cembre 1990 √† Neuch√Ętel.

Sommaire

Biographie

Petit-fils d'Ulrich D√ľrrenmatt, un c√©l√®bre satiriste, po√®te et politicien bernois, Friedrich D√ľrrenmatt en recevra un esprit d'interrogation qui caract√©risera ses travaux ult√©rieurs. En fait, la m√©moire de son grand-p√®re a inspir√© D√ľrrenmatt tout au long de sa carri√®re. Il √©crira plus tard, ¬ę Mon grand-p√®re a √©t√© envoy√© en prison pendant dix jours √† cause d'un po√®me qu'il avait √©crit. Je n'ai pas encore √©t√© ainsi honor√©. Peut-√™tre est-ce ma faute, ou peut-√™tre le monde a-t-il tellement p√©riclit√© qu'il ne se sent plus m√™me insult√© lorsqu'il est s√©v√®rement critiqu√©. ¬Ľ

Après une enfance mouvementée, pendant laquelle il a des problèmes d'alcool, il réussit finalement à passer l'examen de maturité en 1941 et continue ses études à l'Université de Berne. Il y étudie la littérature allemande et l'histoire de l'art, mais aussi la théologie et la science. C'est à cette époque qu'il s'intéresse pour la première fois à la dramaturgie après être devenu un client régulier des opérettes. Aristophane et Thornton Wilder comptent parmi ses dramaturges préférés.

Apr√®s un bref passage √† l'Universit√© de Zurich, o√Ļ il √©tudie la litt√©rature allemande et la philosophie, D√ľrrenmatt interrompt ses √©tudes en 1946 et s'essaie √† la dramaturgie en s'inspirant de Brecht, Kafka et de Lessing. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il a 24 ans. Il √©crit alors sa premi√®re pi√®ce de th√©√Ętre Les Fous de Dieu (Es steht geschrieben), une com√©die lyrique et apocalyptique qui provoque un scandale apr√®s sa premi√®re, le 19 avril 1947, ce qui le rend connu bien au-del√† des fronti√®res suisses. En 1946, (le 11 octobre) il √©pouse l'actrice Lotti Geissler, avec qui il aura trois enfants : Peter (1947), Barbara (1949), et Ruth (1951).

Au cours des quelques ann√©es suivantes, il lutte pour gagner sa vie comme √©crivain et surmonter un diab√®te handicapant. Il se met √† √©crire des nouvelles, des romans policiers, et des pi√®ces radiophoniques pour subsister, mais il n'a jamais renonc√© √† √©crire des pi√®ces de th√©√Ętre. C'est pendant ces ann√©es que voient le jour Le Juge et son bourreau (Der Richter und sein Henker) et Le Soup√ßon (Der Verdacht), qui paraissent sous forme de feuilleton dans des journaux. Il perce en 1952 avec la com√©die Le Mariage de Monsieur Mississippi (Die Ehe des Herrn Mississippi) dans laquelle il commence √† formuler son propre style th√©√Ętral, une obscurit√©, un monde irr√©el peupl√© par des caract√®res qui, bien qu'effroyablement vrais , sont souvent d√©form√©s par la caricature. Le dramaturge a trouv√© que cette com√©die sombre √©tait le moyen le plus efficace d'exposer la nature grotesque de la condition humaine. Le Mariage de Monsieur Mississippi provoque de fortes r√©actions de la part du public de D√ľrrenmatt et l'√©tablit comme l'un des plus beaux auteurs dramatiques europ√©ens de son √©poque. Ces Ňďuvres de jeunesse contiennent de nombreux √©l√©ments macabres et sombres, traitent de meurtre, de ch√Ętiment et de la mort et se terminent souvent avec une pointe.

En 1956, il atteint pour la première fois, avec La Visite de la vieille dame (Der Besuch der alten Dame), un public international. La pièce est montée entre autres à New York, Rome, Londres et Paris et se voit décerner de nombreux prix dont le Drama Critics' Circle Award et le prix Schiller.

Le 19 f√©vrier 1962, en pleine guerre froide, Friedrich D√ľrrenmatt publie sa pi√®ce qui deviendra un grand classique : ¬ę Les Physiciens ¬Ľ (Die Physiker). En 1966, il conna√ģtra √©galement le succ√®s avec une autre pi√®ce de th√©√Ętre : Le M√©t√©ore (Der Meteor).

Les Ňďuvres de D√ľrrenmatt regorgent de critique sociale, satire et exag√©rations absurdes. Il √©tait d'avis que seule la com√©die peut encore venir √† bout des rapports embrouill√©s et complexes du XXe si√®cle et que une histoire n'est que pens√©e √† bout lorsqu'elle a pris la tournure la plus d√©sastreuse possible, qui √©tait impr√©visible et ne surgit que par hasard. Dans les ann√©es 1970 et 1980, D√ľrrenmatt s'implique dans la politique et tient de nombreux discours devant un public international. Il visite les √Č.-U., Isra√ęl, la Pologne et le camp de concentration Auschwitz.

Dramaturge mondialement reconnu, D√ľrrenmatt est √©galement un peintre inconnu : "l'√©criture est sa profession, et la peinture sa passion".

Vue au-dessus du Centre Duerrenmatt

En 1983, sa femme Lotti meurt. L'ann√©e suivante il √©pouse l'actrice, r√©gisseuse et journaliste Charlotte Kerr. Le 14 d√©cembre 1990 s'√©teint Friedrich D√ľrrenmatt dans sa propri√©t√© de Neuch√Ętel √† la suite d'une crise cardiaque. Bien qu'aujourd'hui, il soit surtout connu pour ses romans policiers, il se consid√©rait essentiellement comme dramaturge. En 2000 et conform√©ment √† ses derni√®res volont√©s, le Centre D√ľrrenmatt Neuch√Ętel ([1]) est cr√©√©, pour exposer non seulement son Ňďuvre litt√©raire mais aussi son Ňďuvre picturale, m√©connue du public.

Ňíuvre

Ňíuvre litt√©raire

Les titres français figurent en italique si la traduction existe en français, et en romain dans le cas contraire. Tous les titres français sont suivis des titres originaux en allemand. La date indiquée est (probablement) celle de la création ou parution en allemand (souvent les récits courts ont été groupés pour former un livre).

Pièces radiophoniques

  • Le Sosie (Der Doppelg√§nger, 1946, premi√®re diffusion en 1961)
  • La Panne (Die Panne, 1956)
  • Le Proc√®s pour l'ombre de l'√Ęne (Der Prozess um des Esels Schatten, 1951)
  • Conversation nocturne avec un homme m√©pris√© (N√§chtliches Gespr√§ch mit einem verachteten Menschen, 1951)
  • Soir√©e d'Automne (Abendstunde im Sp√§therbst, 1956)
  • ...

Romans policiers

Pi√®ces de th√©√Ętre

  • Le Bouton (Der Knopf, 1942); compl√©t√©e en 1943 sous le titre de Kom√∂die; ne para√ģt qu'en 1980, sous le titre Untergang und neues Leben)
  • Les Fous de Dieu (Es steht geschrieben, 1946)
  • L'Aveugle (Der Blinde, 1948)
  • L'√©dification de la Tour de Babel (Der Turmbau zu Babel 1948, com√©die d√©truite par l'auteur)
  • Romulus le Grand (Romulus der Grosse, 1949, nouvelle version, 1957)
  • Le Mariage de Monsieur Mississippi, Die Ehe des Herrn Mississippi) (1952)
  • Un Ange vient √† Babylone (Ein Engel kommt nach Babylon, 1953, nouvelle version, 1957)
  • Hercule et les √©curies d'Augias (Herkules und der Stall des Augias, 1954)
  • La Visite de la vieille dame (Der Besuch der alten Dame, 1956)
  • Frank V (Frank der F√ľnfte, 1959)
  • Les Physiciens (Die Physiker, 1962)
  • Le M√©t√©ore (Der Meteor, 1966)
  • Faust I (Urfaust, 1970)
  • Les Anabaptistes (Die Wiedert√§ufer, 1967),
  • Le Roi Jean (K√∂nig Johann, 1968, d'apr√®s Shakespeare)
  • Titus Andronicus (Titus Andronicus, 19..)
  • Play Strindberg (Play Strindberg, 1969)
  • Portrait d'une plan√®te (Portr√§t eines Planeten, 1971)
  • Le Collaborateur (Der Mitmacher, 1976)
  • Le D√©lai (Die Frist, 1975)
  • Achterloo (Achterloo, 1983)
  • Midas (Midas oder die schwarze Leinwand, 19..)
  • ...

Romans et récits

  • No√ęl (Weihnacht, 1943), premier r√©cit
  • Le bourreau (Der Folterknecht, 1943)
  • La Saucisse (Die Wurst, 1943)
  • Le Fils (Der Sohn, 1943)
  • Le Vieux (Der Alte, 1945, premi√®re publication qui para√ģt dans le quotidien bernois Der Bund)
  • L'Image de Sisyphe (Das Bild des Sisyphos, 1945)
  • Le Directeur de th√©√Ętre (Der Theaterdirektor, 1943)
  • Le Pi√®ge (Die Falle, 1946)
  • Pilate (Pilatus, 1946)
  • La Ville (Die Stadt, 1947),
  • Le Chien (Der Hund, 1951)
  • Le Tunnel (Der Tunnel, 1952)
  • Le Juge et son bourreau (Der Richter und sein Henker, 1952), traduit en fran√ßais par Armel Guerne, Albin Michel, 1961.
  • Le Soup√ßon (Der Verdacht, 1953), traduit en fran√ßais par Armel Guerne, Albin Michel, 1961.
  • Grec cherche Grecque (Grieche sucht Griechin, 1955)
  • La Panne (Die Panne, 1956), traduit en fran√ßais par Armel Guerne, Albin Michel, 1958.
  • La Promesse (Das Versprechen, 1958), traduit en fran√ßais par Armel Guerne, Albin Michel, 1960.
  • La Chute d'A (Der Sturz, 1971)
  • Justice (Justiz, 1985)
  • La Mission (Der Auftrag, 1986)
  • Le Vallon de l'Ermitage (..., 19..), Neuch√Ętel, Revue Neuch√Ęteloise, 1980
  • La Ballade du Minotaure (Minotaurus, 1985)
  • Val Pagaille (Durcheinandertal, 1989)
  • ...

Essais et discours

  • Probl√®mes du th√©√Ętre (Theaterprobleme, 1954)
  • ... (Litteratur und Kunst, 19..)
  • Sur Isra√ęl (Zusammenh√§nge, Essay √ľber Isra√ęl, 1976)
  • Albert Einstein (..., 19..)
  • Pour Vaclav Havel (Die Schweiz - ein Gef√§ngnis, 19..)
  • ... (Die Hoffnung, uns am eigenen Schopfe aus dem Untergang zu ziehen, 19..)
  • Consid√©rations personnelles sur la langue (Pers√∂nliches √ľber Sprache, 1967)
  • (Tschechoslowakei 1968, 1968)
  • Phrases d'Am√©rique (S√§tze aus America, 1969)
  • ...

Textes autobiographiques

  • La Mise en Ňďuvres (Labyrinth, 1981), Lausanne, L'√āge d'homme, 1999
  • L'√Čdification (Turmbau, 1990), Paris, Julliard / Lausanne, L'√āge d'homme, 1985

Conférences

  • (Vom Sinn der Dichtung in unserer Zeit, 1956)
  • (Israel Lebensrecht)

Scénarios de films

  • Sc√©nario pour le film TV Le juge et son bourreau Der Richter und sein Henker, 1957)
  • R√©cit et sc√©nario pour le film C'est arriv√© en plein jour (Es geschach am hellichten Tag, 1957)

Editions bilingues français-allemand

  • Le Chien / Le Tunnel / La Panne (Der Hund / Der Tunnel / Die Panne, 19..)
  • Le Cr√©puscule des po√®tes (Dichterd√§mmerung, 19..), √©d. bilingue, Lausanne, Universit√©, Centre de traduction litt√©raire, 1999.
  • ...

Correspondance

  • Max Frisch-Friedrich D√ľrrenmatt, Correspondance (Briefwechsel) (19..), Carouge-Gen√®ve, Zo√©, 1999
  • ...

Fonds manuscrit

En 1989, D√ľrrenmatt a l√©gu√© son fonds manuscrit √† la Conf√©d√©ration suisse √† la condition que cette derni√®re fonde des Archives litt√©raires suisses. Celles-ci furent cr√©√©es et inaugur√©es en 1991 au sein de la Biblioth√®que nationale suisse.

Ňíuvre pictural

Caricatures et dessins

  • Le Pays dans l'affiche (Die Heimat im Plakat, 1963),
  • Tableaux et dessins (Bilder und Zeichnungen, 1978)
  • Remarques personnelles sur mes tableaux et mes dessins (..., 1978),
  • ...

Sur D√ľrrenmatt

Editions en allemand

  • Elisabeth Brock-Sulzer, Friedrich D√ľrrenmatt, Stationen seines Werkes. Mit Fotos, Zeichnungen, Faksimiles
  • √úber Friedrich D√ľrrenmatt,
  • Herkules und Atlas, Lobreden und andere Versuche √ľber Friedrich D√ľrrenmatt. Herausgegeben von Daniel Keel, Diogenes
  • Ňíuvre graphique / Das Zeichnerische Werk, Neuch√Ętel, Mus√©e d'Art et d'Histoire, (1985)
  • Friedrich D√ľrrenmatt, √©crivain et peintre (Friedrich D√ľrrenmatt, Schrifsteller und Maler) (19..), Katalolg zu den Ausstellungen im Schweizerischen Literaturarchiv Bern und im Kunsthaus Z√ľrich

Prix importants

  • 1959, prix des critiques de th√©√Ętre de New York pour La Visite de la vieille dame,
  • 1959, Prix Schiller √† Mannheim,
  • 1960, grand prix de la Fondation Schiller,
  • 1968, prix Grillparzer de l'Acad√©mie autrichienne des sciences,
  • 1969, grand prix de litt√©rature du canton de Berne,
  • 1969, doctorat honoris causa de Temple University, Philadelphie,
  • 1976, Welsh Arts Council International Writer's Prize
  • 1977, m√©daille Buber-Rosenzweig √† Francfort,
  • 1981, doctorat honoris causa de l'Universit√© de Neuch√Ętel,
  • 1983, prix de l'√Čtat autrichien pour la litt√©rature europ√©enne,
  • 1985, prix litt√©raire de Bavi√®re (Jean-Paul Preis),
  • 1986, prix Georg-B√ľchner
  • 1986, prix Schiller

Adaptations cinématographiques

La Promesse (Das Versprechen)

  • Es geschah am hellichten Tag, dirig√© par Ladislao Vajda, 1958
  • In The Cold Light Of The Day, dirig√© par le r√©alisateur n√©erlandais Rudolf van den Berg, avec Richard E. Grant, 1994
  • un t√©l√©film de Nico Hofmann, 1997
  • The Pledge, un film dirig√© par Sean Penn, 2000

Grec cherche Grecque

  • Grieche sucht Griechin, 1966

La Panne (Die Panne)

  • La pi√Ļ bella serata della mia vita, 1972 (La Plus belle soir√©e de ma vie) de Ettore Scola

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Sources

  • Visites √† Friedrich D√ľrrenmatt / Zu Besuch bei Friedrich D√ľrrenmatt, Neuch√Ętel, Nouvelle revue neuch√Ęteloise, n¬į65, 2000
  • Friedrich D√ľrrenmatt, Schrifsteller und Maler (19..), Katalolg zu den Ausstellungen im Schweizerischen Literaturarchiv Bern und im Kunsthaus Z√ľrich
  • Portail de la litt√©rature Portail de la litt√©rature
  • Portail de la peinture Portail de la peinture
  • Portail du canton de Neuch√Ętel Portail du canton de Neuch√Ętel
Ce document provient de ¬ę Friedrich D%C3%BCrrenmatt ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Friedrich Durrenmatt de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Friedrich D√ľrrenmatt ‚ÄĒ bei der Verleihung des Ernst Robert Curtius Preises f√ľr Essayistik 1989 in Bonn Friedrich Josef D√ľrrenmatt (* 5. Januar 1921 in Konolfingen; ‚Ć 14. Dezember 1990 in Neuenburg) war ein Schweizer Schriftsteller, Dramati ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Friedrich D√ľrrenmatt ‚ÄĒ en 1989 Friedrich D√ľrrenmatt est un √©crivain, dramaturge et peintre suisse de langue allemande. Il est n√© le 5 janvier 1921 √† Konolfingen dans le canton de Berne et est d√©c√©d√© l ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Friedrich D√ľrrenmatt ‚ÄĒ D√ľrrenmatt in 1989. Born 5 January 1921(1921 01 05) Konolfingen, Switzerland Died 14 December 1990 ‚Ķ   Wikipedia

  • Friedrich D√ľrrenmatt ‚ÄĒ en 1989. Friedrich D√ľrrenmatt (Konolfingen, Cant√≥n de Berna, 5 de enero de 1921 Neuch√Ętel, 14 de diciembre de 1990) fue un pintor y escritor suizo en lengua alemana. Hombre p ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Friedrich D√ľrrenmatt ‚ÄĒ escritor y pintor suizo nacido el 4 de enero de 1921 en Konolfingen (cant√≥n de Berna) y muerto el 14 de diciembre de 1990 en Neuch√Ętel Escribi√≥ en lengua alemana ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Durrenmatt ‚ÄĒ Friedrich D√ľrrenmatt Friedrich D√ľrrenmatt en 1989 Friedrich D√ľrrenmatt est un √©crivain et dramaturge de langue allemande et peintre suisse. Il est n√© le 5 janvier 1921 √† Konolfingen dans l ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • D√ľrrenmatt: Der Schriftsteller und Zeichner und sein Werk ‚ÄĒ ¬† Der schweizerische Schriftsteller Friedrich D√ľrrenmatt f√ľhrt uns in seinem umfangreichen Werk immer wieder Personen als Helden vor Augen, die erst dadurch, dass sie scheitern, ihre Menschlichkeit erreichen. ¬† Der vielfach preisgekr√∂nte Literat… ‚Ķ   Universal-Lexikon

  • D√úRRENMATT (F.) ‚ÄĒ Friedrich D√ľrrenmatt irrite et d√©concerte. Sans cesse il se d√©robe ou r√©pond par une boutade: ¬ęJe n‚Äôai pas de biographie.¬Ľ Rien de moins impersonnel pourtant que cette Ňďuvre qui, par la vari√©t√© des tons, la rondeur et l‚Äôaisance du style, la… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Friedrich (Vorname) ‚ÄĒ Friedrich ist ein deutscher m√§nnlicher Vorname. F√ľr Personen mit dem Familiennamen Friedrich siehe Friedrich (Familienname). Zur weiblichen Form des Vornamens siehe Friederike. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Namenstage 3 Varianten ‚Ķ   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.