Frankly, my dear, I don't give a damn.

Franchement, ma chère, c'est le cadet de mes soucis.

« Franchement, ma chère, c'est le cadet de mes soucis. » (en version originale : « Frankly, my dear, I don't give a damn. ») est la réplique finale de Rhett Butler (Clark Gable) à Scarlett O'Hara (Vivien Leigh) dans le film Autant en emporte le vent datant de 1939.

La réplique a été élue officiellement plus grande réplique du cinéma américain en 2005, alors qu'elle aurait pu être censurée lors du tournage par le code Hays.

Devenue « culte », cette citation a été pastichée et parodiée dans bon nombre de divertissements populaires comme Les Simpson, That '70s Show ou le Muppet Show...

Sommaire

Du livre au film

Dans le roman de Margaret Mitchell, Autant en emporte le vent, le personnage de Rhett Butler emploie la phrase « My dear, I don't give a damn. » qui a donc été légèrement modifiée dans le scénario du film pour devenir « Frankly, my dear, I don't give a damn. ».

On note cependant un contexte différent :

  • Dans le livre, Rhett parle calmement à Scarlett dans une pièce.
  • Dans le film, Rhett et Scarlett sont sur le pas de la porte. Elle demande ce qu'elle va faire, ce qu'elle va devenir, et Rhett répond sèchement « Franchement, ma chère, c'est le cadet de mes soucis. » avant de s'éclipser dans la brume.

Happy end oblige, Scarlett va s'effondrer dans les escaliers en pleurant avant de se redresser pour la dernière réplique du film (classée 31e plus grande réplique) : « Après tout, demain est un autre jour ! ».

Conflit avec la censure

Lors de la création du film, le code de censure Hays en place à Hollywood était notamment chargé de vérifier les dialogues pour y supprimer l'obscénité et la vulgarité. Or, si « Frankly, my dear, I don't give a damn. » n'apparaît pas comme une phrase excessivement grossière à des oreilles du XXIe siècle, l'utilisation de « damn » avait un poids bien plus fort en 1939.

Malgré une utilisation courante avant la mise en place du code, le terme fut donc mal vu par la censure qui proposa la phrase de remplacement « Frankly, my dear, I don't care. » (« Franchement, ma chère, je n'en ai cure. »). Cette alternative déplaît bien entendu au producteur, David O. Selznick, qui, après l'argument d' « élément essentiel du scénario » et des concessions sur d'autres points du film, obtient une dérogation lui permettant de conserver la phrase.

Aujourd'hui, si la formule française semble quelque peu désuète ou proche du niveau de langage soutenu, « damn » demeure en anglais un juron fréquent et populaire.

Détournements et hommages

(Liste non exhaustive)

À la télévision

  • Les Simpson (Saison 10 - Épisode 20 : Les vieux sont tombés sur la tête)
  • That '70s Show (Saison ? - Épisode ?)
    • Réponse de Fez à Jackie qui vient de lui dire qu'elle a froid.
  • Veronica Mars (Saison 2 - Épisode 7)
    • Logan parodie la célèbre réplique en s'adressant à sa maîtresse au moment de la quitter, lorsque celle-ci lui demande ce qu'il va advenir d'elle : « Frankly, my dear... you know the rest. » (« Franchement, ma chère... tu connais la suite. »).

Au cinéma

Dans la musique

  • 1983 : La chanson You are beautiful du groupe Chic contient, sous forme de sample, la citation de Clark Gable.

Notes et références

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail de la réalisation audiovisuelle Portail de la réalisation audiovisuelle
Ce document provient de « Franchement, ma ch%C3%A8re, c%27est le cadet de mes soucis. ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Frankly, my dear, I don't give a damn. de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Frankly, my dear, I don't give a damn. — Infobox movie quote name = Frankly, My Dear, I Don t Give A Damn caption = character = Rhett Butler actor = Clark Gable creator = firstusedin = Gone with the Wind alsousedin = Corpse Bride ; Windy City Heat moviequotes = #1 Frankly, my dear, I… …   Wikipedia

  • Franchement, ma chère, c'est le cadet de mes soucis. — « Franchement, ma chère, c est le cadet de mes soucis. » (en version originale : « Frankly, my dear, I don t give a damn. ») est la réplique finale de Rhett Butler (Clark Gable) à Scarlett O Hara (Vivien Leigh) dans le… …   Wikipédia en Français

  • Gone with the Wind (film) — Infobox Film name = Gone With The Wind image size = 215px caption = original release poster director = Victor Fleming Uncredited: George Cukor Sam Wood producer = David O. Selznick writer = Screenplay: Sidney Howard Novel: Margaret Mitchell… …   Wikipedia

  • Francamente — Francamente, querida, me importa un bledo Saltar a navegación, búsqueda Francamente, querida, me importa un bledo es una de las frases más famosas del cine y fue popularizada en la exitosa película de 1939 Lo que el viento se llevó protagonizada… …   Wikipedia Español

  • AFI's 100 Years...100 Movie Quotes — AFI 100 Years... series 100 Movies (1998) 100 Stars (1999) 100 La …   Wikipedia

  • Supercouple — A supercouple (also known as a power couple or dynamic duo) is a popular or financially wealthy pairing that intrigues and fascinates the public in an intense or even obsessive fashion. The term was coined in the early 1980s when intense public… …   Wikipedia

  • Clark Gable — Studio publicity photo Born William Clark Gable February 1, 1901(1901 02 01) Cadiz, Ohio, U.S. Died …   Wikipedia

  • Rhett Butler — Infobox character colour = #DEDEE2 name = Rhett Butler | caption = Clark Gable as Rhett Butler in Gone with the Wind first = Gone with the Wind last = cause = nickname = alias = species = gender = Male age = 33 at the beginning of the novel, 45… …   Wikipedia

  • Clint Eastwood — For other uses, see Clint Eastwood (disambiguation). Clint Eastwood Eastwood at the 2010 Toronto International Film Festival Born C …   Wikipedia

  • American Film Institute — Logo des American Film Institute Das American Film Institute (AFI) ist eine unabhängige und gemeinnützige US amerikanische Organisation, die 1965 vom National Endowment for the Arts ins Leben gerufen wurde, um „die Fortentwicklung der filmischen… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.