Franconie

ÔĽŅ
Franconie

44¬į 13‚Ä≤ 37‚Ä≥ N 71¬į 44‚Ä≤ 54‚Ä≥ W / 44.22694, -71.74833

De gueules aux trois dents d'argent ‚Äď Le blason de la Franconie

La Franconie (en allemand Franken) est une r√©gion g√©ographique et historique du centre-sud de l'Allemagne. Depuis 1815, elle est annex√©e √† la Bavi√®re, dont elle repr√©sente aujourd'hui environ les 2/5 nord du territoire. Elle rassemble 3 des 7 circonscriptions administratives (Regierungsbezirke) bavaroises : Moyenne-Franconie (Mittelfranken), Basse-Franconie (Unterfranken) et Haute-Franconie (Oberfranken).

Sommaire

Géographie

Les circonscriptions bavaroises de Basse, Moyenne et Haute Franconie

Villes principales

Ville Habitants au
31 déc. 2007
Nuremberg 503 000
Wurtzbourg 135 000
F√ľrth 114 000
Erlangen 105 000
Bayreuth 73 000
Bamberg 70 000
Aschaffenbourg 70 000
Schweinfurt 54 000
Hof 48 000
Cobourg 41 000
Ansbach 40 000
Schwabach 39 000

Histoire

voir aussi pour la partie historique Duché de Franconie.

Les origines de l'historie franconienne remontent aux Romains qui avaient √©tendu leur domination jusqu'aux rives de l'Altm√ľhl. Gunzenhausen √©tait le fort le plus septentrional de l'enceinte du Limes que devait prot√©ger la province romaine de Rh√©tie contre les invasions des Celtes et Germains. Elle a tenu du reste jusqu'en 233 apr√®s J.C., jusqu'√† l'arriv√©e de Alamans qui envahirent les provinces frontali√®res romaines. Dans l'actuel district de Weissenburg-Gunzenhausen on a d√©gag√© de multiples monuments et fortifications romains. Le ¬ę R√∂merschatz ¬Ľ (tr√©sor romain) de Weissenburg jouit d'un renom assez important avec ses 134 pi√®ces dont 16 statues repr√©sentant des dieux, en parfait √©tat.

Le Moyen √āge a √©t√© pour la Franconie une p√©riode mouvement√©e ; en partant de sa construction paisible sous le roi franconien Charles, jusqu'aux grandes guerres de religion avec leurs ravages d√©sastreux. Avec l'installation des Francs dans le pays (dont la r√©gion tire son nom), et avec le d√©veloppement sous les M√©rovingiens et les Carolingiens, la r√©gion gagna rapidement de l'importance. Cette √©volution alla de pair avec l'√©vang√©lisation, import√©e d'Irlande par Boniface et Willibald, Wunibald et Walburge, et qui, √† partir d'Eichst√§tt, √©rig√®rent un grand nombre de monast√®res dans la Franconie m√©ridionale. Dans nombreuses √©glises on peut encore trouver des traces datant de l'√©poque carolingienne et romane ; qu'il s'agisse de la partie inf√©rieure d'une tour, ou de la nef centrale comme par exemple √† Heilsbronn ou √† Heidenheim.

Le d√©clin de l'Empire Franconien constitua aussi la fin de l'unit√© entre l'√Čtat et l'√Čglise, entre le pouvoir religieux et la√Įque. A c√īte du pouvoir central apparurent des souverains, qui, enrichis et renomm√©s, se cr√©√®rent de petits empires sur leurs domaines. Et √† c√īt√© de l'omnipotence de l'√Čglise, se d√©veloppa une bourgeoisie √©clair√©e, qui, √† partir de l'√©poque gothique, commen√ßa √† participer √† la vie culturelle. Puis vint la grande √©poque des villes, notamment des villes libres, non soumises √† l'autorit√© de l'empereur, qui se d√©velopp√®rent sous les Staufer et qui furent dot√©es de droits importants.

Vieille ville de Nuremberg

Nuremberg, Rothenburg ob der Tauber, Bad Windsheim et Weissenburg √©taient de fi√®res citadelles de l'artisanat et du commerce. ¬ę N√ľmberger Tand geht in alle Land ¬Ľ (les colifichets de Nuremberg vont dans tous les pays) - disait-on √† cette √©poque. Les somptueuses cath√©drales gothiques de St. Lorenz et St. Sebald √† Nuremberg ne sont que les t√©moins les plus apparents de la prosp√©rit√© du haut Moyen √āge.

Avec ses innombrables forteresses, la chevalerie libre, donc non soumise √† l'empereur enrichissait le paysage entre la W√∂rnitz et la Pegnitz : Colmberg, Pappenheim et Veldenstein. Mais, avant tout, c'est le ¬ę Kaiserburg ¬Ľ de Nuremberg qui a aid√© la Moyenne-Franconie √† se faire un renom en tant que ¬ę Burgenland ¬Ľ (pays de forteresses).

Si paisible que fut le d√©but du Moyen √āge, si turbulente fut sa fin sur le territoire allemand. Ce sont surtout le r√©gions franconiennes entre le Main et la Danube qui ont beaucoup souffert des troubles guerriers vers la fin de l'√©poque m√©di√©vale, jusqu'√† ce qu'elles fussent d√©vast√©es, d√©peupl√©es et se retrouv√®rent d√©sert√©es. C'est justement pendant la guerre de Trente Ans que la Moyenne-Franconie a d√Ľ expier ce qui lui √©tait propre : √† savoir, d'√™tre un carrefour de l'histoire allemande. Les immenses mouvements de troupes de l'arm√©e de Wallenstein et celles du roi de Su√®de, Gustave Adolphe, ont apport√© beaucoup de mis√®re √† la population franconienne. En assassinant et en pillant, les soldats laiss√®rent derri√®re eux des r√©gions compl√®tement d√©truites.

Il fallut presque cinquante ans pour commencer à reconstruire. C'est avec le règne du dernier margrave brandebourgeois, Alexandre, que prend fin l'importance de la Franconie en tant que pays entre les frontières de l'histoire européenne. Entre le traité de Lunéville (1801) et le Congrès de Vienne (1815), la Franconie est peu à peu annexée définitivement au nouveau Royaume de Bavière, avant d'être divisée plus ou moins arbitrairement, sous le roi Louis Ier, en trois circonscriptions administratives: Franconie du Sud, du Nord et Moyenne-Franconie.

Tourisme

Wurtzbourg, cath√©drale Saint-Kilian et H√ītel de ville
Cathédrale de Bamberg
H√ītel de ville de Coburg

La Franconie, dont les d√©pliants touristiques insistent volontiers sur le caract√®re romantique, attire chaque ann√©e de nombreux touristes. Ses paysages pittoresques et son histoire int√©ressante, qui se refl√®te dans l'architecture de ses b√Ętiments historiques ainsi que dans les manifestations culturelles, contribuent √† la popularit√© de cette r√©gion. De nombreux ch√Ęteaux forts et b√Ętisses m√©di√©vales sont reli√©s par La Route des Ch√Ęteaux Forts qui traverse enti√®rement la Franconie.

Activités sportives

La région offre de multiples possibilités d'activités sportives aux vacanciers.

  • La Frankenalb, le Fichtelgebirge, la Fr√§nkische Schweiz et la Steigerwald sont travers√©s par de nombreux sentiers de randonn√©e.
  • Des rivi√®res comme la Pegnitz, la Wiesent ou l'Altm√ľhl sont le rendez-vous des adeptes de cano√ę-kayak.
  • Les pistes cyclables balis√©es longeant fleuves et rivi√®res comme le Main, l' Altm√ľhl, la Tauber etc. se pr√™tent tr√®s bien √† des randonn√©es cyclistes sur plusieurs jours. Le r√©seau de pistes cyclables franconien est d'ailleurs parmi les plus denses d'Allemagne.
  • La Fr√§nkische Schweiz, ou Suisse franconienne, compte parmi les massifs les plus populaires d'Allemagne pour pratiquer l'escalade.
  • En hiver, un enneigement relativement fiable permet de s'adonner aux joies du ski dans le "Fichtelgebirge", surtout du ski nordique mais √©galement un peu d'alpin, par exemple sur les pentes de l' Ochsenkopf (1024 m).

Gastronomie

La Franconie est à la fois une région viticole et une grande productrice de bières.

Bocksbeutel de Franconie
Carte de la région viticole de Franconie

Vignoble

Les vins de Franconie, blancs et rouges, sont vendus dans des bouteilles de 0,75 litres en forme d'outre plate, appel√©es Bocksbeutel, ce qui signifie ¬ę bourse de bouc ¬Ľ. Les vignobles se concentrent principalement dans la vall√©e du Main en Basse-Franconie. Avec une superficie de 6 100 hectares et une production de 400 000 √† 450 000 hectolitres assur√©e par quelque 5 000 exploitations viticoles (donn√©es de 2008), la Franconie se situe parmi les plus grandes r√©gions viticoles d'Allemagne. Environ 19 % de sa surface est d√©di√©e √† la production de vin rouge.

Les principaux c√©pages sont, suivant la superficie[1] :

Brasseries

On compte encore en Franconie environ 300 brasseries ind√©pendantes, soit 23 % des brasseries allemandes. D'apr√®s le Livre Guinness des records, la Haute-Franconie poss√®de, avec en moyenne une brasserie pour 5 511 habitants, la plus haute densit√© de brasseries au monde.


Schäuferle
Blaue Zipfel avec une Breze
Lebkuchen de Nuremberg

Spécialités culinaires

Les principales sp√©cialit√©s gastronomiques franconiennes sont :

  • Sch√§uferle, Sch√§ufele ou encore Sch√§uferla (√©paule de porc r√ītie au four en sauce g√©n√©ralement √† la bi√®re, accompagn√©e traditionnellement de Kartoffelklo√ü, boule de pomme de terre r√Ęp√©e, ainsi que de chou rouge ou choucroute.)
  • Sauerbraten (boeuf brais√© avec une sauce aigre-douce et servi avec du chou rouge. Le repas est souvent accompagn√© de gel√©e d'airelles rouges. A la sauce on ajoute un genre de pain d'√©pices)
  • Karpfen blau ou gebacken (carpe au bleu ou au four, provenant des milliers d'√©tangs franconiens et dont la saison s'√©tend sur les mois en "R", soit de septembre √† avril.)
  • Fr√§nkische Bratwurste (saucisses grill√©es de Franconie) ou N√ľrnberger Bratw√ľrste (petites saucisses de Nuremberg d'env. 8 √† 9 cm de long, finement √©pic√©es et dont l'appellation est prot√©g√©e, command√©es par 6, 9, 12... et accompagn√©es de choucroute et/ou salade de pommes de terre.)
  • Blaue Zipfel ou Saure Zipfel (litt√©ralement "pointes aigres", saucisses cuites √† feu doux dans une marinade de vinaigre, vin blanc, oignons, feuilles de laurier, grains de poivre, clous de girofle et baies de gen√©vrier.)
  • Lebkuchen (d√©licieux pains d'√©pices moelleux de Nuremberg, soit glac√©s au sucre, soit recouverts de chocolat, souvent d√©cor√©s d'amandes.)

Personnalités

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Franconie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • FRANCONIE ‚ÄĒ Dans l‚ÄôAllemagne du d√©but du Moyen √āge, un des cinq grands duch√©s nationaux (concept √† la fois territorial et ethnique), les quatre autres √©tant la Saxe, la Lotharingie (Lorraine), la Souabe et la Bavi√®re: la Franconie (allemand: Franken ) est… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • franconie ‚ÄĒ FRANCONIE, voyez France ‚Ķ   Thresor de la langue fran√ßoyse

  • Moyenne-Franconie ‚ÄĒ District de Moyenne Franconie District de Moyenne Franconie Regierungsbezirk Mittelfranken Donn√©es g√©n√©rales Toponyme officiel ? ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Moyenne-Franconie (district) ‚ÄĒ District de Moyenne Franconie District de Moyenne Franconie Regierungsbezirk Mittelfranken Donn√©es g√©n√©rales Toponyme officiel ? ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Duche de Franconie ‚ÄĒ Duch√© de Franconie Le duch√© de Franconie, (Herzogtum Franken en allemand), √©tait un des duch√©s originels du Saint Empire, fond√© au Xe si√®cle. Il avait pour capitale Nuremberg et conprenait les √©v√™ch√©s de Bamberg, de W√ľrtzbourg, d Eichst√§tt, la… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Duch√© de Franconie ‚ÄĒ Le duch√© de Franconie, (Herzogtum Franken en allemand), √©tait un des duch√©s originels du Saint Empire, fond√© au Xe si√®cle. Il avait pour capitale Nuremberg et conprenait les √©v√™ch√©s de Bamberg, de W√ľrtzbourg, d Eichst√§tt, la ma√ģtrise de l Ordre… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • District de Moyenne-Franconie ‚ÄĒ 49¬į20‚Ä≤N 10¬į50‚Ä≤E / 49.333, 10.833 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Basse-Franconie ‚ÄĒ District de Basse Franconie District de Basse Franconie Regierungsbezirk Unterfranken Donn√©es g√©n√©rales Toponyme officiel ? ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Basse-Franconie (district) ‚ÄĒ District de Basse Franconie District de Basse Franconie Regierungsbezirk Unterfranken Donn√©es g√©n√©rales Toponyme officiel ? ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • District de Basse-Franconie ‚ÄĒ 50¬į00‚Ä≤N 10¬į00‚Ä≤E / 50, 10 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.