Francois Michel Le Tellier de Louvois


Francois Michel Le Tellier de Louvois

François Michel Le Tellier de Louvois

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Tellier et Louvois.
François-Michel Le Tellier, marquis de Louvois

François Michel Le Tellier, marquis de Louvois (18 janvier 1641 à Paris - 16 juillet 1691 à Versailles) fut un homme d'État français, ministre de Louis XIV.

Sommaire

Biographie

Il est le fils de Michel Le Tellier, marquis de Barbezieux, et d'Élisabeth Turpin. Il épouse Anne de Souvré, marquise de Courtenvaux et de Messei, descendante de Gilles de Courtenvaux de Souvré.

Son père lui obtient de Louis XIV la transmission de son secrétariat d’État à la Guerre, alors qu'il n'a même pas quinze ans (le 14 décembre 1655). Il n'en fut le plein détenteur qu'en 1677, mais dès le 24 février 1662 (soit à 21 ans) il est autorisé à exercer la charge en l'absence de son père et assiste celui-ci dans l'administration de la guerre, et on estime que vers 1670 il y joue le premier rôle.

En 1672, il devient Ministre d’État et entre au conseil. Il intrigue contre Jean-Baptiste Colbert (voir l'Affaire des poisons) et, à la mort de ce dernier, obtient sa place de surintendant des Bâtiments, des Arts et Manufactures (1683), ce qui lui permet de prendre en main la construction du château de Versailles.

En 1689, il convainc Louis XIV de la nécessité d'un second ravage du Palatinat.

Voltaire le décrit ainsi dans "Le siècle de Louis XIV" : "Il fut plus estimé qu’aimé du roi, de la cour et du public ; il eut le bonheur, comme Colbert, d’avoir des descendants qui ont fait honneur à sa maison, et même des maréchaux de France ; il n’est pas vrai qu’il mourut subitement au sortir du conseil, comme on l’a dit dans tant de livres et de dictionnaires. Il prenait les eaux de Balaruc, et voulait travailler en les prenant : cette ardeur indiscrète de travail causa sa mort, en 1691."

Blason des Louvois

Blason ville fr Chaville (Hauts-de-Seine).svg

D'azur, à trois lézards d'argent posés en pal, au chef de gueule chargé de trois étoiles d'or.



Descendance

Il a 6 enfants avec sa femme :

Propriétés de Louvois

Louvois acquiert le château de Meudon en 1679 suite au décès d'Abel Servien. Ce dernier meurt ruiné, contraignant son fils à vendre le domaine de Meudon. Pour le puissant ministre la situation de Meudon est idéale, à proximité de Versailles et de Chaville où se trouve la propriété familiale. Il se lance dans une série d'aménagements grandioses : embellissement du château, aménagement d'un système hydraulique dans la forêt de Meudon, création d'un très grand potager qui s'appellera par la suite le potager du Dauphin.

De 1683 à 1685, il achète le château d'Ancy-le-Franc, puis le comté de Tonnerre, à François-Joseph de Clermont.

Le 14 février 1688, il achète à une descendante de la famille d'Orange-Nassau le château de Montfort en Bourgogne pour 62 000 livres.

Réorganisation de l'armée

Il permet à des soldats valeureux mais sans naissance de monter dans la hiérarchie malgré l'opposition de l'aristocratie. Il modernise l'armée : il unifie et améliore l'armement, prépare la création de casernes et de dépôts qui apparaîtront en 1692 et veille au paiement régulier des soldes. Il tente aussi d'instaurer la conscription nationale, mais c’est un demi-échec.

Hiérarchie et discipline furent les soucis constants de Louvois. Il ne put abolir la vénalité des grades de colonel et de capitaine : aussi les régiments restaient-ils propriétés de leurs officiers. Mais Louvois réprima les abus, sévissant contre l'absentéisme des officiers (en 1674 en pleine campagne, on vit encore des régiments presque sans officiers présents !). Il réprima aussi le pillage, lequel était généralement excusé par l'arriéré de solde et le retard du ravitaillement[1].

Dragonnades

Pour obtenir des conversions forcées, il organise des dragonnades où la soldatesque a la mission d'agir pour imposer la terreur, surtout chez les protestants. La méthode brutale obtient des résultats mais il s'attire notamment la haine de Madame de Maintenon. Il meurt en charge en 1691, à la veille d'une éventuelle disgrâce du fait de son opposition à une annonce officielle du mariage secret du Roi-Soleil avec Madame de Maintenon (auquel Louvois, selon de nombreuses sources, avait assisté[réf. nécessaire]), annonce qui aurait fait de Louis XIV la risée de toute l'Europe.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie sur le marquis de Louvois et son action

  • Louis André, Michel Le Tellier et l'organisation de l'armée monarchique, Paris, 1906
  • Louis André, Michel Le Tellier et Louvois, Paris, 1943
  • André Corvisier, Louvois, Paris 1983
  • Un numéro spécial d'Histoire, économie et société lui est consacré (janvier-mars 1996)
  • Thierry Sarmant, Louis XIV, Louvois et la surintendance des Bâtiments du roi, Seyssel: Champ Vallon, 2003.
  • Thierry Sarmant et Raphaël Masson (dir.), Architecture et Beaux-arts à l'apogée du règne de Louis XIV : édition critique de la correspondance du marquis de Louvois, surintendant des Bâtiments du roi, arts et manufactures de France, 1683-1691. Tome 1 : 1683-1684, Paris, Comité des travaux historiques et scientifiques, 2007 ; Tome 2 : 1685, Paris, CTHS, 2009.

Notes et références de l'article

  1. ↑ Hubert Méthivier, L'ancien régime en France, PUF, Paris, 1994
Précédé par François Michel Le Tellier de Louvois Suivi par
Michel Le Tellier
Secrétaire d'État français à la Guerre (1662-1691)
Louis François Marie Le Tellier

  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
Ce document provient de « Fran%C3%A7ois Michel Le Tellier de Louvois ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Francois Michel Le Tellier de Louvois de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • François Michel Le Tellier de Louvois — Saltar a navegación, búsqueda Retrato de François Michel Le Tellier, marqués de Louvois François Michel Le Tellier de Louvois, Marqués de Louvois (París, 18 de enero de 1641 Versalles, 16 de julio de 1 …   Wikipedia Español

  • François Michel Le Tellier de Louvois — Pour les articles homonymes, voir Le Tellier et Louvois. François Michel Le Tellier Marquis de Louvois …   Wikipédia en Français

  • François Michel Le Tellier de Louvois — François Michel Le Tellier François Michel Le Tellier, marquis de Louvois (* 18. Januar 1641 in Paris; † 16. Juli 1691) war ein französischer Staatsmann und unter Ludwig XIV. Kriegsminister. Sein Vater Michel Le Tellier, unter Jules Mazarin… …   Deutsch Wikipedia

  • François Michel Le Tellier, marquis de Louvois — François Michel Le Tellier de Louvois Pour les articles homonymes, voir Le Tellier et Louvois. François Michel Le Tellier, marquis de Louvois François Michel Le …   Wikipédia en Français

  • François-Michel le Tellier, Marquis de Louvois — François Michel le Tellier, Marquis de Louvois. François Michel Le Tellier, Marquis de Louvois (18 January 1641 – 16 July 1691) was the French Secretary of State for War for a significant part of the reign of Louis XIV. Louvois and his father,… …   Wikipedia

  • François-Michel Le Tellier, marquis de Louvois — (* 18. Januar 1641 in Paris; † 16. Juli 1691) war ein französischer Staatsmann und unter Ludwig XIV. Kriegsminister. François Michel Le Tellier Sein Vater Michel Le Tellier, unter Jules Mazarin Kriegs Staatssekretär, verheiratete ihn an eine… …   Deutsch Wikipedia

  • François Michel le Tellier, Marquis de Louvois — (* 18. Januar 1641 in Paris; † 16. Juli 1691) war ein französischer Staatsmann und unter Ludwig XIV. Kriegsminister. François Michel Le Tellier Sein Vater Michel Le Tellier, unter Jules Mazarin Kriegs Staatssekretär, verheiratete ihn an eine… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.