Francois Caron (personnage historique)


Francois Caron (personnage historique)

François Caron (personnage historique)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caron.

François Caron (1600 – 1673) était un huguenot français qui s’était réfugié aux Pays-Bas. Il entra dans la Compagnie néerlandaise des Indes orientales et fut le premier Français à avoir visité le Japon.

Sommaire

Carrière

Débuts et arrivé au Japon

Caron était un apprenti cuisinier (ou selon d’autres sources un apprenti marchand) à bord du vaisseau hollandais Schiedam qui faisait route vers le Japon, lorsqu'il débarqua dans l'archipel en 1619. Il n’est pas le premier exemple de contact Franco-japonais puisqu'il avait été précédé en 1615 par l’escale du samouraï Tsunenaga Hasekura à Saint-Tropez.

Progression de carrière au Japon

une carte du Japon dans l'ouvrage de François Caron's "Une véritable description des puissants royaumes du Japon et du Siam".

En 1626, Caron travaillait comme assistant à Hirado et fut promu le 9 avril 1633 au rang de maître marchand, faisant de lui le second, hiérarchiquement, de la compagnie au Japon. Le 12 février 1639, il succéda à Nicolaes Couckebacker et devint le directeur général de la succursale japonaise de la société. En 1640, les locaux de la compagnie déménagèrent de Hirado à Dejima (Nagasaki).

Caron resta plus de vingt ans au Japon, apprit le japonais et épousa une Japonaise qui lui donna six enfants

Au service des Pays-Bas

En 1641, son contrat avec la compagnie expira et il se rendit à Batavia (l’ancien nom de Jakarta) pour attendre son transfert en Europe. Il fut nommé membre du Conseil des Indes orientales.

Le 13 décembre 1641, Caron revint en Europe en tant que commandant de la flotte marine. Bien que payé 1 500 glides pour ses services (une somme assez importante pour l’époque), il repartit pour l’Asie en 1643 à bord de l’Olifant. En septembre 1643, il dirigea une armée de 1 700 hommes à Ceylan contre les Portugais.

Son épouse japonaise étant décédée, il se remaria en 1644 avec Constantia Boudaen.

Caron fut nommé gouverneur de Formose (l’ancien nom de Taïwan) jusqu’en 1646. Il restructura la production du riz, du soufre et de l’indigo et contrôla le commerce avec les pirates chinois.

Il retourna à Batavia en 1646 et en 1647 fut nommé directeur général.

Au service de la France

En 1651, Caron dut se rendre aux Pays-Bas pour répondre à des accusations de commerce privé mais se défendit bien et put quitter honorablement la compagnie.

En 1664, Caron reçut une offre de Colbert pour devenir le directeur général de la Compagnie française des Indes orientales qu’il accepta. Ceci fut perçu comme un acte de trahison de la part des Hollandais qui le bannirent de leurs Provinces.

En 1665, il navigua jusqu’à Madagascar et fonda un poste de commerce à Surat en Inde. En 1672, il aida les Français à s’installer à Ceylan.

Il mourut 5 avril 1673, dans le naufrage de son navire alors qu’il revenait en Europe[1].

Notes et références

  1. Un descendant de huguenots français au Japon au début du XVIIe siècle Université de Montpellier 2003, conférence de Jacques Proust

Œuvres

Caron écrivit A True Description of the Mighty Kingdoms of Japan and Siam, publié à Londres en 1671.

  • Portail du Japon Portail du Japon
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « Fran%C3%A7ois Caron (personnage historique) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Francois Caron (personnage historique) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • François Caron (Personnage Historique) — Pour les articles homonymes, voir Caron. François Caron (1600 – 1673) était un huguenot français qui s’était réfugié aux Pays Bas. Il entra dans la Compagnie néerlandaise des Indes orientales et fut le premier Français à avoir visité le …   Wikipédia en Français

  • François caron (personnage historique) — Pour les articles homonymes, voir Caron. François Caron (1600 – 1673) était un huguenot français qui s’était réfugié aux Pays Bas. Il entra dans la Compagnie néerlandaise des Indes orientales et fut le premier Français à avoir visité le …   Wikipédia en Français

  • François Caron (personnage historique) — Pour les articles homonymes, voir François Caron (homonymie). François Caron (né à Bruxelles vers 1600 –  et mort près de Lisbonne le 5 avril 1673[1] était un huguenot originaire des Pays Bas méridionaux qui s’était réfugié à… …   Wikipédia en Français

  • François de Pons de Salignac de La Mothe-Fénelon — Fénelon Pour les articles homonymes, voir Fénelon (homonymie). François de Salignac de La Mothe Fénelon …   Wikipédia en Français

  • François de Salignac de La Mothe-Fénelon — Fénelon Pour les articles homonymes, voir Fénelon (homonymie). François de Salignac de La Mothe Fénelon …   Wikipédia en Français

  • François de Salignac de la Mothe-Fénelon — Fénelon Pour les articles homonymes, voir Fénelon (homonymie). François de Salignac de La Mothe Fénelon …   Wikipédia en Français

  • Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais — Pour les articles homonymes, voir Caron et Beaumarchais (homonymie). Pierre Augustin Caron de Beaumarchais …   Wikipédia en Français

  • Index alphabétique maritime — Projet:Maritime/Index Projet maritime Bistro du port Participants Actualités   Agenda Outils À faire …   Wikipédia en Français

  • Pierre André de Suffren — Pour les articles homonymes, voir Suffren. Pierre André de Suffren …   Wikipédia en Français

  • ÉPOPÉE — Proche du mythe, l’épopée chante l’histoire d’une tradition, un complexe de représentations sociales, politiques, religieuses, un code moral, une esthétique. À travers le récit des épreuves et des hauts faits d’un héros ou d’une héroïne, elle met …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.