Francis Walsingham


Francis Walsingham
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Walsingham (homonymie).
Francis Walsingham
Par John de Critz (détail)

Sir Francis Walsingham (env. 1530 à Chislehurst (Kent) - 6 avril 1590) est connu comme le « maître-espion » d'Élisabeth Ire d'Angleterre. Admirateur de Machiavel, il est connu pour son efficacité en tant qu'espion et sa capacité à susciter intrigues et fausses intrigues pour la cause de la sécurité de la Couronne anglaise.

Francis Walsingham naquit dans une famille protestante de la petite noblesse du sud de l'Angleterre. Il fit ses études au King's College de l'université de Cambridge de 1548 à 1550. L'accession au trône de Marie Ire, souveraine catholique, le poussa à fuir sur le continent. Il reprit des études de droit à Padoue, puis visita la Suisse de 1556 à 1558, nouant de nombreux contacts avec les huguenots francophones comme François de La Noue.

Lorsque Élisabeth Ire succéda à Marie Ire, il soutint activement la politique de William Cecil, ce qui lui valut d'être nommé à la Chambre des Communes (1559). La reine l'envoya en France pour nouer des liens diplomatiques avec ce royaume, mais le massacre de la Saint-Barthélemy fragilisa l'alliance franco-anglaise.

Il fut malgré tout nommé Secrétaire d'État dès 1576, puis ordonné chevalier l'année suivante. Il mit alors à profit ses compétences de diplomate en se consacrant à une activité de contre-espionnage intense. Il éventa plusieurs complots contre Elizabeth :

  • à la fin de l'année 1583, il fit arrêter les activistes catholiques Francis Throckmorton (décapité en 1584) et Anthony Babington, qu'il fit avouer sous la torture, et obtint l'expulsion d'Angleterre de l'ambassadeur d'Espagne, Bernardino de Mendoza, qui subventionnait les factieux ;
  • à partir de cette date, il mit sous surveillance la reine d'Écosse Marie Stuart, mais malgré une remarquable analyse cryptologique d'un de ses agents, Thomas Phelippes, qui mit à nu la correspondance de cette souveraine, Walsingham dut forcer les événements pour obtenir une preuve de la culpabilité de la reine.
  • Dès 1587, les renseignements fournis par un de ses agents en Espagne, Anthony Standen, lui permirent d'informer la reine de l'imminence d'une invasion espagnole avec la formation d'une flotte d'invasion, l'Invincible Armada. Le raid de Francis Drake sur l'arsenal de Cadix, puis la préparation militaire en Angleterre mirent en échec cette opération.

Parmi les nombreux indicateurs et hommes de main que Walsingham payait sur ses rentes, on compte le poète Christopher Marlowe.

Il eut une fille, Frances. Plus soucieux de politique que de sa fortune personnelle, il mourut en laissant des dettes considérables. Le mariage de sa fille avec le comte d'Essex préserva cependant sa veuve de la misère.

Bibliographie

Simon Singh, Histoire des codes secrets. De l'Égypte des pharaons à l'ordinateur quantique (1999), Éditions Jean-Claude Lattès, 430 p. (ISBN 2-7096-2048-0).

Anecdotes

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Francis Walsingham de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Francis Walsingham — Francis Walsingham, Ölgemälde von John de Critz (um 1587) Sir Francis Walsingham (* 1532 in Scadbury Park, Chislehurst, Kent; † 6. April 1590), begründete den britischen Geheimdienst und vereitelte mehrere Attentate auf Elisabeth I. von England… …   Deutsch Wikipedia

  • Francis Walsingham — Sir Francis Walsingham por John de Critz Nombre real Francis Walsingham Nacimiento 1530 …   Wikipedia Español

  • Francis Walsingham — [Francis Walsingham] (c. 1532–90) an English politician. He was a close ↑adviser to Queen ↑Elizabeth I and was made a ↑knight in 1577. By creating an organization of ↑spies he helped to reveal the Bab …   Useful english dictionary

  • Francis Walsingham — Sir Francis Walsingham (c. 1532 – 6 April 1590) is usually remembered as the spymaster of Queen Elizabeth I of England. Walsingham is frequently cited as one of the earliest practitioners of modern intelligence both for espionage and for domestic …   Wikipedia

  • Francis Walsingham — ➡ Walsingham * * * …   Universalium

  • (Sir Francis) Walsingham House —    On the north eastern boundary of Tower Ward. Now Sir Nicholas Salter s. In Seething Lane (Strype, ed. 1720, I. ii. 37).    First mention: Stow, 1598, p. 96. Also in Howel s Londonipolis, 1657, Walsingbam House …   Dictionary of London

  • Walsingham (disambiguation) — Walsingham is a village in England and the site of the shrine of Our Lady of Walsingham.Walshingham may also refer to the following people: * Thomas Walsingham, (d.c.1422) an English chronicler * Thomas Walsingham (1561 1630), a patron of… …   Wikipedia

  • Walsingham — ist der Name folgender Personen: Francis Walsingham (1532–1590), begründete den britischen Geheimdienst und vereitelte mehrere Attentate auf Elisabeth I. von England (1558–1603) Melusina von der Schulenburg, Countess of Walsingham (1693–1778),… …   Deutsch Wikipedia

  • Francis — Francis. Asteroide nº. 2050 de la serie (1974 KA), descubierto el 28 de mayo de 1974 por Eleanor Francis Helin desde Monte Palomar. La descubridora lo nombró en honor de sus padres Fred y Kay Francis. Lista de asteroides * * * Francis, turbina *… …   Enciclopedia Universal

  • Francis Stewart, 1st Earl of Bothwell — Francis Stewart, Earl Bothwell (b. c December 1562 d. April 1612, Naples), was Commendator of Kelso Abbey and Coldingham Priory, a Privy Counsellor and Lord High Admiral of Scotland. Like his stepfather, Archibald Douglas, Parson of Douglas, he… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.