Aigle (HĂ©raldique)

ï»ż
Aigle (HĂ©raldique)

Aigle (héraldique)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aigle.
HĂ©raldique

L'Ă©cu

Le champ

Les charges

Attribut

Blasonnement

Armorial
Tous les articles
Aigle éployé

L'aigle est une figure héraldique naturelle féminine, employée dÚs les croisades.

Issue de l'aigle romaine, elle devient le symbole de l'empire, et gagne mĂȘme une deuxiĂšme tĂȘte (voir Aigle Ă  deux tĂȘtes) au moment de la fusion entre l'Empire d'Orient et l'Empire d'Occident lors de l'arrivĂ©e au pouvoir de Constantin Ier vers le IVe siĂšcle. En l'an 800, Charlemagne en fait son symbole (suite Ă  son couronnement par le Pape) avec une seul tĂȘte, car, il se considĂ©rait comme incarnant l'Empire Romain d'Occident.

Cette concurrente aĂ©rienne du lion vole rarement, et ce peut-ĂȘtre pour marquer sa suprĂ©matie : elle peut rĂ©gner sur les mĂȘmes zones que le lion, alors que le dernier n'a aucun pouvoir dans les airs, qui devient symboliquement un monde supĂ©rieur.

Sommaire

Représentation

L'aigle « normale Â» est reprĂ©sentĂ©e de face, pattes et plumes de queue Ă©cartĂ©es, ailes ouvertes et plumes dĂ©ployĂ©es (on dit vol Ă©ployĂ©) et tĂȘte de profil, regardant Ă  dextre, comme il se doit pour tout animal hĂ©raldiquement correct.

L'aigle héraldique a les pattes dégarnies, souvent rouges (de gueules), ressemble donc plus à un faucon de chasse qu'à un aigle naturel, qui a les pattes couvertes de plumes jusqu'aux serres (forme que retrouvera l'aigle des Premier et DeuxiÚme Empires).

Attributs

Blason 4 aigles

L'aigle a Ă©tĂ© nettement plus utilisĂ©e dans les armes dans les rĂ©gions du centre et de l'est de l'Europe et n'a pas connu la mĂȘme diffusion que le lion dans les rĂ©gions plus occidentales. De ce fait, elle n'a pas connu la mĂȘme banalisation. C'est sans doute pour cette raison que les variantes sont moins nombreuses :

  • L'aigle bicĂ©phale (fig.1), nĂ©e de la rĂ©union des deux empires romains, a mĂȘme gĂ©nĂ©rĂ© une variante tricĂ©phale Ă©phĂ©mĂšre en 1229 par FrĂ©dĂ©ric II qui pensait y adjoindre le royaume de JĂ©rusalem
(fig.2)
  • L'aigle de la fig.3 se blasonne ainsi : d'argent (le champ est blanc) Ă  une aigle de gueules (rouge), au vol abaissĂ© (ailes dont les plumes pendent), becquĂ©e de sable (bec noir), languĂ©e de sinople (langue verte), membrĂ©e d'azur (pattes bleues), armĂ©e d'or (griffes jaunes).
bien que thĂ©oriquement possible, des aigles aussi bariolĂ©es que cet exemple d'« Ă©cole Â» ne se rencontrent guĂšre.
  • On la trouve accompagnĂ©e d'accessoires, assez souvent couronnĂ©e, ou comme dans la fig.4, nimbĂ©e d'argent (aurĂ©olĂ©e de blanc, on emploie aussi « diadĂ©mĂ©e Â») tenant une Ă©pĂ©e du mĂȘme (blanche aussi).
  • Elle peut ĂȘtre mutilĂ©e : sans tĂȘte, elle sera dĂ©collĂ©e, sans queue ni pattes ni cuisses, elle sera estropiĂ©e

Aigle liée

En Europe centro-orientale (Prusse, Brandebourg, SilĂ©sie, 
), l’aigle est volontiers pourvue d'un Kleestengel, c’est-Ă -dire d'un demi-cercle posĂ© pour souligner la structure des ailes. Ce demi-cercle peut ĂȘtre trĂ©flĂ© sans que ce soit blasonnĂ©. « De gueules Ă  une aigle d’argent, becquĂ©e, languĂ©e, membrĂ©e, liĂ©e et couronnĂ©e d’or, qui est de Pologne Â».

Aigle flamboyante

L’aigle flamboyante est dite de Saint Wenceslas : « d’argent Ă  l’aigle de sable, membrĂ©e, becquĂ©e, languĂ©e et flamboyante de gueules, couronnĂ©e d’or, qui est de BohĂšme (ancien) Â».

Membres d'aigles

On emploie parfois sĂ©parĂ©ment les tĂȘtes et les serres d'aigles. Les ailes portent le nom de vol quand elles sont doubles, de demi-vol quand une seule est reprĂ©sentĂ©e. Une aile terminĂ©e par une serre est une griffe ailĂ©e.

Aigle napoléonienne
Aigle empire

L'héraldique napoléonienne a rétabli une aigle plus proche du modÚle naturel et du modÚle romain, volante, ou en tout cas essorante (prenant son essor, son envol), mais qu'on retrouve plutÎt dans les ornements extérieurs de l'écu.

L'aigle au naturel est reprĂ©sentĂ©e de profil, et la tĂȘte de face, comme sur les armoiries de NapolĂ©on. L'aigle adoptĂ©e par NapolĂ©on Ier n'a aucun caractĂšre hĂ©raldique, elle est reprĂ©sentĂ©e au naturel d'aprĂšs un dessin d'Isabey empruntĂ© aux aigles des tombeaux des Cisconti, qui ressemblent Ă  des aigles de lutrin. En hĂ©raldique d’Empire, les princes souverains portent un chef « d’azur chargĂ© d’une aigle d’or contournĂ©e, ailes dĂ©ployĂ©es, empiĂ©tant un foudre du mĂȘme Â». Ce blason est celui de l’Empire.

Aigle essorante

Famille de l'aigle

Aigle bicéphale

Article dĂ©taillĂ© : Aigle bicĂ©phale.
Aigle bicéphale

Aigle hĂ©raldique reprĂ©sentĂ©e avec deux tĂȘtes : d'argent Ă  l'aigle bicĂ©phale de gueules.

L'aigle bicĂ©phale apparaĂźt comme emblĂšme souverain au XVe siĂšcle, et devient le signe du Saint-Empire que l'on joint aux ornements du tombeau de Charlemagne. Symbole de l'Empire, elle est utilisĂ©e par la Russie au XVIIIe siĂšcle. UtilisĂ©e comme ornement extĂ©rieur, elle sert de support aux armes de l'Empire d'Autriche.

« D'or Ă  l'aigle bicĂ©phale de sable, becquĂ©e, membrĂ©e et lampassĂ©e de gueules, et couronnĂ©e d’or, qui est de l’Empire d’Autriche. Â»

L’aigle bicĂ©phale couronnĂ©e peut avoir une seule couronne (comme pour l’Autriche) ou une pour chaque tĂȘte (comme pour la Tauride).

Remarque 
Aigle « Ă©ployĂ©e Â» qui signifie que l'aigle est reprĂ©sentĂ©e les ailes ouvertes, leurs extrĂ©mitĂ©s tendantes vers le chef, selon certains auteur comme L.-A. Duhoux d'Argicourt, est souvent utilisĂ© comme synonyme de bicĂ©phale pour d'autres auteurs comme O'Kelly, I.B. Riestap, Ch. de Grandmaison entr-autres, ce qui n'est pas sans poser problĂšme. Pour cette raison, il vaut mieux complĂštement Ă©viter ce terme (« Ă©ployĂ©e Â» ou « au vol Ă©tendu Â» Ă©tant la position des ailes par dĂ©faut il est inutile de le blasonner), et utiliser le terme incontestĂ© de « bicĂ©phale Â» pour la double tĂȘte.

Demi-aigle

Lorsque l'aigle est partagĂ©e en deux dans un mi-parti, une coutume graphique consiste Ă  ne pas couper la tĂȘte ni le col, qui apparaissent dĂ©gagĂ©s, si bien qu'on ne sait s'il s'agit d'une aigle normale ou bicĂ©phale. C'est le cas de nombreux blasons frisons, ayant cette demi-aigle dans la moitiĂ© dextre. Le cas se complique quand celle ci est dans la moitiĂ© sĂ©nestre, oĂč on peut se demander non seulement s'il s'agit d'une bicephale, ou alors d'une tĂȘte simple mais contournĂ©e.

Alérion

Alérion

L'aigle jeune, en nombre et dĂ©pourvue de pattes et de bec s'appelle un alĂ©rion. TrĂšs anciennement (XIe siĂšcle), on nommait les alĂ©rions des aigliaux. « D'argent Ă  trois alĂ©rions de gueules Â».

Les alérions diffÚrent des merlettes en ce qu'ils ont les ailes étendues.

Aiglette

Aiglette

En nombre et réduites, les aigles prennent le nom d'aiglettes (on dit également aiglon ou aiglat). Contrairement aux alérions, les aiglettes ont bec et pattes.

a) Nom donné aux aigles mises en nombre sur un écu. Les aiglettes sont au nombre de trois au moins.

b) On appelle aussi aiglette une aigle seule quand elle sert de piĂšce secondaire, posĂ©e sur une piĂšce honorable ou n'occupant pas la partie principale de l'Ă©cu. « D'argent Ă  cinq aiglettes de gueules Â».

La Trémoille porte d'or au chevron de gueules, accompagné de trois aiglettes d'azur, becquées et membrées de gueules.

Harpie et griffon

Harpie

L'aigle a enfantĂ© quelques figures monstrueuses dont la harpie et le griffon ; ce dernier est composĂ© Ă©galement d'Ă©lĂ©ments du royal concurrent terrestre de l'aigle, le lion.

Pour mieux spĂ©cifier la harpie, la tĂȘte et la poitrine sont volontiers rendues au naturel, ou d’une autre couleur (harpie d'or gorgĂ©e de gueules
).

Armorial des aigles

Armes simples dans lesquelles figurent des aigles :
(abrĂ©viations utilisĂ©es : B pour BecquĂ©e, M pour MembrĂ©e, L pour LanguĂ©e, G pour Gueules, Ar pour Argent)

Aigles simples
Champ Aigle Attributs & accessoires Blason
Argent Azur B & M d’or, L de gueules Oƛwięcim (Auschwitz)[rĂ©f. nĂ©cessaire]
Argent Azur B, L & M de gueules, chargĂ©e d’un coissant Ă©chiquetĂ© de gueules et d’or SlovĂ©nie[rĂ©f. nĂ©cessaire]
Argent Azur B, L & M de gueules, couronnĂ©e d’or, chargĂ©e d’un croissant Ă©chiquetĂ© de gueules et d’or Carniole (DuchĂ© de Krain)
(Slovénie & Croatie)
Argent Gueules B & M d’or, chargĂ©e de deux demi-cercles trĂ©flĂ©s d’or Brandebourg
Argent Gueules B, L & M d’or Tyrol
Argent Sable — Argentan
Argent Sable B, L, M & couronnĂ©e d’or, tenant sur son dos une croix de procession du mĂȘme Tchernihiv
Argent Sable B, L, M de gueules Sicile - Hohenstaufen
Argent Sable B, L, M et flamboyante de gueules, couronnĂ©e d’or BohĂšme primitif
Argent Sable B, L, M, couronnĂ©e et liĂ©e d’or Prusse
Argent Sable gouttĂ© d’or B, M & liĂ©e d’or, languĂ©e de gueules Trente
Azur Argent B, L & M & couronnĂ©e d’or ModĂšne
Azur Argent B, L & M & couronnĂ©e d’or Este
Azur ÉchiquetĂ©e Ar & G B, L, M d’or Moravie (ancien)
Azur ÉchiquetĂ©e Or & G B, L, M & couronnĂ©e d’or Moravie (rĂ©cent)
Azur Or — Haut Palatinat
Azur Or B & L & M de gueules, tenant une croix, accompagnĂ©e d’un soleil et d’une lune Valachie
Azur Or B, L & M de gueules Frioul
Azur Or B, L & M de gueules Teschen
Gueules Argent — Tarentaise
Gueules Argent B & L & M, liĂ©e & couronnĂ©e d’or Pologne
Gueules Argent BecquĂ©e & membrĂ©e d’or Aire-sur-la-Lys
Gueules Argent CouronnĂ©e & membrĂ©e d’or Francfort-sur-le-Main
Gueules Argent Empiétant une banderole
 Agen
Or Gueules — ZĂ€hringe
Or Sable — Savoie ancien
Or Sable B, L & M de gueules, chargĂ©e d’un croissant surmontĂ© d’une croix d’argent SilĂ©sie
Sable Or — Palatinat de Thuringe
Aigles bicéphales
Champ Aigle Attributs & accessoires Blason
Argent Sable SurmontĂ©e d’une couronne d’or Tchernigov
Gueules Argent B, L & M d’or Montenegro
Gueules Argent B, L, M & CouronnĂ©e d’or, deux fleurs de lys d’or sous les pattes Nemanya (Serbie)
Gueules Or — Constantinople
Gueules Sable — Albanie
Or Sable B, L, M de gueules & CouronnĂ©e d’or Autriche
Or Sable B, M & deux couronnes d’or, languĂ©e et armĂ©e de gueules, un Ă©cu de Moscou en abĂźme
 Russie
Or Sable B, M & CouronnĂ©e d’or, languĂ©e et armĂ©e de gueules, un Ă©cu en abĂźme
 Tauride
Sable Argent B, L & M d’or Saarwerden
Sable Argent B & M de gueules Fouesnant

Commons-logo.svg


La commune suisse d'Aigle et son district y trouvent une image immĂ©diate pour leurs armes parlantes :
coupé de sable et d'or à deux aigles, de l'une dans l'autre.

  • Portail de l’hĂ©raldique Portail de l’hĂ©raldique
Ce document provient de « Aigle (h%C3%A9raldique) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aigle (Héraldique) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aigle (heraldique) — Aigle (hĂ©raldique) Pour les articles homonymes, voir Aigle. HĂ©raldique L Ă©cu Partitions Armes composĂ©es Le champ Couleur (Émaux et MĂ©taux) Fourrure Champ composĂ© 
   WikipĂ©dia en Français

  • Aigle hĂ©raldique — Aigle (hĂ©raldique) Pour les articles homonymes, voir Aigle. HĂ©raldique L Ă©cu Partitions Armes composĂ©es Le champ Couleur (Émaux et MĂ©taux) Fourrure Champ composĂ© 
   WikipĂ©dia en Français

  • Aigle (hĂ©raldique) — Pour les articles homonymes, voir Aigle (homonymie). Aigle Ă©ployĂ©e L’aigle est une figure hĂ©raldique naturelle fĂ©minine, employĂ©e dĂšs les cr 
   WikipĂ©dia en Français

  • Aigle germanique — Aigle (hĂ©raldique) Pour les articles homonymes, voir Aigle. HĂ©raldique L Ă©cu Partitions Armes composĂ©es Le champ Couleur (Émaux et MĂ©taux) Fourrure Champ composĂ© 
   WikipĂ©dia en Français

  • aigle — [ ɛgl ] n. m. et f. ‱ XIIe; lat. aquila, probablt par l a. provenç. aigla I ♩ N. m. 1 ♩ Grand rapace diurne (falconiformes) au bec crochu, aux serres puissantes, qui construit son nid (aire) sur les hautes montagnes. Aigle royal, impĂ©rial. Aigle… 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • Aigle a deux tetes — Aigle Ă  deux tĂȘtes Voir article spĂ©cifique Ă  Aigle (hĂ©raldique). Le premier aigle Ă  deux tĂȘtes de la dynastie des PalĂ©ologue puis du Patriarcat ƓcumĂ©nique de Constantinople L’Aigle Ă  deux tĂȘtes ou Aigle bicĂ©phale nom fĂ©minin est un symbole… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Aigle a deux tĂȘtes — Aigle Ă  deux tĂȘtes Voir article spĂ©cifique Ă  Aigle (hĂ©raldique). Le premier aigle Ă  deux tĂȘtes de la dynastie des PalĂ©ologue puis du Patriarcat ƓcumĂ©nique de Constantinople L’Aigle Ă  deux tĂȘtes ou Aigle bicĂ©phale nom fĂ©minin est un symbole… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Aigle bicĂ©phale — Aigle Ă  deux tĂȘtes Voir article spĂ©cifique Ă  Aigle (hĂ©raldique). Le premier aigle Ă  deux tĂȘtes de la dynastie des PalĂ©ologue puis du Patriarcat ƓcumĂ©nique de Constantinople L’Aigle Ă  deux tĂȘtes ou Aigle bicĂ©phale nom fĂ©minin est un symbole… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Aigle À Deux TĂȘtes — Voir article spĂ©cifique Ă  Aigle (hĂ©raldique). Le premier aigle Ă  deux tĂȘtes de la dynastie des PalĂ©ologue puis du Patriarcat ƓcumĂ©nique de Constantinople L’Aigle Ă  deux tĂȘtes ou Aigle bicĂ©phale nom fĂ©minin est un symbole identitaire qu on… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Aigle (Oiseau) — Pour les articles homonymes, voir Aigle. Nom vernaculaire ou nom normalisĂ© ambigu : Le terme « Aigle Â» s applique, en français, Ă  plusieurs taxons distincts 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.