Fil De Fer Barbelé

ÔĽŅ
Fil De Fer Barbelé

Fil de fer barbelé

Barbelés coupants
Barbelés piquants
Barbelés rouillés

Le fil de fer barbelé, appelé aussi ronce artificielle ou barbelé, est une forme de fil de fer fabriqué de sorte à être piquant avec des pointes ou des angles parfois coupants disposés à intervalle régulier. Une personne ou un animal essayant de franchir ou de passer à travers du fil de fer barbelé aura de fortes chances de se blesser.

Il est notamment utilis√© dans les cl√ītures pour le b√©tail en raison de son faible co√Ľt et autour des zones n√©cessitant une s√©curit√© accrue pour √©viter les intrusions. Sa pose est ais√©e et ne n√©cessite pas de comp√©tences particuli√®res, il suffit de disposer de quelques points d'attache o√Ļ l'on peut le fixer avec des c√Ębles ou des agrafes.

Le fil barbelé a été beaucoup utilisé sur les champs de bataille. Déroulé et déposé simplement sur le terrain, il freine la progression des soldats, qui peuvent même s'y emmêler. Dans ce cas, le fil est composé de lames coupantes.

Le mot barbelé vient de l'ancien français barbele qui désignait des objets hérissés de pointes (probablement issu du mot barbe).

Le 24 novembre 1874, l‚ÄôAm√©ricain Joseph Glidden de DeKalb (Illinois), d√©posa le brevet du fil de fer barbel√© le plus r√©pandu et construisit la premi√®re machine capable de le produire en grande quantit√©. Il s'agissait d'une version am√©lior√©e qui rencontra plus de succ√®s que l'invention de Louis Jannin en France en 1865. La facilit√© avec laquelle on pouvait le d√©ployer fit qu'il se r√©pandit tr√®s vite aupr√®s des √©leveurs aux √Čtats-Unis. De larges zones pouvaient √™tre d√©sormais cl√ītur√©es, augmentant ainsi le rendement des √©levages et la rentabilit√© des terres. Les barri√®res √©taient auparavant essentiellement en bois et n√©cessitaient beaucoup de temps pour √™tre install√©es et entretenues.

Sommaire

Histoire

Une collection de différents fils de fer utilisés à l'époque

Vers la fin de l'ann√©e 1872, un fermier de Waterman dans l'Illinois d√©veloppa un syst√®me de cl√īture constitu√© d'un fil avec une pi√®ce en bois munie de pointes pour emp√™cher le b√©tail de la franchir. Il d√©posa un brevet en mai 1873 et en fit la d√©monstration lors du march√© du comt√© de DeKalb durant l'√©t√©. Cette innovation intrigua plusieurs habitants de la r√©gion, Isaac Ellwood, Joseph Glidden et Jacob Haish qui d√©cid√®rent d'am√©liorer le concept. Ellwood d√©posa un brevet en f√©vrier 1874 mais arriva √† la conclusion que la version de Glidden √©tait plus efficace. Les pointes pr√©sentes sur le fil de Glidden √©taient r√©alis√©s avec un moulin √† caf√©. Une fois fabriqu√©es, les pointes √©taient plac√©es sur le fil de fer puis torsad√©es. Pour les maintenir en place, Glidden enroulait un autre fil autour des pointes. Ellwood acheta la moiti√© du concept √† Glidden en juillet 1874 et Glidden d√©posa son brevet en novembre de la m√™me ann√©e. Ils fond√®rent ensuite la I.L Ellwood Manufacturing Company. Ils fabriqu√®rent au d√©but √† l'arri√®re de la boutique d'Ellwood un fil porteur compos√© de deux c√Ębles torsad√©s. Le succ√®s arriva rapidement, de m√™me que la concurrence puisque Jacob Haish d√©marra son propre commerce √† partir de ses brevets. En 1876, Glidden vendit la moiti√© des parts de son brevet √† la Washburn and Moen Manufacturing Company bas√©e √† Worcester dans le Massachusetts. Ellwood y fut int√©gr√© et le commerce du fil barbel√© continua √† prosp√©rer.

Utilisation dans le sud-ouest américain

Fil de fer moderne

John Warne Gates fit une d√©monstration pour la Washburn Moen √† la Military Plaza de San Antonio (Texas) en 1876. Il montra comment du b√©tail √©tait retenu par ce nouveau type de cl√īture et invita le public √† passer commande √† l'h√ītel Menger. Gates s'installa par la suite √† Saint-Louis dans le Missouri o√Ļ il fonda la Southern Wire Company qui devint le plus grand producteur de fil barbel√© sans licence. En 1881, une d√©cision de justice d√©bouta ces fabricants et renvoya le monopole aux propri√©taires du brevet de Glidden. En 1892, la d√©cision fut confirm√©e par la cour supr√™me des √Čtats-Unis. Gates s'empara de Washburn Moen en 1898 et transforma la soci√©t√© en American Steel and Wire qui fut un pr√©d√©cesseur de l'United States Steel. En 1875, 270 tonnes de fils barbel√©s avaient √©t√© produits. En 1900, plus de 150 000 tonnes avaient √©t√© fabriqu√©es.

Dans le sud-ouest am√©ricain, les cl√ītures en barbel√© amen√®rent des querelles et des conflits de voisinage entre les √©leveurs (la range war ou ¬ę guerre des fronti√®res ¬Ľ). Certains ranchs laissaient pa√ģtre leur b√©tail sans limite territoriale alors que des fermiers disposaient d'une zone d√©limit√©e par des cl√ītures. Il arrivait que des propri√©taires coupent les fils barbel√©s pour laisser passer les animaux ce qui d√©clencha la Fence Cutter Wars (la guerre des coupeurs de cl√ītures) o√Ļ plusieurs personnes trouv√®rent la mort. Finalement, la justice mit en place un syst√®me d'amendes et de peines pour tout ceux qui coupaient des fils dans une cl√īture. En moins de 25 ans, la quasi-totalit√© des ranchs avait √©t√© cl√ītur√©e afin de d√©limiter clairement les possessions. Certains historiens estiment que la fin de la ¬ę Conqu√™te de l'Ouest ¬Ľ co√Įncide avec l'arriv√©e du fil de fer barbel√©.

Des groupes religieux et conservateurs donnèrent le nom de Devil's Rope (la corde du diable) au fil de fer. Une partie de l'opinion publique s'indigna aussi des blessures relevées sur les animaux à la suite de l'introduction du barbelé [1].

Cl√ītures autour des domaines agricoles

Cl√īture en barbel√© dans l'ouest du Texas

Le fil barbel√© reste l'un des moyens les plus r√©pandus pour √©tablir une cl√īture autour d'un domaine. Aux √Čtats-Unis, la plupart des propri√©taires utilisent le fil barbel√© mais ceci n'est pas le cas pour tous les pays. La taille du domaine est aussi un crit√®re important quant √† l'utilisation de telles cl√ītures.

Le fil est tendu entre plusieurs poteaux massifs et solidement plant√©s dans le sol. Un syst√®me de tendeurs et des poteaux interm√©diaires en bois ou en acier permettent de maintenir le c√Ęble √† la bonne hauteur. Des planches sont parfois ajout√©es entre les poteaux pour rendre l'ensemble plus robuste. La distance entre deux poteaux varie selon le terrain. Elle peut aller de 3 m√®tres sur les terrains accident√©s jusqu'√† pr√®s de 50 m√®tres sur les zones planes. Les poteaux en bois sont plac√©s au maximum tous les 10 m√®tres avec 4 ou 5 planches entre deux.

Le fil utilis√© pour l'agriculture se d√©cline en deux cat√©gories : acier mou ou acier haute tension. Dans tous les cas, le fil est galvanis√© pour r√©sister √† l'usure et √† l'oxydation. L'acier haute tension permet de faire du c√Ęble plus fin et plus r√©sistant. Il ne se d√©forme pas si le b√©tail tente de le franchir. La dilatation caus√©e par les animaux ou la chaleur est compens√©e par ses meilleures propri√©t√©s √©lastiques (il retrouve son √©tat initial) contrairement au fil barbel√© en acier mou qui reste d√©form√©. Le fil haute tension peut √™tre d√©ploy√© sur de plus grandes distances mais ses caract√©ristiques font qu'il est plus difficile √† installer et peut √™tre dangereux s'il est manipul√© par des personnes inexp√©riment√©es. La pose d'un fil mou est plus ais√©e mais il r√©siste moins au temps et n'est pas pratique pour de longues distances.

Dans les zones tr√®s fertiles o√Ļ le troupeau est plus dense, des cl√ītures avec 5 ou 7 c√Ębles sont courantes pour d√©limiter les fronti√®res du domaine mais √©galement √©tablir des divisions √† l'int√©rieur de la propri√©t√©. Dans les √©levages de moutons, les cl√ītures avec 7 fils sont fr√©quentes avec 4 ou 5 fils normaux au milieu et des fils barbel√©s en haut et en bas. En Nouvelle-Z√©lande, les cl√ītures doivent laisser passer les chiens puisqu'ils conduisent le troupeau.

Cl√ītures contre les intrusions humaines

Cl√īture avec du barbel√© au sommet

La plupart des cl√ītures en fil barbel√© peuvent d√©courager du b√©tail mais sont potentiellement franchissables par un homme qui peut simplement passer au-dessus de la cl√īture ou alors au travers en √©cartant les fils et en √©vitant les pointes. Pour limiter ce probl√®me, la plupart des prisons et autres zones √† haute s√©curit√© installent des cl√ītures avec du fil coupant compos√© de lames quasi-continues. Ce type de fil inflige des blessures parfois graves √† celui qui tente de le franchir. Une alternative consiste √† placer du barbel√© au sommet d'un grillage. M√™me si la personne arrive √† grimper au sommet du grillage, sa mobilit√© reste r√©duite et il lui est ainsi plus difficile de passer au-dessus du fil barbel√© sans se blesser ou rester accroch√©. D'autres grillages sont munis en leur sommet de barres de soutien pour le fil et inclin√©es √† 45 degr√©s en direction de l'intrus, un dispositif qui rend l'intrusion encore plus difficile.

Le fil de fer barbelé est utilisé en temps de guerre. Lors de la Première Guerre mondiale, les tirs d'artillerie visaient en priorité les zones de barbelés afin de dégager un passage pour atteindre les tranchées adverses. Au fur et à mesure que le conflit évoluait, le fil était utilisé sur des longueurs réduites afin de limiter l'impact des obus et faciliter son transport. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les fils étaient déployés de manière à ralentir l'infanterie pour la rendre plus vulnérable aux mitrailleuses, ou simplement empêcher le passage des soldats. Lors de la guerre en Afghanistan, les camps de réfugiés afghans au Pakistan étaient entourés de fils de fer barbelés pour faciliter le maintien de ces populations.

Blessures causées par les barbelés

Fils piquants et coupants

Une tentative d'intrusion en force contre des fils de fer barbelés, sans protection particulière, finira indubitablement avec des blessures plus ou moins graves en fonction de la zone du corps touchée. La peau est la plus susceptible d'être blessée avec des lacérations. Les tissus plus profonds peuvent être touchés selon le type de fil et sa disposition. Un humain peut limiter les blessures en faisant extrêmement attention lors de la manipulation du fil. Des mouvements limités, des vêtements suffisamment épais et des gants permettent de réduire le risque de blessures.

Des blessures caus√©es par les barbel√©s peuvent √™tre relev√©es sur le b√©tail (chevaux, vaches, etc.) mais aussi sur les chauve-souris et les oiseaux. Les chevaux paniquent rapidement et une fois pris au pi√®ge, de larges morceaux de chair peuvent √™tre arrach√©s, parfois jusqu'√† l'os. Dans le meilleur des cas, ces blessures peuvent √™tre trait√©es et gu√©rissent sans s√©quelles mais il arrive que la b√™te doive √™tre abattue ou meure des suites de complications (infections, septic√©mie, etc.). Les oiseaux et les chauve-souris n'arrivent pas toujours √† distinguer les pointes pr√©sentes sur le fil et souffrent de lac√©rations ou s'empalent sur les c√Ębles. Les animaux moins farouches comme les vaches ou les moutons ont moins de risques d'avoir des blessures aussi graves que celles rencontr√©es sur d'autres animaux. Ils reculent lors des premiers signes de douleur.

Le fil de fer barbel√© a √©t√© parfois √©t√© utilis√© comme instrument de torture. Utilis√© comme un fouet, ou enroul√© autour d'un b√Ęton, il peut infliger de graves blessures avec des lac√©rations et des h√©morragies importantes [2]. Les organisations humanitaires d√©noncent aussi le sort des r√©fugi√©s africains √† Melilla en Espagne o√Ļ de nombreuses blessures caus√©es par les fils de fer doivent √™tre trait√©es. En franchissant les cl√ītures marquant la fronti√®re, les r√©fugi√©s se blessent profond√©ment aux membres. [3] [4].

Installation

Double structure de soutien avec deux entretoises pour les longueurs supérieures à 60 mètres
Double structure de soutien avec quatre entretoises diagonales pour les longueurs supérieures à 200 mètres

La partie la plus importante et la plus co√Ľteuse en temps lors de l'installation est la mise en place des poteaux principaux dans les angles et aux endroits o√Ļ la distance est trop grande pour que les barbel√©s restent sous tension. Les autres poteaux interm√©diaires rev√™tent un r√īle moins important, ils servent juste √† fixer les fils barbel√©s sans r√©ellement les tendre.

Un fil de fer barbel√© subit une tension √©lev√©e, jusqu'√† 500 daN, et doit √™tre en mesure de r√©sister. Les structures de soutien sont √©galement soumises √† d'importantes forces transmises par les fils qui s'y fixent. Leur forme varie selon la longueur du barbel√©. Elles sont g√©n√©ralement constitu√©es de plusieurs poteaux reli√©s entre eux par des entretoises et des poutres horizontales. Un poteau de soutien peut √™tre maintenu en place gr√Ęce √† des supports diagonaux qui assurent √©galement sa verticalit√© et √©vitent les faiblesses. Des c√Ębles d'entretoise (lisses) sont connect√©s du sommet d'un poteau √† la base du poteau oppos√©. Ces c√Ębles diagonaux renforcent la structure en emp√™chant les d√©formations des poutres et des poteaux. Si le pan de cl√īture a une longueur totale inf√©rieure ou proche des 60 m√®tres, alors un seul c√Ęble est tendu en diagonale entre deux poteaux. Cette structure peut √™tre doubl√©e pour les longueurs sup√©rieures. Pour de plus grandes distances, deux c√Ębles sont employ√©s et forment une croix [5] [6]. Une poutre horizontale relie finalement les deux poteaux interm√©diaires distants d'environ 250 √† 300 cm, elle assure une plus grande r√©sistance √† l'ensemble. Autrement, les poteaux sont distants de 2,5 √† 15 m√®tres sans poutre horizontale. Les intervalles de l'ordre de quelques m√®tres sont les plus fr√©quents.

Lorsque cette première structure a été construite, le fil de fer barbelé est enroulé autour d'un poteau angulaire et maintenu avec de simples agrafes puis étendu le long des poteaux. L'installation se poursuit en l'enroulant autour des autres poteaux angulaires et en le mettant sous tension avec des tendeurs. Il est finalement attaché aux poteaux intermédiaires avec des agrafes qui dépassent temporairement afin de pouvoir permettre une mise sous tension ultérieure. La mise en place de la série de fils barbelés se fait du haut vers le bas.

Plusieurs m√©thodes existent pour attacher le fil √† un poteau angulaire :

  • nŇďuds : le fil est enroul√© autour du poteau puis nou√© √† la main
  • √©pissures : les deux sections de fils sont reli√©es entre elles gr√Ęce √† des √©pissures pr√©sentes sur le poteau
  • √©tau : le fil est ins√©r√© dans un trou pr√©sent dans le poteau puis fix√© de l'autre c√īt√©
  • support crant√© : le fil est enroul√© autour du poteau puis maintenu par un dispositif crant√© de forme h√©lico√Įdale qui retient le fil

Aux √Čtats-Unis, le fil utilis√© pour l'agriculture est de l'acier galvanis√© avec deux c√Ębles torsad√©s et disponible en rouleaux de 402 m√®tres. Il existe trois cat√©gories de fil : classes I, II et III. La classe I a la couche de zinc la plus fine et sa dur√©e de vie est inf√©rieure aux autres classes. Il rouille en g√©n√©ral en moins de 8 √† 10 ans, alors que la classe III r√©siste entre 15 √† 20 ans. Une couche d'aluminium est parfois utilis√©e en lieu et place du zinc et offre une meilleure r√©sistance √† l'usure.

Les poteaux pr√©sents dans les angles ont un diam√®tre de 15 √† 20 cm, sont en bois trait√© et sont ins√©r√©s dans une base en b√©ton enterr√©e d'environ 50 cm de c√īt√© pour 1 m de profondeur. Les poteaux interm√©diaires ont un diam√®tre d'au moins 10 centim√®tres et sont enfonc√©s dans un socle en b√©ton de 50 cm de large et 60 cm de profondeur. Les poteaux en fer ont un diam√®tre d'au moins 6,4 cm.

Lors de la Premi√®re Guerre mondiale, le barbel√© √©tait fix√© au sol au moyen de poteaux m√©talliques munis d'une grande vis que l'on plantait dans le sol. Des Ňďillets √©taient pr√©sents le long du poteau et permettaient de fixer les fils durant la nuit. Ce syst√®me √©vitait l'utilisation de marteaux et d'outils bruyants qui pouvaient r√©v√©ler la position des troupes.

Au catch

Le fil de fer barbelé est aussi utilisé dans le monde du catch, plus précisément, dans le catch hardcore, les types de match hardcores et les barbed wire match comme dans les fédérations tels que la Extreme Championship Wrestling et la Combat Zone Wrestling. Ce fut aussi utilisé lors de WrestleMania 22, dans le match opposant Edge à Mick Foley.

Références

  1. ‚ÜĎ (en) Br√®ve histoire du fil barbel√© sur http://www.barbwiremuseum.com/. Consult√© le 18 d√©cembre 2006
  2. ‚ÜĎ (en) Annabel Ferriman, ¬ę Des d√©fenseurs des droits de l'homme d√©voilent des preuves de tortures au Zimbabwe ¬Ľ sur British Medical Journal. Consult√© le 18 d√©cembre 2006
  3. ‚ÜĎ (en) Espagne-Maroc : les droits des migrants entre le marteau et l'enclume sur http://www.amnesty.ca/. Consult√© le 18 d√©cembre 2006
  4. ‚ÜĎ (en) Des migrants africains abandonn√©s dans le d√©sert sur http://news.bbc.co.uk/. Consult√© le 18 d√©cembre 2006
  5. ‚ÜĎ (en) Susan W. Gay, Richard D. Heidel, ¬ę Constructing High-tensile Wire Fences ¬Ľ sur Virginia Cooperative Extension. Consult√© le 18 d√©cembre 2006
  6. ‚ÜĎ (en) John W. Worley, ¬ę Fences for the Farm ¬Ľ sur Universit√© de Georgie, College of Agricultural and Environmental Sciences. Consult√© le 18 f√©vrier 2006
  • Portail de l‚Äôarchitecture et de l‚Äôurbanisme Portail de l‚Äôarchitecture et de l‚Äôurbanisme
  • Portail de l‚Äôhistoire militaire Portail de l‚Äôhistoire militaire
  • Portail de l‚Äôagriculture et l‚Äôagronomie Portail de l‚Äôagriculture et l‚Äôagronomie
Ce document provient de ¬ę Fil de fer barbel%C3%A9 ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fil De Fer Barbelé de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fil de fer barbel√© ‚ÄĒ Barbel√©s coupants Barbel√©s piquants ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Barbel√© ‚ÄĒ Fil de fer barbel√© Barbel√©s coupants ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Fil barbel√© ‚ÄĒ Fil de fer barbel√© Barbel√©s coupants ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • barbel√© ‚ÄĒ barbel√©, √©e [ barb…ôle ] adj. et n. m. ‚ÄĘ 1120; a. fr. barbel, dimin. de barbe ¬ę pointe ¬Ľ 1 ‚ô¶ Qui est garni de pointes dispos√©es comme les barbes d un √©pi. ¬ę Quelques arpents soigneusement enclos de treillages barbel√©s ¬Ľ (Duhamel). Cour. Fil de fer ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Fil barbel√© concertina ‚ÄĒ Fil portant des lames rasoirs concertina Un dessin d obstacle fait de fils barbel√©s concertin ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • fil ‚ÄĒ [ fil ] n. m. ‚ÄĘ XIIe; lat. filum I ‚ô¶ 1 ‚ô¶ Brin long et fin (‚áí fibre) des mati√®res textiles. R√©union des brins de ces mati√®res tordus et fil√©s. Fil √† tisser. Fil de lin, de chanvre, de coton, de laine, de soie, de nylon, de polyester. Chaussettes… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Fil M√©tallique ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Un fil m√©tallique est un type de fil form√© de m√©tal par tr√©filage, c est √† dire l √©tirage d une mati√®re ductile. Sommaire 1 Fil de fer ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Fil d'or ‚ÄĒ Fil m√©tallique Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Un fil m√©tallique est un type de fil form√© de m√©tal par tr√©filage, c est √† dire l √©tirage d une mati√®re ductile. Sommaire 1 Fil de fer ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Fil d'√©tain ‚ÄĒ Fil m√©tallique Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Un fil m√©tallique est un type de fil form√© de m√©tal par tr√©filage, c est √† dire l √©tirage d une mati√®re ductile. Sommaire 1 Fil de fer ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Fil de cuivre ‚ÄĒ Fil m√©tallique Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Un fil m√©tallique est un type de fil form√© de m√©tal par tr√©filage, c est √† dire l √©tirage d une mati√®re ductile. Sommaire 1 Fil de fer ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.