Figueres

ÔĽŅ
Figueres

Figueras

Figueras
logo officiel de la ville de Figuereslogo officiel de la ville de Figueres
Drapeau Blason
Drapeau Blason
Carte
Données générales
Statut Commune (Municipi)
Pays Espagne Espagne
Communaut√© autonome Catalogne Catalogne
Province Province de Girona G√©rone
Comarque Alt Empordà
Code postal 17600
Gentilé figuerenc (m.),
figuerenca (f.)(ca)
Données géographiques
Latitude
Longitude
42¬į 16‚Ä≤ 2.93‚Ä≥ Nord
       2¬į 57‚Ä≤ 39.05‚Ä≥ Est
/ 42.2674806, 2.9608472
Superficie 19,31 km²
Altitude moy. 40 m
Population (INE)
 - total :
 - densit√© :
 - ann√©e :

41115 hab.
2129 hab./km²
2007
Politique
Maire
 - nom
Santi Vila
 - parti Convergencia i Uni√≥ (CiU)
 - mandat
Site web Ajuntament de Figueres
Culture
Saint patron Sant Pere, 29 juin

Figueras (en catalan : Figueres) est une ville du nord de la Catalogne en Espagne. Capitale de la comarque de l'Alt Empord√† dans la province de G√©rone (en catalan : Girona) .

Ce toponyme proviens du latin figaria (pluriel de figuera) qui signifie figuiers et dont on trouve la trace d√®s le Xe si√®cle [1]. La terminaison en es est une particularit√© de la langue catalane, Figueres (figuiers) est la forme plurielle de figuera (figuier). Il s'agit ici de l'arbre et non de la figuerie[2], verger plant√© de figuiers. Il est √† noter que la forme Figueras utilis√©e majoritairement par les Fran√ßais et les Espagnols, n'est pas la traduction du nom de la ville (qui serait Higueras), c'est une castillanisation de son orthographe (de la m√™me fa√ßon, par exemple, que Rod√©s en occitan est devenu Rodez en fran√ßais).

La ville se trouve au milieu de la plaine empordanaise à 39 mètres au-dessus du niveau de la mer, au pied des Albères pyrénéennes. Au sein d'une comarque agricole (fruits & légumes, vigne et oliviers), la ville jouit néanmoins d'une forte activité tertiaire et commerçante.

Idéalement placée, on peut rejoindre depuis elle, en une demi-heure, autant la montagne, que la mer, ou traverser la frontière française.

Les fa√ßades et les tours du th√©√Ętre-mus√©e de Figueras portent des oeufs et des pains catalans, symboles r√©currents dans l'oeuvre dalinienne.

La ville comptait 41 115 habitants fin 2007. Un fort accroissement d√©mographique est attendu √† l'horizon 2030 avec un doublement[r√©f. n√©cessaire] probable de la population.

Sommaire

Transports

Avec le pays basque, le nord de la Catalogne est un des deux principaux points de communication transpyrénéens entre la France et l'Espagne. Par sa position géographique, Figueras y occupe une place de choix.

Routier

NŇďud de communication routi√®re strategique, Figueras est un point cl√© sur l'autoroute (AP7) et autrefois la route nationale (N2), qui drainent un important trafic de transport de marchandises par camion et de v√©hicules particuliers. Les √©changes de marchandises, loin de se limiter aux flux transfrontaliers (France/Espagne), irriguent au-del√† de la p√©ninsule ib√©rique, du nord de l'Afrique vers toute l'Europe.

Lors des saisons touristiques, majoritairement estivales, les flux de touristes de toute l'Europe affluent vers le sud, la Costa Brava toute proche, au-delà vers le Maghreb via le détroit de Gibraltar.

Ferroviaire

Le chemin de fer est, par contre, le parent pauvre de la capitale empordanaise, victime d'un manque d'investissement chronique au profit du tout automobile des années 60-70, Figueras souffre d'une desserte en train obsolète. Un passage à niveau à barrière situé à quelques mètres de la gare interrompt quotidiennement le trafic d'une grande avenue pénétrante à l'est de la ville (avinguda de Villalonga). Les usagers de la Renfe se plaignent régulièrement des retards et du peu d'efficience de la liaison avec Gérone et Barcelone, pourtant utilisée par de nombreux citadins.

La présence de la ligne internationale Barcelone-Gérone-Portbou-Cerbère-Perpignan, saturée tant en marchandise que en passagers est handicapée par un écartement des voies différent des autres pays d'Europe (1668 mm pour la voie large ibérique au lieu de 1435 mm pour la voie au standard UIC utilisée dans la quasi totalité des pays continentaux). Le passage de la frontière impose donc soit un changement de train, soit l'utilisation de matériel roulant spécifique qui adaptent mécaniquement leurs essieux aux différents écartements.

Jusqu'à aujourd'hui, ce méli-mélo ferroviaire faisait de la ville de Portbou, gérée par la Renfe, la capitale du rail, avec Cerbère, sa voisine transfrontalière gérée par la Sncf.

Cette situation est sur le point de changer, après un retard de près de dix ans, la ligne à grande vitesse Barcelone-frontière francaise-Perpignan est en cours d'achèvement. Ces travaux, inscrits dans le vaste plan de grande vitesse ferroviaire espagnol (AVE), sortiront le réseau à grande vitesse espagnol de son isolement pour le connecter avec le réseau européen à grande vitesse, via le tunnel du Perthus creusé sous les Pyrénées (et d'ores et déjà achevé).

Si le tunnel et les voies sont à ce jour achevés ou sour le point de l'être, un très important retard a été pris sur la construction des trois gares de la ligne (Figueras, Gérone, Barcelone). À Figueras, faute d'accord dans les temps, c'est une gare provisoire qui est construite sur les terrains limitrophes de la municipalité voisine de Vilafant. Aucune date ni aucun financement ne sont fixés pour la gare définitive qui doit être intermodale afin de connecter les trains, les trains à grande vitesse, la gare routière, les taxis et les véhicules particuliers.

Culture

Figueres Capital Cultura Catalana 09.gif

Figueres est la ville natale de Salvador Dalí et abrite le Teatre-Museu Dalí, un musée entièrement conçu à sa propre gloire par l'artiste lui-même et inauguré de son vivant en 1974.

Elle héberge aussi le remarquable Museu del Joguet de Catalunya, musée du jouet qui bénéficie du statut de musée national.

La ville a √©t√© √©lue ¬ę capitale de la culture catalane 2009[3] [4]¬Ľ

Toponymie, quelle orthographe ?

Depuis que le catalan a retrouvé, après la dictature franquiste, en 1978 son statut de langue officielle[5], les toponymes sont à nouveau exprimés dans leur orthographe originale catalane. Le site officiel de la ville [6] l'atteste. En Catalogne, il en va de même pour la signalétique routière et dans les médias, les journalistes de la presse écrite, de radio et de télévision en font de même depuis des années.
Avec les efforts de normalisation linguistique de la G√©n√©ralit√© de Catalogne et de la soci√©t√© civile, cet usage tend √† se normaliser, y compris en France. Dans les journaux perpignanais[7] ou l'Universit√©. Ainsi, le Conseil d'administration de l'Institut Franco-Catalan Transfrontalier admet pour membre ¬ę le maire de Figueres ou son repr√©sentant ¬Ľ[8].
Sur internet, les applications composites de cartographie respectent la toponymie catalane (Figueres, Girona, Lleida, Eivissa…) , comme Google maps[3], Google Earth, Via michelin, Mappy[4]… Ces sites utilisent les données de l'institut géographique de Catalogne.
Signe des temps, Nintendo a adapté[9] en 2007 la toponymie de son service de météo accessible en ligne depuis la console Wii pour qu'il respecte l'orthographe des villes catalanes.

Au XIXe si√®cle, dans son Pr√©cis de la g√©ographie universelle, Conrad Malte-Brun utilise Figui√®res, avec le nom espagnol Figueras entre parenth√®ses[10]. √Člis√©e Reclus, dans sa Nouvelle G√©ographie universelle, utilise √©galement ces deux termes[11].

Mais les vieilles habitudes subsistent, et on trouve encore dans le Petit Larousse l'annonce que ¬ę Salvador Dal√≠ est n√© √† Figueras ¬Ľ de m√™me que l'encyclop√©die Universalis[12]. Dans ses communications officielles, le gouvernement fran√ßais utilise √©galement Figueras[13].

Pour juger des différents us et coutumes, on pourra se rapporter aux sites officiels des deux villes françaises jumelées avec la capitale empordanaise. Selon leurs sites officiels respectifs, Perpignan annonce être jumelée avec Figueres[14] et Marignane avec Figueras [15].

Jumelage

Personnages célèbres

Salvador Dalí Domènech, peintre.

Narcís Monturiol i Estarriol, ingénieur du XIXe siècle, homme politique et inventeur du sous-marin Ictíneo.

Joaquín Collar Serra, pionnier de l'aviation[18](es)

Jacint Bosch i Vila, historien du XXe siècle.[19](es)

José Ventura, musicien du XIXe, considéré comme le père de la sardane.

Voir aussi


Notes et références

  1. ‚ÜĎ (ca) Josep Moran, Mar Batlle, Top√≤nims catalans: etimologia i pron√ļncia [¬ę Toponymes catalans : √©tymologie et prononciation ¬Ľ], PAM, Publicacions de l'abadia de MontserratSite de Publicacions de lang|ca|l'Abadia de Montserrat, coll. ¬ę Biblioteca serra d'or ¬Ľ,, Barcelona, 2002 (ISBN 9788484154310)
  2. ‚ÜĎ dictionnaire le Littr√©
  3. ‚ÜĎ Site officiel de Figueres Capital de la Cultura Catalana 2009
  4. ‚ÜĎ la capitale de la culture catalane en fran√ßais
  5. ‚ÜĎ Statut de la langue catalane sur Wikip√©dia
  6. ‚ÜĎ Ajuntament de Figueres
  7. ‚ÜĎ Cet article du journal l'ind√©pendant catalan, toujours au sujet de la ligne TGV, pr√©f√®re utiliser Figueres, comme souvent dans les journaux locaux
  8. ‚ÜĎ Site de l'IFCT
  9. ‚ÜĎ Nintendo corrige la toponymie catalane de son canal m√©t√©o(ca)
  10. ‚ÜĎ Pr√©cis de la g√©ographie universelle en ligne sur Google Books
  11. ‚ÜĎ Nouvelle G√©ographie universelle, Tome 1 sur le site de la Biblioth√®que Nationale de France.
  12. ‚ÜĎ D√©but le l'article en ligne sur universalis.fr
  13. ‚ÜĎ Voir les annonces sur la ligne de TGV Perpignan-Figueras sur les sites du minist√®re des Transports et celui de l'√©cologie.
  14. ‚ÜĎ Site officiel de Perpignan
  15. ‚ÜĎ Site officiel de la commune de Marignane.
  16. ‚ÜĎ [1]
  17. ‚ÜĎ [2]
  18. ‚ÜĎ L'article sur Wikip√©dia en espagnol
  19. ‚ÜĎ L'article sur Wikip√©dia en espagnol

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Galerie Photos


  • Portail des Pays catalans Portail des Pays catalans
  • Portail de l‚ÄôEspagne Portail de l‚ÄôEspagne
Ce document provient de ¬ę Figueras ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Figueres de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Figueres ‚ÄĒ Figueres, Figueras Ce nom renvoie soit √† la ville de Figueres, soit, le plus souvent, au figuier (latin ficaria). Les noms d arbres ont √©t√© en effet tr√®s utilis√©s pour donner des patronymes, et le figuier est l un des arbres les plus communs de… ‚Ķ   Noms de famille

  • Figu√®res ‚ÄĒ Figueras Figueras logo officiel de la ville de Figueres ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Figueres ‚ÄĒ Gemeinde Figueres Dal√≠ Museum in Figueres Wappen Karte von Spanien ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Figueres ‚ÄĒ for other uses see Figueres (disambiguation)infobox catalan city image skyline size=200px arms= location province=Girona comarca=Alt Empord√† population=39,641 population year=2006 area=18.78 population density=1761 elevation=39… ‚Ķ   Wikipedia

  • Figueres ‚ÄĒ Original name in latin Figueres Name in other language Figeras, Figeres, Figueres, –§–ł–≥–Ķ—Äe—Ā, –§–ł–≥–Ķ—Ä–į—Ā State code ES Continent/City Europe/Madrid longitude 42.26645 latitude 2.96163 altitude 41 Population 43330 Date 2012 03 04 ‚Ķ   Cities with a population over 1000 database

  • Figueres ‚ÄĒ Sp Fig√®resas Ap Figueres L ҆R Ispanija ‚Ķ   Pasaulio vietovardŇĺiai. Internetinńó duomenŇ≥ bazńó

  • Figueres ‚ÄĒ /fee ge rddes/, n. Jos√© /haw se /, born 1906, Costa Rican businessman and political leader: president 1953 58, 1970 74. * * * ‚Ķ   Universalium

  • Figueres ‚ÄĒ ‚Ėļ Mun. de la prov. espa√Īola de Girona, cab. de p. j.; 33 823 h. Ind. qu√≠mica, alimentaria y del cuero; centro de comunicaciones. Turismo. Durante la Guerra Civil (1939), en su castillo se celebr√≥ la √ļltima sesi√≥n de las cortes republicanas en… ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Figueres ‚ÄĒ /fee ge rddes/, n. Jos√© /haw se /, born 1906, Costa Rican businessman and political leader: president 1953 58, 1970 74 ‚Ķ   Useful english dictionary

  • Figueres (Begriffskl√§rung) ‚ÄĒ Figueres ist der Name einer Stadt in Katalonien, Spanien, siehe Figueres Figueres ist der Name folgender Personen: Christiana Figueres (* 1956), costa ricanische Politikerin; seit 2010 Generalsekret√§rin des Sekretariats der Klimarahmenkonvention… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.