Fievre de la vallee du Rift

ÔĽŅ
Fievre de la vallee du Rift

Fièvre de la vallée du Rift


Comment lire une taxobox
Fièvre de la vallée du Rift
alt= microphotographie en Microscopie électronique en transmission (TEM) de tissu infecté par le Virus de la Fièvre de la vallée du Rift
microphotographie en Microscopie électronique en transmission (TEM)

de tissu infecté par le Virus de la Fièvre de la vallée du Rift

Classification classique
Règne Virus
Groupe virus Groupe V
Famille Bunyaviridae
Genre Phlebovirus
Espèce
Virus de la Fièvre de la vallée du Rift
Parcourez la biologie sur Wikip√©dia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

La fi√®vre de la vall√©e du rift (RVF) est une zoonose virale (affectant principalement les animaux domestiques (b√©tail), mais pouvant se transmettre aux humains) en se manifestant par une fi√®vre. Elle est diss√©min√©e par la piq√Ľre d‚Äôun moustique infect√©. La maladie est propag√©e par le virus RVF, rattach√© au genre Phlebovirus ( famille des Bunyaviridae). La maladie a √©t√© rapport√©e pour la premi√®re fois chez le b√©tail du Kenya aux alentours de 1915, mais le virus n'a pas √©t√© isol√© avant 1931. Les manifestations du RVF surviennent en Afrique sub-saharienne mais des √©pisodes peuvent √©clater ailleurs, rarement (mais parfois s√©v√®rement) en √Čgypte - pendant les ann√©es 1977 et 78, plusieurs millions de personnes ont √©t√© infect√©s et des milliers sont mortes au cours d‚Äôune violente √©pid√©mie ‚Äď Au Kenya en 1998, le virus a entra√ģn√© le d√©c√®s de plus de 400 K√©nyans. En septembre 2000 un √©pisode a √©t√© confirm√© en Arabie saoudite et au Y√©men.

Chez l'homme le virus peut se manifester sous l‚Äôapparence de plusieurs syndromes diff√©rents. Habituellement les victimes n'ont aucun sympt√īme ou seulement une maladie peu bruyante avec de la fi√®vre, des maux de t√™te, des myalgies et des anomalies h√©patiques. Dans un petit nombre de cas (< 2%) la maladie peut √©voluer vers un syndrome de fi√®vre h√©morragique, de m√©ningo-enc√©phalite (inflammation du cerveau), ou encore affecter l‚ÄôŇďil. Les patients qui tombent malades pr√©sentent habituellement de la fi√®vre, un √©tat de faiblesse g√©n√©ralis√©e, des douleurs dorsales, des vertiges, et une perte de poids au d√©but de la maladie. En r√®gle g√©n√©rale, les patients entrent en convalescence 2 √† 7 jours apr√®s le d√©but de la maladie.

R√©partition de la fi√®vre de la vall√©e du Rift en Afrique. En bleu, les pays o√Ļ la maladie est end√©mique et o√Ļ surviennent des √©pid√©mies importantes de RVF ; en vert, des pays connus pour la survenue de quelques cas, l‚Äôisolement √©pisodique du virus, ou une pr√©sence du RVF attest√©e par des s√©rologies.

Approximativement 1% des humains victimes de la maladie en meurent. Parmi le b√©tail le niveau de mortalit√© est sensiblement plus √©lev√©. Chez les femelles gravides infect√©es par le RVF, le taux d‚Äô avortement est de pratiquement 100% des fŇďtus. Une √©pizootie (maladie √©pid√©mie atteignant les animaux) de RVF se manifeste habituellement d‚Äôabord par une vague d‚Äôavortements inexpliqu√©s.

Sommaire

Vaccination Animale

Plusieurs vaccins animaux ont √©t√© fabriqu√©s pour se prot√©ger contre l'infection par le RVF. Le premier √† √™tre d√©velopp√© √©tait un vaccin vivant. Lors des essais sur la souris, les r√©sultats √©taient prometteurs, ce vaccin conf√©rait une immunit√© pendant trois ans. Cependant un probl√®me a √©t√© d√©cel√© : l‚Äôadministration aux brebis gravides a provoqu√© de nombreux avortements. √Ä la suite de cette constatation, des vaccins att√©nu√©s ont √©t√© d√©velopp√©s. Bien qu'ils aient un effet protecteur, et ne provoquent pas d‚Äôeffets nuisibles, ce r√©sultat a √©t√© obtenu seulement apr√®s de multiples inoculations. Le fait que des doses multiples soient indispensables pourrait se r√©v√©ler probl√©matique particuli√®rement dans les zones o√Ļ le RVF est end√©mique.

En 2006/07 épidémie au Kenya et en Somalie

En novembre 2006, des cas de fi√®vre de la vall√©e du Rift se sont produits au Kenya. Les victimes √©taient originaires de la province du nord-est et de la province de la c√īte du Kenya, qui a re√ßu ces derniers mois de fortes pluies, provoquant des inondations et cr√©ant des zones humides propices √† la reproduction des moustiques qui ont transmis aux humains le virus du b√©tail infect√©.

En date du 7 janvier 2007, 75 personnes environ étaient décédées et on dénombrait 183 malades encore infectées. [1] The outbreak has forced the closure of livestock markets in the North Eastern Province, affecting the economy of the region.[2] L’épidémie a été rapportée plus tard dans le District de Maragua et le District de Kirinyaga des régions de la province centrale du Kenya.[3]

Le 20 janvier 2007 on a signalé que l’épidémie en provenance du Kenya avait atteint la Somalie et avait causé la mort de 14 personnes dans la région de Lower Jubba.[4]

Vers le 23 janvier 2007 des cas avaient commenc√© √† appara√ģtre dans la capitale k√©nyane Nairobi. Un grand nombre d'entreprises pr√©sentaient des pertes √©valu√©es comme tr√®s importantes du fait qu‚Äôune proportion notable de leurs clients √©vitaient les rassemblements de population o√Ļ l‚Äôon consommait de la viande r√ītie que l‚Äôon croyait responsable de la transmission de la fi√®vre.

En d√©cembre 2006 et √† nouveau en janvier 2007, l'action internationale pour la sant√© de Taiwan (TaiwanIHA) a commenc√© √† organiser des missions au Kenya [1] en envoyant des experts m√©dicaux pour aider √† la formation du personnel des service de sant√© et de laboratoire, et en finan√ßant du mat√©riel tel que des pulv√©risateurs pour tuer les moustiques. Les Centers for Disease Control des √Čtats-Unis ont √©galement envoy√© une mission d‚Äôassistance et un laboratoire au Kenya.

Fin janvier 2007, environ 148 personnes étaient décédées depuis le début de l’épidémie en décembre.

Le 14 mars 2007, après avoir dépensé environ 2,5 millions en pour l’organisation d’une campagne de vaccination, le gouvernement kényan a annoncé que les cas RVF avaient diminué très significativement, il a également levé l'interdiction des mouvements de bétail dans les secteurs affectés. [5]

Références

Liens externes

  • Portail de la m√©decine Portail de la m√©decine
Ce document provient de ¬ę Fi%C3%A8vre de la vall%C3%A9e du Rift ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fievre de la vallee du Rift de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fi√®vre De La Vall√©e Du Rift ‚ÄĒ Fi√®vre de la vall√©e du Rift ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Fi√®vre de la vall√©e du rift ‚ÄĒ Fi√®vre de la vall√©e du Rift ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Fi√®vre de la vall√©e du Rift ‚ÄĒ ‚óŹ Fi√®vre de la vall√©e du Rift maladie infectieuse, d origine virale, due √† un virus de la famille des arbovirus, s√©vissant en Afrique orientale et en √Čgypte ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • fi√®vre de la vall√©e du Rift (F.V.R.) ‚ÄĒ ‚óŹ fi√®vre de la vall√©e du Rift (F.V.R.) Arbovirose h√©morragique grave due √† un virus de la famille des bunyavirid√¶, du genre phlebovirus, transmise par Culex pipiens ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Fi√®vre de la vall√©e du Rift ‚ÄĒ Fi√®vre de la vall√©e du Rift ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • FI√ąVRE ‚ÄĒ Augmentation de la temp√©rature corporelle; elle appara√ģt dans de nombreuses manifestations pathologiques et doit √™tre distingu√©e de l‚Äô√©l√©vation de la temp√©rature due √† l‚Äôeffort, qui dispara√ģt en quelques minutes. Le m√©canisme de la fi√®vre, encore ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Fievre a tiques du Colorado ‚ÄĒ Fi√®vre √† tiques du Colorado Fi√®vre √† tiques du Colorado ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Fi√®vre jaune ‚ÄĒ Classification et ressources externes Une micrographie au microscope √©lectronique du virus de la fi√®vre jaune (234,000 X) CIM 10 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Fi√®vre √Ä Tiques Du Colorado ‚ÄĒ Fi√®vre √† tiques du Colorado ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Fi√®vre √† tiques du colorado ‚ÄĒ Fi√®vre √† tiques du Colorado ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.