Ferdinand II d'Aragon


Ferdinand II d'Aragon
Ferdinand II
Michel Sittow 004.jpg
Ferdinand le Catholique

Titre
Roi de Castille
14741504
En tandem avec Isabelle Ire (1474-1504)
Monarque Ferdinand V de Castille
Prédécesseur Henri IV
Successeur Jeanne Ire et Philippe Ier
Roi de Sicile (insulaire)
14791504
Monarque Ferdinand II de Sicile
Prédécesseur Jean Ier
Successeur Jeanne Ire et Charles II
Roi de Sardaigne
14791516
Monarque Ferdinand II de Sardaigne
Prédécesseur Jean Ier
Successeur Charles Ier
Roi d'Aragon
20 janvier 147923 janvier 1516
Prédécesseur Jean II
Successeur Jeanne Ire et Charles Ier
Roi de Sicile (des deux côtés du détroit)
15041516
Monarque Ferdinand II de Sicile
Ferdinand III de Naples
Prédécesseur Frédéric II
Successeur Jeanne III et Charles IV
Roi de Navarre
15121516
Monarque Ferdinand Ier de Navarre
Prédécesseur Catherine de Navarre
(conquête de la Haute-Navarre)
Successeur Couronne de Castille
Biographie
Dynastie Maison de Trastamare
Date de naissance 10 mai 1452
Lieu de naissance Siñal d'Aragón.svg Sos del Rey Católico, Saragosse (Aragon)
Date de décès 25 janvier 1516 (à 63 ans)
Lieu de décès Banner of arms crown of Castille Habsbourg style.svg Madrigalejo, Cáceres (Castille)
Père Jean II d'Aragon
Mère Jeanne Enríquez
Conjoint Isabelle Ire de Castille
(1469-1504)
Germaine de Foix
(1505-1516)
Enfants Isabelle d'Aragon
Jean d'Aragon
Jeanne Red crown.png
Marie d'Aragon
Catherine d'Aragon

Coat of Arms of Ferdinand II of Aragon with supporters (1513-1516).svg
Monarques d'Espagne

Ferdinand II d'Aragon (en castillan : Fernando II; en catalan : Ferran II), (10 mai 1452 à Sos del Rey Católico - 23 janvier 1516 à Madrigalejo), dit Ferdinand le Catholique, fut roi de Castille et León de 1474 à 1504 (Par mariage, sous le nom de Ferdinand V), roi d'Aragon, de Valence, de Majorque, de Sardaigne et de Sicile et comte de Barcelone de 1479 à 1516 (de son propre chef), comte de Roussillon et de Cerdagne de 1493 à 1516, et enfin roi des Deux-Siciles en 1504.

Sommaire

Biographie

Jeunesse et mariage

Fils du roi Jean II d'Aragon (1398-1479) et de sa seconde épouse Jeanne Enríquez (1425-1468), Ferdinand devient l'héritier des possessions de la couronne d'Aragon à la mort de son demi-frère Charles prince de Viane en 1461.

Le 14 octobre 1469, il épouse la future Isabelle Ire de Castille (1451-1504) et mène avec elle une guerre civile visant à déposséder la nièce de cette dernière, Jeanne la Beltraneja (1462-1530). Jeanne est défaite à la Bataille de Toro en 1476.

Descendance

De son union avec Isabelle, Ferdinand a cinq enfants :

Union des royaumes d'Aragon et de Castille

En 1474, Isabelle arrive au trône de Castille. À la mort de Jean II en 1479, Ferdinand accède au trône de la couronne d'Aragon et les deux monarques règnent ensemble, même si les deux couronnes restèrent séparées.

En 1479, il hérite des États de son père, et réunit ainsi sous ses lois presque toute l'Espagne.

Ferdinand et Isabelle mènent une politique religieuse coercitive en réorganisant en 1481 le tribunal de l'inquisition, l'expulsion, en 1492, des Juifs non convertis vers l'Empire ottoman et la conquête du royaume de Grenade la même année, ce qui leur vaut de se voir décerner le titre de Rois Catholiques par le pape Alexandre VI, signant ainsi la fin de la Reconquista. Le 2 janvier, les clefs de Grenade, dernier bastion des Maures, sont officiellement remises aux Rois catholiques. Deux mois plus tard Ferdinand d’Aragon et Isabelle de Castille signent le décret d’expulsion des Juifs.

Parallèlement, ils préparent l'expansion espagnole par le soutien apporté aux expéditions de Christophe Colomb.

Ferdinand, alors même qu'il a reçu, par le Traité de Barcelone les comtés de Roussillon et de Cerdagne de Charles VIII pour prix de sa non-intervention dans les guerres d'Italie, conquiert le royaume de Naples en 1504 dépossédant ainsi son cousin Fréderic.

En 1504, à la mort d'Isabelle, Ferdinand devient le régent de la couronne de Castille au nom de sa fille Jeanne Ire de Castille. Mais il se heurte à l'hostilité de la noblesse castillane qui lui substitue le mari de Jeanne, l'archiduc Philippe le Beau. À la mort de celui-ci en 1506, Ferdinand reprend les rênes de la Castille, cette fois-ci au nom de son petit-fils le futur Charles Quint. Remarié en 1505 à Germaine de Foix, il annexe en son nom le sud de la Navarre en 1512.

À sa mort en 1516, il laisse un empire immense à son petit-fils Charles Quint, premier véritable roi des Espagnes.

Le jeu des alliances

Statue de Ferdinand II à Madrid (J. León, 1753).

Ferdinand cherche par tous les moyens à isoler une France expansionniste. Voulant consolider son alliance avec Maximilien Ier, empereur du Saint Empire, il donne sa fille Jeanne à Philippe (1496), tandis que son fils Jean, l'héritier potentiel des deux couronnes, est marié à Margarette (1497). Ferdinand rétablit aussi des liens avec le Portugal en donnant sa fille Isabelle, à l'infant Alphonse, qui disparaît rapidement. Sa veuve est promptement remariée au nouveau roi Manuel Ier. Isabelle décède en couche en 1498, et son fils meurt en 1500. Ferdinand donne au roi Manuel sa dernière fille, Marie. Enfin Catherine épouse Arthur Tudor, héritier de la couronne d'Angleterre, puis, à la mort de celui-ci, son frère Henri, futur Henri VIII.

Cette politique d'unions se montre peu efficace. Jean, héritier des deux couronnes de Castille et d'Aragon, meurt sans descendance l'année même de son mariage. La nouvelle héritière, Jeanne, commence à donner des signes de défaillance mentale. Son époux est nommé roi mais disparaît en 1506 et Jeanne en perd définitivement la tête (d'où son surnom de Jeanne la Folle). Ferdinand est alors rappelé comme régent de Charles, son petit-fils, élevé dans le Comté de Flandre.

Dans son ambition d'isoler la France, la politique de Ferdinand est à l'origine de l'arrivée de la maison autrichienne des Habsbourg sur le trône d'Espagne.

Après la mort d'Isabelle, Ferdinand tente en vain d'obtenir la main de La Beltraneja, veuve d'Alphonse V de Portugal, dans l'espoir de reconquérir le trône de Castille. Ferdinand se tourne alors vers une princesse française, Germaine de Foix, afin de contre-balancer la future position dominante des Habsbourg en Europe par un rapprochement avec la France.

Ce rapprochement ne peut avoir lieu, Ferdinand entrant en conflit avec le roi Louis XII lors de l'invasion puis du partage de la Navarre (1512).

Bilan

Ferdinand élève l'Espagne au plus haut point de puissance, agrandit la puissance royale, abaisse la haute noblesse et rend aux lois toute leur force ; en outre, il mérite le surnom de Catholique par son ardeur à combattre les Infidèles ; mais on lui reproche sa versatilité et sa fourberie, qui lui valent aussi le surnom de Rusé : il se joue de la bonne foi de Charles VIII et de Louis XII, se montrant tantôt leur allié et tantôt leur ennemi. Il est habilement secondé dans ses entreprises par son ministre, le cardinal Ximénès, et dans ses conquêtes par son général Gonzalve de Cordoue.

À sa mort, son petit-fils Charles, futur empereur du Saint Empire Germanique, hérite des royaumes rassemblés par son grand-père et son père ainsi que de l'énorme empire américain.

Le jeu compliqué et hasardeux des alliances matrimoniales a rassemblé les Espagnes mais le rapprochement avec le Portugal a cependant échoué.





Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ferdinand II d'Aragon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ferdinand II. von Aragon — Ferdinand II. von Aragón Ferdinand, der Katholische (* 10. März 1452 in Sos; † 23. Januar 1516 in Madrigalejo) war als Ferdinand II. König von Sizilien und Sardinien, 1479–1504 und 1506–1516 als Ferdinand V. auch König von Kastilien und León …   Deutsch Wikipedia

  • Ferdinand II. von Aragón — Ferdinand, der Katholische (* 10. März 1452 in Sos; † 23. Januar 1516 in Madrigalejo) war als Ferdinand II. König von Sizilien und Sardinien, 1479–1504 und 1506–1516 als Ferdinand V. auch König von Kastilien und León …   Deutsch Wikipedia

  • Ferdinand I d'Aragon — Ferdinand Ier d Aragon Ferdinand Ier, dit le d Antequera et le Juste (1380 1416), roi d Aragon, de Sicile …   Wikipédia en Français

  • Ferdinand Ier d´Aragon — Ferdinand Ier d Aragon Ferdinand Ier, dit le d Antequera et le Juste (1380 1416), roi d Aragon, de Sicile …   Wikipédia en Français

  • Ferdinand II of Aragon — Infobox Spanish Royalty|monarch name =Ferdinand II title =King of Aragon, King of Castile and Léon succession =King of Aragon reign =20 January 1479 23 January 1516 coronation = predecessor =John II successor =Joanna and Charles I succession1… …   Wikipedia

  • Ferdinand Ier d'Aragon — Ferdinand Ier, dit el de Antequera[1] et le Juste (1380 1416), roi d Arago …   Wikipédia en Français

  • Ferdinand I of Aragon — Ferdinand I (Ferran Catalan) (Medina del Campo, Castile, 27 November 1380 ndash; Igualada, Catalonia, 2 April 1416), called of Antequera and also the Just or the Honest, was king of Aragon, Valencia, Majorca, Sardinia and (nominal) Corsica and… …   Wikipedia

  • Ferdinand Ier d'Aragon et de Sicile — Ferdinand Ier d Aragon Ferdinand Ier, dit le d Antequera et le Juste (1380 1416), roi d Aragon, de Sicile …   Wikipédia en Français

  • Ferdinand, King of Aragon and Isabella, Queen of Castile —    Rulers of Spain 1479–1504. Known as the ‘Catholic monarchs’, Ferdinand (1452–1516) and Isabella (1451–1504) married in 1469 and were joint rulers of Spain from 1479. At first their reign was hailed by the Jews as favourable, since they… …   Who’s Who in Jewish History after the period of the Old Testament

  • Descendants of Isabella I of Castile and Ferdinand II of Aragon — Isabella I of Castile …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.