Federated States of Micronesia


Federated States of Micronesia

Micronésie (pays)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Micronésie.
Federated States of Micronesia (en)
États fédérés de Micronésie (fr)
Drapeau des États fédérés de Micronésie Armoiries de la Micronésie
(Détails) (Détails)
Devise nationale : Peace Unity Liberty
carte
Langue officielle anglais, ulithian, woleaian, chuuk, pohnpei, espagnol, kosraéen, nukuoro et kapingamarangi
Capitale Palikir
6°55′N 158°9′E / 6.917, 158.15
Plus grande ville Weno
Forme de l’État
 - Président
République fédérale
Manny Mori
Superficie
 - Totale
 - Eau (%)
Classé 172e
702 km²
Négligeable
Population
 - Totale (2008)
 - Densité
Classé 180e
107 665 hab.
153 hab./km²
Indépendance
 - Date
des États-Unis et de l'ONU
3 novembre 1986
22 décembre 1990


Gentilé Micronésiens


Monnaie Dollar Américain (USD)
Fuseau horaire UTC +10, +11
Hymne national Patriots of Micronesia
Domaine internet .fm
Indicatif
téléphonique
+961


Carte des États fédérés de Micronésie

La Micronésie, en forme longue les États fédérés de Micronésie, est un État fédéral du Pacifique occidental situé dans une partie de l'archipel des îles Carolines et composé de quatre États : Chuuk, Kosrae, Pohnpei et Yap.

La Micronésie, une des régions de l'Océanie ainsi dénommée par Jules Dumont d'Urville, s'étend bien au-delà du seul territoire de cet État et comprend également les îles Marshall, les Kiribati, les îles Mariannes, les Palaos, etc.

Sommaire

Histoire

Article détaillé : Histoire de la Micronésie.

Les États fédérés de Micronésie sont entièrement situés dans les îles Carolines, dans le nord-ouest de l'océan Pacifique.

Il y a 5 000 ans (3000 av. J.-C.), des habitants du littoral de la Chine du Sud, cultivateurs de millet et de riz, commencent à traverser le détroit pour s'installer à Taïwan. Vers 2000 avant J.-C., des migrations ont lieu de Taiwan vers les Philippines. De nouvelles migrations commencent bientôt des Philippines vers Célèbes et Timor et de là, les autres îles de l'archipel indonésien. Vers 1500 av. J.-C., un autre mouvement mène des Philippines en Nouvelle-Guinée et au-delà, les îles du Pacifique. Les Austronésiens sont sans doute parmi les premiers navigateurs de l'histoire de l'humanité.[réf. nécessaire]

Les ancêtres des actuelles populations s'établirent sur ces îles, il y a 3 000 ans environ. Certains venaient des îles de la Sonde (uniquement les habitants de Yap), la plupart venaient de l'Océanie proche et sont donc des Océaniens, originaires selon toute vraisemblance de l'archipel Bismarck. Les deux populations sont toutes deux de langue austronésienne.

Article détaillé : Peuplement de l'Océanie.

Un système décentralisé, basé sur des chef de clans ou des conseils des anciens, s'est transformé en un empire économique et religieux plus centralisé dont Yap était le centre. Au XVIe siècle, les explorateurs européens, d'abord les Portugais à la recherche des îles aux épices (Indonésie) puis les Espagnols, atteignirent les îles Carolines sur lesquelles l'Espagne établit sa souveraineté après les avoir longtemps délaissées (souveraineté confirmée par le pape Léon XIII en 1885).

Les îles passèrent sous contrôle de l'Allemagne en 1899, puis du Japon en 1914 à la suite de combats contre les troupes allemandes basées dans ces îles, qui reçut, a posteriori, ces îles en mandat de la Société des Nations en 1922. Dans le cadre de la Seconde Guerre mondiale, en 1944, la région fut militairement occupée par les États-Unis qui l'administra ensuite en tant que Territoire sous tutelle des îles du Pacifique selon le mandat de l'ONU reçu en 1947. Ce territoire était divisé en six districts, administrés d'abord par l' US Navy jusqu'au 30 juin 1951 puis par le ministère de l'Intérieur jusqu'au 3 novembre 1986 inclus (même si dès 1981, le haut-commissariat américain a surtout préparé la transition progressive vers l'indépendance).

Dans le cadre de l'administration américaine, il est installé un conseil consultatif des districts administratifs de Palau, Yap, des Mariannes, de Chuuk, de Pohnpei et des Marshall (annoncé en 1949 mais qui ne se réunit régulièrement qu'après 1956). Ce conseil propose la création de ce qui deviendra le Congrès de Micronésie. En 1964, le ministre de l'Intérieur décrète le Secretarial Order No. 2882 qui forme un Congrès bicaméral. Le premier Congrès se réunit le 12 juillet 1965 et adopte sa première loi, le drapeau du territoire (avec six étoiles). Puis en 1975, le Congrès convoque la Convention constitutionnelle, une Constituante à laquelle participent 60 dirigeants élus et traditionnels, Convention qui rédige une Consitution des États fédérés de Micronésie. Le 1er janvier 1977, un 7e district est créé par une loi du Congrès, celui de Kosrae. Le 1er avril 1978, le Commonwealth des îles Mariannes du Nord s'en sépare en choisissant des liens plus serrés avec les États-Unis, alors que les six districts restants optent pour une plus grande autonomie. Le 12 juillet 1978, exactement treize ans après sa première réunion, quatre des six districts ratifient la Constitution de la Convention. Au même moment, les représentants des six districts négocient un accord-cadre (en anglais, compact) de libre-association entre les Micronésiens et les États-Unis. À la suite des résultats du référendum, un Secretarial Order No. 3027 du 29 septembre 1978 constate le rejet de la Constitution par les Palaos et les Marshall tandis que les quatre districts centraux l'ont ratifié. Apparaît alors un Congrès intérimaire, constitué à partir du VIIe Congrès, représentant uniquement ces quatre districts. Ce congrès intérimaire reste en place jusqu'à l'élection du Congrès constitutionnel en mars 1979. La séance inaugurale de ce Congrès se déroule le 15 mai 1979 sur le terrain de la Little League à Kolonia (Pohnpei), la nouvelle capitale de la Nation.

En effet, le 10 mai 1979 à 10 h 20, lorsque le Ier Congrès des FSM réunit ses chambres à Kolonia, quatre districts (sur six) des territoires sous tutelle obtiennent l'autonomie interne et ratifient une nouvelle constitution pour devenir les États fédérés de Micronésie ; les deux districts voisins des Palaos et des îles Marshall choisirent de ne pas participer à cette fédération, comme les Mariannes du Nord un an plus tôt. Le 11 mai 1979, le premier président et le premier vice-président sont élus par le Congrès, ce sont les sénateurs Tosiwo Nakayama (de Chuuk) et Petrus Tun (de Yap). Les nouveaux États fédérés de Micronésie signent alors en 1982 avec les États-Unis un accord-cadre de libre-association (le Compact) qui entra en vigueur le 3 novembre 1986. Après ratification de la fin de la tutelle par le Conseil de sécurité des Nations unies, le 22 décembre 1990, les FSM adhèrent aux Nations unies le 17 septembre 1991.

Politique

Article détaillé : Politique de la Micronésie.

Subdivisions

La Micronésie est constituée de quatre États :

Drapeau État Capitale Superficie[1] Population[2] Densité
Flag of Chuuk Chuuk Weno 127 km² 53 595 hab. 420 hab. par km²
Flag of Kosrae Kosrae Tofol 110 km² 7 686 hab. 70 hab. par km²
Flag of Pohnpei Pohnpei Kolonia 346 km² 34 486 hab. 100 hab. par km²
Flag of Yap Yap Colonia 118 km² 11 241 hab. 95 hab. par km²

Ces États sont à leur tour divisés en municipalités.

La capitale fédérale se situe maintenant à Palikir sur l'île de Ponhpei, dans l’État de Pohnpei. Auparavant elle se situait sur la même île à Kolonia, qui reste la plus grande ville de l’État (cependant la plus grande ville des États fédérés est Weno dans l’État de Chuuk).

Géographie

Carte des États fédérés de Micronésie
Article détaillé : Géographie de la Micronésie.

Avifaune

Article détaillé : Liste des oiseaux de Micronésie.

Économie

Article détaillé : Économie de la Micronésie.

Démographie

Article détaillé : Démographie de la Micronésie.
Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

Culture

Article détaillé : Culture de la Micronésie.
Fêtes et jours fériés
Date Nom français Nom local Remarques

Divers

Son hymne est écrit en anglais:

Tis here we are pledging,
with heart and with hand,
Full measure of devotion
to thee, our native land,
Full measure of devotion
to thee, our native land.

Now all join the chorus,
let union abide.
Across all Micronesia
join hands on every side,
Across all Micronesia
join hands on every side.

We all work together,
with hearts, voice and hand,
Till we have made these islands
another promised land,
Till we have made these islands
another promised land.

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’Océanie Portail de l’Océanie
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « Micron%C3%A9sie (pays) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Federated States of Micronesia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.