FORPRONU

ÔĽŅ
FORPRONU

Force de protection des Nations Unies

La FORPRONU (Force de Protection des Nations unies) ou UNPROFOR en anglais, a été créée initialement en tant qu'opération provisoire visant à créer les conditions de paix et de sécurité nécessaires à la négociation d'un règlement d'ensemble de la crise yougoslave.

La FORPRONU avait pour mandat de veiller à ce que les trois zones protégées par les Nations unies (ZPNU) en Croatie soient démilitarisées et à ce que la crainte d'une attaque armée soit épargnée à toutes les personnes y résidant.

En 1992, son mandat a √©t√© √©largi et elle a √©t√© charg√©e de surveiller certaines autres zones de Croatie appel√©es zones roses, de contr√īler l'entr√©e des civils dans les ZPNU, d'exercer des fonctions en mati√®re d'immigration et de douanes aux lignes de d√©marcation des ZPNU lorsque celles-ci co√Įncidaient avec les fronti√®res internationales, de surveiller la d√©militarisation de la p√©ninsule de Prevlaka et de contr√īler le barrage de Peruca, situ√© dans l'une des zones roses. En outre, la FORPRONU a contr√īl√© le respect d'un accord de cessez-le-feu sign√© par le Gouvernement croate et les autorit√©s serbes locales, en 1994, √† la suite d'une intensification des combats en janvier et en septembre 1993.

En juin 1992, le conflit s'√©tant intensifi√© et ayant gagn√© la Bosnie-Herz√©govine, le mandat de la FORPRONU a √©t√© √©largi et ses effectifs renforc√©s, afin qu'elle veille √† la s√©curit√© de l'a√©roport de Sarajevo, en assure le fonctionnement et permette l'acheminement de l'aide humanitaire dans la ville et ses environs. En septembre 1992, son mandat a √©t√© une nouvelle fois √©largi afin qu'elle appuie les efforts du Haut Commissaire des Nations unies pour les r√©fugi√©s visant √† acheminer les secours humanitaires dans toute la Bosnie-Herz√©govine et qu'elle prot√®ge les convois de prisonniers civils lib√©r√©s si le Comit√© international de la Croix-Rouge lui en faisait la demande. En outre, la FORPRONU a contr√īl√© le respect de l'interdiction des vols militaires dans l‚Äôespace a√©rien de la Bosnie-Herz√©govine et suivi la situation dans les zones de s√©curit√© instaur√©es par le Conseil de s√©curit√© autour de cinq villes bosniaques et de Sarajevo. Elle a √©t√© autoris√©e √† se d√©fendre en recourant √† la force en cas d'attaque de ces zones et √† coordonner son action avec celle de l‚ÄôOrganisation du trait√© de l'Atlantique Nord (OTAN) si elle recourait √† la force a√©rienne dans le cadre de son mandat. Ces arrangements ont ensuite √©t√© √©tendus au territoire croate.

La bataille de Saraci-Kalesija livrée le 29 avril 1994 fut l'un des nombreux accrochages auxquels fut confrontée la Forpronu.

Les dites enclaves furent pourtant attaquées, conduisant notamment au massacre de Srebrenica entre les 13 et 16 juillet 1995.

La FORPRONU a également surveillé la mise en place d'un accord de cessez-le-feu signé par le Gouvernement bosniaque et les Croates de Bosnie en février 1994. En outre, la FORPRONU a surveillé les arrangements de cessez-le-feu négociés entre le Gouvernement bosniaque et les forces serbes de Bosnie, entrés en vigueur le 1er janvier 1995. En décembre 1992, la FORPRONU a été déployée dans l'ex-République yougoslave de Macédoine pour y surveiller l'évolution de la situation et signaler tout événement survenant dans les zones frontalières qui pourraient saper la confiance et la stabilité dans la République et en menacer le territoire.

Le 31 mars 1995, le Conseil de sécurité a décidé de restructurer la FORPRONU et de la remplacer par trois opérations de maintien de la paix distinctes mais reliées entre elles.

La FORPRONU fut présente en Bosnie-Herzégovine, Croatie, République fédérative de Yougoslavie (Serbie et Monténégro) et ex-République yougoslave de Macédoine et son quartier général était à Zagreb (Croatie).

Ses effectifs en mars 1995 √©taient de 38 599 militaires, y compris 684 observateurs militaires des Nations unies, plus 803 policiers civils, 2 017 autres civils recrut√©s sur le plan international et 2  15 agents locaux.

167 membres de la FORPRONU ont été tués pendant ses opérations et 700 ont été blessés. La moitié de ces victimes étaient françaises.

Décoration

Ruban Décoration
UNPROFOR.PNG Médaille commémorative de l'UNPROFOR

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l‚ÄôONU Portail de l‚ÄôONU
  • Portail de l‚Äôhistoire militaire Portail de l‚Äôhistoire militaire
Ce document provient de ¬ę Force de protection des Nations Unies ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article FORPRONU de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Forpronu ‚ÄĒ acronyme pour Force de protection des Nations unies, cr√©√©e en f√©v. 1992 pour faire respecter le cessez le feu entre les forces croates et yougoslaves (essentiellement serbes), et qui joua ensuite un r√īle analogue en Bosnie ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Forpronu ‚ÄĒ Force de protection des Nations Unies La FORPRONU (Force de Protection des Nations unies) ou UNPROFOR en anglais, a √©t√© cr√©√©e initialement en tant qu op√©ration provisoire visant √† cr√©er les conditions de paix et de s√©curit√© n√©cessaires √† la… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • FORPRONU ‚ÄĒ Force de Protection des Nations Unies (en ex Yougoslavie). Entre 1992 et 1995. La t√Ęche de la FORPRONU a √©t√© poursuivie par l ONURC et la FORDEPRENU ‚Ķ   Sigles et Acronymes francais

  • Force de protection des Nations Unies ‚ÄĒ Insigne de la FORPRONU P√©riode 1992 ‚Äď 1995 All√©geance ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • BOSNIE-HERZ√ČGOVINE - Actualit√© (1990-1996) ‚ÄĒ P align=center R√©publique de Bosnie Herz√©govine Politique int√©rieure Le 2 d√©cembre 1990, le second tour des √©lections l√©gislatives confirme la tr√®s large victoire des partis nationalistes sur les communistes. Le 29 f√©vrier et le 1er mars 1992 se… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Force de protection des Nations unies ‚ÄĒ La FORPRONU (Force de Protection des Nations unies) ou UNPROFOR en anglais, a √©t√© cr√©√©e initialement en tant qu op√©ration provisoire visant √† cr√©er les conditions de paix et de s√©curit√© n√©cessaires √† la n√©gociation d un r√®glement d ensemble de la ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • UNPROFOR ‚ÄĒ Force de protection des Nations Unies La FORPRONU (Force de Protection des Nations unies) ou UNPROFOR en anglais, a √©t√© cr√©√©e initialement en tant qu op√©ration provisoire visant √† cr√©er les conditions de paix et de s√©curit√© n√©cessaires √† la… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Massacres de Markale ‚ÄĒ Les Massacres de Markale sont deux massacres de civils commis par l arm√©e de la R√©publique serbe de Bosnie[1],[2] lors du si√®ge de Sarajevo, sur le march√© de la place de Markale. La premi√®re attaque, le 5 f√©vrier 1994, fit 68 morts et… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Guerre de Croatie ‚ÄĒ Guerres de Croatie Dans le sens des aiguilles d une montre en partant du haut : La rue centrale de Dubrovnik, le Stradun lors du si√®ge de la ville ; Le ch√Ęteau d eau de Vukovar d√©truit arborant le drapeau croate ; Soldats de l… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • United Nations Protection Force ‚ÄĒ The United Nations Protection Force (UNPROFOR), was the first UN peacekeeping force in Croatia and in Bosnia and Herzegovina during the Yugoslav wars. It existed between the beginning of UN involvement in February 1992, and its restructuring into ‚Ķ   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.