Exvoto

Ex-voto

Des ex-voto, dans le sanctuaire de Notre-Dame de Bétharram (France)
Un ex-voto dans une église de Tarbes
Des ex-voto dans la Chapelle de la Médaille Miraculeuse, rue du Bac, Paris
Ex-Voto de l'Église Saint-Victor contre l'épidémie de Choléra qui frappa la commune de guyancourt en 1850.

Un ex-voto est une offrande faite à un dieu en demande d'une grâce ou en remerciement d'une grâce obtenue. Ces objets peuvent prendre de multiples formes : plaques anatomiques, crucifix, tableaux, mais aussi, selon les régions et les sujets des prières : maquettes de bateaux, t-shirts de sportifs, volants d'automobiles, médailles militaires, etc...

Locution latine, ex voto signifie « d'après le vœu » (conformément à ce qui a été souhaité). Se dit aussi, par dénigrement, d'un mauvais tableau dont le sujet est pieux.

Sommaire

Description

Étymologiquement, « ex-voto » est un emprunt à la langue latine attesté pour la première fois en 1643 chez Saint-Amant (Saint-Amant, Poésies). Le terme est composé du latin 'ex' (« à la suite de », « selon ») et de 'voto' (« vœu »), dérivé de 'Vovere, Votum' (« faire un vœu ») et est issu de l’expression 'ex-voto suscepto' signifiant « en conséquence d’un vœu ». Les dictionnaires en proposent tous une définition, à quelques variantes près, similaires : « objet placé dans un lieu vénéré en accomplissement d’un vœu ou en signe de reconnaissance ». Les encyclopédies liturgiques (tel le Dictionnaire d’archéologie chrétienne et de liturgie dans les articles « ex-voto » et « donarium ») renvoient aux termes officiels de la législation canonique : 'Donarium, Donaria, Donaria votiva et Tabellæ votivæ'.

Cette définition distingue deux aspects primordiaux pour la compréhension du geste votif : le dépôt d’un objet destiné, soit à appuyer une demande auprès d’une divinité, soit à remercier d’une grâce obtenue, le premier est ainsi dit propitiatoire, le second gratulatoire. Une dernière forme d’offrande, à la typologie indécelable, est parfois attestée ; elle consiste à déposer un ex-voto sans raison définie, uniquement afin de se rappeler à la mémoire de la divinité invoquée, elle est ainsi surérogatoire. Ces différents gestes révèlent l’unique nature de l’ex-voto : l’échange. Une nature intrinsèque, teintée de l’idée de contrat ; l’échange d’un bien matériel contre un désir. Mais le dépôt de ces objets est caractérisé par la création d’un lien sacralisé entre le dédicant et la divinité tutélaire ainsi que par l’engagement spirituel ou la gratitude du dédicant. L’ex-voto n’a d’autre valeur que celle qui lui est accordé par le sens qu’on lui donne. Qu’il soit une fine sculpture de marbre ou un simple tesson, il n’est jamais que symbole et n’a d’autre singularité que celle qui tient à sa fonction ; la qualité, les performances artisanales et techniques n’interviennent pas dans son statut exclusivement sociologique. Il est constitutif de l’être humain d’échanger, et en matière de vœux, tout peut être offert, de ce fait, l’ex-voto est difficilement saisissable typologiquement et sociologiquement puisqu’il est l’universalité du processus social de l’échange ; qu’il soit propitiatoire, gratulatoire, ou encore surérogatoire.

Historique et aire de diffusion

La notion d’ex-voto est originellement en corrélation avec celle de divinité ; il serait ainsi possible d’en faire remonter la notion dès les ères néolithiques ou dans les civilisations égyptienne et mésopotamienne. Cependant les premiers dépôts votifs attestés sont localisés à Chypre aux environs du premier millénaire av. J.-C. En droite filiation, semble-t-il, de l’usage qu’en firent les grecs, les étrusques et le monde romain usèrent abondamment de l’ex-voto dans son acception théurgical.

Ex-voto de Esumopas Cnustious M.A.N..

S’il paraît attesté que l’ex-voto n’a pas pris part aux rites religieux gaulois, il sera a contrario parfaitement assimilé en Gaule romaine, particulièrement dans le cadre du culte de l’eau et des divinités guérisseuses[1].

Représenté parfois par l'objet même du vœux, une jambe, un sexe, une oreille, l'ex-voto romain et gallo-romain est parfois revêtu de la formule latine abrégée V.S.L.M. Votum Solvit Libens Merito (Il s'est acquitté de son vœu, de bon gré, comme il se doit.).

Certainement héritées du paganisme, ces coutumes perdureront au sein du haut christianisme. Dans un premier temps combattu par l’Église durant le Haut Moyen-Âge, le dépôt d’ex-voto sera normalisé sans être toutefois rattaché à aucun exercice liturgique officialisé. Dans toute la chrétienté, le fait votif sera intégré aux manifestations cultuelles et aux pèlerinages. En aparté des cultes officiels, la religion populaire usera des ex-voto parfois aux frontières de la superstition, voire de la profanation. Le christianisme occidental aura alors un effet catalyseur sur leur usage qui se diffusera dans les colonies (spécifiquement en Amérique latine) ; la religion orthodoxe en étendra, elle, l’usage jusqu’en Asie mineure. Une transmission directe du paganisme au christianisme, si elle n'est pas à exclure dans certains aspects particuliers, reste à démontrer dans tous les usages votifs et spécifiquement en ce qui concerne les ex-voto anthropomorphes.

Quelques lieux célèbres pour leurs pratiques votives

Liens Externes=

Ex-voto Maritimes


Bibliographie

  • F. et C. Boullet, Ex-voto marins, éd. maritimes et d'Outre-mer, 1978.
  • C. Bourgeois, Divona. Divinités et ex-voto du culte gallo-romain de l'eau, Paris, De Boccard, 1991.
  • C. Bourgeois, Divona II. Monuments et sanctuaires du culte gallo-romain de l'eau, Paris, De Boccard, 1992.
  • S. Deyts, Les bois sculptés des Sources de la Seine, supplément à Gallia, Paris, CNRS, 1983.
  • A.Grenier, Manuel d'archéologie gallo-romaine -Les monuments des eaux- (1. Aqueducs et thermes, 2.Villes d'eau et sanctuaires de l'eau), t. IV, Paris, Picard, 1931-1960.
  • A-M. Romeuf & M. Dumontet, Les ex-voto gallo-romain de Chamalières (Puy-de-dôme), Paris, DAF, édition de la maison des science de l'Homme, 2000.

Voir aussi

  1. C. Bourgeois, Divona. Divinités et ex-voto du culte gallo-romain de l’eau, Paris, De Boccard, 1991

Wiktprintable without text.svg

Voir « ex-voto » sur le Wiktionnaire.

Commons-logo.svg

Ce document provient de « Ex-voto ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Exvoto de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • exvoto — ‘Objeto que se deposita en un santuario o iglesia en agradecimiento a un bien concedido, por lo general, una curación, y suele representar la figura del órgano o miembro sanado’: «Sobre la sacristía gótica, cientos de pequeños exvotos [...]… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • exvoto — sustantivo masculino 1. Área: religión Ofrenda hecha a Dios, a la Virgen, los santos o a una divinidad como agradecimiento por haber obtenido un beneficio: La ermita está llena de piernas de madera, escayolas y otros exvotos …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • exvoto — (Del lat. ex voto, por voto). 1. m. Don u ofrenda, como una muleta, una mortaja, una figura de cera, cabellos, tablillas, cuadros, etc., que los fieles dedican a Dios, a la Virgen o a los santos en señal y recuerdo de un beneficio recibido, y que …   Diccionario de la lengua española

  • Exvoto — Exvotos en el santuario de la Virgen del Monte, Bolaños de Calatrava (provincia de Ciudad Real). Un exvoto es una ofrenda que los gentiles hacían a sus dioses. Estas ofrendas se depositaban en santuarios o lugares de culto y podían consistir en… …   Wikipedia Español

  • exvoto — (Del lat. ex voto, a consecuencia del voto.) ► sustantivo masculino RELIGIÓN Objeto que a modo de ofrenda se dedica a Dios, la Virgen o los santos, que por su forma recuerda una curación, un favor o un beneficio recibido y que se cuelga en los… …   Enciclopedia Universal

  • exvoto — {{#}}{{LM E17239}}{{〓}} {{SynE17686}} {{[}}exvoto{{]}} ‹ex·vo·to› {{《}}▍ s.m.{{》}} {{♂}}En algunas religiones,{{♀}} ofrenda dedicada a Dios, a los santos o a alguna divinidad como agradecimiento por algún favor o beneficio recibidos: • Los… …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • exvoto — (lat. Ex voto.) Cualquier ofrenda hecha como demostración de gratitud o reverencia a una divinidad. A veces se materializa en la Iglesia Católica a través de figuras de cera, o de chapa de plata que se cuelgan de paneles o imágenes de santos …   Diccionario Lunfardo

  • Exvoto — Ex|vo|to 〈[ vo: ] n. 15; Pl. a.: vo|ten [ vo: ]〉 Weihgeschenk [→ ex voto] * * * Ex|vo|to, das; s, s u. …ten (Rel.): Weihgabe, Votivbild, tafel. * * * Ex|vo|to …   Universal-Lexikon

  • exvoto — EX VÓTO s.n. invar. Formulă pentru a denumi o ofrandă, danie făcută din recunoştinţă (unei divinităţi, unei biserici) în urma unei făgăduieli. [< lat. ex voto]. Trimis de LauraGellner, 13.09.2007. Sursa: DN  EX VÓTO s. n. inv. formulă pentru… …   Dicționar Român

  • Exvoto — Ex|vo|to das; s, Plur. s od. Exvoten: Weihegabe, Votivbild od. tafel …   Das große Fremdwörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.