Agence Mondiale Antidopage

ÔĽŅ
Agence Mondiale Antidopage

Agence mondiale antidopage

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir AMA.
Logo de l'agence

L'Agence mondiale antidopage (AMA) est une fondation internationale ind√©pendante, responsable de promouvoir, coordonner et superviser la lutte contre le dopage dans le sport. Elle a √©t√© cr√©√©e le 10 novembre 1999. Son si√®ge est √† Montr√©al.

Initialement financée à cent pour cent par le Comité international olympique (CIO), l'AMA est financée à parts égales depuis 2002 par le CIO et les gouvernements. Ses instances de décision sont également composées à parts égales par des représentants du mouvement sportif (y compris des sportifs) et des gouvernements. Les activités principales de l'agence comprennent la recherche scientifique, l'éducation, le développement de programmes antidopage et la surveillance du respect du Code mondial antidopage - le document harmonisant les règles liées au dopage dans tous les sports et dans tous les pays. L'AMA publie également chaque année la Liste des substances et méthodes interdites.

En tant qu'organisation à la tête du mouvement antidopage, l'AMA a fait avancer la lutte contre le dopage de manière significative au cours des dernières années.

Sommaire

Présidents

Historique

Au lendemain de l'affaire Festina qui a secou√© le microcosme sportif avec la r√©v√©lation que le dopage s√©vissait √† grande √©chelle dans le domaine sportif, le CIO a d√©cid√© de r√©unir tout le milieu sportif et les gouvernements pour mettre fin √† ce mal qu'est le dopage. Cette conf√©rence s'est d√©roul√©e √† Lausanne en Suisse les 2 et 4 f√©vrier 1999 et a fait l'objet d'un texte √©crit dit D√©claration de Lausanne sur le dopage dans le sport. Cette d√©claration a pris effet imm√©diatement et donn√© lieu √† la cr√©ation d'une agence internationale antidopage ind√©pendante, op√©rationnelle d√®s les JO de Sydney en 2000.

L'Agence a ouvert ses portes le 10 novembre 1999 √† Lausanne pour promouvoir et coordonner la lutte contre le dopage. Elle est bas√©e sur une repr√©sentation √©gale entre les pouvoirs publics et le mouvement olympique.

En 2001, l'AMA a décidé d'installer son bureau principal à Montréal, inauguré en 2002.

Code mondial antidopage

Le Code mondial antidopage harmonise les règles liées au dopage dans tous les sports et dans tous les pays. Il est entré en vigueur en janvier 2004 et a été adopté par les organisations sportives olympiques avant les Jeux olympiques d'Athènes en 2004. Près de 600 organisations sportives (fédérations sportives internationales, organisations nationales antidopage, Comité international olympique, Comité international paralympique, un certain nombre de ligues professionnelles dans divers pays, etc.) ont adopté le Code à ce jour.

Au terme d'une vaste procédure de consultation, des révisions du Code mondial antidopage ont été unanimement adoptées lors de la troisième Conférence mondiale sur le dopage dans le sport en novembre 2007. Celles-ci incorporent l'expérience acquise dans le cadre de l'application du Code original. Ces amendements, qui includent un certain nombre de mesures renforçant la lutte contre le dopage dans le monde entier, sont entrées en vigueurs le 1er janvier 2009.

De nombreux gouvernements ne pouvant pas √™tre juridiquement li√©s par un document non gouvernemental tel que le Code mondial antidopage, ils le mettent en place en ratifiant individuellement la Convention internationale de l'UNESCO contre le dopage dans le sport, le premier trait√© universel contre le dopage dans le sport, adopt√© √† l'unanimit√© des 191 √Čtats pr√©sents √† la Conf√©rence g√©n√©rale de l'UNESCO en octobre 2005 et entr√© en vigueur en f√©vrier 2007. Plus de 100 gouvernements ont ratifi√© la Convention √† ce jour, √©tablissant un record de vitesse dans l'histoire de l'UNESCO.

Convention internationale de l'UNESCO

La Convention internationale de l'UNESCO contre le dopage dans le sport est le premier trait√© universel contre le dopage dans le sport. Elle a √©t√© adopt√©e √† l'unanimit√© des 191 √Čtats pr√©sents √† la Conf√©rence g√©n√©rale de l'UNESCO en octobre 2005 et est entr√©e en vigueur en f√©vrier 2007.

La Convention de l'UNESCO est un instrument juridique qui permet aux gouvernements d'aligner leurs lois et r√®glements nationaux sur le Code, harmonisant ainsi les r√®gles li√©es au dopage dans le sport. La Convention formalise l'engagement des gouvernements contre le dopage dans le sport, en particulier en facilitant les contr√īles et en soutenant les programmes de contr√īle nationaux; en encourageant la mise en place de bonnes pratiques dans l'√©tiquetage, la fabrication et la distribution de produits pouvant contenir des substances interdites; en interrompant leur soutien financier envers les organisations et individus faisant usage de dopage ou l'appuyant; en prenant des mesures contre le trafic de substances; en encourageant la mise en place de codes de conduite dans les professions li√©es au sport et √† la lutte contre le dopage; ou encore en subventionnant des programmes de sensibilisation et d'√©ducation.

Plus de 100 gouvernements ont ratifié la Convention à ce jour.

Liens externes

Wikinews-logo.svg

Wikinews propose des actualit√©s concernant ¬ę Dopage  ¬Ľ.

  • Portail du sport Portail du sport
  • Portail du Qu√©bec Portail du Qu√©bec
  • Portail de Montr√©al Portail de Montr√©al
Ce document provient de ¬ę Agence mondiale antidopage ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Agence Mondiale Antidopage de Wikipédia en français (auteurs)


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.