Eubee


Eubee

Eubée

Nome d’Eubée
Νομός Εύβοιας
Carte de l’Eubée
Statistiques
Périphérie Grèce-Centrale
Chef-lieu Chalcis
Superficie (km²) 4 167 (7e)
Population 218 032 (2005) (9e)
Densité de pop. (h./km²) 52,3 (27e)
Code postal 34x xx
Code d’immatriculation XA
Code ISO 3166-2 GR-04
Site internet http://www.naevias.gr

L’Eubée (en grec ancien Εὔϐοια / Eúboia, en grec moderne Εύβοια / Évvia) est la plus grande des îles de la mer Égée, située en face de l’Attique et de la Béotie, dont elle est séparée par le détroit de l’Euripe. Elle est longue de 180 km pour 4 167 km², et compte 218 032 habitants (2005). Avec l’île de Skyros, elle forme le nome d’Eubée.

Sommaire

Histoire

Chez Homère, les habitants de l'Eubée sont appelés les Abantes (Ἄϐαντες). Ils sont décrits comme « respirant la fureur », « impétueux, à cheveux longs sur la nuque, guerriers ardents » (Iliade, II, 536–545). Ils sont menés, lors de la guerre de Troie, par Éléphénor, qui apporte 40 nefs à la coalition grecque.

Dans l'Antiquité son histoire se confond avec celles des ses villes principales Chalcis et Érétrie. Elle entre dans l'orbite d'Athènes à partir du Ve siècle av. J.-C.

Dans Salammbô, Flaubert mentionne les trois mille deux cents talents euboïques exigés par Lutatius de Carthage lors des Guerres puniques.

Au Moyen Âge, l’île d’Eubée est sous domination byzantine.

En 1204, à la suite de la IVe croisade, l'île est attribuée à Venise par les vainqueurs (en vertu de la Partitio imperii Romaniae). Cependant au printemps 1205, c'est Boniface de Montferrat, tout nouveau roi de Thessalonique, qui occupe l'île, appelée par les latins Négrepont, déformation du grec Egripos (variante d'Euripos), un autre nom de Chalcis et de l'île.

L'île est donnée en fief à Jacques d'Avesnes, un chevalier flamand de l'entourage du roi, mais ce dernier tombe rapidement devant les murs de Corinthe. En août 1205, Boniface Ier inféode de nouveau l'île, cette fois à 3 chevaliers originaires de Vérone :

  • Pecoraro de' Pecorari de Mercanuovo : tiers septentrional, chef-lieu Oraioi.
  • Giberto da Verona (+1208) : tiers central, chef-lieu Négrepont.
  • Ravano dalle Carceri (+1216) : tiers méridional, chef-lieu Carystos.

Eux et leurs successeurs sont appelés les "seigneurs d'un tiers de Négrepont" ou seigneurs terciers (terzerii en italien). La cité de Négrepont dite la città de' Lombardi (actuelle Chalcis), chef-lieu du tiers central, devient propriété commune et indivise des seigneurs.

Les premières décennies de domination des seigneurs lombards sont marquées par l'hésitation des tierciers entre l'hommage à Venise (à qui l'île avait été attribuée en 1204) et l'hommage à l'empereur latin de Constantinople héritier des droits de conquête de Boniface de Montferrat. Ainsi Ravano dalle Carceri qui est devenu seigneur de l'île entière en 1208, prête hommage à la fois au doge Pietro Ziani en mars 1209 et à l'empereur Henri de Hainaut en mai 1209. Toutefois les successeurs de Ravano (à sa mort en 1216, 6 co-seigneurs tierciers se partagent le pouvoir) reviennent dans la suzeraineté exclusive de l'empereur, jusqu'à ce que Baudouin II cède la suzeraineté sur toutes les îles de la mer Égée à Geoffroi II de Villehardouin, prince d'Achaïe en 1244.

L'affaire rebondit en 1255. Le règlement de la complexe succession de la tiercière Carintana dalle Carceri (dame de la totalité du tiers nord), provoque un grave conflit entre le prince d'Achaïe, Guillaume II de Villehardouin, suzerain de Négrepont et une partie des tierciers. Le 14 juin 1256, Guglielmo da Verona et Narzotto dalle Carceri, prétendants malheureux à l'héritage de Carintana, répudient l'hommage qu'ils avaient prêté au prince Guillaume et prêtent hommage-lige au doge de Venise, provoquant l'intervention militaire du prince.

Cette "guerre de succession de Négrepont" se termine en 1259 à la bataille du col du mont Karydi (Mégaride), où le prince bat le duc d'Athènes, Guy de la Roche, allié des seigneurs rebelles. En août 1259, le doge Reniero Zeno négocie la paix avec le prince Guillaume et par le traité du 15 mai 1262, reconnait la suzeraineté exclusive du prince sur l'île qui ne sera plus remise en cause.

En 1279, les seigneurs lombards de l'île doivent faire face à une tentative de reconquête byzantine, sous la conduite d'un aventurier italien originaire de Vicence, un certain Licario qui réussit à s'emparer de Carystos. Il faut attendre 1296 pour que Bonifazio da Verona chasse définitivement les Byzantins de l'île.

Si Venise avait renoncé à sa suzeraineté au XIIIe siècle, l'île était restée une base importante pour son commerce en mer Egée et elle y était représenté par un "Bayle" résidant à Négrepont. A la fin du XIVe siècle, l'achat de la seigneurie de Carystos (1365) puis les morts successives sans héritier de Niccolo III dalle Carceri, duc de Naxos et seigneur des tiers nord et sud (1383), puis de Giorgi III Ghisi, seigneur du tiers central (1390), permettent à Venise d'établir sa domination politique sur la totalité de l'île. Toutefois, Venise conserve l'institution des tierciers et se contente d'imposer un protectorat en installant de nouveaux seigneurs.

Le 12 juillet 1470 le sultan Mehmed II s'empare de la cité de Négrepont, dont il massacre la moitié de la population, et chasse les trois derniers terciers: Januli III d'Aulnay, seigneur du Nord, Nicolo Sommaripa (+1505), seigneur du Centre et Antonio Giorgio, marquis de Bodonitza (+1498), seigneur du Sud .

Transport

  • Route 44, Cen., S, SE
  • Route 77, NO, N, O, Cen.
  • Route 1, accessible en Grèce continentale.
  • Pont suspendu entre le continent et l'île d'Eubée

Communications

Télévision

  • Space - Chalcis

Lieux

Provinces

  • Province de Chalcis - Chalcis
  • Province d'Histiée - Histiée Istiaia
  • Province de Karystia - Caryste

Municipalités

Nom de Municipalité Code de municipalité Code postal
Aidipsos 1401 Loutra Edipsou 343 00
Amarynthos 1402 Amarynthos 340 06
Anthidonas 1403 Drosia 341 00
Artemisio 1404 Artemisio 342 00
Avlida 1405 Vathy 341 00
Avlona 1406 Avlonari 340 09
Karystos 1412 Karystos 340 01
Chalcis 1426 Chalcis 341 00
Dyrfios 1407 Steni Dirfios 340 14
Dystos 1408 Krieza 340 17
Elymnies 1409 Limni 340 05
Érétrie 1410 Érétrie 340 08
Histiée 1411 Histiée 342 00
Kirea 1414 Mantoudi 340 04
Konistres 1415 Konistrea 340 16
Kymi 1416 Kymi 340 03
Lilanti 1417 Vasiliko 340 02
Marmari 1419 Marmari 340 13
Messapioi 1420 Psachna 344 00
Nea Artaki 1421 Nea Artaki 346 00
Nileas 1422 Agia Anna 340 10
Oraioi 1427 Oraioi 340 12
Skyros 1423 Scyros/Skyros 340 07
Styra 1424 Styra 340 15
Taminei 345 00 Aliveri 345 00

Communes

Nom de Commune Code des communes Code postal
Kafireas 1413 Amygdalia 340 01
Lichas 1418 Lichas Evvoias 343 00
  • Voir aussi: Communes d'Eubée

Liens externes

Drapeau de la Grèce Les 54 nomes (ou préfectures) de la Grèce Drapeau de la Grèce

Achaïe · Arcadie · Argolide · Arta · Athènes · Attique de l’Ouest · Attique de l’Est · Béotie · La Canée · Céphalonie et Ithaque · Chalcidique · Chios · Corfou · Cyclades · Corinthie · Dodécanèse · Dráma · Élide · Étolie-Acarnanie · Eubée · Eurytanie · Évros · Flórina · Grevena · Héraklion · Ioannina · Imathie · Karditsa · Kastoria · Kavala · Kozani · Kilkís · Laconie · Larissa · Lassithi · Le Pirée · Lesbos · Leucade · Magnésie · Messénie · Pella · Phocide · Phthiotide · Piérie · Préveza · Réthymnon · Rhodope · Samos · Serrès · Thesprotie · Thessalonique · Trikala · Xánthi · Zakynthos
région autonome : République monastique du Mont Athos

  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
  • Portail de la Grèce Portail de la Grèce
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
Ce document provient de « Eub%C3%A9e ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eubee de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Eubée — Εύβοια (el) Vue aérienne d Eubée …   Wikipédia en Français

  • EUBÉE — L’île d’Eubée (3 657 km2) est reliée à la Grèce centrale par un pont mobile qui franchit le détroit de l’Euripe. Les heures de marée diffèrent d’une rive à l’autre, si bien que s’y produisent, en dépit d’un marnage faible, de forts courants de… …   Encyclopédie Universelle

  • Eubee — was a French steamship ship built in 1921 which on 14 August, 1936 was rammed and sunk by SS Corinaldo in fog, near the Santa Catarina island in the Atlantic Ocean. The ship was traveling from Bordeaux to Buenos Aires with 1478 passengers on… …   Wikipedia

  • Histoire de l'Eubée — L’histoire de l île d Eubée, la plus grande des îles de la mer Égée en Grèce s étale de la préhistoire à nos jours. Célèbre pour ses cités antiques Chalcis et Érétrie, l île fut aussi une base vénitienne importante face à l Empire ottoman.… …   Wikipédia en Français

  • Seigneurs terciers d'Eubée — Les seigneurs terciers d Eubée furent des co seigneurs d origine italienne qui gouvernèrent l île d Eubée après sa conquête lors de la Quatrième croisade. Sommaire 1 Histoire 2 Liste des co seigneurs d’Eubée 2.1 Carystos …   Wikipédia en Français

  • Avlóna (Eubée) — 38° 30′ 00″ N 24° 08′ 00″ E / 38.5, 24.133333 …   Wikipédia en Français

  • Aghía Ánna (Eubée) — 38° 57′ N 23° 13′ E / 38.95, 23.22 …   Wikipédia en Français

  • Histiée (Eubée) — Pour les articles homonymes, voir Histiée (homonymie). Histiée ou Istiée est une ancienne ville maritime antique, puissante et une place forte, située au nord d Eubée, appelée jadis Talantia. La ville est située aux environs du cap Cénée (aujourd …   Wikipédia en Français

  • Pefki (Eubée) — 38° 46′ N 23° 10′ E / 38.77, 23.17 …   Wikipédia en Français

  • Jean d'Eubée — Les homélies conservées sous son nom le désignent parfois, dans la tradition manuscrite, comme un évêque, que l on peut dater de la première moitié du VIIIe siècle. Comme il n existe pas d évêque à Eubée, on retient, à la suite de F. Dölger dans… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.