Equipe de France de rugby a XIII

ÔĽŅ
Equipe de France de rugby a XIII

√Čquipe de France de rugby √† XIII

France   France
Surnom Les Tricolores
Stade pas de stade privilégié
maillot maillot maillot
short
Kit socks.svg
„ÄÄ
'
Entrée au RLIF 1948
Sélectionneur Angleterre Robert Goulding
Capitaine J√©r√īme Guisset
Record de s√©lections Gilbert Benausse : 49[1]
Record de points Puig-Aubert : 361
Record d'essais  :
Premier match officiel
15 avril 1934
Flag of England.svg Angleterre 32 - 21 France France
Plus large victoire
22 octobre 2003
Serbie Serbie 0 - 120 France France
Plus large défaite
4 d√©cembre 1994
Australie Australie 74 - 0 France France
Coupe du Monde
 -Phases finales
 -Meilleur r√©sultat

 13/13
 Finaliste (1954 et 1968)
Tri-nations  
Tournoi des six nations
 {{{nombre de victoires aux 6 nations}}} fois vainqueur,
dont {{{nombre de Grand chelems}}} Grand chelems
Tournoi des six nations
voir Rugby à XIII

L'équipe de France de rugby à XIII, surnommée les "Tricolores", est l'équipe qui représente la France dans les principales compétitions internationales du rugby à XIII sous l'égide de la Fédération française de rugby à XIII. Elle est considérée comme l'une des meilleures sélections nationales au monde.

Alors que le rugby à XIII occupait une place prépondérante avant et après la Seconde Guerre mondiale, peu à peu le rugby à XV a confirmé sa suprématie. Malgré cela, la France a compté dans ses rangs quelques-uns des meilleurs treizistes qui ont marqué l'histoire de ce sport sur la plan mondial tel que Puig-Aubert. Elle dispute régulièrement des test-matchs ainsi que la Coupe du monde et la Coupe d'Europe des nations.

Seule nation non-anglophone à avoir atteint une finale de coupe du monde (en 1954 et 1968), la France a également remporté à sept reprises la coupe d'Europe des Nations (1939, 1949, 1951, 1952, 1977, 1981 et 2005). Elle participe à la prochaine coupe du monde 2008 qui se déroule en Australie.

Sommaire

Palmarès

Histoire

Les débuts du rugby à XIII

En 1933, l'Angleterre et l'Australie s'affrontent √† Paris dans un cadre amical, il s'agit du premier match de rugby √† XIII organis√© sur le territoire fran√ßais, il est remport√© par l'Australie 63-13 devant pr√®s de 5 000 spectateurs[2]. √Ä cette p√©riode, le rugby √† XV fran√ßais rencontre de nombreux probl√®mes o√Ļ depuis 1931 son √©quipe nationale est exclue du tournoi des cinq nations en raison du professionnalisme de certains joueurs et du jeu violent pratiqu√© sur les terrains (cette suspension prendra fin le 7 juillet 1939)[3]. Jean Galia, international quinziste et champion de boxe fran√ßais, d√©cide de mettre en place une √©quipe de France de rugby √† XIII et d'effectuer une tourn√©e de six matchs en Angleterre pendant l'ann√©e 1934 √† la demande de la Rugby Football League (RFL) la f√©d√©ration anglaise de rugby √† XIII. Galia, radi√© de la F√©d√©ration fran√ßaise de rugby √† XV en janvier 1933 pour non-respect contest√© des r√®gles de l'amateurisme et √©galement pour ses mauvais rapports avec ces derniers, fait appel √† 17 joueurs qui se trouvent √©galement en d√©licatesse avec la f√©d√©ration du XV, cette √©quipe appel√©e ¬ę Les Pionniers ¬Ľ (dont le capitanat et le management revient √† Galia) dispute six matchs en mars 1934 en Angleterre avec un bilan de deux victoires et quatre d√©faites face √† des √©quipes anglaises[4]. Ceci marque le coup d'envoi du rugby √† XIII en France avant m√™me qu'une f√©d√©ration voit le jour.

Le premier match de la sélection française disputé en France se tient le 15 avril 1934 contre l'Angleterre que ces derniers remportent 32-21 devant près de 20 000 spectateurs à Paris une semaine après la création de la Ligue française de rugby à XII. Dans les années 1930, la France dispute trois à quatre rencontres par années, elle parvient à battre pour la première fois le pays de Galles en 1935 à Bordeaux (18-11), à tenir en échec l'Angleterre la même année à Paris (15-15) avant de les battre la première fois en 1939 à St-Helens (12-5). Ce succès contre l'Angleterre est suivi d'un autre contre le pays de Galles (19-7) à Bordeaux en 1939[5], qui permet à la France de conquérir leur premier titre majeur, à savoir la coupe d'Europe des nations[6]. Le succès au rugby à XIII en France se veut croissant jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale puisqu'en 1939 la ligue française compte près de 225 clubs à travers son territoire[6]. Cependant, l'arrivée de cette guerre met un terme à la sélection française jusqu'en 1946.

L'interdiction du régime de Vichy

Le 3 septembre 1939, la France entre en guerre contre l'Allemagne mais signe finalement l'armistice du 22 juin 1940. Tout d'abord, le comit√© d'√©tude de professionnalisme et d'amateurisme instaur√© par le r√©gime de Vichy et collaborant avec les instances dirigeantes du rugby √† XV conclue le 4 octobre 1940 que ¬ę Les sports professionnels sont tous supprim√©s. Un d√©lai de trois ans est accord√© au Football, au Cyclisme, √† la Boxe et √† la Pelote Basque... Pour les autres, Tennis, Lutte, Rugby √† XIII, c'est √† effet imm√©diat, ou plut√īt le temps que le Commissariat G√©n√©ral puisse aviser les F√©d√©rations int√©ress√©es ¬Ľ[7] et d'ajouter le 10 octobre qu' ¬ę En raison de la nouvelle organisation du Rugby fran√ßais, dont le statut est en pr√©paration, les clubs sont avis√©s que toutes les comp√©titions de la Ligue sont annul√©es. En ce qui concerne les cautions, les clubs qui en ont vers√©s seront rembours√©s en temps opportun. Enfin, il est recommand√© aux soci√©t√©s de la Ligue de jouer entre elles d√®s Dimanche au Rugby √† XV, de fa√ßon √† s'adapter le plus t√īt possible aux r√©gles du jeu ¬Ľ. Finalement, un d√©cret le 19 d√©cembre de la m√™me ann√©e dissout tout simplement la Ligue fran√ßaise de rugby √† XIII[8].

Ré-instauration du rugby à XIII après la Seconde Guerre mondiale

Après l'ordonnance d'Alger du 2 octobre 1943 et l'abrogation de tous les textes promulgués depuis le 17 juin 1940, le rugby à XIII est ré-instauré, tout d'abord une réunion à Toulouse le 17 septembre 1944 est organisée autour du nouvel avenir du rugby à XIII, en 1945 le championnat et la coupe de France ont repris leurs droits puis le 13 juillet 1947 la création de la Fédération Française de Jeu à XIII est effective[9]. La sélection renoue avec la compétition en affrontant l'Angleterre le 23 février 1946 à Swinton (battue 6-16).

La fin des ann√©es 1940 et le d√©but des ann√©es 1950 co√Įncide avec l'une des meilleures p√©riodes de la s√©lection nationale, emmen√©e par Puig-Aubert, elle remporte √† trois reprises la Coupe d'Europe des nations (1949, 1951 et 1952), la France r√©alise deux tourn√©es en Australie en 1951 et en 1955 couronn√©es de succ√®s (en 1951, elle disputa 28 matchs pour 21 victoires, 2 nuls et 5 d√©faites lors de leur tourn√©e de trois mois). √Čgalement, la France est l'initiatrice de la coupe du monde de rugby √† XIII, en cette qualit√©, elle organise donc la premi√®re √©dition de 1954 o√Ļ elle parvient en finale, battue par la Grande-Bretagne 16-12 au Parc des Princes.

Elle ré-édite cette performance en atteignant la finale de la coupe du monde 1968, battue cette fois-ci par l'Australie 20-2.

Net recul

À partir des années 1970 jusqu'au début des années 2000, la France ne parviendra pas à remporter une quelconque compétition, ni même ses matchs-tests (dernier tournée remportée fut face à l'Australie en 1978), bien que la sélection dispute toutes les éditions de la coupe du monde. La sélection passe au second plan et ne parvient pas à rebondir, seule demeure une victoire en Coupe d'Europe en 1981.

Au début des années 1990, la France créé cependant une surprise en battant la Grande-Bretagne 25-18 et s'impose à deux reprises contre la Papouasie-Nouvelle-Guinée en coupe du monde 1989-1992. Elle bat également l'Union soviétique (26-6) lors de leur premier test-match.

En 1995, la France conna√ģt une grosse d√©sillusion lors de la coupe du monde 1995 en √©tant battu √† deux reprises lors de ses deux matchs, 6-28 contre le pays de Galles puis 10-56 contre les Samoa.

Renouveau du rugby à XIII en 2000

La France opposée à l'Australie.

Lors de la coupe du monde 2000, la France conna√ģt une entame d√©sastreuse avec une d√©faite inaugurale contre la Papouasie (20-23) avant de remporter ses deux autres matchs de poule contre les Tonga (28-8) et l'Afrique du Sud (56-6). Qualifi√© en quarts-de-finale, elle est battue par le futur finaliste la Nouvelle-Z√©lande (6-54).

Ensuite Le Liban les bat à trois reprises en finale de la coupe Méditérannée (2002, 2003 et 2004) avant que la France remporte enfin son premier titre continental depuis 1981 en remportant la Coupe d'Europe en 2005. Ce succès leur permet de participer à la future coupe du monde 2008 qui se déroule en Australie.

Coupe du monde 2008

√Čquipe de France avant la rencontre contre les Samoa.

La s√©lection s'appuie en 2008 sur le club des Dragons Catalans qui depuis 2006 participe √† la prestigieuse Super League o√Ļ apr√®s avoir atteint la finale de la Challenge Cup en 2007, il a termin√© √† la troisi√®me place de la saison r√©guli√®re en 2008. Les Dragons fournissent quasiment la moiti√© de l'effectif des Tricolores qualifi√© √† la coupe du monde[10], parall√®lement la Ligue √Člite de Rugby a mis en place un championnat semi-professionnel dans les ann√©es 2000, permettant de rehausser le niveau du championnat national dont la quasi totalit√© des clubs de l'√Člite est situ√©e dans le sud.

Le 23 septembre, John Monie (s√©lectionneur) annonce les 23 joueurs retenus pour participer √† la comp√©tition[11]. Pour pr√©parer ladite comp√©tition, un stage √† Tignes dans les Alpes est organis√© d√©but octobre √† l'instar des s√©lections nationales de football et de rugby √† XV avant que toute l'√©quipe parte rejoindre l'Australie, pr√®s de Brisbane[12]. Le manager du XIII fran√ßais, Gilles Dumas, annonce clairement avant la comp√©tition que l'objectif de la s√©lection est une place en demi-finale tout en regrettant le manque d'impact m√©diatique en France que cela soul√®ve[13]. La victoire contre l'√Čcosse en match d'ouverture (36-18) laisse augurer une belle comp√©tition, mais la d√©route contre Fidji (6-42) entra√ģne l'√©limination des Bleus bien avant l'objectif affich√©. Ils terminent dernier du groupe B et chutent tout aussi lourdement (10-42) contre les Samoa lors du match de classement pour la 10e et derni√®re place de la comp√©tition.

2009

Invit√©e au Tournoi des Quatre Nations 2009 o√Ļ la s√©lection affronte les trois plus grandes √©quipes mondiales (Nouvelle-Z√©lande, Australie et Angleterre), la France se dote d'un nouvel entra√ģneur : l'Anglais Robert Goulding (ancien international britannique) √† la place de John Monie.

Joueurs retenus au tournoi des Quatre Nations 2009

Joueur
Jean-Philippe Baile
Kane Bentley
Thomas Bosc
Rémi Casty
Vincent Duport
Olivier Elima
Jamal Fakir
David Ferriol
Mathieu Griffi
Romain Gagliazzo
Cyril Gossard
Clint Greenshields
Joueur
Maxime Grésèque
Casey McGuire
Sébastien Martins
Christophe Moly
Dimitri Pelo
Sébastien Raguin
Teddy Sadaoui
Cyril Stacul
Julien Touxagas
Frédéric Vaccari
Constant Villegas

Les différents sélectionneurs

  • 1999 √† 2004 : France Gilles Dumas
  • 2004 √† 2005 : Australie Mick Aldous
  • 2005 √† 2009 : Australie John Monie
  • Depuis 2009 : Angleterre Bobbie Goulding

Joueurs emblématiques du passé

Joueurs fran√ßais √©tant au Rugby League Hall of Fame :

Parcours dans les compétitions internationales

La France dispute régulièrement deux grandes compétitions internationales, tout d'abord la coupe du monde (créée en 1954) et le coupe d'Europe des nations (créée en 1935). À partir de 2009, elle est invitée à disputer les Tri-Nations.

Parcours en Coupe du monde

  • 1954 : Silver medal icon.svg Finaliste
  • 1957 : Quatri√®me
  • 1960 : Quatri√®me
  • 1968 : Silver medal icon.svg Finaliste
  • 1970 : Bronze medal icon.svg Troisi√®me
  • 1972 : Bronze medal icon.svg Troisi√®me
  • 1975 : Cinqui√®me
 

Notes et références

  1. ‚ÜĎ (fr) Rugby √† XIII - Disparition - D√©c√®s de Benausse, www.lequipe.fr, 25 novembre 2006, consult√© le 24 septembre 2008.
  2. ‚ÜĎ (en) Kangaroo Tour: 1933-1934, www.rl1908.com, consult√© le 18 octobre 2008.
  3. ‚ÜĎ (fr) ¬ęHistoire tournament¬Ľ, sur rugby-nomades.qc.ca, consult√© le 18 octobre 2008.
  4. ‚ÜĎ (fr) Les treizistes fran√ßais peuvent √™tre fier de leur riche histoire, lemondedurugby.chez-alice.fr, consult√© le 18 octobre 2008.
  5. ‚ÜĎ (fr) Palmar√®s de l'√©quipe de France, www.ffr13.com, consult√© le 18 octobre 2008.
  6. ‚ÜĎ a‚ÄČ et b‚ÄČ (en) The History Of Rugby League, www.napit.co.uk, consult√© le 18 octobre 2008.
  7. ‚ÜĎ L'Auto du 4 octobre 1940
  8. ‚ÜĎ (fr) Le sport et les fran√ßais pendant l'Occupation, 1940-1944, Pierre Arnaud, books.google.fr, consult√© le 18 octobre 2008.
  9. ‚ÜĎ (fr) 1939-1945 : le Rugby √† XIII dans la IIe guerre mondiale et la France de Vichy, pedagogie.ac-toulouse.fr, consult√© le 18 octobre 2008.
  10. ‚ÜĎ (fr) Rugby √† XIII - EDF - Les Bleus en stage √† Tignes, www.lequipe.fr, Gilles Navarro, 29/09/2008, consult√© le 18 octobre 2008.
  11. ‚ÜĎ (fr) Rugby √† XIII - CM - Les 23 Bleus s√©lectionn√©s, www.lequipe.fr, 23 septembre 2008, consult√© le 19 octobre 2008.
  12. ‚ÜĎ (fr) Rugby √† XIII - EDF - Les Bleus en stage √† Tignes, www.lequipe.fr, 29 septembre 2008, consult√© le 19 octobre 2008.
  13. ‚ÜĎ (fr) Rugby √† XIII - CM - ¬ę Les Bleus visent les demies ¬Ľ, www.lequipe.fr, 11 octobre 2008, consult√© le 19 octobre 2008.

Lien externe


  • Portail du rugby √† XIII Portail du rugby √† XIII
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de ¬ę %C3%89quipe de France de rugby %C3%A0 XIII ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Equipe de France de rugby a XIII de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.