Equipe d'Uruguay de football


Equipe d'Uruguay de football

Équipe d'Uruguay de football

Flag of Uruguay.svg Uruguay
Logo
Couleurs bleu et noir
Entraîneur Oscar Washington Tabárez
Classement FIFA Diminution 20e (juin 2009)[1]
Record de sélections Rodolfo Rodríguez : 78
Meilleur buteur Héctor Scarone : 31
Premier match officiel 16 mai 1901
Uruguay 2 - 3 Flag of Argentina.svg Argentine
Plus large victoire 9 novembre 1927
Uruguay 9 - 0 Flag of Bolivia.svg Bolivie
Plus large défaite 20 juillet 1902
Uruguay 0 - 6 Flag of Argentina.svg Argentine
Coupe du Monde Phases finales : 10
Meilleur résultat : Vainqueur en 1930 et 1950
Copa América Vainqueur en 1916, 1917, 1920, 1923, 1924, 1926, 1935, 1942, 1956, 1959, 1967, 1983, 1987 et 1995
Jeux olympiques Meilleur résultat : médaille d'or en 1924 et 1928
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur

L'équipe d'Uruguay de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs uruguayens sous l'égide de la Fédération d'Uruguay de football. Elle était classée au 26e rang de la FIFA en mai 2008. Elle a été dans les années 1920 et au début des années 1930 certainement la meilleure équipe mondiale. Elle est surnommée la Céleste.
Son style de jeu historique est la garra, ou garra charrúa, qui se caractérise par un grand engagement physique et une force morale de tous les instants[2].

Sommaire

Histoire

Les débuts de la sélection jusqu’en 1920

L’équipe d'Uruguay de football (Selección de fútbol de Uruguay) est constituée par une sélection des meilleurs joueurs uruguayens sous l'égide de la Fédération d'Uruguay de football. La fédération d'Uruguay de football (Asociación Uruguayana de Fútbol) est fondée en 1900. Le premier match officiel de l’Uruguay fut joué à domicile, le 16 mai 1901, contre sa voisine, l’Argentine et cela se solda par une défaite uruguayenne sur le score de 2-3. Le 20 juillet 1902, il enregistre sa plus large défaite encore à domicile, contre l’Argentine sur le score de 6 buts à 0. La fédération d'Uruguay de football est membre de la CONMEBOL depuis 1916. L'équipe d'Uruguay de football est surnommée la Céleste. Sur les quatre premières éditions de la Copa América, elle le remporta trois fois (1916, 1917 et 1920 contre l’Argentine à chaque fois) et fut une fois finaliste (battue en finale par le Brésil pour l’édition de 1919).

Une grande puissance du football dans les années 20

But de l'Argentine contre l'Uruguay lors d'un match en 1924.

L’équipe d'Uruguay a été dans les années 1920 et au début des années 1930 certainement la meilleure équipe mondiale. En 1921 et 1922, elle finit troisième de la Copa América. La fédération d'Uruguay est affiliée à la FIFA depuis 1923. En 1923 et en 1924, le pays remporta deux fois de suite la Copa América. La sélection uruguayenne a dominé le football international lors des années 1920 et le début des années 1930. En 1924, l’Uruguay fut champion olympique à Paris (7-0 contre la Yougoslavie au tour préliminaire, 3-0 contre les USA au premier tour, 5-1 contre la France au deuxième tour, 2-1 contre les Pays-Bas en demi-finale, 3-0 contre la Suisse en finale. Pedro Petrone fut meilleur de la compétition avec 8 buts). En 1926, il la remporta une nouvelle fois. Le 9 novembre 1927 a lieu à domicile la plus large victoire de l’Uruguay contre la Bolivie qui se solde par un score de 9 buts à 0, dans le cadre de la Copa América 1927, où il fut finaliste. Il fut encore champion olympique en 1928 à Amsterdam (2-0 contre les Pays-Bas au premier tour, 4-1 contre l’Allemagne au deuxième tour, 3-2 contre l’Italie en demi-finale, 1-1 puis 2-1 (match rejoué) contre l’Argentine en finale). L'Uruguay est devenu le premier pays vainqueur d'une Coupe du monde en 1930 en battant le Pérou (1-0, but de Héctor Castro) et la Roumanie (4-0, buts de Pablo Dorado, de Héctor Scarone, de Peregrino Anselmo et de Pedro Cea) au premier tour, puis en demi la Yougoslavie (6-1, triplé de Pedro Cea, doublé de Peregrino Anselmo et but de Santos Iriarte) et en finale chez elle au Stade Centenario de Montevideo son adversaire de toujours, l'Argentine (4-2, buts de Pablo Dorado, de Pedro Cea, de Santos Iriarte et de Héctor Castro).

De 1930 à 1949

Cependant, l’équipe d'Uruguay refuse de se rendre en Italie pour la Coupe du monde 1934 plus tard pour y défendre son titre (elle ne sera pas non plus du voyage en France en 1938). Durant cette période, l’Uruguay remporta deux fois la Copa América en 1935 et en 1942 en devançant à deux reprises l’Argentine. Il fut deux fois finaliste en 1939 (gagnée par le Pérou) et 1941 (gagnée par l’Argentine). La plus mauvaise performance durant cette période est la 6e place en 1949. En 1937 et 1947, il prit la troisième place et la 4e en 1945 et 1946.

Un deuxième titre « surprise » au Maracanã

L’équipe d'Uruguay est revanche bien présente en 1950 lors de la quatrième édition organisée au Brésil. Au premier tour, suite à quelques forfaits (Turquie, Inde et Écosse), elle affronte la Bolivie et cela se conclut par une large victoire sur le score de 8 buts à 0 (triplé d’Oscar Míguez, doublé de Juan Alberto Schiaffino, buts de Julio Gervasio Pérez, d’Alcides Ghiggia et d’Ernesto Vidal), permettant d’aller au tour final. Avec des joueurs comme Alcides Ghiggia, Juan Alberto Schiaffino et le capitaine Obdulio Varela, elle souffle, à la surprise générale, le titre au Brésil, pays hôte et grandissime favori de la compétition. Après avoir fait match nul contre l’Espagne (2-2, buts d’Alcides Ghiggia et d’Obdulio Varela) et battu la Suède (3-2, doublé d’Oscar Míguez et but d’Alcides Ghiggia), l'ultime match n'est pas une finale mais un match du tour final (c'est la seule fois où cette formule de compétition sera adoptée). Il oppose l'Uruguay au Brésil, qui n'a besoin que d'un match nul pour remporter le titre au Stade Maracanã de Rio. Les brésiliens ouvrent le score par Friaça mais en l'espace de quelques minutes l'Uruguay égalise par Juan Alberto Schiaffino puis Alcides Ghiggia renverse le score pour faire décrocher à l’Uruguay sa seconde coupe du monde. Oscar Míguez est le meilleur uruguayen en Coupe du monde (8 buts en 1950 et 1954).

Une Céleste à la recherche de son passé : 1950 à 1994

Fort de leur second titre en 1950, l’équipe d'Uruguay lors de la Coupe du monde 1954 ne confirme pas sa prestation bien qu’il ait atteint le dernier carré. Après avoir battu la Tchécoslovaquie (2-0, buts d’Oscar Míguez et de Juan Alberto Schiaffino) et l’Écosse (7-0, triplé de Carlos Borges, doublés d’Oscar Míguez et de Julio César Abbadie) au premier tour, elle s’impose en quarts contre l’Angleterre (4-2, buts de Carlos Borges, d'Obdulio Varela, de Juan Alberto Schiaffino et de Javier Ambrois) mais en demi elle perd 4-2 (doublé de Juan Hohberg) après prolongations contre la Hongrie, puis prend la quatrième place en perdant contre l’Autriche (1-3, but de Juan Hohberg). En 1956 et en 1959, elle remporta la Copa América. Par la suite, la Céleste aura beaucoup plus de mal à se rapprocher des sommets du football mondial, la preuve, c’est qu’elle ne participa pas à la Coupe du monde 1958. En 1962, elle fut éliminée dès le premier tour. Elle brillera de façon sporadique, comme en 1966 (en se faisant battre en quarts contre la RFA sur le score de 4-0) et en 1970 en se classant quatrième de la Coupe du monde au Mexique, défaite contre la RFA (0-1). En 1967, l’équipe d'Uruguay remporta encore une fois la Copa América à domicile, devançant l’Argentine. Mais en 1974, elle termine dernière du groupe, éliminée donc au premier tour, cela continue avec la non participation à la 1978. En 1981, l’Uruguay organise le Mundialito. Ce tournoi fut organisé pour célébrer les 50 ans de la première coupe du monde de football (disputée également en Uruguay en 1930). Les six nations invitées étaient les six pays champions du monde, dans l'ordre chronologique l'Uruguay, l'Italie, la RFA, le Brésil, l'Angleterre et l'Argentine. Tous répondirent présent à l'exception de l'Angleterre, remplacée par les Pays-Bas, finalistes des coupes du monde 1974 et 1978. Au premier tour, il bat les Pays-Bas sur le score de 2-0 (buts de Venancio Ramos et de Waldemar Victorino), puis l’Italie 2-0 (buts de Julio César Morales et de Waldemar Victorino) puis accède à la finale contre le Brésil. Jorge Walter Barrios ouvre la marque à la 50e minute, puis Sócrates égalise puis Waldemar Victorino donne la victoire à la 80e minute. Puis l’Uruguay ne participa pas à la Mundial 1982. La dernière bonne génération de joueurs uruguayens est celle des années 1980-90 avec des joueurs comme Enzo Francescoli, Pablo Bengoechea ou Ruben Sosa. L'Uruguay remporte trois Copas América (1983 à domicile, 1987 contre le Chili, 1995) et participe (sans briller) aux phases finales de Coupe du monde 1986 (éliminé en huitièmes par l’Argentine) et 1990 (éliminé par l’Italie en huitièmes). De plus elle ne participa à la Coupe du monde 1994. À domicile lors de la Copa América 1995, le pays organisateur s’impose en finale contre le Brésil, sur le score de 1-1 tab 5-3.

La Céleste depuis 1995

Fort de leur victoire dans la Copa América en 1995, l’Uruguay est attendu pour défendre son titre en Bolivie. Il fut éliminé dès le premier tour par la Bolivie et le Pérou. Depuis 1995, l’Uruguay n’a participé qu’à une seule coupe du monde, celle de 2002. Il participa à la Coupe des Confédérations 1997, terminant quatrième. Il ne participa à la Coupe du monde 1998. Pour la Copa América 1999, après avoir passé difficilement le premier tour, il atteint avec quelques difficultés la finale mais perd 3-0 contre le Brésil. Il prit la quatrième place à la Copa América 2001, défaite contre le Honduras. En terminant cinquième du groupe dans les éliminatoires de 2002, il doit affronter l’Australie et s‘impose aux barrages (0-1 ; 3-0). À la Coupe du monde de football 2002, l’Uruguay perd contre le Danemark (1-2, but de Darío Rodríguez), fait 0-0 contre la France et fait match nul (3-3, buts de Diego Forlán, de Richard Morales et d’Alvaro Recoba) contre le Sénégal après avoir été mené 3-0 à la mi-temps. Il fut éliminé dès le premier tour, terminant troisième du groupe. En 2004, à la Copa América, il prit la troisième place sur la Colombie. Pour la Coupe du monde 2006, il échoua aux barrages (1-0 ; 0-1 tab 2-4) contre l’Australie. À la Copa América 2007, l’Uruguay se fait surprendre d’entrée contre le Pérou (0-3), ce qui fut une surprise, puis bat la Bolivie (1-0, but de Vicente Sánchez) et fait 0-0 contre le pays organisateur, le Venezuela. En quarts, il retrouve le Venezuela qu’il bat 4-1 (doublé de Diego Forlán, buts de Pablo García et de Cristian Rodríguez), mais en demi il perd contre le Brésil (2-2 tab 4-5, buts de Diego Forlán et de Sebastián Abreu). L’Uruguay prendra finalement la quatrième place avec une défaite contre le Mexique (1-3, but de Sebastián Abreu). L’Uruguay est, avec l’Argentine, l'équipe qui a le plus remportée de Copa América (14 titres).

Palmarès

Parcours en Coupe du monde

  • 1930 : Vainqueur
  • 1934 : Non inscrit
  • 1938 : Non inscrit
  • 1950 : Vainqueur
  • 1954 : 4e
  • 1958 : Tour préliminaire
  • 1962 : 1er tour
  • 1966 : Quart de finale
  • 1970 : 4e
  • 1974 : 1er tour
  • 1978 : Tour préliminaire
  • 1982 : Tour préliminaire
  • 1986 : 2e tour
  • 1990 : Huitième de finale
  • 1994 : Tour préliminaire
  • 1998 : Tour préliminaire
  • 2002 : 1er tour
  • 2006 : Tour préliminaire

Parcours aux Jeux olympiques

  • Champion olympique en 1924
  • Champion olympique en 1928

Parcours en Copa América

Parcours à la Coupe des Confédérations

  • 1992 : Non qualifié
  • 1995 : Non qualifié
  • 1997 : Quatrième
  • 1999 : Non qualifié
  • 2001 : Non qualifié
  • 2005 : Non qualifié
  • 2009 : Non qualifié

Parcours au Championnat Panaméricain de football

  • 1952 : Troisième
  • 1956 : Non participant
  • 1960 : Non participant

Divers

Principaux joueurs d'hier et d'aujourd'hui

Gardiens

Défenseurs

Milieux

Attaquants

Principaux sélectionneurs

Records

chiffres au 2 avril 2009

Joueurs les plus capés
Sélections Joueur Période Buts
78 Rodolfo Rodríguez 1976-1986 0
74 Fabián Carini 1999-2009 0
73 Enzo Francescoli 1982-1997 17
69 Alvaro Recoba 1995-2007 12
68 Angel Romano 1911-1927 28
66 Pablo García 1997-2007 2
Meilleurs buteurs
Buts Joueur Période Matches
31 Héctor Scarone 1917-1930 51
28 Angel Romano 1911-1927 68
27 Oscar Míguez 1950-1958 39
24 Pedro Petrone 1923-1930 28
23 Sebastián Abreu 1996-2009 46
23 Carlos Aguilera 1982-1997 65


source : http://www.rsssf.com/miscellaneous/uru-recintlp.html


Notes et références

  1. Classement mondial sur fr.fifa.com, 26 juin 2009. Consulté le 13 juillet 2009.
  2. Connaissez-vous la "garra charrúa" ?

Commons-logo.svg

  • Portail de l’Uruguay Portail de l’Uruguay
  • Portail du football Portail du football
Ce document provient de « %C3%89quipe d%27Uruguay de football ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Equipe d'Uruguay de football de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.