Epicene

Épicène

Un nom épicène, du latin epicoenus dérivé du grec ancien ἐπίκοινος « possédé en commun », qualifie un nom non marqué du point de vue du genre grammatical. Est épicène un nom bisexué pouvant être employé indifféremment au masculin ou au féminin.

Un prénom épicène est un prénom qui à l’écrit désigne aussi bien un garçon qu’une fille Camille, Claude, Dominique ou Maxime par exemple, contrairement à certains prénoms qui ont la même prononciation à l’oral mais qui s’écrivent différemment, comme Michel et Michelle ou Michèle.

Par extension, en linguistique, on désigne également comme épicènes les mots où la distinction de genre grammatical est neutralisée, malgré leur appartenance à une classe lexicale où le genre est susceptible d'être marqué : cela concerne non seulement les noms, mais aussi les adjectifs (ex. rouge) et certains pronoms (ex. qui, dont).

Sommaire

Noms épicènes en français

En français, élève, secrétaire, pédiatre, pianiste, archéologue et généralement les noms de personnes terminés par une consonne suivie de -e muet sont épicènes, surtout lorsque la finale des suffixes est -iste (issu du latin) ou -logue (issue du grec).

  • un élève chahuteur,
  • une élève studieuse,

Enfant est en français l’un des rares épicènes ne se terminant pas par une consonne muette.

Nouveaux épicènes

Des noms qui étaient traditionnellement masculins sont aujourd'hui employés comme épicènes par certaines personnes :

  • La ministre, pour Madame le Ministre
  • La juge, pour Madame le Juge.
  • La gouverneure, en parlant de Sarah Palin
  • Une toréro, en parlant de Marie Sara

Cet usage se rencontre particulièrement dans la féminisation des noms de métiers. L'Académie française a vigoureusement protesté contre cette pratique. L'usage courant est parfois hésitant et le masculin est souvent conservé dans l'intitulé des fonctions (bien que "professeure", "auteure", "écrivaine", etc. sont souvent constatés dans les médias).

Évolution du féminin marqué vers l'épicène

Encore attestés au début de la moitié du XXe siècle et aujourd’hui peu usités : Doctoresse, philosophesse, ivrognesse, chéfesse, mairesse, maîtresse (qui a un diplôme de maîtrise). Les noms dont le sens est épouse de - comme mairesse, ainsi que les noms pour les épouses des officiers la capitaine, la colonelle, la générale ou des épouses de hauts fonctionnaires la procuratrice, l’ambassadrice (mais on dit la femme du Gouverneur.)

  • Soit le mot masculin devient épicène comme maire, ministre, garde des sceaux, philosophe que l’on emploie aujourd’hui aussi bien au masculin qu’au féminin.
  • Soit le mot féminin est abandonné et le masculin devient générique docteur, ambassadeur.

Masculin générique et féminisations

Traditionnellement, de nombreux noms masculins ne possédent pas de formes correspondantes au féminin et s'emploient aussi bien pour des femmes, s'il y a lieu. Il ne s'agit pas alors d'épicènes, mais de masculins génériques.

Des noms masculins sont parfois employés pour désigner des femmes lorsque le féminin, bien qu’attesté, est considéré par certains comme péjoratif ou dévalorisant : cuisinier, couturier, savant qui donne cuisinière, couturière, savante.

Des noms génériques masculins sont féminisés avec un -e', muet ou non, final : la députée pour Madame le député, une écrivaine pour une femme écrivain. Cette pratique est réprouvée par l'Académie française.

Au Québec, on emploie davantage qu'en France les formes féminisées de certains métiers : une docteure (bien que doctoresse existe), une professeure, une ambassadrice. L'Académie française les proscrit absolument.

Confusion entre emploi générique et épicène

Le genre grammatical ne doit pas être confondu avec le sexe du référent. De nombreux termes, bien qu'ayant un genre grammatical défini, sont susceptibles d'être employés indifféremment pour des référents masculins ou féminins. Grammaticalement, il ne s'agit cependant pas d'épicènes puisque le genre grammatical est défini, mais d'emploi générique d'un genre : l'épicène est un phénomène morphosyntaxique et non sémantique.

Une souris, une panthère, une mouette, une girafe qui sont de genre féminin, peuvent désigner des mâles et des femelles, ce qui peut induire des phrases comme suit :

  • La Panthère rose (personnage de dessin animé), du film éponyme La panthère rose est amoureux (et non amoureuse) d’une jeune et jolie Panthère.
  • Jerry (du dessin animé Tom et Jerry) est à la fois une souris malicieuse et le père de Spike.
  • Donald Duck est le fiancé de Daisy, bien que duck désigne en anglais la femelle "la cane" en même temps que l’espèce, et que le mâle soit désigné par le terme drake.
  • Inversement, une expression comme des œufs de canard est grammaticalement correcte ; bien qu'elle puisse être sentie comme erronée dans la mesure où canard est la désignation du mâle en même temps que de l'espèce, il s'agit d'une impropriété et non d'une faute de grammaire.

Un cheval qui est de genre masculin indique aussi bien l’animal mâle l’étalon que femelle la jument, mais n’est pas un mot épicène pour autant même dans l’exemple suivant : « Contrairement à une idée reçue, le cheval noir de Zorro n’est pas un étalon, mais une jument, et le cheval blanc de Don Diego de la Vega n’est pas une jument, mais un étalon. » De même Rossinante, la monture de Don Quichotte, n'est pas une jument, comme on le croit souvent en France à cause de son nom d'allure féminine en français, mais bien un cheval.


Annecdote

Rappelons-nous l'histoire de Madame Prieur, capitaine dans l’armée française mais d'autre part agent secret compromis dans l’affaire du Rainbow Warrior et pour ce fait, assignée à résidence sur un atoll polynésien. En 1988, elle fut rapatriée parce qu’elle allait devenir maman. Le communiqué officiel annonçait « Le capitaine Prieur est enceinte »,ce qui mit les journaux dans l’embarras pour la rédaction de leurs titres.


Voir aussi

Notes et références


Liens externes

Ce document provient de « %C3%89pic%C3%A8ne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Epicene de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Epicene — is an adjective (sometimes substantive) for loss of gender distinction, often specific loss of masculinity. It includes: * effeminacy a male with female characteristics, * androgyny having both male and female characteristics, or * asexuality… …   Wikipedia

  • épicène — [ episɛn ] adj. • 1762; lat. epicœnus, gr. epikoinos « commun » 1 ♦ Didact. Qui désigne aussi bien le mâle que la femelle d une espèce. Nom épicène masculin (ex.le rat), féminin (ex.la souris). 2 ♦ Dont la forme ne varie pas selon le genre.… …   Encyclopédie Universelle

  • Epicene — Ep i*cene, a. & n. [L. epicoenus, Gr. ?; fr. epi + ? common; cf. F. [ e]pic[ e]ne.] 1. Common to both sexes; a term applied, in grammar, to such nouns as have but one form of gender, either the masculine or feminine, to indicate animals of both… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • epicene — [ep′i sēn΄] adj. [ME < L epicoenus < Gr epikoinos, common < epi , upon, to + koinos, common: see COM ] 1. designating a noun, as in Latin or Greek, having only one grammatical form to denote an individual of either sex 2. belonging to… …   English World dictionary

  • epicene — mid 15c., epycen, originally a grammatical term for nouns that may denote either gender, from L. epicoenus common, from Gk. epikoinos common to many, promiscuous, from epi on (see EPI (Cf. epi )) + koinos common. Extended sense of characteristic… …   Etymology dictionary

  • epicene — hermaphroditic, hermaphrodite, *bisexual, androgynous Analogous words: effeminate, womanish (see FEMALE adj) …   New Dictionary of Synonyms

  • Épicène — Un nom épicène, du latin epicoenus dérivé du grec ancien ἐπίκοινος « possédé en commun », qualifie un nom non marqué du point de vue du genre grammatical. Est épicène un nom bisexué pouvant être employé indifféremment au masculin ou au… …   Wikipédia en Français

  • epicene — epicenism, n. /ep i seen /, adj. 1. belonging to, or partaking of the characteristics of, both sexes: Fashions in clothing are becoming increasingly epicene. 2. flaccid; feeble; weak: an epicene style of writing. 3. effeminate; unmasculine. 4.… …   Universalium

  • epicene — ep•i•cene [[t]ˈɛp ɪˌsin[/t]] adj. 1) belonging to, or partaking of the characteristics of, both sexes 2) flaccid; feeble: epicene prose[/ex] 3) effeminate; unmasculine 4) gram. a) (of a noun or pronoun) capable of referring to either sex, as… …   From formal English to slang

  • epicene — adjective Etymology: Middle English, from Latin epicoenus, from Greek epikoinos, from epi + koinos common more at co Date: 15th century 1. of a noun having but one form to indicate either sex 2. a. having characteristics typical of the other sex… …   New Collegiate Dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.