Empire Colonial Néerlandais

ÔĽŅ
Empire Colonial Néerlandais

Empire colonial néerlandais

L‚Äôempire n√©erlandais est le nom donn√© √† des territoires vari√©s sous contr√īle des Pays-Bas du XVIIe si√®cle au XXe si√®cle.

Les N√©erlandais ont suivi l'Espagne et le Portugal dans la cr√©ation d'un empire hors de l'Europe continentale. Sous le r√®gne de Charles Quint, empereur du Saint Empire romain germanique et roi d'Espagne, les actuels Pays-Bas faisaient partie des 17 provinces des Pays-Bas espagnols qui comprenaient √©galement la Belgique et le Luxembourg actuels, ainsi que le nord de la France. En 1624, le N√©erlandais Pierre Minuit fonde la Nouvelle-Amsterdam sur le site actuel de New York, aux √Čtats-Unis. Apr√®s avoir obtenu leur ind√©pendance de l'Espagne en 1648, les N√©erlandais des Provinces-Unies devinrent l'une des plus importantes puissances maritimes et √©conomiques du XVIIe si√®cle. Cette p√©riode durant laquelle les Pays-Bas √©tablirent des colonies et des comptoirs √† travers le monde est aussi connue sous le nom de si√®cle d'or hollandais. Leurs techniques de navigation et commerciales, la mont√©e d'un nationalisme et d'un militarisme accompagnant l'ind√©pendance contribu√®rent √† cette aventure. Comme les Anglais, le d√©but des possessions coloniales se fit au travers de compagnies coloniales capitalistes priv√©es avec la domination de la Compagnie n√©erlandaise des Indes orientales, l'intervention directe de l'√©tat hollandais dans l'entreprise coloniale n'arrivera que plus tard. Les navigateurs et commer√ßants hollandais particip√®rent aussi √† la fi√®vre exploratrice qui caract√©risa les XVIe et XVIIe si√®cles, m√™me si les vastes territoires d√©couverts par Willem Barents, Henry Hudson, Willem Janszoon et Abel Tasman en Arctique, Australasie ou Oc√©anie ne se transform√®rent pas ou peu en colonies n√©erlandaises.

Avec la mont√©e rapide de la puissance navale n√©erlandaise √† la fin du XVIe si√®cle, les Pays-Bas r√©gn√®rent sur les oc√©ans et domin√®rent le commerce mondial durant la seconde moiti√© du XVIIe si√®cle, ce qui fit des Pays-Bas une des premi√®res puissances mondiales maritimes de cette √©poque. La richesse apport√©e provoqua aussi un important d√©veloppement culturel pendant ce si√®cle lui donnant ce nom de si√®cle d'or n√©erlandais. Les guerres anglo-hollandaises (1652-1678) avaient affaibli la flotte hollandaise au profit de l'anglaise et occasionn√© la perte de la Nouvelle-Amsterdam (New York). Les Pays-Bas perdirent beaucoup de leurs possessions coloniales, comme leur statut de puissance mondiale, au profit des Anglais lorsque le pays fut envahi par les arm√©es r√©volutionnaires fran√ßaises. Apr√®s la chute de Napol√©on, les parties r√©cup√©r√©es de l'empire hollandais, surtout les Indes orientales n√©erlandaises (actuelle Indon√©sie), le Surinam et les Antilles n√©erlandaises rest√®rent sous le contr√īle de La Haye jusqu'au d√©clin des empires europ√©ens au milieu du XXe si√®cle.

Carte des territoires colonisés à un moment ou à un autre par les Pays-Bas ou les Provinces-Unies. Ceux en vert foncé sont administrés par la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, ceux en vert clairs par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales.

Sommaire

Liste des colonies et établissements néerlandais

Smeerenburg

Amérique du Nord

Les Nouveaux-Pays-Bas

Les Nouveaux-Pays-Bas (en n√©erlandais ¬ęNieuw Nederland¬Ľ) furent visit√©s par Henry Hudson alors au service de la Compagnie n√©erlandaise des Indes orientales (VOC) en 1609. Elle s'√©tendait alors sur plusieurs √©tats am√©ricains actuels dont New York, le Delaware, la Pennsylvanie, le New Jersey et le Connecticut.

L'Amérique centrale et les Antilles

Les Antilles néerlandaises

Les Antilles n√©erlandaises de 1620 √† aujourd'hui :

Iles Vierges

De 1625 à 1680, aujourd'hui Îles Vierges britanniques ou américaines (Sainte-Croix)

Tobago

Nieuw-Walcheren : de 1628 √† 1677, aujourd'hui fait partie de Trinidad et Tobago

L'Amérique du sud

C√īte sauvage

D√®s la fin du XVIe si√®cle, des marchands et entrepreneurs, majoritairement z√©landais, √©tablissent des r√©seaux de commerce et s'√©tablissent m√™me le long de l'Amazone. Avant m√™me la tr√™ve de 1609 avec l'Espagne, les N√©erlandais ont entrepris de coloniser une partie de ce qui est connu alors sous le nom de la C√īte sauvage. Ils s'implanteront durablement le long de l'Essequibo, puis √† Berbice et le long du Pomeroon. Aux trait√©s de Westphalie, en 1648, l'Espagne reconna√ģtra la r√©gion comme n√©erlandaise. L'√ģle de Cayenne fut aussi colonis√©e par les N√©erlandais √† plusieurs reprises sans succ√®s avant que des Juifs et autres r√©fugi√©s br√©siliens ne s'y √©tablissent d√®s 1654, les Fran√ßais ayant d√©sert√© le site deux ans plus t√īt. Cayenne fut reprise en 1664 au nom de Louis XIV (malgr√© l'alliance franco-n√©erlandaise de 1662) par Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre.

Prise aux Anglais durant la Deuxi√®me Guerre anglo-n√©erlandaise, la colonie de Suriname (Paramaribo ou Fort Zealandia) et ses rentables plantations de cannes √† sucre pass√®rent aux mains des N√©erlandais alors que les Nouveaux-Pays-Bas, en Am√©rique du Nord, passaient sous contr√īle britannique avec la signature du trait√© de Westminster de 1674. Elle resta un territoire d'outre-mer n√©erlandais jusqu'√† son ind√©pendance en 1975.

Le d√©veloppement de la C√īte sauvage en tant que colonie fut long et p√©nible et sujet de comp√©titions entre la chambre z√©landaise et amstellodamoise de la WIC. La Z√©lande finit par contr√īler au sein de la compagnie coloniale les r√©seaux coloniaux de la C√īte sauvage. Objet des convoitises n√©erlandaises, anglaises et fran√ßaises, leurs √©tablissements durent subir plus d'une fois pillages et occupations. Seule Berbice ne changea pas de mains au XVIIe si√®cle. Les colonies n√©erlandaises √©parpill√©es entre l'Or√©noque et le Maroni ne connurent la prosp√©rit√© qu'aux XVIIIe et XIXe si√®cle.

  • Berbice : de 1627 √† 1814, aujourd'hui fait partie de Guyana
  • Demerara : de 1752 √† 1814, aujourd'hui fait partie de Guyana
  • Essequibo : de 1616 √† 1814, aujourd'hui fait partie de Guyana

La Nouvelle-Hollande (Brésil)

Les Néerlandais ont conquis la moitié du Capitanas et l'ont conservé de 1624 à 1654. Ces possessions concentrées aujourd'hui autour de Pernambouc (Recife) étaient connues sous le nom de Nouvelle-Hollande (Nieuw Holland), aujourd'hui fait partie du Brésil

Au Chili

L'Afrique

Mauritanie

Sénégal

Sierra Leone

  • Tasso Island et Bunce Island: en 1664, lors de la Deuxi√®me Guerre anglo-n√©erlandaise, l'amiral de Ruyter d√©truit ces colonies anglaises, en prend possession mais sans les occuper.

Liberia

  • Kaap Mount, actuelle Robertsport au Cape Mount, p√©ninsule occidentale du Liberia, proche de la Sierra-Leone.

C√īte de l'Or

Goudkust de 1637 à 1872, aujourd'hui au Ghana

  • Cape Apollonia (Benyin) : Fort-Apollonia : de 16.. √† 1768 et de 1868 √† 1872
  • Abacqua (Duma ou Egwira) : Fort-Ruychaver : juil-ao√Ľt 1654 √† 1659
  • Bouche d'Ankobra: Fort Elise Carthago : de 1650 √† ....
  • Axim : Fort-Santo Antonio de f√©v 1642 √† 1664 puis de 1665 √† 1872)
  • Poquefoe ou Pokesu (Princess Town): Fort-Hollandia (Gross Friedrichsburg) de 1725 √† 1814/1815 abandonn√©e/1687* √† 1698/1711 ‚Äď 1712/1732 √† 1804 abandonnee
  • Dixcove: Fort-Metaal Kruis de 1868 √† 1872
  • Butri: Fort-Batenstein de 1656 √† 1665 et de 166.. √† 1872)
  • Takouadi: Fort-Witsen
  • S√©kondi: de 1782 √† 1785
  • S√©kondi: Fort-Ouanje : de 1670/75 √† 1872
  • Shama: Fort-San Sebastian : de 1637 √† 1664 puis de 1664 √† 1872
  • Komenda:
  • Elmina : Fort-Conraadsburg ou St. Jago, Fort-de Veer (1810/1811), Fort-Naglas (1828), Fort-Java (1828), Fort-Scomarus (1828), Fort-Batenstein (1828). (28/9 Aug. 1637 au 6 avril 1872)
  • Cape Coast

Cabo Cou√ßo ou Oguaa (nom su√®dois : Carolusboug ou Carlsboug) : du 16 avril 1659 √† mai 1659/ 22 avril 1663 au 3 mai 1664

  • Cong (Cong Height): √† 1659 abandonn√© et de 1661 Le Fort-danois d√©truit par l'Hollandais
  • Mouri : Fort-Nassau : de 1640 (1598 ou 1611 et de 12 ‚Äď 1664/1665 ‚Äď 1782/1785 √† 1867 Par le trait√© √† l'anglais)
  • Cormantin: Fort-Amsterdam de 1665‚Äď1721 puis de 1781 √† 1867
  • Anomabu: : de 1640 √† 1652
  • Egya: : de 1647 √† ? et de 1663 √† 1664
  • Apam: Fort-Leydsaemheyt (Lijdzaamheid Patience en hollandais) : de 1697/1698 ‚Äď 1782/ 1785 √† 1868
  • Senya Beraku: Fort-Goede Hoop, : de 1667 ou 1705/06 fout ‚Äď de 1782 √† 1785 puis de 1867 √† 1868
  • Ussher Town (actuelle Accra): Fort-Cr√™vecoeur de 1649 √† 1782 puis de 1786 √† 1868
  • Kpone: : de 1697 √† avril 1700 puis de 1706 √† ?
  • Keta: Fort-Singelenburgh, de ? √† 1737
  • Kumase: de 1837 √† 1842, de 1848 √† 1853 puis de 1859 √† 1869

Togo

  • Petit Popo ou Popo et de (Anecho ou Aneho) (1731 √† 1760)

Bénin

  • Great Popo: de 1680 √† ?
  • Ouidah : des ann√©es 1670 ou 1687 et de 1702 √† 1724 ou 1726.
  • Jaquim ou Jakri (Godomey) Fort-Zelandia (1726 ‚Äď 1734)
  • Offra: de 1675 √† 1691
  • Appa et de Ekp√© : de 1732 √† 1736
  • Savi
  • Allada et de Ardra

Nigéria

  • B√©nin (1705 √† 1736)
  • Badagri (1737 √† 1748)
  • Epe (1732 √† 1755)

Congo

  • Loango (Boary) : de 1648/ √† 1686/ 1721-1726)
  • Ngoyo ou G'oy

Guinée équatoriale

Angola

26 aout 1641 au 21/24 ao√Ľt 1648, aujourd'hui en Angola

  • Sao Paulo de Luanda (Luanda) : Fort-Aardenburgh (26 ao√Ľt 1641- 21/24 ao√Ľt 1648) au Portugal.
  • Sao Felipe de Benguela : de sept 1641 √† 1648, au Portugal
  • Pinda ou Mpinda (Sonyo) : Bouche du fleuve Congo: de 1648 au Portugal
  • Ensandeira Island (Bouche de la rivi√®re Cuanza) Fort-Mols : de juin 1645 √† 1648 au Portugal
  • Malemba (Malembo, au Cabinda)

Sainte-Hélène

(Aujourd'hui territoire britannique)

Sao Tomé

du 18 octobre 1599 au 20 octobre 1599 puis du 3 octobre 1641 au 16 octobre 1641, aujourd'hui partie de Sao Tomé et Principe

Colonie du Cap

de 1652 à 1806, Kaapkolonie ou Colnie du Cap aujourd'hui en Afrique du Sud

En 1652, la VOC √©tablit au Cap de Bonne-Esp√©rance une base de r√©approvisionnement pour ses navires, situ√©e √† mi-chemin entre les Indes n√©erlandaises orientales et les Indes n√©erlandaises occidentales mais surtout les Pays-Bas. La r√©gion pr√©sentant alors peu d'int√©r√™t pour le n√©goce, elle allait surtout √™tre une des rares colonies de peuplement n√©erlandais. La Grande-Bretagne saisit la colonie en 1797 durant l'occupation fran√ßaise et l'annexa en 1805. Les colons n√©erlandais rest√®rent en Afrique du Sud apr√®s la prise de contr√īle britannique et plus tard entam√®rent un treck √† travers le pays pour rejoindre le Natal. Ils furent soumis par les Anglais apr√®s la Seconde Guerre des Boers et sont connus maintenant sous le nom d'Afrikaners.

Mozambique

De janvier 1721 au 23 décembre 1730, aujourd'hui au Mozambique

  • Baie Delagoa : Fort-Lydsaamheid.

Madagascar

  • Baie Antongil : de f√©vrier 1641 √† juillet 1646

Maurice

De 1638 √† 1658 puis de 1664 √† 1710, aujourd'hui l'√ģle Maurice

Réunion

Voir à ce sujet l'article Histoire de la Réunion.

L'Asie

Indes orientales néerlandaises

De 1602 à 1945, aujourd'hui l'Indonésie.

Nouvelle-Guinée néerlandaise

De 1828/1895 à 1961, la région de Nouvelle-Guinée occidentale constitue aujourd'hui les provinces indonésiennes de Papouasie et de Papouasie occidentale.

Malacca

De 1644 à 1824, aujourd'hui en Malaisie(Malacca)

Les Hollandais prirent Malacca sur la c√īte occidentale de Malaya (aujourd'hui la Malaisie occidentale) aux Portugais en 1641. Conform√©ment au trait√© sign√© avec le Stathouder Guillaume V d'Orange-Nassau (alors en exil au Royaume-Uni) il fut donn√© aux Anglais en 1806, durant les guerres napol√©oniennes. Il fut rendu au Royaume Uni des Pays-Bas en 1816, puis c√©d√© aux Anglais lors du Trait√© anglo-n√©erlandais de 1824.

Ceylan

De 1658 à 1796, aujourd'hui le Sri Lanka

La premi√®re arriv√©e des N√©erlandais √† Ceylan date de 1602, l'√ģle √©tait alors sous contr√īle portugais. En 1658, les N√©erlandais les en avaient compl√®tement chass√©s. Entre 1505 et 1658, les Portugais avaient le contr√īle des c√ītes mais pas de l'int√©rieur de l'√ģle. Bouddhistes, hindous et musulmans avaient eu √† souffrir des pers√©cutions relieuses sous la loi portugaise, les Hollandais √©taient plus int√©ress√©s dans le commerce que dans la conversion chr√©tienne des populations. Ceylan resta un comptoir majeur du commerce n√©erlandais jusqu'√† sa prise par les Anglais en 1796. L'importance venait de sa position, √† mi-chemin entre les colonies hollandaises d'Indon√©sie et celles du Cap.

Iles de Ceylan

Formose

De 1624 √† 1662, de nos jours Ta√Įwan

Les N√©erlandais maintinrent une base, Fort Zeelandia, √† Taiwan de 1624 jusqu'√† 1662 quand ils en furent expuls√©s par le chinois Koxinga. L'√ģle √©tait une source d'approvisionnement en canne √† sucre et en peaux de daim. C'√©tait aussi un lieu o√Ļ les marchands n√©erlandais de la VOC pouvaient commercer avec les marchands chinois du continent. Ils pouvaient y acheter la soie n√©cessaire au march√© japonais.

Pescadores

Fort : de 1620 √† 1624 (25 ao√Ľt)

Japon

de 1641 à 1857, aujourd'hui Deshima au Japon

Initialement les N√©erlandais avaient un comptoir commercial √† Hirado, de 1609 √† 1641. Plus tard, les Japonais accord√®rent les N√©erlandais un monopole du commerce avec le Japon, mais seulement de Deshima, une √ģle artificielle au large de la cote de Nagasaki de 1641 √† 1853. Durant cette p√©riode, ils √©taient les seuls europ√©ens autoris√©s au Japon. Les commer√ßants chinois et cor√©ens √©taient toujours les bienvenus, mais restreints dans leur libert√© de circulation.

L'Inde

Bengale

Fabriques et plantations néerlandaises dans ce qui est de nos jours le Bengale Occidental.

  • Pipely : de 1635- ?
  • Chinsurah, sur le Hooghly, pr√®s de Calcutta : de 1635- ?
  • Baleshwar (Bellasoou), maintenant en Orissa : de 1676- ?
  • Murshidabad
Suratte

Surat : de 1616 √† 1795

Malabar

Partie m√©ridionale de la c√īte occidentale de l'Inde

  • Cranganoue ou Cranganou (Kodungallou) : de 1662 (pris au Portugal)
  • Cochin de Cima (Pallipuram) : de 1661 (pris au Portugal)
  • Cochin, Cochin de Baixo ou Santa Cruz : de 1663 (pris au Portugal)
  • Quilon (Coylan) : de 166) (pris au Portugal)
  • Cannanore : de 1663 √† 1790 (pris au Portugal)
  • Kundapura : de 1667√† ca.1682
  • Kayankulam (ca. 1645)
  • Ponnani (ca. 1663)
Coromandel

C√īte orientale de l'Inde

  • Golkonda : de 1662-ca 1733
  • Bimilipatnam : de 1687-1795/ 1818 √† 1825 aux Anglais
  • Jaggernaikpoeram (Kakinada)(1734 ‚Äď1795/ 1818 √† 1825) aux Anglais
  • Daatzeram (Drakshawarama): de 1633-1730
  • Nagelwanze : de 1669 √† 1687)
  • Palikol : de 1613-1781/ 1785-1795/ 1818 √† 1825 aux Anglais
  • Masulipatnam : de 1605-1756
  • Petapoeli (Nizampatnam) : de 1606 √† 1668
  • Paliacatta (now Pulicat) : de 1610√† 1781/ 1785 √† 1795/ 1805 √† 1825 aux Anglais
  • Sadras : de 1654-1757/ 1785-1795/ 1818 √† 1825 aux Anglais
  • Tierepopelier (Thiruppapuliyur) : de 1608 √† 1625
  • Tegenapatnam, Kudalur (Cuddaloue): de 1647 √†1758
  • Pouto Novo (Parangippettai): de 1608 √† 1825 (1er juin)) aux Anglais
  • Negapatnam: de 1658 √† 1781 aux Anglais.
  • Tuticouin et de Tutucouim: de 1658 √† ?
  • Travancore, aujourd'hui fait partie de l'Inde

Birmanie (Myanmar)

Siam (actuelle Tha√Įlande)

  • comptoir de Ayutthaya : de 1613 √† 1767
  • comptoir de Patani (Pattani) : de 1602 √† 1623
  • comptoir de Sangoua (Songkhla) : de 1607 √† 1623
  • comptoir de Ligor (Nakhon Si Thammarat) de 1664 √† 1705 et de 1752 √† 1756

Le Tonkin/Annam (actuel Viêtnam)

Perse (actuel Iran)

Mésopotamie (actuel Irak)

Yémen

L'Océanie

Nouvelle-Hollande

Aujourd'hui Australie Occidentale

La partie occidentale de l'Australie fut reconnue par des navigateurs n√©erlandais - Willem Janszoon puis Abel Tasman - et passa dans la sph√®re n√©erlandaise sous le nom de Nouvelle-Hollande mais sans v√©ritable prise de possession, ni r√©elle colonisation. On peut retracer les explorations n√©erlandaises sur la c√īte Nord-est o√Ļ l'on retrouve beaucoup de toponymes n√©erlandais ainsi que de nombreuses √©paves de navires n√©erlandais comme le Batavia. Lorsque les Anglais s'√©tablirent sur cette c√īte, ils not√®rent qu'il existait quelques petites poches de population indig√®ne √† la peau et aux yeux clairs et aux cheveux blonds, t√©moignage d'un m√©tissage pass√©. (Voir History of Western Australia sur le Wikip√©dia anglophone).

Nouvelle-Zélande

  • Couand√®l

Découverte par Abel Janszoon Tasman et a été nommée Nieuw-Zeeland d'après la province néerlandaise de Zélande (Zeeland).

Europe

Bien que ne faisant pas partie de ce que l'on nomme l'empire n√©erlandais, les Pays-Bas re√ßurent les Pays-Bas m√©ridionaux lors du Congr√®s de Vienne. Les Pays-Bas m√©ridionaux d√©clar√®rent leur ind√©pendance en 1830 (la R√©volution belge) et celle-ci fut reconnue par les Pays-Bas en 1839, donnant naissance √† la Belgique. Lors du Congr√®s de Vienne, le roi Guillaume Ier des Pays-Bas fut fait Grand Duc du Luxembourg et les deux pays furent associ√©s dans une union personnelle. L'ind√©pendance du Luxembourg fut ratifi√©e en 1869. Quand Guillaume III des Pays-Bas mourut en 1890, ne laissant aucun successeur m√Ęle, le Grand Duch√© fut donn√© √† une autre branche de la Maison d'Orange-Nassau.

Débat sur l'usage du terme "Empire néerlandais"

L'usage du terme empire pour d√©signer toutes les activit√©s d'outre-mer des n√©erlandais fait d√©bat car de nombreuses colonies n'√©taient en fait que des postes de commerce gouvern√©es par des entreprises priv√©s, La Compagnie n√©erlandaise des Indes orientales et la Compagnie n√©erlandaise des Indes occidentales. C'est seulement apr√®s les guerres napol√©oniennes termin√©es en 1815, que les Britanniques rendirent √† la monarchie n√©erlandaise les possessions que ceux-ci avaient occup√©. Le pays prit alors directement en charge la gestion des colonies. Apr√®s cette date, tous les historiens utilisent le terme d'empire et d'imp√©rialisme, pour faire r√©f√©rence √† un aspect plus europ√©en et la plupart du temps, seulement pour la p√©riode 1880-1940, de leur colonisation. En 1968, un historien n√©erlandais √©crivit pour un public anglais : ¬ę La politique coloniale hollandaise n'a jamais √©t√© domin√©e par la vision d'√©tablir un empire hollandais en Asie ¬Ľ, S. L. van der Wal dans : Bromley and Kossmann.


  • Portail des Pays-Bas Portail des Pays-Bas
Ce document provient de ¬ę Empire colonial n%C3%A9erlandais ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Empire Colonial Néerlandais de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Empire colonial n√©erlandais ‚ÄĒ L‚Äôempire n√©erlandais est le nom donn√© √† des territoires vari√©s sous contr√īle des Pays Bas du XVIIe si√®cle au XXe si√®cle. Les N√©erlandais ont suivi l Espagne et le Portugal dans la cr√©ation d un empire hors de l Europe continentale. Sous ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Empire colonial hollandais ‚ÄĒ Empire colonial n√©erlandais L‚Äôempire n√©erlandais est le nom donn√© √† des territoires vari√©s sous contr√īle des Pays Bas du XVIIe si√®cle au XXe si√®cle. Les N√©erlandais ont suivi l Espagne et le Portugal dans la cr√©ation d un empire hors de ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Empire colonial ‚ÄĒ Les grandes m√©tropoles europ√©ennes ont d√©velopp√© des empires coloniaux qui, cumul√©s, ont couvert les territoires de la quasi totalit√© du globe, √† l exception de certains pays qui ont pratiqu√© une politique d isolement volontaire, tel le Japon de… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Empire Colonial Su√©dois ‚ÄĒ La Nouvelle Su√®de, √† l‚Äôembouchure du fleuve Delaware L ¬ę empire colonial su√©dois ¬Ľ a exist√© de 1638 √† 1655, puis de 1785 √† 1878. L expression n est pas reconnue et son utilisation est controvers√©e, √©tant donn√© que les possessions… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Empire Colonial Allemand ‚ÄĒ L empire colonial allemand est cr√©√© apr√®s l unification de la nation allemande en 1871 et la naissance de l Empire allemand, ou Deuxi√®me Reich. Il cesse d exister apr√®s la Premi√®re Guerre mondiale. Apog√©e de l empire colonial allemand en 1914 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Empire Colonial Espagnol ‚ÄĒ Imperio Espa√Īol (es) 1492    ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Empire Colonial Portugais ‚ÄĒ Histoire du Portugal Liste des souverains wisigoths Liste des rois de Portugal Lusitanie Comt√© de Portugal Dynastie de Bourgogne Crise portugaise de 1383 1385 Dynastie d Aviz ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.