Emile François Guillaume Clément de La Roncière

ÔĽŅ
Emile François Guillaume Clément de La Roncière

√Čmile Fran√ßois Guillaume Cl√©ment de La Ronci√®re

Emile Fran√ßois Guillaume, comte Cl√©ment de La Ronci√®re est un officier de cavalerie fran√ßais devenu √† la suite d'un scandale judiciaire administrateur colonial. N√© en 1803 √† Breda (Pays-Bas) et d√©c√©d√© √† Paris le 9 ao√Ľt 1874, il s'illustra notamment en devenant le huiti√®me gouverneur fran√ßais de Tahiti.

Sommaire

Jeunesse

Fils a√ģn√© du g√©n√©ral-comte Cl√©ment de La Ronci√®re, c√©l√®bre sabreur de la R√©volution et de l'Empire et h√©ros de la bataille de Monte-Alto, le jeune vicomte de La Ronci√®re s'engage tout naturellement dans la carri√®re des armes. A Cayenne, √† Cambrai et √† Saumur o√Ļ il est affect√© successivement, il m√®ne la joyeuse vie d'un lieutenant de cavalerie de la Restauration, alternant mondanit√©s et conqu√™tes f√©minines.

L'Affaire La Roncière

En 1834, l'Ecole de cavalerie de Saumur est commandée par le général de Morell, homme d'influence et proche parent du maréchal Soult, alors ministre de la Guerre. Le général de Morell vit à Saumur accompagné de sa femme et de sa fille de seize ans, Marie.

A plusieurs reprises, celle-ci se plaint de recevoir d'√©tranges lettres de menaces sign√©es E. de La R... On soup√ßonne √©videmment Emile de La Ronci√®re, qui nie vigoureusement les faits. La jeune fille est en r√©alit√© secr√®tement amoureuse du brillant lieutenant de cavalerie, qui de son c√īt√© la d√©daigne.

Le 24 septembre 1834, Marie de Morell, retrouv√©e ba√ģllonn√©e dans sa chambre, affirme avoir subi une tentative de viol de la part du vicomte de La Ronci√®re. C'est le d√©but d'une affaire judiciaire retentissante, car elle m√™le deux familles importantes √† la Cour des Tuileries, dont l'inimiti√© remonte √† la p√©riode napol√©onienne. Le g√©n√©ral de La Ronci√®re, cavalier, est en effet connu pour √™tre un ennemi du mar√©chal Soult, fantassin, dont il m√©prise l'esprit courtisan.

Le vicomte de La Roncière a beau avoir des protections puissantes, le comte Clément de Ris, son cousin, étant lui-même pair de France, c'est le parti de Morell qui gagne le procès, alors que les preuves se sont accumulées contre la jeune fille, qui a monté la scène de toutes pièces.

Emile de La Roncière est finalement condamné le 10 juillet 1835 à dix ans de prison par la cour d'assises de la Seine. Le pourvoi en cassation échoue, et huit ans s'accomplissent avant que sa famille ne réussisse à le faire libérer en 1843 et obtienne sa réhabilitation définitive en 1849. L'honneur du vicomte de La Roncière est lavé, quatorze ans après sa condamnation.

Une carrière coloniale

Si les esp√©rances de carri√®re d'Emile de La Ronci√®re paraissent toutes bris√©es, l'ascension de son fr√®re cadet, Camille Cl√©ment de La Ronci√®re-Le Nourry, brillant officier de marine, va lui permettre de trouver une place. Le Second Empire proclam√©, La Ronci√®re devient Commandant de la Garde nationale puis Inspecteur de la Colonisation en Alg√©rie (1853). En 1859, il est nomm√© chef des services coloniaux √† Chandernagor puis commandant des Iles Saint-Pierre-et-Miquelon, poste qu'il occupe jusqu'en 1863. La population de Saint-Pierre gardera un tr√®s bon souvenir de son passage, √† tel point que le quai principal de l'√ģle est rebaptis√© quai La Ronci√®re.

Gouverneur à Tahiti

Mais la cons√©cration de la carri√®re de La Ronci√®re a lieu √† Tahiti. En 1864, le comte de La Ronci√®re est en effet d√©sign√©, √† soixante-et-un an, pour remplacer le capitaine de vaisseau Gaultier de la Richerie comme gouverneur des √Čtablissements Fran√ßais de l'Oc√©anie (EFO), autrement dit les Iles de la Soci√©t√© et ce qui constituera plus tard la Polyn√©sie fran√ßaise.

La Reine Pomare IV r√®gne alors √† Tahiti. Les relations avec les Fran√ßais se sont apais√©es depuis l'√©tablissement du protectorat en 1843. La Reine Pomare est s√©duite par les qualit√©s de gouvernement de La Ronci√®re, qui, jusqu'en 1869, joue un r√īle de b√Ętisseur. Ses r√©alisations (phare de la Pointe de V√©nus, route carrossable de Papeete √† Tarravao, plantation Terre Eug√©nie), sa gestion de la mission des Iles Gambier et sa proximit√© toute militaire avec les Tahitiens le font appr√©cier de la population indig√®ne. En 1869, il essaie de donner une autonomie financi√®re au royaume des Pomare en instaurant des taxes locales, visant √† supprimer la d√©pendance financi√®re et politique de Tahiti √† l'√©gard de la France. Ce projet √©choue, et La Ronci√®re est rappel√© imm√©diatement en France o√Ļ il est mis √† la retraite d'office.

Le comte de La Ronci√®re s'√©teint √† Paris le 9 ao√Ľt 1874. Il avait √©pous√© une veuve, Madame d'Asclepi, et meurt sans descendance.

Bibliographie

  • L'Affaire La Ronci√®re. Une erreur judiciaire en 1835, St√©phane Arnoulin, Librairie Paul Ollendorf, 1899
  • La T√©n√©breuse Affaire La Ronci√®re, Maurice Talmeyr, Librairie acad√©mique Perrin, 1922
  • L'inavouable secret du lieutenant de la Ronci√®re. Pr√©face du b√Ętonnier Henri-Robert, Gaston Delayen, Albin Michel, 1925
  • L'Affaire La Ronci√®re, Paul Reboux, √Čditions A. Lemerre, 1930
  • L'Affaire du lieutenant de La Ronci√®re, film de Claude Barra, 1955
  • L'Affaire La Ronci√®re. Le viol impossible, Pierre Maurice-Gar√ßon, √Čditions Mame, 1971
  • L'Honneur perdu de Marie de Morell. L'affaire La Ronci√®re - 1834-1835, Pierre Cornut-Gentille, Perrin, 1996
  • La Reine Pomare : Tahiti et l'Occident, 1812-1877, Bertrand de La Ronci√®re, L'Harmattan, 2003
  • Portail de la France au XIXe si√®cle Portail de la France au XIXe si√®cle
Ce document provient de ¬ę %C3%89mile Fran%C3%A7ois Guillaume Cl%C3%A9ment de La Ronci%C3%A8re ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Emile François Guillaume Clément de La Roncière de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • √Čmile Fran√ßois Guillaume Cl√©ment de La Ronci√®re ‚ÄĒ √Čmile de La Ronci√®re. Emile Fran√ßois Guillaume, comte Cl√©ment de La Ronci√®re est un officier de cavalerie fran√ßais devenu √† la suite d un scandale judiciaire administrateur colonial. N√© en 1803 √† Breda (Pays Bas) et d√©c√©d√© √† Paris le… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Cl√©ment de la Ronci√®re ‚ÄĒ  Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rentes personnes partageant un m√™me patronyme. Fran√ßois Marie Cl√©ment de La Ronci√®re (1773 1854) est un g√©n√©ral de l Empire fran√ßais √Čmile Fran√ßois Guillaume Cl√©ment de La Ronci√®re (1803 1874), son ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Cl√©ment de La Ronci√®re ‚ÄĒ  Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie des personnes (r√©elles ou fictives) partageant un m√™me patronyme. Fran√ßois Marie Cl√©ment de La Ronci√®re (1773 1854) est un g√©n√©ral de l Empire fran√ßais √Čmile Fran√ßois Guillaume Cl√©ment de La Ronci√®re (1803… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Cl√©ment ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Cl√©ment est un nom propre ou un adjectif qui peut d√©signer : Sommaire 1 Adjectif 2 Pr√©nom ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ronci√®re ‚ÄĒ La Ronci√®re Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Fran√ßois Marie Cl√©ment de La Ronci√®re (1773 1854) est un g√©n√©ral de l Empire fran√ßais Emile Fran√ßois Guillaume Cl√©ment de La Ronci√®re (1803… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Guillaume d'Alm√©ras ‚ÄĒ Marquis de Mirevaux Surnom Marquis d Alm√©ras Naissance √† la fin des ann√©es 1610 Environs de Montpellier D√©c√®s 22 avril 1676 (√† 59 (?) ans) √† la bataille d Agosta Mort au combat Origine ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • La Ronci√®re ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Fran√ßois Marie Cl√©ment de La Ronci√®re (1773 1854) est un g√©n√©ral de l Empire fran√ßais Emile Fran√ßois Guillaume Cl√©ment de La Ronci√®re (1803 1874), son… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Br√©da ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Breda (homonymie). Br√©da ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • List of colonial and departmental heads of French Polynesia ‚ÄĒ French Polynesia This article is part of the series: Politics and government of French Polynesia High Commissioner ‚Ķ   Wikipedia

  • Prefect of Saint Pierre and Miquelon ‚ÄĒ The prefect of Saint Pierre and Miquelon is the local representative of the President of France and in effect the Governor or Executive officer of the territory.OverviewThroughout the history of Saint Pierre and Miquelon, there has been a variety ‚Ķ   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.