Eloi Machoro

ÔĽŅ
Eloi Machoro

√Čloi Machoro

√Čloi Machoro √©tait un homme politique ind√©pendantiste kanak du FLNKS en Nouvelle-Cal√©donie, n√© dans la tribu de Nak√©ty pr√®s de Thio en 1945, mort le 12 janvier 1985 pr√®s de Canala.

Form√© au s√©minaire de Pa√Įta, il devient instituteur en 1974. Engag√© au sein de l'Union cal√©donienne qui prend position officiellement pour l'ind√©pendance au congr√®s de Bourail en 1977 sous la conduite de Jean-Marie Tjibaou, il est √©lu √† l'Assembl√©e territoriale de Nouvelle-Cal√©donie sous les couleurs de ce parti cette m√™me ann√©e. Il monte bient√īt les √©chelons, devenant en 1981 secr√©taire g√©n√©ral de l'UC en 1981 suite √† l'assassinat de Pierre Declercq √† son domicile le 19 septembre 1981. Nationaliste kanak, il souhaitait qu'en Nouvelle-Cal√©donie ¬ę rien ne soit plus comme avant ¬Ľ, et incarne alors au sein de ce mouvement la ligne la plus radicale, partisan de l'Ind√©pendance kanak socialiste (IKS) pr√īn√©e par Jean-Marie Tjibaou, et de sa mise en place par les armes si n√©cessaires. Il se rend alors √† deux reprises en Libye avec d'autres militants ind√©pendantistes.

Le 18 novembre 1984, suite √† la formation du FLNKS en remplacement du Front ind√©pendantiste et √† l'appel au boycott des institutions et des √©lections par Jean-Marie Tjibaou, il fracasse une urne d'un coup de hache et d√©nonce ainsi le syst√®me √©lectoral qui selon lui avantagerait les caldoches. Le 1er d√©cembre 1984, Jean-Marie Tjibaou forme un gouvernement provisoire de la R√©publique socialiste de Kanaky, et √Čloi Machoro en devient le ministre de la S√©curit√© et donc le v√©ritable chef de guerre des ind√©pendantistes.

Il d√©sarme ensuite les gendarmes de Thio et prend le contr√īle du village, sans faire de victimes. Mais le 11 janvier 1985, Yves Tual, fils d'un √©leveur europ√©en, est tu√© par des M√©lan√©siens. Cet √©v√®nement d√©clenche √† Noum√©a une √©meute nocturne. Le lendemain, le 12 janvier, la gendarmerie d√©clenche une op√©ration pour lib√©rer la maison d'un Europ√©en occup√© par des militants ind√©pendantistes emmen√©s par √Čloi Machoro pr√®s de Canala. Les occupants s'enfuient, et se r√©fugient dans une autre demeure, de laquelle la gendarmerie finira par donner l'assaut apr√®s plusieurs sommations. √Čloi Machoro et un autre Kanak sont tu√©s pendant l'assaut. La gendarmerie laisse Machoro agoniser durant de longues heures sans lui porter secours, alors qu'il a √©t√© abattu √† distance par un tireur d'√©lite.

√Čloi Machoro reste une personnalit√© controvers√©e en Nouvelle-Cal√©donie : pour les populations europ√©ennes du Territoire (ou Caldoches), et en g√©n√©ral pour les anti-ind√©pendantistes, son nom est associ√© √† la violence de la v√©ritable guerre civile qui s√©vissait alors sur le Territoire. Pour les ind√©pendantistes en revanche il s'agit de l'un de leur plus charismatiques leaders et d'un h√©ros tomb√© en martyr.

Ce document provient de ¬ę %C3%89loi Machoro ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eloi Machoro de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • √Čloi Machoro ‚ÄĒ √Čloi Machoro, n√© dans la tribu de Nak√©ty situ√©e entre les villages de Canala et Thio (Nouvelle Cal√©donie) en 1945 et mort le 12 janvier 1985 pr√®s de Canala, est un homme politique ind√©pendantiste kanak du FLNKS en Nouvelle Cal√©donie. Sommaire 1… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • L√©opold Jor√©di√© ‚ÄĒ Mandats Maire de Canala 1989 ‚Äď 1995 Biographie Date de naissance 1947 Parti politique ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Assembl√©e territoriale de Nouvelle-Cal√©donie ‚ÄĒ L‚ÄôAssembl√©e territoriale de Nouvelle Cal√©donie est une institution cr√©√©e par la loi cadre Defferre du 23 juin 1956 (d√©cret d application du 22 juillet 1957), anc√™tre de l actuel Congr√®s de la Nouvelle Cal√©donie. La cr√©ation de cette… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Jean-Marie Tjibaou ‚ÄĒ est un homme politique n√©o cal√©donien, dirigeant ind√©pendantiste kanak (n√© √† Tiendanite, dans la commune de Hiengh√®ne en Nouvelle Cal√©donie le 30 janvier 1936 mort √† Ouv√©a le 4 mai 1989). Sommaire 1 Biographie 1.1 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Nationalisme kanak ‚ÄĒ Le nationalisme kanak caract√©rise un mouvement qui, depuis la fin des ann√©es 1960, vise √† revendiquer la reconnaissance identitaire de la population m√©lan√©sienne de Nouvelle Cal√©donie (dite Kanak) et de sa culture en une nation souveraine. Il est ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • √Člections territoriales n√©o-cal√©doniennes de 1984 ‚ÄĒ Les √Člections territoriales de 1984 eurent lieu le 18 novembre 1984 pour renouveler l Assembl√©e territoriale de la Nouvelle Cal√©donie, dont le mandat de cinq ans, pr√©c√©demment renouvel√© le 1er juillet 1979, arrivait √† sa fin.… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Union cal√©donienne ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir UC. Union cal√©donienne Logo officiel Pr√©sentation ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Dick Ukeiw√© ‚ÄĒ Parlementaire fran√ßais Date de naissance 13 d√©cembre 1928 Mandat S√©nateur 1983 1992 D√©but du mandat 1983 Circonscription Nouvelle Cal√©donie Groupe parlementaire ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • 1984 en Nouvelle-Cal√©donie ‚ÄĒ Ann√©es : 1981 1982 1983  1984  1985 1986 1987 D√©cennies : 1950 1960 1970  1980  1990 2000 2010 Si√®cles : XIXe si√®cle  XXe si√®cle ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Petits Loulous ‚ÄĒ Renaud  Cet article concerne le chanteur fran√ßais. Pour les autres significations, voir Renaud (homonymie). Renaud ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.