Ellis Island

ÔĽŅ
Ellis Island
Ellis Island
Vue a√©rienne d'Ellis Island dans l'Upper New York Bay √† c√īt√© de la statue de la Libert√© (non visible), deux symboles de l'immigration vers le nouveau monde et du r√™ve am√©ricain aux XIXe et XXe si√®cles.
Vue a√©rienne d'Ellis Island dans l'Upper New York Bay √† c√īt√© de la statue de la Libert√© (non visible), deux symboles de l'immigration vers le nouveau monde et du r√™ve am√©ricain aux XIXe et XXe si√®cles.
Géographie
Pays Drapeau des √Čtats-Unis √Čtats-Unis
Archipel Aucun
Localisation Upper New York Bay
Coordonn√©es 40¬į 41‚Ä≤ 55‚Ä≥ N 74¬į 02‚Ä≤ 28‚Ä≥ W / 40.698698, -74.04098540¬į 41‚Ä≤ 55‚Ä≥ N 74¬į 02‚Ä≤ 28‚Ä≥ W / 40.698698, -74.040985
Superficie 0,13 km2
Géologie Île continentale artificialisée
Administration
Statut Monument national de la Statue de la Liberté

Drapeau des √Čtats-Unis √Čtats-Unis
√Čtats New Jersey et New York
Comtés Hudson et Manhattan
Villes Jersey City et New York
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC-5
Site officiel (en) Ellis Island Foundation

G√©olocalisation sur la carte : New York

(Voir situation sur carte : New York)
Ellis Island
Ellis Island
√éles des √Čtats-Unis
Carte avec la position d'Ellis Island en rouge
B√Ętiment principal de l'√ģle
Séquences des studios Edison. L'arrivée et le débarquement du William Myers, le 9 juillet 1903.
D√©tail du b√Ętiment principal devenu ¬ę mus√©e national de l'histoire de l'immigration des √Čtats-Unis ¬Ľ depuis 1990.
Immigrants historiques vers le rêve américain en 1900.

Ellis Island est une √ģle situ√©e √† l'embouchure de l'Hudson √† New York, moins d'un kilom√®tre au nord de Liberty Island qui abrite la statue de la Libert√©. Elle a √©t√©, dans la premi√®re partie du XXe si√®cle, l'entr√©e principale des immigrants qui arrivaient aux √Čtats-Unis. Les services d'immigration y ont fonctionn√© du 1er janvier 1892 jusqu'au 12 novembre 1954. L'√ģle est g√©r√©e par le gouvernement f√©d√©ral et fait d√©sormais partie du monument national de la Statue de la Libert√©, sous la juridiction du service des parcs nationaux des √Čtats-Unis et abrite un mus√©e. Territorialement, elle est partag√©e entre la ville de Jersey City dans le New Jersey et la ville de New York dans l'√Čtat de New York.

Ellis Island a √©t√© le sujet d'une querelle de fronti√®re entre ces deux √Čtats am√©ricains. Selon le bureau de statistiques des √Čtats-Unis, l'√ģle a une superficie officielle de 129 619 m¬≤, dont la plus grande partie cr√©√©e artificiellement. La portion naturelle de l'√ģle, qui se trouve sur le territoire de la ville de New York, est de 21 458 m¬≤ et est compl√®tement entour√©e par la partie artificielle. Mais plus de 83 % de la superficie de l'√ģle se trouvent sur le territoire de la ville de Jersey.

Sommaire

Histoire

Avant 1892 et l'ouverture d'Ellis Island comme centre de r√©ception des immigr√©s √† New York, le d√©barquement des voyageurs se faisait √† Fort Clinton ou castel Clinton , √† l'extr√™me sud de Manhattan (aujourd'hui dans Battery Park), au grand dam des habitants qui se plaignaient de la situation, imputant nombre de maux aux nouveaux arrivants. Ellis Island s'appelait alors Fort Gibson et √©tait une place militaire qui faisait partie du syst√®me de d√©fense de la ville contre la flotte britannique. L'√ģle apparut alors comme une meilleure solution, permettant d'isoler les migrants avant leur acceptation aux √Čtats-Unis et d'√©viter les √©vasions. Originalement appel√©e Little Oyster Island (√ģle de la petite hu√ģtre), on la nomma Ellis Island en r√©f√©rence √† Samuel Ellis, colon venant probablement d'√Čcosse, qui en fut son propri√©taire dans les ann√©es 1770, avant son rachat par l'√Čtat de New York.

Les b√Ętiments du centre d'immigration d'Ellis Island ont √©t√© cr√©√©s par les architectes Edward Lippincott Tilton et William A. Boring qui re√ßurent une m√©daille d'or √† l'exposition universelle de Paris en 1900 pour le design du b√Ętiment principal.

Le centre f√©d√©ral d'immigration ouvrit le 1er janvier 1892 et fut ferm√© le 12 novembre 1954 apr√®s le passage et l'inspection de plus de 12 millions d'immigrants par le bureau d'immigration des √Čtats-Unis. Durant les 35 ann√©es d'activit√©, plus de 8 millions d'immigrations ont √©t√© enregistr√©es localement par l'administration de l'√Čtat de New York au Castle Garden Immigration Depot √† Manhattan.

1907 a √©t√© l'ann√©e la plus active √† Ellis Island avec l'arriv√©e de 1 004 756 immigrants. Le 17 avril de cette ann√©e-l√† a vu l'arriv√©e de 11 747 immigrants.

Ceux qui pr√©sentaient des signes de maladies √©taient renvoy√©s dans leur pays ou gard√©s √† l'h√īpital de l'√ģle pour une tr√®s longue p√©riode. Par la suite, les immigrants se virent poser une s√©rie de 29 questions incluant leur nom, leur m√©tier et la quantit√© d'argent qu'ils avaient sur eux. G√©n√©ralement, ces immigrants √©taient accept√©s imm√©diatement et ne passaient que 3 √† 5 heures sur l'√ģle. Cependant, plus de 3 000 immigrants moururent √† l'h√īpital. Certaines personnes furent √©galement refoul√©es, car on consid√©rait qu'elles risquaient de rester ch√īmeurs. Environ 2% des arrivants virent ainsi leur admission aux √Čtats-Unis rejet√©e et furent renvoy√©s dans leur pays d'origine pour diverses raisons telles que leur sant√© ou leur pass√© criminel. Ellis Island √©tait souvent surnomm√©e The Island of Tears (l'√ģle des pleurs) ou Heartbreak Island (l'√ģle des cŇďurs bris√©s) √† cause de ces 2% qui n'√©taient pas admis apr√®s leur long voyage.

L'auteur Louis Adamic (1899-1951), venu de Slov√©nie en 1913, d√©crit la nuit qu'il a pass√©e √† Ellis Island. Lui et plusieurs autres immigrants dormirent sur des lits dans un long corridor. N'ayant pas de couverture chaude, le jeune homme ne put dormir de la nuit, entendant les ronflements et plusieurs r√™ves se passant dans diff√©rentes langues. Il d√©crit aussi une cuisine tellement grande qu'elle pouvait accueillir 1 000 personnes.

Durant la Premi√®re Guerre mondiale, le sabotage allemand du d√©p√īt de munitions Black Tom Wharf a endommag√© les b√Ętiments d'Ellis Island. Durant la guerre, l'√ģle fut utilis√©e pour interner des marchands allemands et autres ennemis de guerre ainsi que comme un centre pour aider les soldats am√©ricains bless√©s et malades √† leur retour du front europ√©en. Ellis Island recevait √©galement plusieurs dizaines de milliers d'immigrants par an durant cette p√©riode, soit beaucoup moins qu'avant guerre. Apr√®s celle-ci, le nombre remonta au niveau d'avant-guerre.

Apr√®s 1924 et les lois sur les quotas d'immigration de Johnson-Reed, qui ont consid√©rablement diminu√© l'immigration et transf√©r√© aux ambassades le r√īle de choisir les futurs arrivants, le centre est devenu un lieu de d√©tention et d'expulsion pour les √©trangers ind√©sirables.

Pendant et apr√®s la Seconde Guerre mondiale, Ellis Island servit de base d'entra√ģnement aux Gardes c√ītes et de camp pour les prisonniers de guerre. Environ 7 000 Allemands, Italiens et Japonais furent d√©tenus sur l'√ģle.

La loi sur la S√©curit√© interne de 1950 interdit aux membres des organisations communistes et fascistes d'immigrer aux √Čtats-Unis. Plusieurs d'entre-eux furent d√©tenus √† Ellis Island jusqu'en 1952, date √† laquelle plusieurs lois furent chang√©es.

En novembre 1954, Ellis Island fut finalement ferm√©e et inscrite au patrimoine. L'√ģle figure sur le Registre national des sites historiques am√©ricains. Aujourd'hui, elle abrite un mus√©e accessible par bateau depuis le Liberty State Park de Jersey ainsi que depuis Manhattan.

Immigration

L'√ģle accueillit environ 12 millions de personnes entre son ouverture le 1er janvier 1892 et sa fermeture le 12 novembre 1954. La plupart des immigr√©s qui passaient par Ellis Island √©taient europ√©ens, un certain nombre venant √©galement de pays arabes domin√©s par l'Empire ottoman. La premi√®re immigrante se nommait Annie Moore, une jeune fille de 15 ans venant de comt√© de Cork en Irlande, le 1er janvier 1892 pour rejoindre avec ses deux fr√®res, leurs parents, qui √©taient venus √† New York deux ans auparavant. Elle a √©t√© accueillie par les officiels et une pi√®ce d'or de 10$.

La dernière personne à passer à Ellis Island fut un marchand norvégien du nom de Arne Peterssen en 1954. Après la signature du National Origins Acts en 1924, les seuls immigrants à venir à Ellis Island étaient des déportés ou des réfugiés de guerre. Actuellement, plus de 100 millions d'Américains ont un ou plusieurs ancêtres qui sont arrivés en Amérique en passant par Ellis Island.

Musée

Un pont relie l'Ellis Island au Liberty State Park au New Jersey. Il a √©t√© construit pour la r√©novation de l'√ģle. Mais celui-ci est actuellement ferm√© au public (principalement du fait de l'opposition de la ville de New York).

Il existe un mur d'honneur en dehors du b√Ętiment principal. Contrairement a ce qui est parfois dit, il n'y est pas inscrit le nom de tous les migrants √©tant pass√©s par l'√ģle. Il offre surtout la possibilit√© aux gens de faire un don en l'honneur d'un immigrant.

Le cabinet d'architecture de Boston Finegold Alexander + Associates Inc., avec l'aide d'un cabinet new yorkais, fut charg√© de la restauration et de l'adaptation du b√Ętiment principal. Un budget de construction de 150 millions a √©t√© n√©cessaire pour accomplir ce travail, l'argent ayant √©t√© r√©colt√© par une campagne publique de lev√©e de fonds. Le mus√©e est ouvert depuis le 10 septembre 1990.

Dans le cadre de l'initiative du centenaire du Service des Parcs nationaux, la section sud de l'√ģle fera l'objet d'un projet de restauration des 28 b√Ętiments qui n'ont pas encore √©t√© r√©habilit√©s.

Juridiction fédérale

Le 15 octobre 1965, Ellis Island fut officiellement int√©gr√©e au monument national de la statue de la Libert√©, g√©r√©e par le service des parcs nationaux am√©ricains. L'√ģle se trouve du c√īt√© New Jersey de l'Hudson River. Durant la p√©riode coloniale, cependant, New York en avait pris possession, et le New Jersey l'avait accept√©. Dans un accord entre les deux √Čtats am√©ricains, approuv√© par le Congr√®s des √Čtats-Unis en 1834, le New Jersey acceptait que New York garde une juridiction exclusive sur l'√ģle.

Par la suite, cependant, le gouvernement f√©d√©ral a artificiellement agrandi l'√ģle pour pourvoir y installer le centre d'immigration qui ouvrira en 1892. L'agrandissement s'est poursuivi jusqu'en 1934. Neuf dixi√®mes de la superficie actuelle de l'√ģle sont artificiels et n'existaient pas lors de l'accord de 1834.

Le New Jersey d√©clara que la nouvelle extension faisait partie de son √Čtat et porta l'affaire en justice, conduisant le maire de New York de l'√©poque, Rudolph Giuliani, √† d√©clarer que son p√®re, un immigrant italien qui √©tait pass√© par Ellis Island, n'avait jamais voulu aller dans le New Jersey.

Ce conflit monta jusqu'√† la Cour supr√™me des √Čtats-Unis, qui conclu en 1998 que le New Jersey a la juridiction sur toute la portion de l'√ģle cr√©√©e apr√®s l'entente de 1834. Cette d√©cision amena plusieurs probl√®mes : quelques b√Ętiments, par exemple, tombaient sous la juridiction des deux √Čtats. Le New Jersey et √Čtat de New York d√©cid√®rent donc de partager l'√ģle. Cependant Ellis Island reste la propri√©t√© du gouvernement f√©d√©ral et aucun remaniement l√©gal n'a amen√© le contr√īle physique d'une partie de l'√ģle √† un des deux √Čtats.

Dans les films

Depuis l'√©poque du film muet, Ellis Island a suscit√© l'imagination des r√©alisateurs et des producteurs de cin√©ma am√©ricains. Parmi les premiers films montrant l'√ģle, on peut citer Traffic in souls (1913), The Yellow Ticket (1916), My Boy (1921), The Strong Man (1926), We Americans (1928), Ellis Island (1936), Gateway (1938), et Exile Express (1939).

Plus r√©cemment, l'√ģle apparait dans une sc√®ne du film Hitch, o√Ļ les h√©ros interpr√©t√©s par Will Smith et Eva Mendes prennent des jet skis pour se rendre √† Ellis Island et y explorer le b√Ętiment principal. Golden Door, l'histoire de migrants siciliens sorti en 2006, se d√©roule en partie sur Ellis Island et s'ach√®ve par des sc√®nes sur l'√ģle.

Le film 3D IMAX, Across the Sea of Time, ayant comme sujet l'expérience des immigrants de New York, incorpore des images récentes et des photographies historiques d'Ellis Island.

Ellis Island comme porte d'entr√©e vers les √Čtats-Unis est d√©crite en d√©tail dans le film Mottel the Cantor's Son de Sholom Aleichem. C'est √©galement l'endroit o√Ļ Don Corleone est retenu comme jeune immigrant dans Le Parrain 2. On le marque avec un X sur son chandail, symbole signifiant une personne pr√©sentant des troubles mentaux.

Dans le film X-Men (film), une rencontre des Nations unies sur l'√ģle est la cible de Magneto, un mutant qui tente de changer artificiellement tous les d√©l√©gu√©s pr√©sents. Brother From Another Planet quant √† lui s'ouvre sur Ellis Island.

Le film America, America raconte l'immigration d'un jeune turc nomm√© Stavros, √† son arriv√©e aux √Čtats-Unis. Il doit passer √† la douane sur l'ile et se fait passer pour son camarade qui est mort noy√© le jour d'avant.

Un documentaire sur l'h√īpital d'Ellis Island a √©t√© tourn√© par Lorie Conway.

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Lien externe

  • (en) Ellis Island Org Ce site permet apr√®s inscription de consulter les registres d'arriv√©e des immigrants, c'est une source d'informations importantes, on peut faire des recherches par patronyme et on y trouve le lieu de d√©part, le port de d√©part, l'√©ventuel lien de parent√© des passagers, l'√Ęge, le lieu de destination.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ellis Island de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ellis island ‚ÄĒ 40¬į 41‚Ä≤ 55‚Ä≥ N 74¬į 02‚Ä≤ 28‚Ä≥ W / 40.698698, 74.040985 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ellis Island ‚ÄĒ Ellis Island ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Ellis Island ‚ÄĒ sandy island in mouth of Hudson River, said to have been called Gull Island by local Indians and Oyster Island by the Dutch, renamed Gull Island after the British took over, then Gibbet Island because pirates were hanged there. Sold to Samuel… ‚Ķ   Etymology dictionary

  • Ellis Island ‚ÄĒ [after S. Ellis, a former owner] small, government owned island in Upper New York Bay: former (1892 1943) examination center for immigrants seeking to enter the U.S.: 27 acres (11 hectares) ‚Ķ   English World dictionary

  • Ellis Island ‚ÄĒ For the island in Australia, see Ellis Island (Queensland). Ellis Island Ellis Island Immigration Museum Location: Jersey City and ‚Ķ   Wikipedia

  • Ellis Island ‚ÄĒ an island in upper New York Bay: a former U.S. immigrant examination station. * * * Island, Upper New York Bay, southeastern New York, U.S. It lies southwest of Manhattan island and has an area of about 27 acres (11 hectares). In 1808 the state… ‚Ķ   Universalium

  • Ellis Island ‚ÄĒ noun an island in New York Bay that was formerly the principal immigration station for the United States some twelve millions immigrants passed through Ellis Island ‚ÄĘ Instance Hypernyms: ‚ÜĎisland ‚ÄĘ Part Holonyms: ‚ÜĎNew Jersey, ‚ÜĎJersey, ‚ÜĎGarden… ‚Ķ   Useful english dictionary

  • Ellis Island ‚ÄĒ El|lis Is|land a small island close to New York City, which for over 50 years (1892 1943) was the main centre for dealing with people arriving in the US who wanted to settle in the country as ‚ÜĎimmigrants. Millions of people, mostly from Europe,… ‚Ķ   Dictionary of contemporary English

  • Ellis Island ‚ÄĒ geographical name island SE New York in Upper New York Bay; served as immigration station 1892 1954 ‚Ķ   New Collegiate Dictionary

  • Ellis Island ‚ÄĒ EŐ£llis Island ¬† [ a…™l…ônd], kleine Insel in der Upper New York Bay, USA, nahe der Freiheitsstatue; auf ihr befand sich 1892 1943 die Kontrollstelle f√ľr Einwanderer, bis 1954 ein Internierungslager ‚Ķ   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.