Elie


Elie

Élie

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Élie et Saint-Élie.
Élie par José de Ribera

Élie [1] est un prophète majeur dans le judaïsme, le christianisme et l'islam.

Prophète d'Israël du IXe siècle av. J.-C., après la mort de Salomon, cité dans le Coran. Il fait figure de porte-parole inspiré de la volonté de YHWH, dieu d'Israël, en face du dieu des Cananéens, Baal. Sa biographie et celle de son successeur Élisée sont rapportées dans le Premier livre des Rois et le Deuxième livre des Rois (qui ne formaient qu'un seul et même livre à l'origine).

Il est fêté le 20 juillet par les catholiques et a laissé son nom à plusieurs montagnes dont la plus connue est le mont Saint-Elie en Alaska.

Sommaire

Origine du prénom Élie

Élie est un nom théophore, comme bien des prénoms qui figurent dans le Premier Testament. En hébreu, le prénom אֵלִיָּהו signifie "Mon Dieu est YHWH". L'auteur des Rois a probablement choisi ce nom en raison de la mission particulière qui lui sera attribuée dans le récit biblique et qui vient en opposition avec les adorateurs du dieu Baal.

Le prophète Élie dans l'Ancien Testament

Si Élie a bel et bien existé et n'est pas qu'un personnage fictif, il serait né en -927 et mort en -850 [2] L'histoire du prophète Élie est connue par ce que les exégètes ont appelé le "Cycle d'Élie".

Selon le Premier Testament, Élie était un habitant du pays de Galaad et aussi un "Tishbite"[3], un nom de même racine que le mot captivité en hébreu. La tradition l'a fait connaître comme ayant une grande foi en YHWH et lui a attribué de nombreux miracles, dont même ceux de ressusciter les morts et de faire descendre le feu du ciel.

Dans le Premier Livre des Rois, Élie apparaît dans l'histoire pour avertir Achab, le roi d'Israël, de la survenue d'une sécheresse causée parce qu'il empêche la pluie de tomber. « Élie, le Thischbite, l'un des habitants de Galaad (IXe siècle av. J.-C.) dit à Achab : “L'Éternel est Vivant, le Dieu d'Israël, dont je suis le serviteur ! Il n'y aura ces années-ci ni rosée, ni pluie, sinon à ma parole”[4]. »

Il part ensuite faire une retraite près d'un torrent affluent du Jourdain. Il boit l'eau du torrent et est ravitaillé en nourriture par des corbeaux. Au bout d'un certain temps le torrent se tarit[5].

Élie part vers Sidon où une veuve de la ville de Sarepta le reçoit et le nourrit. Un miracle a alors lieu, car les maigres provisions de la veuve ne s'épuisèrent pas jusqu'au retour de la pluie[6]. Le fils de la veuve est tombé malade et est mort. Sur la prière d'Élie, celui-ci ressuscite[7].

La sécheresse annoncée précédemment par Élie devait durer plus de trois ans[8]. Finalement, après avoir nourri et abreuvé miraculeusement son prophète, la troisième année de sécheresse, Dieu envoie Élie en mission auprès du roi Achab. Élie rencontre un serviteur du roi nommé Abdias. Celui-ci est terrifié car il a protégé des prophètes que le roi Achab voulait faire tuer. Sur l'ordre d'Élie et malgré ses craintes, Abdias rejoint le roi qui vient à la rencontre d'Élie[9].

Élie réprimande le roi pour avoir sacrifié au dieu Baal et laissé son épouse Jézabel dîner avec quatre cents prophètes d'Astarté. Le roi convoque le peuple et tous les prophètes sur le mont Carmel. Élie est seul face à quatre cent cinquante prophètes de Baal. Chaque camp choisit des taureaux pour en faire offrande à son dieu, mais sans y mettre le feu. Les prêtres de Baal s'agitent mais en vain, le feu ne vient pas consumer leurs offrandes. Élie fait un autel et place les offrandes qu'il fait arroser d'eau par trois fois. Il fait alors une prière et le feu s'abat sur l'autel. Alors Élie donne l'ordre de se saisir des prêtres de Baal et il les égorge. Élie dit à Achab de retourner à Jizreel avant que la pluie ne l'arrête, et la pluie se met à tomber[10].

Jézabel a alors menacé Élie de lui ferait subir le même sort qu'il a fait subir aux prêtres de Baal. Élie s'enfuit vers Beer-Sheva dans le royaume de Juda pour s'y réfugier. Élie, complètement découragé par ce qui lui arrive et souhaitant mourir, s'endort au pied d'un genêt. Un ange le réveille et lui offre à manger, il mange et se rendort. L'ange revient et Élie peut marcher ainsi pendant quarante jours. Arrivé à la caverne de Horeb, Élie s'y réfugie. Par la suite, l'auteur biblique décrit des phénomènes atmosphériques, mais Dieu ne se trouve que dans le dernier, "un doux murmure". Dieu lui demande « Que fais-tu ici Élie ? ». Dieu donne l'ordre à Élie d'aller à Damas pour oindre le roi de Syrie Hazaël, oindre Jéhu comme roi d'Israël et oindre Élisée pour en faire son successeur[11].

Environ six ans plus tard, il met en garde Achab et Jézabel d'un risque de mort violente après que Jézabel ait manœuvré pour s'accaparer la vigne d'un certain Naboth dont elle provoqua la mort par lapidation en le livrant à la foule[12]. Les royaumes d'Israël et de Juda s'allient pour faire la guerre à la Syrie. Au cours d'un combat, Achab est tué. Son fils Achazia lui succède et commet les mêmes fautes aux yeux d'Élie[13].

Achazia malade veut consulter l'oracle de Baal. Élie va à la rencontre des messagers du roi pour leur annoncer la mort prochaine du roi parce qu'il a préféré Baal au Dieu d'Israël[14].

Alors qu'il est en compagnie d'Élisée, Élie est enlevé au ciel par un char de feu et disparaît dans un tourbillon. Après sa disparition, Élisée lui succède[15].

Ce récit sur l'enlèvement d'Élie au ciel a inspiré la construction de certains scénarios eschatologiques sur son retour miraculeux sur Terre. Selon l'Ancien Testament, Élie reviendra avant le jugement dernier : « Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, avant que le jour de l'Éternel arrive[16]. » La tradition juive attend donc le retour d'Élie[17]. Il reste l'invité lors de la fête juive de la Pâque, où une porte ouverte et un siège inoccupé l'attendent toujours.

Autres mentions d'un "Élie" dans l'Ancien Testament

Dans d'autres livres du Premier Testament, il y a d'autres personnages nommés Élie. Il s'agit peut-être du même personnage, mais cela suscite quelques problèmes de chronologie.

Dans le Deuxième livre des Chroniques[18], un certain "Élie" met en garde le roi de Juda, Joram. Si c'est le même personnage, cela signifie qu'il est passé d'un royaume à l'autre et qu'il est mort plus tard que ne le laisse entendre le Deuxième livre des Rois.

Le nom Élie est aussi porté par un sacrificateur du temps d'Esdras[19].

Mentions d'Élie dans le Nouveau Testament

Élie est le prophète le plus fréquemment cité dans le Nouveau Testament. Dans l'Évangile de Jean, on rapport que les pharisiens demandent à Jean le Baptiste ceci : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n'es pas le Christ ni Élie, ni le prophète[20] ? »

Ce passage est une incitation à la prière, montrant la force de celle-ci : « Élie était un homme de la même nature que nous ; il pria avec insistance pour qu'il ne plut point pendant trois ans. Puis il pria de nouveau et le ciel donna la pluie, et la terre produisit son fruit[21]. »

Élie est encore cité dans l'Évangile de Luc[22]. Jean-Baptiste et Élie sont comparés pour leur costume fait de peaux de bêtes[23]. Dans les trois évangiles synoptiques[24], on trouve une manifestation d'Élie en compagnie de Moïse et Jésus dans l'épisode dit de la « transfiguration » : « Et pendant qu'il (Jésus) priait l'aspect de son visage changea, et son vêtement, d'une éclatante blancheur. Et voici que deux hommes s'entretenaient avec lui : c'étaient Moïse et Élie qui, apparus en gloire, parlaient de son départ, qu'il allait accomplir à Jérusalem[25]. »

Dans les épîtres, Élie est également mentionné comme modèle inspiration pour la prière. L'apôtre Paul dit ceci d'Élie : « Ne savez-vous pas ce que l'écriture rapporte d'Élie, comment il adresse à Dieu cette plainte contre Israël[26] ? » L'épître de Jacques fait aussi référence à Élie pour parler du pouvoir de la prière: « Élie était un homme de la même nature que nous, il pria avec instance pour qu’il ne pleuve point, et il ne tomba point de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois. Puis il pria de nouveau, et le ciel donna de la pluie, et la terre produisit son fruit[27]. »

Autres utilisations du prénom Élie dans les Écritures

Élie est aussi un titre attribué à différents personnages dans les Écritures. Selon les cas, il est synonyme de précurseur ou de "rétablisseur" :

Précurseur : Dans le Nouveau Testament, Élie signifie précurseur. Par exemple, Jean-Baptiste était un Élie parce qu'il était envoyé préparer la voie à Jésus (voir Matthieu 17:12–13).

"Rétablisseur" : Le titre Élie est également appliqué à d'autres personnes qui eurent une mission spécifique à accomplir, comme Jean le Révélateur[28] et Gabriel[29].

Élie Selon les Samaritains

Les Samaritains sont une population vivant actuellement en Israël et en Cisjordanie. Pour eux, c'est le mont Garizim et non Jérusalem qui est le principal lieu saint de la religion hébraïque. Selon la deuxième de leurs sept chroniques, « c'est Élie qui causa le schisme en établissant à Silo un sanctuaire dans le but de remplacer le sanctuaire du mont Garizim[30] ».

La place d'Élie chez les mormons

Élie (Elijah en anglais, à ne pas confondre avec Elija en français, fils de Jerocham, qui est Eliah en anglais) est un prophète de l'Ancien Testament, qui serait revenu conférer les clefs du pouvoir de scellement à Joseph Smith et à Oliver Cowdery (Doctrine et Alliances 110:13-16). De son temps, Élie exerça son ministère dans le royaume d'Israël[31].

Joseph Smith a dit qu'Élie détenait le pouvoir de scellement de la prêtrise de Melchisédek en tant que dernier prophète à le détenir avant Jésus-Christ. Il serait apparu sur la montagne de la Transfiguration avec Moïse et, selon l'interprétation de Joseph Smith, conféra les clefs de la prêtrise à Pierre, Jacques et Jean[32]. Joseph Smith, s'inspirant de cette mention d'apparition, prétendit qu'Élie apparut de nouveau le 3 avril 1836, avec Moïse et d'autres, au temple de Kirtland, dans l'Ohio, et lui conféra les mêmes clefs à lui (Joseph Smith) et à Oliver Cowdery[33]. Il a prétendu que ce soi-disant événement s'était produit en vue de la Seconde Venue du Seigneur, comme mentionné dans Malachie[34].

Joseph Smith lie le pouvoir d'Élie au pouvoir de scellement de la prêtrise par lequel ce qui est lié ou délié sur la terre est lié ou délié dans le ciel[35]. Selon lui, les serviteurs que le Seigneur s'est choisis aujourd'hui ici-bas ont ce pouvoir de scellement et accomplissent les ordonnances salvatrices de l'Évangile pour les vivants et les morts[36].

Dans le Livre de Mormon, le nom Élie est aussi porté par un prophète de l'époque d'Abraham. Appelé Ésaïas ou Élias, il vécut soit-disant du temps d'Abraham[37].

Élie, dans l'Islam

« Élie était, certes, du nombre des Messagers. Quand il dit à son peuple: “Ne craignez-vous pas Allah ?”. Invoquerez-vous Baal et délaisserez-vous le Meilleur des créateurs, Allah, votre Seigneur et le Seigneur de vos plus anciens ancêtres ?. Ils le traitèrent de menteur. Et bien, ils seront emmenées (au Châtiment). Exception faite des serviteurs élus d’Allah. Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité: “Paix sur Élie et ses adeptes”. Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants, car il était du nombre de Nos serviteurs croyants[38]. »

Elie fut envoyé aux gens de ba'labeck, à l'ouest de Damas. Il les appela à l'adoration d'Allah (qu'Il soit glorifié) et à l'abandon de l'adoration de l'idole qu'ils appelaient Baal. Il a été dit aussi qu'il s'agissait d'une femme qui s'appelait Baal, mais la première version est la plus juste. C'est pour cela qu'il leur dit: Ne craignez-vous pas (Allah)? Invoquerez-vous Baal et délaisserez-vous le Meilleur des créateur, Allah, votre Seigneur et le Seigneur de vos plus anciens ancêtres?(S37, V124-126)

Ils le traitèrent de menteur et tentèrent de le tuer. On rapporte qu'il arriva à s'enfuir et se cacha.

Abû Ya'qûb El-Adra'îa rapporté, d'apres Yazîd Ibn 'Abdessamed, que Hichâm Ibn 'ammâr a dit: "J'ai entendu quelqu'un rapporter avoir entendu Ka'b El-Ahbâr: "Elie s'est caché du roi de son peuple dans une grotte; il y resta dix ans jusqu'à ce qu'Allah extermina ce roi et qu'un autre prit sa place. Il sortit alors de son refuge et alla trouver ce nouveau roi à qui il exposa le message d'Allah. Ce roi crut en son message, ainsi que tous ses sujets, sauf dix mille d'entre eux. Il ordonna alors qu'ils soient tous mis à mort."

Ibn Abî Eddunya a dit: "Abû Mohammed El-Quasim Ibn Hichâm nous a rapporté, d'après 'Umar Ibn Sa'id Eddimchkî, d'après Sa'id Ibn 'Abdelazîz, d'après certains maîtres de Damas, ce qui suit: "Lorsque Elie s'est enfui, par peur de son peuple, il s'est réfugié dans une grottr sirué sur une montagne pendant une vingtaine ou une quarantaine de nuit. Sa nourriture lui parvenait par l'intermediaire de corbeaux".

Mentions d'Élie dans le Coran

« De même, Zacharie, Jean-Baptiste, Jésus et Élie, tous étant du nombre des gens de bien[39]. »

« Élie était, certes, du nombre des Messagers. Quand il dit à son peuple: “Ne craignez-vous pas Allah ?”. Invoquerez-vous Baal et délaisserez-vous le Meilleur des créateurs, Allah, votre Seigneur et le Seigneur de vos plus anciens ancêtres ?. Ils le traitèrent de menteur. Et bien, ils seront emmenées (au Châtiment). Exception faite des serviteurs élus d’Allah. Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité: “Paix sur Élie et ses adeptes”. Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants, car il était du nombre de Nos serviteurs croyants[40]. »

Lieu et époque présumés de sa mission prophétique

Les commentaires du Coran et les savants musulmans s'accordent pour considérer que le prophète Élie avait été envoyé par Dieu aux Hébreux qui vivaient dans la région du Cham (regroupant la Syrie actuelle ainsi qu'une petite partie du Liban et tout le territoire actuel de la Jordanie et de la Palestine). Ils croient qu'Élie habitait dans la célèbre cité de Baalbek (ba'lbakka en arabe) située dans l'est de l'actuel Liban , près de la frontière syrienne. Selon eux, il aurait vécu au IXe siècle av. J.-C..

Élie dans les arts

  • Élie est le sujet de l'oratorio de Felix Mendelssohn-Bartholdy : Elias (1846).
  • L'épisode du Songe d'Élie a été traité par les peintres et les sculpteurs (Philippe de Champaigne, Le Mans, musée de Tessé)
  • L'enlèvement d'Élie aux cieux est un thème de tableaux et d'icônes.
  • La « Transfiguration » est un thème de peintures et d'icônes.

Notes et références

Bibliographie

  • Éliane Ketterer, Éliane Poirot, « Les figures d'Élie le prophète », dans Cahier Évangile, no Supplément #100, 1997 
  • Nathalie Lacasse, « Élie, le prophète qui voulait mourir », dans Revue Scriptura, Montréal, vol. 9/1, 2007 
  • Louis Massignon, Opera Minora, vol. I, « Élie et son rôle transhistorique », p. 107-125 
Ce document provient de « %C3%89lie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Elie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Élie — Elie oder Élie ist ein männlicher Vorname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Bekannte Namensträger 2.1 Elie 2.2 Élie // …   Deutsch Wikipedia

  • Elie — oder Élie ist ein männlicher Vorname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Bekannte Namensträger 2.1 Elie 2.2 Élie …   Deutsch Wikipedia

  • ÉLIE — Prophète d’Israël (en hébreu: elî Yahû , «Yahvé est mon Dieu») qui est l’un des personnages les plus populaires, aussi bien dans la Bible Ancien Testament et Nouveau Testament que dans les traditions juives tardives. Sa biographie, avec laquelle… …   Encyclopédie Universelle

  • Elie Wu — (* 26. Januar 1983) ist eine US amerikanische Badmintonspielerin. Karriere Elie Wu wurde 2000 erstmals US amerikanische Meisterin. Ein weiterer Titelgewinn folgte 2002. 2001 nahm sie an den Badminton Weltmeisterschaften teil. Im gleichen Jahr… …   Deutsch Wikipedia

  • Elie — Patronyme surtout porté en Normandie, également présent en Martinique et à la Réunion. C est un nom de baptême renvoyant au prophète Elie (voir Elies). En composition : Elie dit Cosaque, Elie Auzé, Elie Joseph, Elie Marie Louise (972) …   Noms de famille

  • Élie — hace referencia a: Élie Cartan, matemático francés; Élie Ducommun, escritora y editora suiza, premio Nobel de la Paz en 1902; Esta página de desambiguación cataloga artículos relacionados con el mismo título. Si llegaste aquí a través de …   Wikipedia Español

  • Elie —    ELIE, a parish, and burgh of barony, in the district of St. Andrew s, county of Fife, 3 miles (S. S. E.) from Colinsburgh; containing 907 inhabitants, of whom 829 are in the village. This place is supposed to have derived its name from the… …   A Topographical dictionary of Scotland

  • Elie — Elie, Marktflecken, so v.w. Ely …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Élie — Pour les articles homonymes, voir Saint Élie, Saint Élie et Mar Elias. Élie par José de Ribera Élie (hébreu  …   Wikipédia en Français

  • Elie — (PR Eliette, Hélyette) (Elia) • Elie, prophète juif au temps d Achab et Jézabel, au IXème siècle avant Jésus Christ. Monothéiste, il s employa à détourner le peuple d Israël du culte de Baal et Astarté. Accomplit des miracles sur le mont Carmel.… …   Dictionnaire des saints


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.