Elias Boudinot

Elias Boudinot

Elias Boudinot (18001839) est un Indien Cherokee qui a créé et édité le premier journal de la tribu. Il est né en Georgie sous le nom de Gallegina Watie (ou encore "Buck" Watie), a édité le Cherokee Phoenix et est mort en Oklahoma.

Boudinot faisait partie d'une importante famille cherokee, il était le frère de Stand Watie, le neveu de Major Ridge et le cousin de John Ridge. Boudinot, les Ridge, John Ross, Charles Hicks et son fils Elijah Hicks ont formé l'élite régnante de la nation cherokee, qui a réalisé que la déculturation rapide des Cherokees était dangereuse pour leur survie. Le journal Phoenix Cherokee d'Elias, édité partiellement dans le langage de Sequoyah mais la plupart du temps en anglais, était destiné à préserver la civilisation cherokee.
Les États-Unis, en particulier l'État de Géorgie, en dépit des objectifs affichés de « civiliser » les Cherokee en les déplaçant à l'ouest, étaient surtout intéressés par leur terre. Les blancs ont commencé à grignoter la terre des Cherokee en utilisant la violence ou bien par des actions quasi-légales comme la loterie de la terre de Géorgie. L'apogée de la défense des Cherokees a culminé dans deux arrêts de la Cour suprème qui reconnaissaient le souveraineté de la nation cherokee, mais le Président Andrew Jackson a refusé de contraindre la Géorgie à respecter la décision de la cour.

Boudinot et John Ridge ont été profondément affectés par une réunion qui eut lieu en mai 1832 entre le chef cherokee John Ross et le juge de la Cour suprême John McLean au cours de laquelle McLean a préconisé la déportation vers les Territoires indiens et l'entrée définitive des Cherokees dans les États-Unis. Le 1er août 1832, Boudinot a démissionné de son poste de rédacteur du Cheroke Phoenix après que Ross ait empêché Boudinot d'écrire des éditoriaux suggérant la déportation comme une option possible pour la nation cherokee. En mai 1834, Boudinot, Major Ridge, John Ridge et Andrew Ross, frère de John Ross ont rencontré John H. Eaton, secrétaire d'État à la guerre dans le but de signer un traité instituant la déportation. Ceux-ci n'ont pas été capables de dégager une plate-forme commune avec ceux qui restaient opposés à la déportation et ont signé le Traité de New Echota le 29 décembre 1835, bien que la majorité de la nation cherokee soit unie derrière John Ross, opposant à la déportation.

Le traité a été néanmoins ratifié par le Congrès et les Cherokee ont été déportés dans des conditions horribles maintenant connues sous le nom de la « Piste des Larmes » (Trail of tears). La faction signatrice du traité a évité ces conditions en partant plus tôt et en dégageant des fonds pour le voyage.

Elias Boudinot, le Major Ridge et John Ridge ont été assassinés en 1839 en raison de leur rôle dans le traité.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Elias Boudinot de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Elias Boudinot — Infobox Officeholder name = Elias Boudinot honorific suffix = imagesize = 200px office = 4th President of the United States in Congress Assembled term start = November 4, 1782 term end = November 2, 1783 predecessor = John Hanson successor =… …   Wikipedia

  • Elias Boudinot (disambiguation) — Elias Boudinot may refer to:*Elias Boudinot (1740 1821) American revolutionary and President of the Continental Congress. *Elias Boudinot (Cherokee) (1800 1839), Cherokee Indian journalist and publisher. *Elias Cornelius Boudinot (1835 1890)… …   Wikipedia

  • Elias Boudinot (Cherokee) — Infobox Person name = Elias Boudinot imagesize = 200 px | caption = Elias Boudinot birth date = 1802 birth place = Oothcaloga, Georgia dead=dead death date = death date|1839|6|22|mf=y death place = Park Hill, Cherokee Nation West (now… …   Wikipedia

  • Elias Cornelius Boudinot — (1835 ndash;1890) was a delegate to the Arkansas secession convention, a colonel in the Confederate States Army, and a territorial representative in the Confederate Congress. He was the son of Cherokee leader Elias Boudinot. In 1839, when… …   Wikipedia

  • Elias — Élie (prénom) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour les articles homophones, voir Élias et Hélias. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Elias (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Elias ou Élias (avec ou sans accent) est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et patronyme 2 …   Wikipédia en Français

  • Boudinot — Boudinot, Elias, geb. 1740 in Philadelphia, studirte Rechtswissenschaft, wurde Advocat u. erwarb sich bald einen bedeutenden Ruf als Rechtsgelehrter; er ward 1777 zum Generalcommissär der Gefangenen ernannt u. in demselben Jahre in den… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Boudinot, Elias — born May 2, 1740, Philadelphia, Pa. died Oct. 24, 1821, Burlington, N.J., U.S. U.S. public official. He became a lawyer in 1760. Though a conservative Whig, he supported the American Revolution. He was president of the Continental Congress in… …   Universalium

  • Elías — (Eliyyāh) ► BIBLIA Profeta del Antiguo Testamento. Elías, Feliu * * * (as used in expressions) Boudinot, Elias Canetti, Elias Disney, Walt(er Elias) Howe, Elias Lönnrot, Elias …   Enciclopedia Universal

  • Boudinot, Elias — (2 may. 1740, Filadelfia, Pa. EE.UU.–24 oct. 1821, Burlington, N.J.). Funcionario público estadounidense. Se tituló de abogado en 1760. Aunque whig moderado, apoyó la guerra de independencia de los Estados Unidos de América. Presidió el Congreso… …   Enciclopedia Universal

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.