Election presidentielle francaise de 2002

ÔĽŅ
Election presidentielle francaise de 2002

√Člection pr√©sidentielle fran√ßaise de 2002

France
Flag of France.svg

Cet article fait partie de la série sur la
politique de la France,
sous-série sur la politique.

Pouvoir exécutif

Pouvoir législatif

Collectivités territoriales

√Člections

Partis politiques

Divers

 v ¬∑ d ¬∑ m 

Portail politique - Portail national

L'√©lection pr√©sidentielle de 2002 consista d'abord en un premier tour qui eut lieu le 21 avril 2002 qui conduisit au second tour opposant le 5 mai le pr√©sident de la R√©publique sortant Jacques Chirac √† Jean-Marie Le Pen. Cette √©lection attira une plus grande attention internationale en raison de la pr√©sence du candidat de l'extr√™me droite au second tour.

Cette élection présidentielle est la première de la Ve République à devoir élire un président pour cinq ans au lieu de sept.

Pour cette élection, l'ordre de présentation des élections présidentielle et législatives fut changé, amenant la présidentielle en premier, et les législatives en second.

Sommaire

Candidats

Cette huiti√®me √©lection pr√©sidentielle sous la Ve R√©publique vit seize candidats r√©unir les 500 parrainages n√©cessaires, ainsi qu'un taux d'abstention jamais vu pour un premier tour d'√©lection pr√©sidentielle : 28,40 %.

Le président de la République sortant, Jacques Chirac (RPR), arrive en tête devant Jean-Marie Le Pen (FN).

Le Premier ministre sortant, Lionel Jospin (PS), n'est que troisième homme et annonce le soir même son retrait de la vie politique, à 21 heures 30.

Pour la deuxième fois sous la Cinquième République, la gauche n'est pas représentée au second tour d'une élection présidentielle (la première fois était en 1969 avec Georges Pompidou et Alain Poher).

Si les résultats des derniers sondages étaient relativement fiables pour la majorité des candidats[1], les instituts réalisant les enquêtes ainsi que les journalistes et les personnalités politiques n'avaient pas anticipé la possible présence du Front national au second tour.

Il s'en suivit un débat concernant les techniques de sondages, leurs résultats et leurs interprétations, débat porté à nouveau au devant de la scène lors de la campagne pour le premier tour de l'élection présidentielle de 2007.

La présence du Front national au second tour a fait aussi ressurgir le débat sur le vote utile pour les élections suivantes, celui-ci étant considéré par certains comme anti-démocratique (le 1er tour devant selon eux représenter fidèlement les sensibilités politiques de l'ensemble des votants) et par d'autres comme une nécessité pour contrer la présence au second tour de tel ou tel candidat/parti jugés dangereux selon leurs critères.

Les affiches officielles des 16 candidats

Derniers sondages avant le premier tour

Candidat arrivé en tête dans chaque département au 1er tour
Jacques Chirac Jean-Marie Le Pen Lionel Jospin
10-11 avril - CSA 21 % 12 % 19 %
10-13 avril - BVA 18,5 % 14 % 18 %
11-12 avril - Ifop 19 % 11,5 % 17 %
13 avril - Ifop 20 % 13 % 18 %
13-15 avril - Nouvel Observateur/Sofres 20 % 13 % 18 %
17-18 avril - CSA 19,5 % 14 % 18 %
17-18 avril - Ipsos 20 % 14 % 18 %
17-18 avril - LCI/Sofres 19,5 % 13,5 % 17 %
21 avril - Sondage confidentiel 18 % 14,5 % 17 %
R√©sultats du premier tour 19,88 % 16,86 % 16,18 %

Réactions au premier tour

De nombreuses manifestations spontanées se sont déroulées dans la nuit du 21 au 22 avril 2002 puis les 22 et 23 avril, dans les grandes villes françaises, en signe de protestation[2].

  • Mercredi 24 avril : 60 000 personnes dans les rues des grandes villes.
  • Jeudi 25 avril : 250 000 personnes dans les rues des grandes villes.
  • Samedi 27 avril : 200 000 personnes dans les rues des grandes villes, dont 45 000 √† Paris.
  • Mercredi 1er mai :
    • Environ 50 000 personnes au d√©fil√© annuel du Front national √† Paris en l'honneur de Jeanne d'Arc et pour soutenir Jean-Marie Le Pen.
    • Environ 1 300 000 manifestants (chiffres du minist√®re de l'Int√©rieur), plus de 2 000 000 selon les organisateurs dans une centaine de villes.

Second tour

Graphique du comportement électoral des inscrits au second tour

Jacques Chirac refuse de d√©battre √† la t√©l√©vision avec Jean-Marie Le Pen. Il est √©lu avec le plus fort score depuis la cr√©ation de la Cinqui√®me R√©publique (82,21 %) ; Jean-Marie Le Pen obtient 17,79 %, et ne progresse que de 720 319 voix par rapport au premier tour. √Ä l'exception du MNR qui appelait au soutien du candidat Jean-Marie Le Pen et de Lutte ouvri√®re qui refusait de soutenir un candidat ou un autre, une alliance de toute la classe politique pour faire barrage au pr√©sident du Front national a permis √† Chirac d'obtenir ce r√©sultat sans pr√©c√©dent.

Le lundi 6 mai au matin, Lionel Jospin présente sa démission. Quelques heures plus tard, Jacques Chirac nomme Jean-Pierre Raffarin au poste de Premier ministre.

Résultats détaillés

Premier tour, le 21 avril 2002

Nombre  % Inscrits  % Votants
Inscrits 41 197 964 100,00
Abstentions 11 700 076 28,40
Votants 29 497 888 71,60
Blancs ou nuls 998 401 3,38
Exprimés 28 499 487 96,62
Majorité absolue 14 249 744

Candidat % Suffrages
Jacques Chirac (Rassemblement pour la R√©publique, soutenu par le Parti radical valoisien, le Parti populaire pour la d√©mocratie fran√ßaise et de nombreux dissidents de l'Union pour la d√©mocratie fran√ßaise) 19,88 % 5 666 021
Jean-Marie Le Pen (Front national) 16,86 % 4 804 772
Lionel Jospin (Parti socialiste) 16,18 % 4 610 267
Fran√ßois Bayrou (Union pour la d√©mocratie fran√ßaise) 06,84 % 1 949 219
Arlette Laguiller (Lutte ouvri√®re) 05,72 % 1 630 118
Jean-Pierre Chev√®nement (Mouvement des citoyens, soutenu par le P√īle r√©publicain) 05,33 % 1 518 568
No√ęl Mam√®re (Les Verts) 05,25 % 1 495 774
Olivier Besancenot (Ligue communiste r√©volutionnaire) 04,25 % 1 210 562
Jean Saint-Josse (Chasse, p√™che, nature et traditions) 04,23 % 1 204 801
Alain Madelin (D√©mocratie lib√©rale) 03,91 % 1 113 551
Robert Hue (Parti communiste fran√ßais) 03,37 % 960 548
Bruno M√©gret (Mouvement national r√©publicain) 02,34 % 667 043
Christiane Taubira (Parti radical de gauche) 02,32 % 660 515
Corinne Lepage (Citoyennet√© action participation pour le XXIe si√®cle) 01,88 % 535 875
Christine Boutin (Forum des r√©publicains sociaux) 01,19 % 339 157
Daniel Gluckstein (Parti des travailleurs) 00,47 % 132 696

Source: Ministère de l'Intérieur [lire en ligne]

Second tour, le 5 mai 2002

Nombre  % Inscrits  % Votants
Inscrits 41 192 272 100,00
Abstentions 8 359 440 20,29
Votants 32 832 832 79,71
Blancs ou nuls 1 769 904 5,39
Exprimés 31 062 928 94,61

Jacques Chirac (RPR) 82,21 % 25 537 894
Jean-Marie Le Pen (FN) 17,79 % 5 525 034


Le premier tour de l‚Äô√©lection pr√©sidentielle marque plusieurs succ√®s pour Jean-Marie Le Pen :

‚ÄĒ Le candidat du FN est bien concurrenc√© √† sa droite par Bruno M√©gret, n‚Äôayant pas re√ßu le soutien du Mouvement National R√©publicain ; cependant, son score de 16,86 % des suffrages est bien sup√©rieur √† ce que pr√©tendaient les sondages : 11,5 % √† 14,5 % ;

‚ÄĒ Il parvient √† se qualifier pour le second tour et distance largement le candidat du MNR sur l‚Äôensemble du territoire. Il est surtout arriv√© en t√™te dans 35 d√©partements, par exemple dans le Lot-et-Garonne o√Ļ il r√©unit 18,9 % des voix, ou encore en Seine-Saint-Denis avec 17,7 %. Dans la majorit√© des d√©partements, il obtient 20 % des voix : en Alsace, il en obtient 23 %, tandis qu‚Äô√† Marseille, il distance de peu Jean-Pierre Chev√®nement avec 27 % des voix ;

‚ÄĒ Enfin, il n‚Äôa que 3 points de retard sur le pr√©sident sortant Jacques Chirac, et il est parvenu √† √©liminer le Premier ministre Lionel Jospin.

En ce qui concerne les deux candidats sortants, leurs scores respectifs sont en revanche tr√®s m√©diocres : Jacques Chirac ne r√©alise que 19,88 %, le score de premier tour le plus catastrophique pour un pr√©sident sortant, d√©passant ainsi le ¬ę record ¬Ľ de Val√©ry Giscard d‚ÄôEstaing de 1981 (28,2 %) ; quant au chef de la Gauche plurielle, lui aussi recule par rapport √† 1995 : non seulement il recule de deux places, mais il ne se qualifie pas pour le second tour. Cependant, √† regarder les chiffres de pr√®s, il lui aurait suffit de rallier autour de lui le soutien du PRG ou encore du PCF pour d√©crocher la seconde voire la premi√®re place d√®s le premier tour. En cons√©quence, Lionel Jospin annonce le 21 avril m√™me son retrait de la vie politique.

L‚Äôautre principal gagnant est le candidat arriv√© 4e du premier tour, Fran√ßois Bayrou ; lui aussi a r√©ussi √† obtenir deux succ√®s :

‚ÄĒ Cr√©dit√© de 4 % √† 5 % dans les sondages, son score est significativement sup√©rieur puisqu‚Äôil parvient √† r√©unir 6,84 % des suffrages ;

‚ÄĒ Il a r√©alis√© ce score malgr√© les autres candidatures centristes et celle d‚ÄôArlette Laguiller et Jean-Pierre Chev√®nement : ces deux candidats √©taient en effet les seuls, d‚Äôapr√®s les sondages, √† pouvoir entraver sa route ; le candidat de l‚ÄôUDF a r√©ussi √† tous les distancer, et √† se placer dernier du ¬ę quatuor ¬Ľ de t√™te.

Les deux autres gagnants sont des repr√©sentants de l‚Äôextr√™me gauche : la candidate de LO et le candidat de la LCR obtiennent chacun le meilleur score de leur parti :

‚ÄĒ D‚Äôune part, Arlette Laguiller, √† sa 5e candidature, r√©alise le score le plus haut de Lutte Ouvri√®re depuis l‚Äô√©lection de 1974 ; elle est parvenue √† distancer les autres candidats d‚Äôextr√™me gauche, et notamment le candidat du PCF ;

‚ÄĒ Olivier Besancenot obtient √©galement un tr√®s bon score pour son parti : 4,25 % des voix, faisant ainsi mieux qu‚ÄôAlain Krivine en 1969 (1,06 %) et 1974 (0,36 %) ; il est parvenu √† distancer lui aussi le candidat du PCF.

Les deux grands perdants du premier tour sont Robert Hue (PCF) et Bruno Mégret (MNR).

Analyse

  • Livres :
    • La Politique du peuple : racines, permanences et ambigu√Įt√©s du populisme, Roger Dupuy, 2002. ISBN : 222613428X - EAN : 9782226134288
    • Les Dessous d'une pr√©sidence,Jean-Pierre Thiollet, Anagramme √©ditions, 2002. ISBN 2-914571-14-3

Annexes

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Selon certains sondages du 17 au 18 avril, Jacques Chirac √©tait cr√©dit√© de 19,5% des voix, Lionel Jospin de 18%, Jean-Marie Le Pen de 12.5%, Fran√ßois Bayrou de 6%
  2. ‚ÜĎ Source : Lib√©ration du 1er mai citant les chiffres du minist√®re de l'Int√©rieur.

Articles connexes

Liens externes


  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de ¬ę %C3%89lection pr%C3%A9sidentielle fran%C3%A7aise de 2002 ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Election presidentielle francaise de 2002 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.