Echauguette


Echauguette

Échauguette

L’échauguette (ou eschauguette, eschargaite ou escharguettes, escargaite, eschelgaite, esgaritte, garite, pionnelle, maisoncelle, centinelle ou sentinelle, hobette) désignait, du XIVe au XVIe siècle, la sentinelle. Actuellement, le terme désigne la petite construction destinée à abriter, dans un château fort, le veilleur surveillant le pays sur un large horizon[1].

Échauguette (XVIe siècle)

Dans les plus anciennes fortifications du Moyen Âge, il y avait des échauguettes. Il est à croire que ces premières échauguettes étaient en bois, comme les hourds, et qu’on les posait en temps de guerre. Tous les couronnements de forteresses antérieures au XIIe siècle étant détruits, nous ne connaissons pas la forme exacte de ces échauguettes primitives ; lorsqu’elles ne consistaient pas seulement en petites loges de bois, mais si elles étaient construites en maçonnerie, ce n’étaient que de petits pavillons carrés ou cylindriques couronnant les angles des défenses principales, comme ceux du donjon du château d’Arques. Les premières échauguettes ne sont pas antérieures au XIIe siècle ; elles sont alors placées sur les défenses ; elles sont ou fermées, couvertes et munies même de cheminées, ou ne présentent qu’une saillie sur un angle, le long d’une courtine, de manière à offrir un petit flanquement destiné à faciliter la surveillance, à poser une sentinelle, une guette. C’était particulièrement dans le voisinage des portes, aux angles des gros ouvrages, au sommet des donjons, que l’on construisait des échauguettes.

Les échauguettes sont généralement munies de meurtrières. Plusieurs églises fortifiées de Thiérache en sont équipées.

La construction de fortifications par Vauban continue d’utiliser des échauguettes, à la fois sur corbeau et sur console.

Échauguette sur corbeaux, à Colmars (fort de Savoie)
« Servanz i mist è chevaliers,
Et eschargait es è portiers,
Puis est repairiez à Danfront.[2]
Ses eschauguettes a li rois devisé ».[3]

mais aussi la garde, le poste :

« Par l’escargaite Droom le Poitevin,
le fil le roi en laissa fors issir. »[4]

On disait escargaiter pour garder, épier :

« L’Ost escargaïte Salemon li Senés. »[5]

D’après : Viollet le Duc.

Échauguette en encorbellement, à Colmars (fort de Savoie)

Galerie

Commons-logo.svg

Voir aussi

Notes

  1. Roman de Garin le Loherain. La leçon eschargaite est préférable ; elle est employée dans le même roman :
    « De l’échargaite, por Dieu, qu’en sera-t-il ? »
    Ce mot est formé de scara, interprété dans les monuments du VIIIe siècle par turma, acies et de wachte, garde. Scaraguayta.
  2. Roman d'Ogier l'Ardenois, vers 1122 et suivants.
  3. Ibid. vers 10736.
  4. Archives de Béthune, de Péronne, de Noyon. Voir Les artistes du nord de la France aux XIVe, XVe et XVIe siècles, par AL de la Fons, baron de Mélicocq. Béthine, 1848.
  5. Le Roman de Rou, vers 9519 et suivants.
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Ce document provient de « %C3%89chauguette ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Echauguette de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • échauguette — [ eʃogɛt ] n. f. • eschauguaite « guet » v. 1175; frq. °skarwahta ♦ Fortif. Guérite en pierre, placée en encorbellement aux angles des châteaux forts, des bastions, pour en surveiller les abords. ⇒ bretèche, poivrière. ● échauguette nom féminin… …   Encyclopédie Universelle

  • Échauguette — (XVIe siècle) L’échauguette (ou eschauguette, eschargaite ou escharguettes, escargaite, eschelgaite, esgaritte, garite, pionnelle, maisoncelle, centinelle ou sentinelle, hobette) désignait, du XIVe au …   Wikipédia en Français

  • échauguette — ÉCHAUGUETTE. s. f. Guérite, petite loge en lieu haut et éminent dans une Place forte, pour découvrir ce qui se passe aux environs. Il y a toujours un homme à l échauguette, pour découvrir s il paroît quelqu un dans la campagne …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • 'Echauguette — [ E] chau guette , n. [F.] A small chamber or place of protection for a sentinel, usually in the form of a projecting turret, or the like. See {Castle}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • échauguette — (é chô ghè t ) s. f. Espèce de guérite de bois qui est placée sur un lieu élevé et où l on met une sentinelle. SYNONYME    ÉCHAUGUETTE, GUÉRITE. L échauguette est en bois ; la guérite peut être en bois ou en pierre. HISTORIQUE    XIIe s. •   Mil… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉCHAUGUETTE — s. f. Guérite, petite loge placée dans quelque lieu d une place forte, pour découvrir ce qui se passe aux environs. Il y a toujours un homme à l échauguette, pour observer s il paraît quelqu un dans la campagne …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉCHAUGUETTE — n. f. Terme d’ancienne fortification Guérite placée dans quelque lieu d’une place forte, d’un château fortifié, pour découvrir ce qui se passe aux environs …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • L' Échauguette — (Бриансон,Франция) Категория отеля: 2 звездочный отель Адрес: 11 Chemin du Barry …   Каталог отелей

  • L' Echauguette Isserpent — (Isserpent,Франция) Категория отеля: Адрес: Lieu dit le Souchet, 03120 …   Каталог отелей

  • Auberge de L' Echauguette — (Mont Dauphin,Франция) Категория отеля: 2 звездочный отель Адрес: Catin …   Каталог отелей


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.