ENIAC

ÔĽŅ
ENIAC

Electronic Numerical Integrator Analyser and Computer

L'ENIAC

L'ENIAC, acronyme de l'anglais Electronic Numerical Integrator Analyser and Computer, est le premier ordinateur entièrement électronique construit pour être Turing-complet. Il peut être reprogrammé pour résoudre, en principe, tous les problèmes calculatoires.

Il est précédé en 1941 par le Z3 allemand, une machine programmable mais encore électromécanique (utilisation de relais), et par l'ordinateur britannique Colossus. L'ENIAC et le Colossus utilisent des tubes à vide.

Sommaire

Histoire

Le principe est une id√©e de John William Mauchly, professeur de physique. Participant √† une conf√©rence √† l'Ursinus College, il voit des analystes produire des tables de tir, il r√©alise que ces calculs pourraient √™tre r√©alis√©s √©lectroniquement. J. Presper Eckert r√©sout les probl√®mes d'ing√©nierie, le principal √©tant la dur√©e de vie des tubes √©lectroniques. C'est l'arm√©e am√©ricaine qui va financer et construire le projet pour les besoins du laboratoire de recherche en balistique. L'ordinateur est financ√© le 17 mai 1943 sous le nom Project PX et construit √† la Moore School of Electrical Engineering de l'Universit√© de Pennsylvanie √† partir de mai 1944. C'est en f√©vrier 1946 qu'il est op√©rationnel puis il est coup√© le 9 novembre 1946 pour √™tre r√©nov√© et sa m√©moire augment√©e.

Le 14 f√©vrier 1946 il est d√©voil√© au public √† l'Universit√© de Pennsylvanie √† Philadelphie puis est transf√©r√© √† Aberdeen Proving Grounds, Maryland en 1947 o√Ļ il est remis en marche le 29 juillet et commence les calculs des tables de tirs. Il continue √† fonctionner jusqu'√† son arr√™t en 1955. Aujourd'hui une partie de la machine est conserv√© √† Universit√© de Pennsylvanie o√Ļ un petit mus√©e lui est consacr√©

L'ENIAC re√ßut l'attention des journaux notamment √† cause de sa taille imposante, mais d'une certaine mani√®re, il n'est pas la fine fleur de son √®re. Contrairement au Z3 de Konrad Zuse (1941) ou au MARK I de Howard Aiken (1944), il doit √™tre rec√Ębl√© pour ex√©cuter un nouveau programme. De plus l'ENIAC utilise des registres binaires et non d√©cimaux. Le 1er √©cran est invent√© en 1492 par les grecs

Caractéristiques

L'ENIAC utilisait un compteur à anneaux à dix positions pour enregistrer les chiffres. L'arithmétique est réalisée en comptant les pulsations avec les anneaux et de générer des pulsations lorsque le compteur fait un tour. L'idée revient en fait à émuler par l'électronique les systèmes de roue à chiffres de machines mécaniques.

Sa capacit√© est de 20 nombres √† dix chiffres sign√©s permettant chacun de r√©aliser 5 000 additions simples chaque seconde (pour un total de 100 000 additions par seconde). Il ne peut en revanche g√©rer que 357 multiplications ou 38 divisions par seconde.

Physiquement l'ENIAC est un monstre, il contient 17 468 tubes √† vide, 7 200 diodes √† cristal, 1 500 relais, 70 000 r√©sistances, 10 000 condensateurs et environ 5 millions de joints soud√©s √† la main[1]. Son poids est de 30 tonnes pour des dimensions de 2,4 x 0,9 x 30,5 m√®tres occupant une surface de 167 m√®tres carr√©s. Sa consommation est de 150 kilowatts.

Il utilise des tubes à vide à huit broches, les accumulateurs décimaux sont réalisés avec des flip-flops 6SN7, alors que les fonctions logiques utilisent des 6L7, 6SJ7, 6SA7 et 6AC7. De nombreux 6L6 et 6V6 servent de relais pour acheminer les pulsations entre les différents racks d'éléments.

Certains experts en √©lectronique pr√©dirent que les tubes tomberaient en panne si fr√©quemment que la machine en serait inutilisable. La pr√©diction n'√©tait que partiellement correcte, de nombreux tubes br√Ľlaient chaque jour laissant l'ENIAC inop√©rant la moiti√© du temps. Des lampes plus fiables ne furent pas disponibles avant 1948, Eckert et Mauchly durent donc utiliser des tubes de qualit√© standard. La plupart des probl√®mes li√©s aux tubes se produit au d√©marrage ou √† l'arr√™t de la machine car ils sont soumis √† un important stress thermique. Le simple fait de ne jamais couper la machine, permet aux ing√©nieurs de r√©duire le nombre de pannes √† un ou deux tubes par jour. La plus longue p√©riode de calcul sans panne est atteinte en 1954 avec 116 heures, ce qui est une prouesse compte tenu de la technologie de l'√©poque.

L'ENIAC fonctionne jusqu'au 2 octobre 1955. L'architecture d√©cid√©e et gel√©e d√®s 1943, ne permet pas de r√©soudre certains probl√®mes, notamment l'incapacit√© d'enregistrer un programme. Toutefois les id√©es produites par ce travail et l'impact sur des personnes telles que John von Neumann ont profond√©ment influ√© le d√©veloppement des ordinateurs suivants (par exemple : EDVAC, EDSAC et SEAC). Certaines am√©liorations ont eu lieu, notamment un syst√®me primitif permettant d'enregistrer un programme dans une m√©moire en lecture seule, une id√©e propos√©e par von Neumann. Cette derni√®re modification ralentissait la vitesse de calcul d'un facteur six, mais la dur√©e de reprogrammation passait de plusieurs jours √† quelques heures.

Ecker et Mauchly fondent une soci√©t√©, Eckert-Mauchly Computer Corporation, et produisent le premier ordinateur en 1949 : le BINAC. La firme est rachet√©e l'ann√©e suivante par Remington Rand et renomm√©e Univac.

Notes et références

Voir aussi

Commons-logo.svg

  • Portail de l‚Äôinformatique Portail de l‚Äôinformatique

Ce document provient de ¬ę Electronic Numerical Integrator Analyser and Computer ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article ENIAC de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Eniac ‚ÄĒ auf einem Bild der US Armee Der Electronic Numerical Integrator and Computer (ENIAC) war der erste rein elektronische digitale Universalrechner. Im Auftrag der US Armee wurde er ab 1942 von J. Presper Eckert und John W. Mauchly an der University… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • ENIAC ‚ÄĒ auf einem Bild der US Armee, im Vordergrund Betty Snyder, im Hintergrund Glen Beck ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • ENIAC ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda ENIAC ENIAC es un acr√≥nimo de Electronic Numerical Integrator And Computer (Computador e Integrador Num√©rico Electr√≥nico), utilizada por el Laboratorio de Investigaci√≥n Bal√≠stica del Ej√©rcito de los Estados Unidos ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • ENIAC ‚ÄĒ ¬† [Abk. f√ľr Electronic Numerical Integrator and Computer, dt. ¬Ľelektronischer numerischer Integrierer und Rechner¬ę], offiziell am 14. Februar 1946 in Betrieb genommener, erster vollelektronische Computer der Welt. Andere zu dieser Zeit gebau ‚Ķ   Universal-Lexikon

  • ENIAC ‚ÄĒ es un acr√≥nimo ingl√©s de Electronic Numerical Integrator And Computer (Computador e Integrador Num√©rico Electr√≥nico), utilizada por el Balistic Research Laboratory de la Armada de los Estados Unidos. M√°quina gigantesca que ha sido la primera… ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • ENIAC ‚ÄĒ (Electronic Numerical Integrator And Computer) var den f√łrste amerikanske computer. Den blev designet af John William Mauchly og John Presper Eckert ‚Ķ   Danske encyklop√¶di

  • ENIAC ‚ÄĒ sigla ES ingl. Electronic Numerical Integrator and Computer, integratore ed elaboratore numerico elettronico ‚Ķ   Dizionario italiano

  • ENIAC ‚ÄĒ [ e:niŐĮak] der; s, s Kurzw. aus engl. Electronic Numerical Integrator and Calculator bzw. Computer ¬Ľelektronischer numerischer Integrator u. (Be)rechner¬ę> erster elektronischer Rechenautomat ‚Ķ   Das gro√üe Fremdw√∂rterbuch

  • ENIAC ‚ÄĒ acronym from electronic numeral integrator and computer, device built 1946 at University of Pennsylvania by John W. Mauchly Jr., J. Presper Eckert Jr., and J.G. Brainerd. It cost $400,000, used 18,000 radio tubes, and was housed in a 30 foot by… ‚Ķ   Etymology dictionary

  • ENIAC ‚ÄĒ (Electronic Numeral Integrator and Computer) n. one of the first and largest electronic computers ‚Ķ   English contemporary dictionary

  • eniac ‚ÄĒ /enňąi ak/ noun An early American electronic computer ORIGIN: electronic numerical integrator and calculator ‚Ķ   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.