Ducs de Bourgogne


Ducs de Bourgogne

Liste des ducs de Bourgogne

Maquette du palais des ducs de Bourgogne à Dijon (exposé dans la salle d'arme du palais devenu hôtel de ville de Dijon et musée)

Le duché de Bourgogne (en francoprovençal Borgogne) est fondé en 880 à partir du royaume de Bourgogne, par les rois carolingiens Louis III et Carloman II et les membres princiers de leur famille qui se partagent l'Empire carolingien de Charlemagne dont ils ont hérité. Ils féodalisent tous les royaumes carolingiens de France en duchés et comtés vassaux des rois de France.

Richard II de Bourgogne (dit Richard le Justicier) est nommé marquis puis premier duc de Bourgogne et un des six pairs laïcs primitifs de France par son suzerain le roi Louis III.

Le duc de Bourgogne est lui-même suzerain des comtés suivants :

  • Et autres comtés, seigneuries, et acquisitions par mariages, héritages ou par guerres.

Sommaire

Liste des ducs

Bosonides

  • 880-921 : Richard le Justicier, chef indiscuté des comtes de toute la région bourguignonne. Titré marquis (titre que reconnaissait le roi), ou duc (titre que lui donnait les peuples[1]).
  • 921-923 : Raoul Ier, fils du précédent. En 923, il devient roi de France et cède le duché à son frère Hugues.
  • 923-952 : Hugues le Noir, frère du précédent.
  • 936 : Hugues le Grand, entreprend la conquête de la Bourgogne et se fait reconnaître par le roi Louis IV dit d'Outremer le titre de duc de Bourgogne. Hugues le Noir se maintient en Autunois et garde Beaune et Nevers dans sa fidélité. À sa mort (952), ses possessions sont partagées entre ses deux gendres :
    • Liétaud, devient comte de Mâcon et d'Outre-Saône,
    • Gilbert de Chalon, unit l'Autunois à ses propres comtés

L'un et l'autre portent le titre de « comes praecipuus Burgondiae », (comte principal des Bourguignons). Le titre ducal reste à Hugues le Grand[2].

Robertiens (Capétiens)

Capétiens directs

Armoiries des ducs capétiens de Bourgogne
bandé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules

Maison de Valois (Capétiens)

Armoiries des ducs de Valois-Bourgogne
écartelé en 1 et 4 d'azur semé de fleurs de lys d'or à la bande componée d'argent et de gueules et en 2 et 3 bandé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules

Avec Philippe Ier de Rouvres s'éteint la première Maison capétienne de Bourgogne et le duché cesse d'être un apanage. Il fait retour au domaine royal dont il avait été distrait à l'origine. Trois ans plus tard, le roi de France Jean II le Bon crée donc un nouvel apanage ducal bourguignon pour son fils préféré, Philippe le Hardi.

  • 1361-1364 : Jean II le Bon, roi de France, beau-père de Philippe de Rouvres et neveu d'Eudes IV. Philippe de Rouvres étant mort sans fils, il récupère le duché, écartant de la succession Charles le Mauvais, roi de Navarre (autre petit-neveu d'Eudes IV). Ceci est une facilité de langage actuelle qui ne recouvre aucune réalité juridique puisque le droit féodal donne tout pouvoir au roi quand une Maison apanagiste s'éteint. Mais, les États de Bourgogne refusant le retour de la Bourgogne ducale au domaine royal, Jean II le Bon fut duc à titre personnel en même temps que roi de France (alors qu'il est prisonnier en Angleterre) et finit par le donner en apanage à son quatrième fils.
  • 1364-1404 : Philippe II le Hardi, fils du précédent
  • 1404-1419 : Jean sans Peur, fils du précédent
  • 1419-1467 : Philippe III le Bon, fils du précédent
  • 1467-1477 : Charles le Téméraire, fils du précédent

Après 1477

Après la mort de Charles le Téméraire, Louis XI s'empare du duché et le rattache à la Couronne à l'extinction de la Maison apanagiste. Le titre de duc de Bourgogne est accordé à quelques princes de la maison de France mais, cette fois, sans apanage et comme titre de courtoisie. Mais Marie de Bourgogne, la fille de Charles le Téméraire, revendique le titre de duchesse de Bourgogne, sans avoir le contrôle physique du duché. Elle conserve la plupart des autres fiefs de son père et épouse Maximilien Ier de Habsbourg qui recrée le titre ducal.

Duché de Bourgogne (titre français)

Titre de l'ancien régime

Le titre est décerné par le roi de France à des princes, et a priori au fils aîné du dauphin :

Titre de courtoisie

Duché de Bourgogne (titre Habsbourg)

Armoiries de Maximilien Ier où l'on voit les armes de Bourgogne sur l'écu central. On retrouve les armes de Bourgogne sur les armoiries de ses descendants.

En épousant Marie de Bourgogne, Maximilien de Habsbourg reprend à son compte les possessions restantes des Bourgogne, les Pays-Bas bourguignons (actuel Benelux), le comté de Bourgogne (actuelle Franche-Comté), le titre ducal, l'Ordre de la Toison d'Or et leur armoiries.

Les Habsbourg continuent, en vain, à revendiquer la duché de Bourgogne et y renoncent à plusieurs reprises par le traité du Cateau-Cambrésis en 1559 et le traité de Nimègue en 1678. Ce dernier traité attribue la Franche-Comté à la France, sauf le comté de Montbéliard qui ne devient, volontairement, français que le 18 octobre 1793.

À l'issue de la guerre de succession d'Espagne, aux traités d'Utrecht (1713), les Habsbourg d'Autriche reçoivent les Pays-Bas, revendiquent l'Ordre de la Toison d'Or (il y a depuis deux ordres, un autrichien et un espagnol), mais ne semblent pas avoir émis de prétentions sur le titre de duc de Bourgogne (en tout cas, le titre est absent de leur titulature ; voir Habsbourg). Le titre se transmet donc aux Bourbons d'Espagne et, durant les périodes républicaines, au chef de la maison d'Espagne. Le roi Juan-Carlos le porte encore.

Ducs Habsbourg de Bourgogne :

Notes et références

  1. Jean Richard, (Collectif, sous la direction de J. Richard : Joseph Joly, Roland Martin, Jean Marilier, Pierre Quarré, Daniel Ligou, Pierre Lévêque, François Caron), Histoire de la Bourgogne, Éditions Privat, 1988. ISBN 2-7089-1680-7, p. 131.
  2. Jean Richard, (Collectif, sous la direction de J. Richard : Joseph Joly, Roland Martin, Jean Marilier, Pierre Quarré, Daniel Ligou, Pierre Lévêque, François Caron), Histoire de la Bourgogne, Éditions Privat, 1988. ISBN 2-7089-1680-7, p. 132.

Bibliographie

Voir aussi

Liens externes

  • Liste des Ducs de Bourgogne, de la création du duché jusqu'à la conquête des français. [1]
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Portail de la région Bourgogne Portail de la région Bourgogne
  • Portail de la Franche-Comté Portail de la Franche-Comté
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la politique Portail de la politique
Ce document provient de « Liste des ducs de Bourgogne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ducs de Bourgogne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.