Drieu La Rochelle

ÔĽŅ
Drieu La Rochelle

Pierre Drieu La Rochelle

Pierre Drieu La Rochelle, n√© le 3 janvier 1893 √† Paris et mort dans la m√™me ville le 15 mars 1945, est un √©crivain fran√ßais. Romancier, essayiste et journaliste, il fut un auteur important dans la premi√®re moiti√© du XXe si√®cle. R√™veuse bourgeoisie (1937) et surtout Gilles (1939) sont g√©n√©ralement consid√©r√©s comme ses chefs-d'Ňďuvre.

Sommaire

Parcours

Issu d'une famille normande, bourgeoise et nationaliste install√©e dans le XVIIe arrondissement de Paris, d√©chir√©e par les probl√®mes conjugaux et d'argent. √Čl√®ve de l'√Čcole libre des sciences politiques, il est traumatis√© par la Premi√®re Guerre mondiale, durant laquelle il est bless√© √† trois reprises. La Com√©die de Charleroi, recueil de nouvelles publi√© en 1934, s'inspire de son exp√©rience de la guerre. Il √©pouse en 1917 Colette J√©ramec, dont il divorce en 1925. Il deviendra l'amant de Victoria Ocampo et √©galement de Christiane Renault, l'√©pouse de l'industriel Louis Renault.

Proche des surr√©alistes dans les ann√©es 1920 (particuli√®rement d'Aragon, avec qui il se brouille en 1927, pour une femme), il s'int√©resse aussi √† l'Action fran√ßaise, tout en n'adh√©rant √† aucun de ces courants. Il se fait conna√ģtre, en 1922, par un essai remarqu√©, Mesure de la France, et publie plusieurs romans. Dans l'essai Gen√®ve ou Moscou, en 1928, il prend des positions pro-europ√©ennes, qui l'am√®nent √† se rapprocher successivement de certains milieux patronaux, notamment l'organisation du Redressement fran√ßais, dirig√©e par Ernest Mercier, puis de certains courants du Parti radical (notamment les ¬ę Jeunes Turcs ¬Ľ), √† la fin des ann√©es 1920 et au d√©but des ann√©es 1930. R√©publicain, volontiers anticl√©rical, Drieu est √©galement un libertin qui multiplie les conqu√™tes f√©minines. Il divorce rapidement √† chacun de ses deux mariages : son mariage d'int√©r√™t en 1917 avec Colette J√©ramec, d'origine juive, qu'il n'appr√©ciait alors d√©j√† plus, prend fin en 1925 (il la fera n√©anmoins lib√©rer du camp de Drancy en 1943 ainsi que le fils et le fr√®re de celle-ci[1]), et sa seconde union avec une Polonaise, Olesia Sienkiewicz, ne dure gu√®re plus longtemps.

Dans les semaines qui suivent les manifestations du 6 f√©vrier 1934, il collabore √† la revue La Lutte des jeunes et se d√©clare √† la fois ¬ę socialiste ¬Ľ et ¬ę fasciste ¬Ľ, voyant l√† une solution √† ses propres contradictions et un rem√®de √† ce qu'il consid√®re comme la ¬ę d√©cadence mat√©rialiste des soci√©t√©s modernes ¬Ľ. En octobre, il publie l'essai Socialisme fasciste, et se place dans la lign√©e du premier socialisme fran√ßais, celui de Saint-Simon, Proudhon et Charles Fourier. Ce choix intellectuel le conduit √† adh√©rer en 1936 au Parti populaire fran√ßais, fond√© par Jacques Doriot, et √† devenir, jusqu'√† sa rupture avec le PPF au d√©but de 1939, √©ditorialiste de la publication du mouvement L'√Čmancipation nationale. Parall√®lement, il √©crit son roman le plus connu, Gilles.

Sous l'Occupation, il devient directeur de La Nouvelle Revue fran√ßaise (NRF) et prend parti pour une politique de collaboration avec l'Allemagne, qu'il esp√®re voir prendre la t√™te d'une sorte d'Internationale fasciste. √Ä partir de 1943, revenu de ses illusions, qu'il expose dans son avant-dernier roman, Les Chiens de paille, o√Ļ il se repr√©sente sous les traits d'un ancien anarchiste nomm√© Constant, ses pr√©occupations se tournent vers l'histoire des religions ‚Äď en particulier les spiritualit√©s orientales ‚Äď, tandis que, dans un ultime geste de provocation, il adh√®re de nouveau au PPF, tout en confiant √† son journal secret son admiration pour le stalinisme.

√Ä la Lib√©ration, il refuse l'exil ainsi que les cachettes que certains de ses amis ‚Äď dont Andr√© Malraux ‚Äď lui proposent. Apr√®s deux tentatives manqu√©es, il se donne la mort le 15 mars 1945.

Ňíuvres

Sur les autres projets Wikimedia :

Sauf pr√©cision contraire, les Ňďuvres de Drieu La Rochelle ont √©t√© publi√©es par Gallimard, √† Paris

  • Interrogation, 1917.
  • Fond de cantine, 1920.
  • √Čtat civil, 1921.
  • La Valise vide 1921;
  • Mesure de la France, pr√©face de Daniel Halevy ; Grasset, coll. ¬ę Les Cahiers verts ¬Ľ, 1922.
  • Plainte contre inconnu, 1924.
  • L'Homme couvert de femmes, 1925.
  • Le Jeune Europ√©en, 1927.
  • Gen√®ve ou Moscou, 1928.
  • Bl√®che, 1928.
  • Adieu √† Gonzague 1929.
  • Une femme √† sa fen√™tre, 1930.
  • L'Europe contre les patries 1931.
  • Le Feu Follet 1931;
  • Journal d'un homme tromp√© 1934.
  • La Com√©die de Charleroi 1934.
  • Socialisme fasciste, 1934.
  • B√©loukia, 1936.
  • Doriot ou la Vie d'un ouvrier fran√ßais, √Čditions du PPF, Saint-Denis, 1936.
  • Avec Doriot, 1937.
  • R√™veuse bourgeoisie, 1937.
  • Gilles, 1939 (censur√©, la version int√©grale para√ģt en 1942).
  • Ne plus attendre, Grasset, Paris, 1941.
  • Notes pour comprendre le si√®cle, 1941.
  • L'Homme √† cheval, 1943.
  • Chroniques politiques (1934-1943), 1943.
  • Les Chiens de paille, 1944 (pilonn√©, repara√ģt en 1964).
  • M√©moires de Dirk Raspe, 1944 (inachev√©, publi√© en 1966).
  • Le Fran√ßais d'Europe, Balzac, 1944 (pilonn√©, r√©imprim√© en 1994).
  • R√©cit secret, suivi de Journal 1944-1945, et d'Exorde, 1951.
  • Sur les √©crivains, 1964 (essais critiques r√©unis, pr√©fac√©s et annot√©s par Fr√©d√©ric Grover).
  • Notes pour un roman sur la sexualit√©, suivi de Parc Monceau, 2008.
  • R√©volution nationale, articles parus dans R√©volution nationale, faisant suite √† ceux publi√©s dans Le Fran√ßais d'Europe, √Čditions de l'Homme libre, 2004.
  • Textes Politiques 1919-1945, pr√©sentation par Julien Hervier (Editions Krisis - 2009)

Bibliographie

  • Pierre Andreu, Drieu, t√©moin et visionnaire, Grasset, coll. ¬ę Les Cahiers verts ¬Ľ, Paris, 1952.
  • Pierre du Bois de Dunilac, Drieu La Rochelle. Une vie, ¬ę Cahiers d'histoire contemporaine ¬Ľ, Lausanne, 1978.
  • Pierre du Bois de Dunilac, ¬ę Des causes et de la nature de l'engagement politique de l'√©crivain Pierre Drieu La Rochelle ¬Ľ, Cadmos (cahiers trimestriels de l'Institut universitaire d'√©tudes europ√©ennes de Gen√®ve et du Centre europ√©en de la culture), 1978, pp. 39-63.
  • Dominique Desanti, Drieu La Rochelle ou le S√©ducteur mystifi√©, Flammarion, 1978, Paris, r√©√©dit√© en 1992 sous le titre Drieu La Rochelle, du dandy au nazi.
  • Fr√©d√©ric Grover, Drieu La Rochelle, Gallimard, coll. ¬ę Id√©es ¬Ľ, Paris, 1979.
  • Cahier de l'Herne sp√©cial Drieu La Rochelle, collectif, √Čditions de l'Herne, Paris, 1984.
  • Marie Balvet, Itin√©raire d'un intellectuel vers le fascisme : Drieu La Rochelle , PUF, coll. ¬ę Perspectives critiques ¬Ľ, Paris, 1984.
  • Pierre Andreu et Fr√©d√©ric Grover, Drieu La Rochelle, Hachette, Paris, 1979 ; r√©√©dition √† La Table ronde, Paris, 1989.
  • Julien Hervier, Deux individus contre l'histoire : Drieu La Rochelle et Ernst J√ľnger, Klincksieck, Paris, 1990.
  • Solange Lebovici, Le Sang et l'Encre : Pierre Drieu La Rochelle, une psychobiographie, Rodopi, Amsterdam, 1994.
  • Jean-Louis Loubet Del Bayle, L'illusion politique au XXe si√®cle. Des √©crivains t√©moins de leur temps, Economica, Paris, 1999.
  • Arnaud Guyot-Jeannin, Drieu La Rochelle, antimoderne et europ√©en, √©d. Remi Perrin, Paris, 1999.
  • Victoria Ocampo, Drieu, pr√©face de Julien Hervier, Paris, Bartillat, Paris, 2007 (ISBN 2841004126).
  • Reck (rima D.), Drieu La Rochelle and the picture gallery novel. French modernism in the interwar years ; Baton rouge, Louisiana State U.P., 1990.

Notes

  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la litt√©rature Portail de la litt√©rature
Ce document provient de ¬ę Pierre Drieu La Rochelle ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Drieu La Rochelle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • DRIEU LA ROCHELLE (P.) ‚ÄĒ De l‚Äôentre deux guerres fran√ßais, des fastes et mis√®res de sa bourgeoisie, aucun t√©moin plus int√©ressant que cet √©crivain admirablement intelligent et dou√©, mais rong√©, d√®s sa naissance, d‚Äôune sorte de maladie de vivre incurable qui lui fit… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Drieu La Rochelle ‚ÄĒ Drieu La Rochelle, Pierre ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Drieu la Rochelle ‚ÄĒ ¬† [dri √ł lar…Ē  É…õl], Pierre, franz√∂sischer Schriftsteller, * Paris 3. 1. 1893, ‚úĚ (Selbstmord) ebenda 16. 3. 1945; nahm am Ersten Weltkrieg teil und schilderte die Schrecken des Krieges und die geistig seelische Orientierungslosigkeit seiner… ‚Ķ   Universal-Lexikon

  • Drieu La Rochelle, Pierre ‚ÄĒ ‚Ė™ French writer born Jan. 3, 1893, Paris, France died March 16, 1945, Paris ¬†French writer of novels, short stories, and political essays whose life and works illustrate the malaise common among European youth after World War I. ¬†¬†¬†¬†¬†¬†Drieu, the… ‚Ķ   Universalium

  • Drieu La Rochelle, Pierre ‚ÄĒ ‚Ėļ (1893 1945) Escritor franc√©s. Dirigi√≥ la Nouvelle Revue Fran√ßaise. Obras: Gilles (1939) y El hombre a caballo (1943), entre otras ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Pierre Drieu la Rochelle ‚ÄĒ Pierre Eug√®ne Drieu la Rochelle (* 3. Januar 1893 in Paris; ‚Ć 16. M√§rz 1945 ebd.), auch: Drieu LaRochelle war ein franz√∂sischer Schriftsteller (Drieu ist der eigentliche Familienname; LaRochelle ist ein Beiname, der einem seiner Vorfahren w√§hrend ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Pierre Drieu La Rochelle ‚ÄĒ Activit√©s √©crivain Naissance 3 janvier 1893 Paris D√©c√®s 15 mars 1945 (√† 52 ans) Paris Langue ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Pierre Drieu La Rochelle ‚ÄĒ (* 3. Januar 1893 in Paris; ‚Ć 16. M√§rz 1945 ebd.) war ein franz√∂sischer Schriftsteller. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Bibliographie (Werke) 2.1 Verfilmungen ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Pierre Drieu la Rochelle ‚ÄĒ Pierre Drieu La Rochelle, n√© le 3 janvier 1893 √† Paris et mort dans la m√™me ville le 15 mars 1945, est un √©crivain fran√ßais. Romancier, essayiste et journaliste, il fut un auteur important dans la premi√®re moiti√© du XXe si√®cle. R√™veuse… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Pierre Drieu La Rochelle ‚ÄĒ Occupation Writer Genres Novel ‚Ķ   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.