Dressage (equitation)

ÔĽŅ
Dressage (equitation)

Dressage (équitation)

Démonstration de dressage

Le dressage constitue en premier lieu l'activité par laquelle l'être humain enseigne au cheval les comportements (avancer, s'arrêter, tourner...) qu'il souhaite lui demander et les signaux par lesquels il les demande (voix, appel de langue, mouvements du corps, des mains, des jambes, des éperons...). Le dressage est également une discipline olympique des sports équestres[1]. Il est souvent considéré comme la discipline mère des autres disciplines équestres. En effet, aucune autre discipline n'est envisageable sans un dressage préalable du cheval.

Le dressage est un art car la recherche esth√©tique du mouvement y prend une place pr√©pond√©rante, et des principes tels que la l√©g√®ret√©, la d√©contraction, l'impulsion et l'amour sont indispensables √† l'atteinte de ¬ę la belle √©quitation ¬Ľ, afin de l'√©lever au niveau de l'art. C'est la repr√©sentation stylis√©e des mouvements gracieux du cheval.

Sommaire

Historique

L'art du dressage se retrouve d√©j√† chez les Grecs avec le commandant X√©nophon. Afin de montrer l'excellence de l'apprentissage du dressage, un art √©questre a √©t√© invent√© pour permettre de mettre en valeur le cheval dress√© et l'habilet√© de son cavalier, notamment par l'ex√©cution de figures, appel√©es aussi airs, dont la difficult√© d'ex√©cution et d'encha√ģnement montre le degr√© d'excellence du couple form√© par le cheval et son cavalier.

Le dressage fait sa première apparition aux Jeux olympiques de Stockholm en 1912 avec le saut d'obstacles (CSO) et le concours complet (CCE). Ces trois disciplines constituent ce qu'on appelle l'équitation classique au sein de la catégorie des sports équestres.

Dressage dans la compétition moderne

Cheval au trot allongé

En compétition, le dressage sert à tester la qualité de la communication entre le cheval et son cavalier.

Le couple √©volue sur un terrain rectangulaire de 60 m sur 20 m et ex√©cute une s√©rie de figures appartenant √† un programme appel√© reprise. Ce programme peut √™tre impos√© ou libre avec de la musique. Le programme libre s'appelle aussi K√ľr ou reprise libre en musique (RLM).

Le cavalier emploie des ordres aussi discrets que possible afin de para√ģtre presque communiquer par t√©l√©pathie avec sa monture. Paradoxalement, aux yeux d'un public non averti, une bonne ex√©cution donne l'impression que la discipline est facile. Cependant, une bonne reprise en comp√©tition n'est que le r√©sultat d'ann√©es de travail intense.

Le jury, compos√© de deux √† cinq juges, √©value l'aisance et la fluidit√© dans les mouvements du couple. Chaque figure est not√©e de z√©ro (figure non ex√©cut√©e) √† dix (ex√©cution excellente). Le jury attribue aussi des notes d'ensemble permettant de juger un certain nombre de param√®tres, d√©pendant du niveau technique de l'√©preuve, tels que la pr√©cision de l'ex√©cution, la soumission du cheval, la qualit√© des allures, l'impulsion, la position du cavalier, etc. Une note artistique est attribu√©e lors de la reprise libre en musique ; elle tient compte en particulier de l‚Äôharmonie de la reprise, de la chor√©graphie et de la musique.

La note totale est exprim√©e en pourcentage. Une moyenne de 65 √† 70 % est une bonne note en comp√©tition nationale. En international, les plus grandes √©preuves se gagnent entre 75 et 80 %, mais des cavaliers peuvent d√©passer 80 % dans certaines √©preuves. Le record en reprise libre est de 90,750 %. Il a √©t√© √©tabli en 2009 par le N√©erlandais Edward Gal avec le cheval Moorlands Totilas lors des Championnats d'Europe de Windsor[2]. Ce cavalier est le premier √† avoir d√©pass√© la barre des 90 %. Anky van Grunsven fut la premi√®re cavali√®re √† obtenir une note artistique sup√©rieure √† 90 %. Au cours de ces m√™mes championnats d'Europe de Windsor, Edward Gal et Moorlands Totilas ont √©galement √©tabli le record en Grand Prix avec une note de 84,085 %[3], et pour quelques minutes le record en Grand Prix Sp√©cial avec une note de 83,042 %. Ce dernier record n'aura cependant tenu que quelques minutes, √©tant aussit√īt apr√®s battu par une autre n√©erlandaise, Adelinde Cornelissen sur Parzival, qui obtiendra une note de 84,042 %[4].

Grand Prix
Note Cavalier Cheval Date Lieu
84,085 % Edward Gal Moorlands Totilas 26 ao√Ľt 2009 Windsor
81,333 % Anky van Grunsven 2006 Rotterdam
Grand Prix Spécial
Note Cavalier Cheval Date Lieu
84,042 % Adelinde Cornelissen Parzival 27 ao√Ľt 2009 Windsor
83,042 % Edward Gal Moorlands Totilas 27 ao√Ľt 2009 Windsor
Reprise libre
Note Cavalier Cheval Date Lieu
90,750 % Edward Gal Moorlands Totilas 29 ao√Ľt 2009 Windsor
89,4 % Edward Gal Moorlands Totilas 2009 Hickstead
87,85 % Anky van Grunsven Salinero 2006 's-Hertogenbosch

Composantes

Les figures de manège

Article d√©taill√© : Figures de man√®ge.

La pratique de l'√©quitation acad√©mique et du dressage repose sur quelques figures de base simples : les figures de man√®ge. Celles-ci sont effectu√©es sur une carri√®re de dressage de 60 m√®tres de long et 20 m√®tres de large. Des lettres sont dispos√©es en divers points de la carri√®re pour permettre aux cavaliers de se rep√©rer et aussi pour fixer les points de d√©part et d'arriv√©e des figures.

Lettres et distances d'une carrière de dressage

Les allures

En √©quitation, le terme ¬ę allure ¬Ľ d√©signe chacune des diff√©rentes fa√ßons de se d√©placer du cheval.

Les allures sont class√©es[5] en trois cat√©gories :

  • Les allures naturelles : ce sont celles que le cheval ex√©cute d'instinct. Le pas, le trot et le galop sont les trois allures naturelles typiques.
  • Les allures artificielles : il s'agit des allures acquises par le dressage.
  • Les allures d√©fectueuses : ces allures r√©sultent d'une douleur ou d'une mauvaise utilisation du cheval et sont √©liminatoires en comp√©tition.

En dressage, toutes les variations dans une m√™me allure sont exploitables. Les transitions dans l'allure sont des mouvements qui exigent dans cette discipline une rigueur sans faille. Ces transitions consistent √† changer le mouvement dans une m√™me allure. Ainsi, le classique allongement du trot entre dans la cat√©gorie des ¬ę transitions montantes dans l'allure ¬Ľ du trot.

Article d√©taill√© : Allure (√©quitation).

.

Les airs

√Čpaule en dedans

Un air est une figure de dressage.

  • √Čpaule en dedans : exercice de deux pistes dans lequel le cheval se d√©place lat√©ralement, infl√©chi de la nuque √† la queue. Le cheval se d√©place vers le cot√© ext√©rieur du pli, regard port√© vers l'int√©rieur du pli. Elle s'ex√©cute aux trois allures. L'√©paule en dedans repr√©sente un exercice d'assouplissement et vise √† augmenter l'engagement des post√©rieurs, faire baisser les hanches et √©lever l'avant-main. C'est ¬ę l'aspirine et la pierre de touche de l'√©quitation ¬Ľ (Nuno Oliveira).
  • Croupe en dedans ou t√™te au mur : cet air est l'inverse de l'√©paule en dedans. L'√©paule en dedans et la croupe en dedans (appel√© aussi ¬ę hanche en dedans ¬Ľ) lorsqu'ils sont r√©alis√©s en alternance par inversion du mouvement, constituent un exercice favorisant l'augmentation de l'amplitude des foul√©es du cheval et sa dext√©rit√©.
  • Appuyer : exercice de deux pistes dans lequel le cheval se d√©place lat√©ralement et croise ses membres. L'avant-main pr√©c√®de l√©g√®rement l'arri√®re-main, l'encolure et la t√™te sont infl√©chies dans la direction du mouvement. L'appuyer est pratiqu√© notamment pour renforcer la musculature, assouplir lat√©ralement le cheval, en augmenter sa mobilit√© et sa disponibilit√© et mobiliser les post√©rieurs.
  • Passage : trot majestueux d'une grande lenteur, fortement diagonalis√© et relev√©, au temps de suspension tr√®s soutenu, dans lequel le cheval se projette avec force, souplesse et gr√Ęce d'un diagonal sur l'autre tant vers le haut que vers l'avant.
  • Piaffer : passage sur place.
  • Pirouette : l‚Äôavant-main du cheval d√©crit un cercle les hanches en dedans autour de l‚Äôarri√®re-main. Le post√©rieur externe tourne autour du post√©rieur interne qui continue √† se lever et √† se poser sur place, maintenant le m√©canisme de l'allure du galop durant toute la dur√©e du mouvement. La pirouette peut s'ex√©cuter au pas, au piaffer, ou au galop[6].
  • Pas espagnol : pas cadenc√©, majestueux et spectaculaire dans lequel le cheval √©l√®ve et √©tend vers le haut et l'avant successivement chaque ant√©rieur, tout en avan√ßant franchement et en conservant son rassembler.
  • Croupade : fait r√©f√©rence √† deux airs diff√©rents selon que l'on se r√©f√®re √† la d√©nomination du Cadre Noir de Saumur o√Ļ le cheval s'arc-boute sur ses ant√©rieurs, √©l√®ve la croupe et d√©tache une ruade √©nergique en √©tendant compl√®tement les membres post√©rieurs et en conservant sa mise en main ou √† la d√©nomination introduite par La Gu√©rini√®re et telle qu'elle est pratiqu√©e par l'√Čcole Espagnole de Vienne o√Ļ le cheval bondit en l'air et lorsqu'il est √† l'horizontale, regroupe ses post√©rieurs sous sa masse en les mettant √† la m√™me hauteur que les ant√©rieurs. La croupade est consid√©r√©e par beaucoup comme √©tant un air d'une grande beaut√©.
  • Levade : symbolise le rassembler pouss√© √† son maximum. Le corps du cheval forme un angle de quarante-cinq degr√©s avec le sol. L‚Äô√©l√©vation de l‚Äôavant-main du cheval au-dessus de quarante-cinq degr√©s est appel√©e un cabrer. Le cheval se met tout simplement debout, avec une flexion moindre de l‚Äôarri√®re-main et perd alors son rassembler. Le cabrer n‚Äôest pas l‚Äôaboutissement d‚Äôun long travail rassembl√© mais un simple geste appris au cheval.

À noter que le pas espagnol, la croupade et la levade ne sont pas admis en compétition.

Voir aussi :

  • Vid√©o d'un air de passage (1594 Ko)
  • Vid√©o d'un pas espagnol (1030 Ko)

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Sports √©questres, Comit√© international olympique, (page consult√©e le 22 mai 2007), <[1]>
  2. ‚ÜĎ [2]
  3. ‚ÜĎ [3]
  4. ‚ÜĎ [4]
  5. ‚ÜĎ F√©d√©ration Fran√ßaise d'√Čquitation, Etre Cavalier Galop 5, 6, 7, Lavauzelle, Paris, 2005
  6. ‚ÜĎ D√©finition des exercices de Haute √Čcole

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail du monde √©questre Portail du monde √©questre
  • Portail du sport Portail du sport
Ce document provient de ¬ę Dressage (%C3%A9quitation) ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dressage (equitation) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dressage (√Čquitation) ‚ÄĒ D√©monstration de dressage Le dressage constitue en premier lieu l activit√© par laquelle l √™tre humain enseigne au cheval les comportements (avancer, s arr√™ter, tourner...) qu il souhaite lui demander et les signaux par lesquels il les demande… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Dressage (√©quitation) ‚ÄĒ Dressage F√©d√©ration internationale FEI (fond√©e en 1921) Sport olympique depuis 1912 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Dressage classique ‚ÄĒ Une peinture de l √Čcole d √©quitation espagnole en 1783 Le dressage classique est un ancien sport √©questre qui a √©volu√© √† partir des mouvements des formations de cavalerie sur le champ de bataille. L √©quitation classique est d√©crite comme ¬ę l ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Equitation ‚ÄĒ refers to a rider s position while mounted, and encompasses a rider s ability to ride correctly and with effective aids. In competitions, this is judged in equitation classes, or classes at horse shows that mainly judge the rider s performance… ‚Ķ   Wikipedia

  • Equitation aux jeux Olympiques de 2008 ‚ÄĒ √Čquitation aux Jeux olympiques d √©t√© de 2008 √Čquitation aux Jeux olympiques d √©t√© de 2008 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • √Čquitation aux Jeux olympiques de 2008 ‚ÄĒ √Čquitation aux Jeux olympiques d √©t√© de 2008 √Čquitation aux Jeux olympiques d √©t√© de 2008 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • √Čquitation aux jeux Olympiques d'√©t√© de 2008 ‚ÄĒ √Čquitation aux Jeux olympiques d √©t√© de 2008 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • √Čquitation aux jeux Olympiques de 2008 ‚ÄĒ √Čquitation aux Jeux olympiques d √©t√© de 2008 √Čquitation aux Jeux olympiques d √©t√© de 2008 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • √Čquitation aux jeux olympiques de 2008 ‚ÄĒ √Čquitation aux Jeux olympiques d √©t√© de 2008 √Čquitation aux Jeux olympiques d √©t√© de 2008 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Equitation aux jeux Olympiques de 2004 ‚ÄĒ √Čquitation aux Jeux olympiques d √©t√© de 2004 √Čquitation aux Jeux olympiques d √©t√© de 2004 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.