Donizetti

Gaetano Donizetti

Gaetano Donizetti
Donizetti in colore.jpg
Naissance 29 novembre 1797
Bergame, Italie Italie
Décès 8 avril 1848
Bergame, Italie Italie
Activité principale Compositeur

Domenico Gaetano Maria Donizetti est un compositeur italien né à Bergame le 29 novembre 1797 et mort dans la même ville le 8 avril 1848.

Bien que son répertoire de compositeur très prolifique comprenne un grand nombre de genres, dont de la musique religieuse, des pièces pour quatuor à cordes et œuvres orchestrales, il est surtout célèbre pour son œuvre lyrique.

Sommaire

Sa vie

Gaetano Donizetti.

Issu d'une famille pauvre de Bergame, fils d'un employé, Gaetano Donizetti se voua à la carrière musicale malgré son père qui le destinait au barreau. Par chance, il y avait à Bergame un important compositeur de la génération antérieure, Simon Mayr, qui était maître de chapelle de la basilique. Grâce aux subventions de l'Institut Pieux de la Misericordia Maggiore, ce dernier institua des Leçons charitables de musique auxquelles Donizetti fut admis en avril 1806 alors qu'il était âgé de 8 ans. Il étudia pendant neuf ans sous la direction de Mayr, qui obtint, en octobre 1815, de pouvoir l'envoyer à Bologne pour étudier le contrepoint et la fugue sous la direction du meilleur professeur de l'époque, le père Stanislao Mattei, qui fut également le maître de Rossini (de sept ans l'aîné de Donizetti) au Lycée Philharmonique de la ville.

Tout en composant, sous la direction de Mattei, des pièces religieuses d'un style strict, Donizetti composa à Bologne, en septembre 1816, son premier opéra, Le Pygmalion, qui ne fut représenté qu'en 1960. De retour dans sa ville natale, il occupa un poste à l'église de Santa Maria Maggiore. Sa carrière de compositeur d'opéras débuta officiellement le 14 novembre 1818 avec la création au Teatro San Luca de Venise d’Enrico di Borgogna.

Le jeune compositeur connut son premier succès avec son ouvrage suivant, Zoraide di Granata, composé avec l'aide de Mayr et représenté le 28 janvier 1822 au Teatro Argentina de Rome. À cette occasion, Donizetti fit montre de l'extrême rapidité qui le caractérisait puisqu'il dut réécrire une bonne partie de la partition quelques jours avant la première à la suite du décès de l'une des principales interprètes. À Rome, il fit la connaissance de Jacopo Ferretti et de la famille Vasselli. Ferretti lui donna le livret d'un opéra bouffe, L'ajo nell'imbarazzo, qui fut représenté avec un très grand succès au Teatro Valle le 4 février 1824 et qui est en effet le premier petit chef d'œuvre de Donizetti dans le genre comique.

Le 1er juin 1828, il épousa à Rome Virginia Vasselli. Le jeune couple alla s'établir à Naples. De 1818 à 1828, Donizetti avait composé 19 opéras dont plusieurs avaient eu du succès : outre L'Ajo nell' imbarazzo, on peut citer Elvira, Alfredo le Grande, Olivo e Pasquale, Alahor in Granata, Chiara e Serafino. Mais c'est à Naples qu'il obtint son premier vrai « triomphe » en 1828 avec L'esule di Roma. Aidé par une créativité et une force de travail peu communes, il commença alors à enchaîner les succès.

Gaetano Donizetti.

Le 26 décembre 1830, il triompha au Teatro Carcano de Milan avec Anna Bolena dont la première réunit une distribution prestigieuse, avec notamment Giuditta Pasta et Giovanni Battista Rubini. L'opéra ne tarda pas à être joué à Paris, à Londres, à Madrid, à Dresde et même à La Havane.

Il triompha de nouveau à Milan le 12 mai 1832 avec L'Elisir d'amore, représenté au Teatro della Canobbiana. Ces succès lui valurent d'être nommé, le 28 juin 1834, maître de chapelle et professeur de composition au Real Collegio (conservatoire) de Naples puis, en 1836, maître de contrepoint au même conservatoire.

En 1835, à l'invitation de Rossini, Donizetti alla à Paris où il fit jouer au Théâtre des Italiens, le 12 mars, Marin Faliero. De retour à Naples, il remporta un triomphe mémorable au Teatro San Carlo avec Lucia di Lammermoor, son ouvrage le plus célèbre, composé en seulement six semaines. Mais la mort de sa femme, le 30 juillet 1837, le plongea dans une profonde dépression. Le 29 octobre, il fit cependant représenter un autre chef d'œuvre, Roberto Devereux, toujours au San Carlo.

L'année suivante, l'interdiction de Poliuto par la censure napolitaine et le dépit de n'avoir pas obtenu d'être nommé directeur du conservatoire après la mort de Zingarelli le convainquirent de quitter Naples et d'aller s'installer à Paris.

Collaborant avec Eugène Scribe, il créa une série d'opéras dont certains sont devenus des classiques du répertoire lyrique mondial :

De 1842 à 1846, Donizetti ne cessa de voyager, principalement entre Paris, les grandes villes italiennes (Naples, Rome, Bologne, Milan, Venise) et Vienne (où il fut nommé maître de chapelle de la cour en 1842).

Les années de Donizetti à Vienne furent troublées par la maladie. Atteint de syphilis, il dut cesser de travailler dès 1845. Sous l'effet des atteintes nerveuses de la maladie, il perdit la parole, ne put plus marcher et sombra dans la folie, lui qui n'avait cessé de la mettre en scène au théâtre. Aidé de son neveu Andrea, il revint à Paris où il fut interné en 1846 à l'asile d'aliénés d'Ivry-sur-Seine. En 1847, il fut transféré dans une maison de santé de sa ville natale, Bergame, où il mourut en 1848.

Outre 71 opéras, Donizetti est également l'auteur de 13 symphonies, 18 quatuors, 3 quintettes, 28 cantates, 115 autres compositions religieuses, sans compter un nombre important d'autres pièces de musique de chambre, d'oratorios et « pièces de salon ».

Donizetti avait un frère beaucoup plus âgé que lui, Giuseppe, né en 1788, qui fut longtemps directeur de musique militaire du sultan à Constantinople, où il mourut en 1856. Il fit mieux connaître la musique occidentale dans l'Empire ottoman et y popularisa ses marches, pièces pour piano et lieder.

Opéras

1816–1819

  • Il Pigmalione (composé en 1816, créé le 13 octobre 1960 au Teatro Donizetti, Bergamo)
  • Enrico di Borgogna (première le 14 novembre 1818 au Teatro San Luca à Venise)
  • Una follia (première le 17 décembre 1818 au Teatro San Luca à Venise) (œuvre perdue)

1820–1824

1825–1829

  • Alahor in Granata (première le 7 janvier 1826 au Teatro Carolino à Palerme)
  • Don Gregorio [rev L'ajo nell'imbarazzo] (première le 11 juin 1826 au Teatro Nuovo à Naples)
  • Elvida (première le 6 juillet 1826 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Gabriella di Vergy (1826, jamais joué ; première le 29 novembre 1869 au Teatro San Carlo à Naples sous le titre Gabriella et dans une version entièrement révisée)
  • Olivo e Pasquale (première le 7 janvier 1827 au Teatro Valle à Rome)
  • Olivo e Pasquale [rev] (première le 1er septembre 1827 au Teatro Nuovo à Naples)
  • Otto mesi in due ore (première le 13 mai 1827 au Teatro Nuovo à Naples) (Gli esiliati in Siberia)
  • Il borgomastro di Saardam (première le 19 août 1827 au Teatro del Fondo à Naples)
  • Le convenienze teatrali (première le 21 novembre 1827 au Teatro Nuovo à Naples)
  • L'esule di Roma, ossia Il proscritto (première le 1er janvier 1828 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Emilia di Liverpool [rev] (première le 8 mars 1828 au Teatro Nuovo à Naples)
  • Alina, regina di Golconda (première le 12 mai 1828 au Teatro Carlo Felice à Gênes)
  • Gianni di Calais (première le 2 août 1828 au Teatro del Fondo à Naples)
  • Il paria (première le 12 janvier 1829 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Il giovedi grasso (première le 26 février 1829 (?) au Teatro del Fondo à Naples) (Il Nuovo Pourceaugnac)
  • Elisabetta al castello di Kenilworth (première le 6 juillet 1829 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Alina, regina di Golconda [rev] (première le 10 octobre 1829 au Teatro Valle à Rome)

1830–1834

  • I pazzi per progetto (première le 6 février 1830 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Il diluvio universale (première le 28 février 1830 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Imelda de' Lambertazzi (première le 5 septembre 1830 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Anna Bolena (première le 26 décembre 1830 au Teatro Carcano à Milan)
  • Le convenienze ed inconvenienze teatrali (version remaniée de Le convenienze teatrali) (première le 20 avril 1831 au Teatro Canobbiana à Milan)
  • Gianni di Parigi (composé en 1831; créé le 10 septembre 1839 au Teatro alla Scala à Milan)
  • Francesca di Foix (première le 30 mai 1831 au Teatro San Carlo à Naples)
  • La romanziera e l'uomo nero (première le 18 juin 1831 au Teatro del Fondo à Naples) (le livret a été perdu)
  • Fausta (première le 12 janvier 1832 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Ugo, conte di Parigi (première le 13 mars 1832 au Teatro alla Scala à Milan)
L'elisir d'amore
  • L'elisir d'amore (première le 12 mai 1832 au Teatro Canobbiana à Milan)
  • Sancia di Castiglia (première le 4 novembre 1832 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Il furioso all'isola di San Domingo (première le 2 janvier 1833 au Teatro Valle à Rome)
  • Otto mesi in due ore [rev] (créé en 1833 à Livourne)
  • Parisina (première le 17 mars 1833 au Teatro della Pergola à Florence)
  • Torquato Tasso (première le 9 septembre 1833 au Teatro Valle à Rome)
  • Lucrezia Borgia (première le 26 décembre 1833 au Teatro alla Scala à Milan)
  • Il diluvio universale [rev] (première le 17 janvier 1834 au Teatro Carlo Felice à Gênes)
  • Rosmonda d'Inghilterra (première le 27 février 1834 au Teatro della Pergola à Florence)
  • Buondelmonte (version remaniée de Maria Stuarda) (première le 18 octobre 1834 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Gemma di Vergy (première le 26 décembre 1834 au Teatro alla Scala à Milan)

1835–1839

  • Marino Faliero (première le 12 mars 1835 au Théâtre-Italien à Paris)
  • Lucia di Lammermoor (première le 26 septembre 1835 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Maria Stuarda (première le 30 décembre 1835 au Teatro alla Scala à Milan)
  • Belisario (première le 4 février 1836 au Teatro La Fenice à Venise)
  • Il campanello di notte (première le 1 juin 1836 au Teatro Nuovo à Naples)
  • Betly o La capanna svizzera (première le 21 août 1836 au Teatro Nuovo à Naples)
  • L'assedio di Calais (première le 19 novembre 1836 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Pia de' Tolomei (première le 18 février 1837 au Teatro Apollo à Venise)
  • Pia de' Tolomei [rev] (première le 31 juillet 1837 à Sinigaglia)
  • Betly [rev] (première (?) le 29 septembre 1837 au Teatro del Fondo à Naples)
  • Roberto Devereux (première le 28 octobre 1837 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Maria de Rudenz (première le 30 janvier 1838 au Teatro La Fenice à Venise)
  • Gabriella di Vergy [rev] (composé en 1838 ; 8.1978 recording, London)
  • Poliuto (créé en 1838 ; joué le 30 novembre 1848 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Pia de' Tolomei [rev 2] (première le 30 septembre 1838 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Lucie de Lammermoor [révision de Lucia di Lammermoor] (première le 6 août 1839 au Théâtre de la Renaissance à Paris)
  • Le Duc d'Albe (composé en 1839 ; créé le 22 mars 1882 au Teatro Apollo à Rome) (Il duca d'Alba)
  • Lucrezia Borgia [rev] (première le 11 janvier 1840 au Teatro alla Scala à Milan)
  • Poliuto [rev] (première le 10 avril 1840 à l'Opéra de Paris) (Les Martyrs)
  • La Fille du régiment (première le 11 février 1840 à l'Opéra-Comique à Paris)
  • L'Ange de Nisida (créé en 1839)

1840–1845

  • Lucrèce Borgia [rev 2] (première le 31 octobre 1840 au Théâtre-Italien à Paris)
  • La Favorite [rev de L'Ange de Nisida] (première le 2 décembre 1840 à l'Opéra de Paris)
  • Adelia (11 février 1841 au Teatro Apollo, Rome)
  • Rita ou le Mari battu (composé en 1841 ; créé le 7 mai 1860 à l'Opéra-Comique, Paris)
  • Maria Padilla (première le 26 décembre 1841 au Teatro alla Scala à Milan)
  • Linda di Chamounix (première le 19 mai 1842 au Kärntnertortheater à Vienne)
  • Linda di Chamounix [rev] (première le 17 novembre 1842 au Théâtre-Italien à Paris)
  • Caterina Cornaro (première le 18 janvier 1844 au Teatro San Carlo à Naples)
  • Don Pasquale (première le 3 janvier 1843 au Théâtre-Italien à Paris)
  • Maria di Rohan (première le 5 juin 1843 au Kärntnertortheater à Vienne)
  • Dom Sébastien, roi de Portugal (première le 13 novembre 1843 à l'Opéra de Paris)
  • Dom Sébastien, roi de Portugal [rev] (première le 6 février 1845 au Kärntnertortheater à Vienne)

Posterité

Bibliographie

  • Damien Colas, « Parler sans accent : examen de la désitalianisation de la prosodie dans Dom Sébastien », Actes du colloque Donizetti, Parigi e Vienna, Rome, 19-20 mars 1998, Rome, Accademia nazionale dei Lincei, 2000, p. 181-208

Source partielle

« Gaetano Donizetti », dans Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang [sous la dir. de], Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878 [détail des éditions]  (Wikisource)

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens externes

  • Portail de l’opéra Portail de l’opéra
  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Gaetano Donizetti ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Donizetti de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Donizetti — ist der Familienname folgender Personen: Gaetano Donizetti (1797−1848), italienischer Komponist Giuseppe Donizetti (1788−1856), italienischer Komponist, Dirigent und Musikpädagoge Mario Donizetti (* 1932), italienischer Maler und Essayist …   Deutsch Wikipedia

  • DONIZETTI (G.) — DONIZETTI GAETANO (1797 1848) Compositeur d’opéras italien né à Bergame, Donizetti s’oppose à l’élégance aristocratique de son contemporain Bellini, qui ne laissa que onze ouvrages, par son énergie et son tempérament éruptif. Il ne composa pas… …   Encyclopédie Universelle

  • Donizetti — Donizetti, 1) Gaetano, geb. 1797 in Bergamo, studirte unter Simon Mayr u. Pater Mattei die Composition u. lebte seit 1814 wieder in Bergamo. 1834 wurde er Lehrer der Composition u. 1838 Professor des Contrapunktes am Conservatorium in Neapel;… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Donizetti — Donizetti, Gaetano, Opernkomponist, geb. 29. Nov. 1797 in Bergamo, gest. daselbst 8. April 1848, machte seine Studien unter Simon Mayr in Bergamo und Padre Mattei in Bologna und widmete sich anfangs bloß der Kirchenkomposition im strengen Stil.… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Donizetti — Donizetti, Gaetano, ital. Opernkomponist, geb. 25. Sept. 1798 zu Bergamo, abwechselnd in Italien, Paris und Wien lebend, gest. geisteskrank 8. April 1848 in Bergamo. Beliebteste seiner 64 melodienreichen Opern: »Lucrezia Borgia«, »Lucia von… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Donizetti — Donizetti, Gaëtano, italien. Componist, geb. 1797 zu Bergamo, bildete sich unter Simon Mayr, später unter Pater Mattei in Bologna, componirte zuerst hauptsächlich für die Kirche, später allein und mit besserem Erfolg für die Bühne. 1834 wurde er… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Donizetti — Donizetti, Gaetano …   Enciclopedia Universal

  • Donizetti — (Gaetano) (1797 1848) compositeur italien: Lucie de Lammermoor (opéra, 1835), la Fille du régiment (opéra comique, 1840) …   Encyclopédie Universelle

  • Donizetti — (izg. donicèti), Gaetano (1797 1848) DEFINICIJA talijanski romantički skladatelj ozbiljnih i komičnih opera (Lucia di Lamermoor, Ljubavni napitak) …   Hrvatski jezični portal

  • Donizetti — [dän΄ə zet′ē; ] It [ dō̂΄nē dzet′tē] Gaetano [gä΄e tä′nō̂] 1797 1848; It. composer …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.