Domenico Rivarola

ÔĽŅ
Domenico Rivarola

Domenico Rivarola (on trouve parfois le pr√©nom francis√© Dominique, ou Dumenicu en corse) est n√© √† Bastia (Corse) en 1687. Il descendait, par son p√®re, de la famille Rivarola de Chiavari (√Čtat de G√™nes), et, du c√īt√© maternel, de celle des Verdoni d'Omessa, c√©l√®bre dans les annales de la Corse. Entr√© de bonne heure dans la carri√®re des emplois publics pour la R√©publique de G√™nes, il fut d'abord appel√© √† administrer comme podest√† sa ville natale (1724), et plus tard il remplit les fonctions de commissaire de la r√©publique dans la province de Balagne.

Sommaire

Les émeutes de 1729

Il habitait Bastia lorsque √©clat√®rent les troubles de 1729. Alli√© aux principales familles, Rivarola ne pouvait rester √©tranger √† ce mouvement, qui s'√©tait communiqu√© √† la Corse tout enti√®re. Il prit le parti de s'interposer entre le gouvernement et les insurg√©s, dans l'espoir d'amener par ses conseils et par son influence les parties bellig√©rantes √† d√©poser les armes. Ses efforts √† cet √©gard ne produisirent aucun r√©sultat. Convaincu n√©anmoins de l'utilit√© du r√īle qu'il n'avait cess√© de jouer, il se rendit √† G√™nes, pour avertir le s√©nat de la gravit√© des √©v√®nements qui se passaient en Corse, et pour obtenir des concessions devenues n√©cessaires afin de calmer l'irritation des esprits. Tromp√© encore cette fois dans son attente, et ne pouvant r√©sister aux pressantes sollicitations de ses compatriotes, il n'h√©sita plus √† embrasser le parti de l'insurrection. Il s'employa d√®s lors √† s'armer et √† rechercher du soutien aupr√®s des grandes cours d'Europe.

Au service du roi de Sardaigne

Appel√© au poste de conseiller d'√Čtat par le roi Th√©odore, Rivarola prit une part tr√®s active aux √©v√©nements de ce r√®gne √©ph√©m√®re, et figura parmi les chefs les plus consid√©r√©s du gouvernement de cette √©poque. Apr√®s le d√©part de Th√©odore, le pays parut jouir d'un peu de tranquillit√©, et c'est pendant cette tr√™ve survenue entre les passions hostiles qui divisaient les esprits, que Rivarola fut invit√© par un grand nombre de ses amis √† se rendre √† Turin, pour y solliciter du roi Charles-Emmanuel III la lev√©e d'un r√©giment compos√© des habitants de l'√ģle. On esp√©rait que l'√©loignement d'un bon nombre d'ambitieux et de personnes compromises aiderait puissamment les hommes sages √† r√©tablir la tranquillit√© et √† fonder un ordre de choses satisfaisant pour tous. La r√©publique s'empressa de donner son consentement √† cette mesure. Les enr√īlements se firent avec promptitude, et l'ann√©e 1744 ne s'√©tait pas encore √©coul√©e que Rivarola passait sur le continent italien avec ce r√©giment parfaitement organis√© et en √©tat d'entrer en campagne. Le roi l'avait nomm√© comte, et l'avait autoris√© √† prendre le commandement du nouveau corps, avec le grade de colonel.

La révolte de 1745

L'ann√©e suivante, la guerre √©clata entre la Sardaigne et G√™nes. La Corse fut donc le th√©√Ętre de nouvelles hostilit√©s, et Rivarola s'y rendit pour diriger cette guerre. A son arriv√©e, il convoqua une assembl√©e g√©n√©rale √† Saint-Pancrace de Casinca, pour faire conna√ģtre aux Corses les intentions du roi de Sardaigne. Ce monarque promettait de les affranchir de la domination des G√©nois, et d'assurer, par les moyens qui √©taient en son pouvoir, l'ind√©pendance de leur √ģle. Anim√©s par ces promesses, les insurg√©s nomm√®rent, √† la presque unanimit√©, Rivarola leur g√©n√©ral, et demand√®rent √† combattre sous les drapeaux de leur lib√©rateur.

Effrayés par ces événements, et dans l'impuissance de conjurer l'orage, les Génois s'adressèrent à Rivarola, pour l'engager à entrer à leur service avec des récompenses magnifiques qui lui étaient offertes au nom de la république. Le chef corse repoussa ces avances et les Génois le menacèrent alors de mettre à mort ses deux fils retenus comme prisonniers de guerre dans les prisons de Gênes. Rivarola leur fit dire que ni les promesses ni les menaces ne le détourneraient jamais de l'accomplissement de ses devoirs de citoyen. C'était une vaine menace, car il est impossible de croire que les Génois aient jamais conçu la pensée d'exécuter une si horrible tragédie. Ils se bornèrent donc à le déclarer rebelle, mirent sa tête à prix et confisquèrent tous les biens qu'il possédait encore à Chiavari. Les hostilités n'avaient pas discontinué. La ville de Bastia était tombée au pouvoir de Rivarola et Saint-Florent avait subi le même sort après un long siège. L'intérieur du pays obéissait aux chefs de l'insurrection, et il ne restait plus aux Génois que quelques places fortes dans lesquelles leurs troupes s'étaient retranchées. Les choses étaient dans cet état depuis plusieurs mois lorsque la discorde se glissa parmi les Corses, et en particulier les trois principaux chefs Rivarola, Gaffori et Matra. Domenico Rivarola était devenu un objet de jalousie pour les uns, tandis que d'autres continuaient à le regarder comme le seul homme capable de sauver le pays. Les Génois n'étaient pas étrangers à ces divisions et ils s'attendaient à en profiter. Les amis de Rivarola convoquèrent alors une assemblée, et il y fut résolu que ce chef irait à Turin solliciter de nouveaux secours d'armes et d'argent.

Le roi Charles-Emmanuel, bien dispos√© pour les Corses, acc√©da √† cette demande, et de nouvelles troupes partirent pour l'√ģle sous le commandement du chevalier de Cumiana, g√©n√©ral dans les arm√©es de Savoie. Les deux fils de Rivarola, rendus √† la libert√©, faisaient partie de cette exp√©dition. Domenico, rest√© √† Turin pour se concerter avec les ministres du roi sur les affaires de Corse, tomba gravement malade, et mourut le 12 avril 1748.

Voir aussi

Bibliographie

  • Biographie universelle, ancienne et moderne, 1846

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Domenico Rivarola de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Domenico Rivarola (cardinal) ‚ÄĒ Domenico Rivarola Biographie Naissance 1575 √† G√™nes D√©c√®s 3 janvier 1627 √† Rome √Čv√™que de l √Čglise catholique Cons√©cration √©piscopale ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Agostino Rivarola ‚ÄĒ Biographie Naissance 14 mars 1758 √† G√™nes D√©c√®s 7 novembre  1842 √† Rome √Čv√™que de l √Čglise catholique Fonctions √©pi ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Historia de C√≥rcega ‚ÄĒ Este art√≠culo o secci√≥n puede ser demasiado extenso(a). Algunos navegadores pueden tener dificultades al mostrar este art√≠culo. Por favor, considera separar cada secci√≥n por art√≠culos independientes, y luego resumir las secciones presentes en… ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Algajola ‚ÄĒ 42¬į 36‚Ä≤ 31‚Ä≥ N 8¬į 51‚Ä≤ 46‚Ä≥ E / 42.6086111111, 8.86277777778 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Geschichte Korsikas ‚ÄĒ Die Steinreihen von Palaggiu auch als Campu dei Morti (Friedhof) bezeichnet Andere Sicht ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Papal conclave, 1621 ‚ÄĒ Papal conclave 1621 (February 8 ‚Äď February 9) ‚Äď convoked after the death of Pope Paul V, elected Cardinal Alessandro Ludovisi, who under the name of Gregory XV became 234th Pope of the Catholic Church. It was the shortest conclave in the… ‚Ķ   Wikipedia

  • Konklave 1623 ‚ÄĒ Wappen des Kardinalk√§mmerers w√§hrend der Sedisvakanz Grego ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Bisch√∂fe von Aleria ‚ÄĒ Die folgenden Personen waren Bisch√∂fe von Aleria (Korsika, heute Frankreich): 590: Severinus 591: Martin 596‚Äď598: Petrus 610: Hieronimus I. 639: Gugliemo I. 646: Bonosus 660: Ugolino 674: Angelo 687: Paul 708: Timoteo (Bischof von Ajaccio oder… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Kardinalskreierungen Paul V. ‚ÄĒ Im Verlauf seines Pontifikates kreierte Papst Paul V. 60 Kardin√§le in 10 Konsistorien. Inhaltsverzeichnis 1 18. Juli 1605 2 11. September 1606 3 10. Dezember 1607 4 24. November 1608 5 ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Kardinalskreierungen Pauls V. ‚ÄĒ Im Verlauf seines Pontifikates kreierte Papst Paul V. 60 Kardin√§le in 10 Konsistorien. Inhaltsverzeichnis 1 18. Juli 1605 2 11. September 1606 3 10. Dezember 1607 4 ‚Ķ   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.