Diplomatie du ping-pong

ÔĽŅ
Diplomatie du ping-pong

La Diplomatie du ping-pong (chinois : šĻíšĻĖšļ§) se r√©f√®re aux √©changes de joueurs de ping pong entre les √Čtats-Unis et la Chine dans les ann√©es 1970. L'√©v√®nement a ouvert la voie √† un renouveau dans les relations sino-am√©ricaines √† l'occasion de la visite du pr√©sident am√©ricain Richard Nixon en 1972 en Chine.

Sommaire

Historique

En 1971, l'√©quipe de tennis de table am√©ricaine se rend au Japon pour les 31es championnats du monde de tennis de table. √Ä cette occasion, elle est invit√©e par ses homologues chinois √† rendre visite √† la Chine. Cette invitation est conforme avec l'habitude de la R√©publique D√©mocratique de Chine de consid√©rer le sport comme faisant partie int√©grante de la diplomatie, √† l'instar du slogan ¬ę L'amiti√© d'abord, la comp√©tition apr√®s ¬Ľ. Le 12 avril, soit six jours apr√®s cette invitation et pour la premi√®re fois depuis 1949 pour une √©quipe am√©ricaine, l'√©quipe am√©ricaine, accompagn√©e de journalistes, foule le sol chinois. La rencontre a en fait d'abord √©t√© approuv√©e et facilit√©e par le Comit√© National sur Relations √Čtats-Unis-Chine. Avant cette visite, seuls onze am√©ricains avaient en effet √©t√© accueillis sur le sol chinois et jamais pour des dur√©es d√©passant une semaine. Il s'agissait de membres des Black Panthers que la Chine consid√©rait comme des ambassadeurs am√©ricains. Les visites en Chine de citoyens am√©ricains restaient donc encore marginales. Il est cependant important d'indiquer qu'apr√®s l'√©lection pr√©sidentielle am√©ricaine de 1968 certains notables am√©ricains, tel que le s√©nateur Eugene McCarthy, avaient d√©j√† exprim√© leur volont√© de visiter la Chine.


Selon le joueur Tim Boggan, membre de la délégation américaine ([1]), trois étapes essentielles ont émaillé la visite. Dans un premier temps, le gallois H. Roy Evans, qui fut par la suite Président de la Fédération Internationale de Tennis de Table (FITT), a prétendu avoir visité la Chine avant les Championnats du Monde et a suggéré aux autorités sportives chinoises et au Secrétaire général du Parti communiste chinois Zhou Enlai une voie diplomatique pour la Chine qui passerait par le sport à l'occasion de compétitions internationales. Peu après, la Chine a profité du voyage de la championne américaine Leah "Miss Ping" Neuberger avec l'équipe nationale canadienne invitée par la Chine pour étendre l'autorisation de visa de Leah Neuberger à l'ensemble de l'équipe américaine.

La troisième étape, et probablement la plus importante, fut la rencontre entre le flamboyant joueur américain Glenn Cowan et le triple champion du monde chinois Zhuang Zedong.

En 2007 Zhuang Zedong donnera plus de d√©tails lors d'un entretien[2] √† l'Institut sur les Relations Chine-√Čtats-Unis de l'USC. Ainsi, un soir au centre d'entra√ģnement de Nagoya, lors des 31e championnats du monde, Glenn Cowan d√©cida de prolonger son entra√ģnement avec le joueur chinois, Liang Geliang. Ils jouaient depuis un quart d'heure lorsqu'un officiel japonais les invita √† quitter les lieux pour fermeture. Cowan r√©alisa alors que le bus officiel de son √©quipe √©tait parti sans lui. Le joueur chinois lui proposa alors de prendre le bus de l'√©quipe chinoise. C'est dans ce bus qu'il est pr√©sent√© √† Zhuang Zedong qui lui offre une √©tole de soie repr√©sentant le massif du Huangshan, produit r√©put√© venant de la r√©gion du Hangzhou. Cowan, d√©sirant lui rendre la pareille, ne trouve dans son sac qu'un peigne. Il lui dit alors : "I can't give you a comb. I wish I could give you something, but I can't." (Je ne peux pas vous donner un peigne. Je voudrais pouvoir vous donner quelque chose, mais je ne peux pas.)Au moment de quitter le bus, des photographes et des journaliste les attendaient. Dans le contexte politique des ann√©es 1960, un tel √©v√©nement ne pouvait que retenir l'attention. Par la suite Glenn Cowan offre √† Zhuang Zedong un T-shirt aux couleurs rouge, blanc et bleu pour symboliser la paix.

Quand un journaliste demanda √† Cowan, "Mr. Cowan, would you like to visit China?"(M. Cowan, aimeriez-vous visiter la Chine ?), ce dernier r√©pondit, "Well, I'd like to see any country I haven't seen before--Argentina, Australia, China, ... Any country I haven't seen before."(Eh bien, je suis toujours pr√™t pour d√©couvrir un pays que je n'ai pas encore visit√© - Argentine, Australie, Chine, ... N'importe quel pays je n'ai pas d√©j√† vu) "But what about China in particular? (Et la Chine en particulier?) Would you like to go there? (Voulez-vous y aller?)" "Of course," (Bien s√Ľr).

En 2002, au cours d'une interview avec le c√©l√®bre animateur TV Chen Luyu, Zhuang Zedong donne plus de d√©tails sur l'histoire : "The trip on the bus took 15 minutes, and I hesitated for 10 minutes. I grew up with the slogan 'Down with the American imperialism!' And during the Cultural Revolution, the string of class struggle was tightened unprecedentedly, and I was asking myself, 'Is it okay to have anything to do with your No. 1 enemy?' " (Le voyage dans le bus a pris 15 minutes, et j'ai h√©sit√© pendant 10 minutes. J'ai grandi avec le slogan ¬ęA bas l'imp√©rialisme am√©ricain!" Et au cours de la R√©volution culturelle, l'id√©e de la lutte des classes a √©t√© renforc√©e comme jamais, et je me demandais: ¬ęEst ce raisonnable d'√™tre amis avec votre ennemi n ¬į 1?). Zhuang s'est souvenu que le leader Mao Zedong avait rencontr√© Edgar Snow sur la place Tiananmen le jour de la f√™te nationale en 1970 et lui avait dit que la Chine avait des grandes esp√©rances pour le peuple am√©ricain. Zhuang chercha dans son sac et en sortit tout d'abord quelques pins, des badges √† l'effigie de Mao, des mouchoirs de soie et des √©ventails. Il a alors senti qu'il ne s'agissait pas de pr√©sents suffisamment honorables et a finalement opt√© pour une √©tole de soie repr√©sentant le massif du Huangshan. Le jour suivant, de nombreux journaux japonais ont relay√© l'information de la rencontre en publiant les photos de Zhuang Zedong en compagnie de Glenn Cowan.

Richard Nixon rencontre Mao Zedong en 1972.

Quand le d√©partement chinois des affaires √©trang√®res apprit que l'√©quipe am√©ricaine de ping-pong esp√©rait √™tre invit√©e √† visiter la Chine, il refusa. Zhou Enlai et Mao Zedong avaient dans un premier temps d√©sapprouv√© l'id√©e, mais quand Mao Zedong vit l'information dans le Dacankao, un journal d'information destin√© aux hauts-dignitaires du gouvernement, il d√©cida d'inviter l'√©quipe am√©ricaine. Il aurait alors dit : "This Zhuang Zedong not only plays table tennis well, but is good at foreign affairs, and he has a mind for politics." (Ce Zedong Zhuang ne joue pas seulement bien au tennis de table, mais il est dou√© aux Affaires √©trang√®res, et il a un fin esprit politique) Le 10 avril 1971, neuf joueurs am√©ricains, quatre officiels et deux √©pouses de joueurs franchirent le pont entre Hong Kong et la Chine et firent des matchs exhibition pendant 7 jours du 11 au 17 avril, visit√®rent la Grande Muraille et le palais d'√©t√©, et assit√®rent √† un ballet.

En f√©vrier 1972, le Pr√©sident am√©ricain Richard Nixon se rend en Chine[3]. Deux mois apr√®s cette visite, Zhuang Zedong se rend aux √Čtats-Unis en tant que chef de la d√©l√©gation de ping-pong du 12 au 30 avril 1972. Il en profite pour rendre √©galement visite au Canada, au Mexique et au P√©rou. Cependant, les tentatives de la Chine de diplomatie du ping pong avec d'autres pays n'ont pas toujours √©t√© couronn√©es de succ√®s. Ainsi l'Association de Tennis de Table Indon√©sienne (ATTI)a d√©clin√© l'invitation de la Chine en octobre 1971, sous pr√©texte que la Chine b√©n√©ficierait d'un regain d'image. Comme ni les athl√®tes ni les journalistes sovi√©tiques n'apparurent en Chine √† la suite de l'apparition des joueurs et journalistes am√©ricains on sp√©cula sur le m√©pris identique des deux pays vis-√†-vis de l'URSS.

Durant la semaine du 9 juin 2008, la diplomatie du ping-pong a été célébrée au cours d'un événement de trois jours qui s'est tenu à la bibliothèque présidentielle Richard Nixon à Yorba Linda en Californie.

Voir aussi

Notes et références

Lectures supplémentaires

  • Bradsher, Henry S. ‚ÄúChina: The Radical Offensive.‚ÄĚ Asian Survey 13 (1973): 989-1009. JSTOR. UCLA Young Research Library, Los Angeles, CA. 25 Jan. 2008
  • Mathews, Jay. ‚ÄúThe Strange Tale of American Attempts to Leap the Wall of China:The Strange History of American Attempts...To Breach the great Wall of China.‚ÄĚ New York Times 18 Apr. 1971: ProQuest. UCLA Young Research Library, Los Angeles, CA. 25 Jan. 2008
  • Schwartz, Harry. ‚ÄúTriangular Politics and China.‚ÄĚ New York Times 19 Apr. 1971: 37. ProQuest. UCLA Young Research Library, Los Angeles, CA. 25 Jan. 2008
  • Van der Kroef, Justus M. ‚ÄúBefore the Thaw: Recent Indonesian Attitudes toward People's China.‚ÄĚ Asian Survey 13 (1973): 513-30. JSTOR. UCLA Young Research Library, Los Angeles, CA. 25 Jan. 2008
  • Wu, Eugene. ‚ÄúRecent Developments in Chinese Publishing.‚ÄĚ The China Quarterly 53 (1973): 134-138. JSTOR. UCLA Young Research Library, Los Angeles, CA. 25 Jan. 2008

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Diplomatie du ping-pong de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • La diplomatie du ping-pong ‚ÄĒ Diplomatie du ping pong La Diplomatie du ping pong (mandarin : šĻíšĻĖšļ§) se r√©f√®re aux √©changes de joueurs de ping pong entre les Etats Unis et la Chine dans les ann√©es 1970. L √©v√©nement a ouvert la voie √† un renouveau dans les relations sino… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ping-pong (homonymie) ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Le ping pong ou tennis de table est un sport de raquette. Le nom ping pong peut √©galement d√©signer : Au cin√©ma Ping Pong, un court m√©trage de Henning ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ping-pong ‚ÄĒ Tennis de table ¬ę Ping pong ¬Ľ redirige ici. Pour les autres significations, voir Ping pong (homonymie). Tennis de table Ping pong ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ping Pong ‚ÄĒ Tennis de table ¬ę Ping pong ¬Ľ redirige ici. Pour les autres significations, voir Ping pong (homonymie). Tennis de table Ping pong ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ping pong ‚ÄĒ Tennis de table ¬ę Ping pong ¬Ľ redirige ici. Pour les autres significations, voir Ping pong (homonymie). Tennis de table Ping pong ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ping-Pong ‚ÄĒ steht f√ľr: ein Synonym f√ľr Tischtennis eine israelische Band, siehe Ping Pong (Band) Ping Pong Effekt in der Medizin Ping Pong Verfahren zur Daten√ľbertragung Ping Pong Diplomatie El Bosso die Ping Pongs Ping Pong Gesetz: Gesetzgebungsverfahren… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Ping-Pong-Effect ‚ÄĒ Ping Pong steht f√ľr: ein Synonym f√ľr Tischtennis eine israelische Band, siehe Ping Pong (Band) Ping Pong Effekt in der Medizin Ping Pong Verfahren zur Daten√ľbertragung Ping Pong Diplomatie El Bosso die Ping Pongs Ping Pong Gesetz:… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Ping-Pong-Effekt ‚ÄĒ Ping Pong steht f√ľr: ein Synonym f√ľr Tischtennis eine israelische Band, siehe Ping Pong (Band) Ping Pong Effekt in der Medizin Ping Pong Verfahren zur Daten√ľbertragung Ping Pong Diplomatie El Bosso die Ping Pongs Ping Pong Gesetz:… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Ping-pong ‚ÄĒ steht f√ľr: ein Synonym f√ľr Tischtennis eine israelische Band, siehe Ping Pong (Band) Ping Pong Effekt in der Medizin Ping Pong Verfahren zur Daten√ľbertragung Ping Pong Diplomatie El Bosso die Ping Pongs Ping Pong Gesetz: Gesetzgebungsverfahren… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Ping pong ‚ÄĒ steht f√ľr: ein Synonym f√ľr Tischtennis eine israelische Band, siehe Ping Pong (Band) Ping Pong Effekt in der Medizin Ping Pong Verfahren zur Daten√ľbertragung Ping Pong Diplomatie El Bosso die Ping Pongs Ping Pong Gesetz: Gesetzgebungsverfahren… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.