Die Hard 4

Die Hard 4 : Retour en enfer

Die Hard 4 : Retour en enfer
Titre original Live Free or Die Hard
Titre québécois Vis libre ou crève
Réalisation Len Wiseman
Acteurs principaux Bruce Willis
Justin Long
Timothy Olyphant
Scénario Mark Bomback
Musique Marco Beltrami
Direction artistique Beat Frutiger
Troy Sizemore
Décors Patrick Tatopoulos
Costumes Denise Wingate
Photographie Simon Duggan
Montage Nicolas De Toth
Production Arnold Rifkin
Bruce Willis
John McTiernan
Michael Fottrell
Société de production Drapeau des États-Unis 20th Century Fox, Cheyenne Enterprises, Dune Entertainment
Société de distribution Drapeau des États-Unis Twentieth Century Fox Film Corp
Drapeau de la France Twentieth Century Fox France
Budget 110 000 000 $[1]
Genre Action, policier
Durée 130 minutes
Sortie 22 juin 2007
Langue(s) originale(s) Anglais
Pays d’origine États-Unis États-Unis
Principale(s) récompense(s) Voir les récompenses

Die Hard 4 : Retour en enfer ou Vis libre ou crève au Québec (Live Free or Die Hard) est un film américain réalisé par Len Wiseman, sorti le 4 juillet 2007. C'est le quatrième volet de la saga Die Hard.

Sommaire

Synopsis

Des pirates informatiques s'attaquent aux différentes infrastructures des États-Unis dans le but d'entamer une liquidation des biens américains. Elle débute par la coupure des communications, et le piratage du système informatique du FBI. Ensuite, c'est au tour du marché économique de sombrer et enfin aux diverses installations électriques et de gaz.

Comme pour le 3e volet de la saga, ce gigantesque plan n’est qu'un camouflage de leurs véritables intentions. John McClane et Matt Farrell, un jeune hacker (et cryptographe), vont tenter d’apporter leur aide au gouvernement, mais cela ne tourne pas comme prévu et ils doivent prendre la fuite.

Fiche technique

  • Titre original : Live Free or Die Hard (Die Hard 4.0 pour la distribution internationale)
  • Titre français : Die Hard 4 : Retour en enfer
  • Titre québécois : Vis libre ou crève
  • Réalisation : Len Wiseman
  • Scénario : Mark Bomback et Roderick Thorp (collaboration), d'après l'œuvre de John Carlin et sur une idée de Mark Bomback et de David Marconi
  • Musique : Marco Beltrami
  • Direction artistique : Beat Frutiger, Troy Sizemore
  • Décors : Patrick Tatopoulos
  • Costumes : Denise Wingate
  • Photographie : Simon Duggan
  • Montage : Nicolas De Toth
  • Producteurs :
    • Arnold Rifkin, Bruce Willis, John McTiernan, Michael Fottrell
    • Stephen J. Eads (co-producteur)
    • William Wisher Jr., Arnold Rifkin (exécutif)
  • Sociétés de production : Drapeau des États-Unis 20th Century Fox, Cheyenne Enterprises, Dune Entertainment
  • Distribution :
    • Drapeau des États-Unis Twentieth Century Fox Film Corp
    • Drapeau de la France Twentieth Century Fox France
  • Budget : 110 000 000 $[1]
  • Pays d'origine : États-Unis États-Unis
  • Genre : Action, policier
  • Durée : 130 minutes
  • Dates de sortie :

Box-office

Pays Box-office Nbre de sem. Classement TLT[2] Date
Monde Mondial[1] 383 277 179 USD - 101e au total
États-Unis États-Unis / Canada Canada[1] 134 529 403 USD - 205e au total
France France[3] 2 252 199 entrées 9 sem. 15e (2007) au 04/09/07
Suisse Suisse[4] 258 455 entrées - 183e au total

Distribution

  • Bruce Willis (VF : Patrick Poivey) : John McClane
  • Justin Long (VF : Patrick Mancini) : Matt Farrell
  • Timothy Olyphant (VF : Jean-Pierre Michaël) : Thomas Gabriel
  • Cyril Raffaelli (VF : Cyril Raffaelli) : Rand
  • Maggie Q (VF : Yumi Fujimori) : Mai Lihn
  • Mary Elizabeth Winstead (VF : Alexandra Garijo) : Lucy McClane
  • Kevin Smith (VF : Sylvain Lemarie) : The Warlock (le Sorcier)
  • Cliff Curtis (VF : Joël Zaffarano) : Bowman
  • Yancey Arias (VF : ?) : Agent Johnson
  • Allen Maldonado (VF : ?) : Barbiche
  • Yorgo Constantine (VF : ?) : Russo
  • Chris O'Brocki (VF : ?) : Civil furieux
  • Chris Palermo (VF : ?) : Del
  • Tim Russ (VF : Thierry Desroses) : Agent Chuck Summer
  • Jonathan Sadowski (VF : Éric Herson-Macarel) : Trey
  • Jack Van Landingham (VF : ?) : Membre du S.W.A.T.
  • Andrew Friedman (VF : ?) : Casper
  • Sung Kang (VF : ?) : Raj
  • Zeljko Ivanek (VF : Daniel Lafourcade) : Molina
  • Christina Chang (VF : ?) : Taylor
  • Jake McDorman (VF : ?) : Jim
  • Rosemary Knower (VF : ?) : Mme Kaludis
  • Gerald Downey (VF : ?) : Agent Hoover
  • Jim Cantafio (VF : ?) : Propriétaire du restaurant
  • Chris Ellis (VF : ?) : Scalvino
  • Regina McKee Redwing (VF : ?) : Agent tout proche
  • Tony Colitti (VF : ?) : Agent chef Hazmat
  • Tim deZarn (VF : ?) : Sergent de police
  • Kurt David Anderson (VF : ?) : Miller
  • Matt O'Leary (VF : ?) : Clay
  • Nadine Ellis (VF : ?) : Teller
  • Ethan Flower (VF : ?) : Le trader
  • Nick Jaine (VF : ?) : L'homme au téléphone
  • Joe Gerety (VF : Patrick Bethune) : Jack Parry
  • David Walrod (VF : ?) : Client du restaurant
  • Edoardo Costa (VF : ?) : Emerson
  • John Reha (VF : ?) : Gamin fainéant
  • Rick Cramer (VF : ?) : Rodriguez
  • Vito Pietanza (VF : ?) : Inspecteur
  • Dennis Depew (VF : ?) : Inspecteur
  • Howard Tyrone Ferguson (VF : ?) : Inspecteur
  • Diana Gettinger (VF : ?) : Dispatcher FBI
  • Melissa Knowles (VF : ?) : Journaliste sur l'autoroute

Autour du film

  • Le nom original est une référence à la devise nationale de l'État américain du New Hampshire, « Live Free or Die ».
  • Le tournage a commencé le 30 septembre 2006.
  • Beaucoup de changements sont intervenus dans le script, mais peu d'informations circulent. Pour interpréter le rôle de la fille de John McLane, les noms de Britney Spears et Jessica Simpson avaient circulé, mais c'est finalement Mary Elizabeth Winstead qui l'a obtenu.
  • Le mercredi 24 janvier 2007 à Los Angeles, Bruce Willis a reçu un coup à la tête alors qu'il tournait une des scènes de combat du film. L'acteur s'en est apparemment sorti avec une entaille au-dessus de l'œil droit. Il était de nouveau au travail dès le lendemain matin.
  • Le réalisateur français Florent Emilio Siri avait été un temps pressenti pour la réalisation du film, avant que ne soit engagé Len Wiseman.
  • Dans la version originale, les méchants parlent un français parfait sans accent.
  • L'avion de chasse visible dans une scène de poursuite sur l'autoroute est un Lockheed F-35 Lightning II. Les actions qu'il effectue à l'écran sont plausibles, mais nécessitent un pilote chevronné et une bonne dose de chance.
  • Le film a été officiellement projeté la première fois le 4 juillet, jour anniversaire de l'indépendance des États-Unis

Distinctions

La saga

Année Titre Français Titre original Réalisateur
1988 Piège de cristal Die Hard John McTiernan
1990 58 Minutes pour vivre Die Hard 2 Renny Harlin
1995 Une journée en enfer Die Hard with a Vengeance John McTiernan
2007 Die Hard 4 : Retour en enfer Live Free or Die Hard Len Wiseman

Notes et références

  1. a , b , c  et d Box Office Mojo
  2. Tous les temps - All Time
  3. Allociné consulté le 13 mars 2008
  4. ProCinema.ch consulté le 13 mars 2008

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail de la sécurité informatique Portail de la sécurité informatique

Ce document provient de « Die Hard 4 : Retour en enfer ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Die Hard 4 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Die Hard 2 — Theatrical release poster Directed by Renny Harlin Produced by …   Wikipedia

  • Die Hard — est à la fois une franchise de films américains et le titre en anglais du film qui lui a donné naissance. Ayant eu un succès populaire notable en termes de recettes[1],[2],[3] …   Wikipédia en Français

  • Die hard — may refer to: die hard (phrase), one not easily swayed from a belief DieHard (type of battery), a brand of batteries marketed by Sears Diehard tests, a battery of statistical tests Diehard is also a pattern in the Game of Life Die Hard, a song by …   Wikipedia

  • Die Hard — Nakatomi Plaza en la realidad es el edificio Fox Plaza. Título Duro de matar (Hispanoamérica) La jungla de cristal (España) …   Wikipedia Español

  • die|hard — die hard or die|hard «DY HAHRD», adjective, noun. –adj. resisting to the very end; refusing to give in: »The Senator was a die hard opponent of any changes in the Constitution. His book is an…account of the struggle for public housing against the …   Useful english dictionary

  • die-hard — or diehard [dī′härd΄] adj. stubbornly resistant to change or unwaveringly loyal even in spite of inevitable defeat, failure, etc. [a die hard conservative, a die hard fan of the losers] n. a person who displays such resistance or loyalty …   English World dictionary

  • die-hard — die′ hard or die′hard n. 1) a person who vigorously resists change 2) resistant to change • Etymology: 1835–45 die′ hard ism, n …   From formal English to slang

  • die-hard — if a habit, custom, or belief, dies hard, it takes a long time to change or end it. Die hard (= refusing to change) communists have regrouped to form the Communist Refoundation. (always before noun) …   New idioms dictionary

  • die-hard — die hard; die hard·ism; …   English syllables

  • die-hard — die hardism, n. /duy hahrd /, n. 1. a person who vigorously maintains or defends a seemingly hopeless position, outdated attitude, lost cause, or the like. adj. 2. resisting vigorously and stubbornly to the last; stubborn. Also, diehard. [1835… …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.