Dictionnaire


Dictionnaire
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dictionnaire (homonymie).
Dictionnaire en latin constitué de plusieurs volumes, œuvre d'Egidio Forcellini (1771).

Un dictionnaire est un ouvrage de référence contenant l’ensemble des mots d’une langue ou d’un domaine d’activité généralement présentés par ordre alphabétique et fournissant pour chacun une définition, une explication ou une correspondance (synonyme, antonyme, cooccurrence, traduction, étymologie). Le mot dictionnaire est porté par un vaste choix d'ouvrages de référence. Cet article concerne essentiellement les dictionnaires unilingues qui décrivent ou normalisent une langue. Il exclut donc un ensemble d'autres ouvrages de référence similaires évoqués dans d'autres articles de Wikipédia.

Sommaire

Contenu des dictionnaires

Les dictionnaires de mots s’intéressent d’abord aux mots du langage courant, puis dans le cours de leurs divers compléments aux mots plus spécialisés des arts et des sciences. Leurs entrées comprennent :

Les renseignements linguistiques sont de trois ordres :

Beaucoup de dictionnaires ont refusé de faire le choix entre les deux et portent à ce titre le juste nom de dictionnaires encyclopédiques.

Le choix des entrées et l’indexation

Au départ, « lemme Â» est le nom donné en mathématiques à une proposition préparatoire qu'on démontre pour servir à d’autres démonstrations dont on aura besoin par la suite au cours d’un raisonnement un peu long ; et certes c’est bien là le rôle que jouent les entrées lorsqu’on veut effectuer une démonstration avec l’aide d’un dictionnaire.

Mais cela met l’accent sur deux difficultés qui se rencontrent dans l’élaboration d’un dictionnaire : le choix des entrées et l’indexation. Ainsi, en lexicographie, l’opération qui consiste à regrouper les formes occurrentes d’un texte sous des adresses lexicales se nomme lemmatisation. Si cette opération peut paraître à première vue assez simple, elle se trouve rapidement compliquée par les différences de langues, l’orthographe, voire au sein d’une langue évoluée, les homographies. On peut s’en faire une idée en consultant un dictionnaire historique de langue, comme celui d’Alain Rey ou un dictionnaire étymologique comme celui de Jacqueline Picoche dans la série des usuels du Robert.

L'ordre des lemmes

Article détaillé : Ordre alphabétique.

Le tri alphabétique, qui apparaît comme une évidence pour un utilisateur francophone contemporain, n'est pas universel.

  • Il est réservé aux écritures alphabétiques ou logographiques.
  • Les langues alphabétiques n'utilisent pas toutes le même alphabet (alphabet latin, grec, cyrillique,...) ; dans un même alphabet, l'ordre des lettres peut varier selon la langue (exemple pour l'estonien, la séquence r s Å¡ z ž t).
  • Pour les écritures idéographiques, comme celle du chinois, le classement est plus difficile et sujet à controverse (certains signes ayant différentes lectures : consulter le Dictionnaire de sinogrammes). Dans certains cas, le classement est encore plus difficile, car il n'existe pas de classification évidente ; c'est le cas des dictionnaires de hiéroglyphes égyptiennes ou mayas, ou des dictionnaires logographiques : leur unification est particulièrement difficile et s’appuie sur différentes études réalisées par des chercheurs différents, à différentes époques, avec des méthodes d’analyse très différentes et avec une connaissance souvent incomplète ou inexistante du système morphémique.

Utilisation et autorité des dictionnaires

Les dictionnaires de langue se classent généralement en deux catégories : les dictionnaires descriptifs et les dictionnaires normatifs. Les dictionnaires descriptifs respectent autant que possible la neutralité de point de vue ; les dictionnaires normatifs tentent quant à eux d'établir la norme et d'orienter l'usage. C'est pour cette raison qu'on emploiera la tournure critiquée dans le premier cas et à éviter dans le second. On employait aussi l'expression locution vicieuse dans certains dictionnaires, comme le Littré.

Histoire du dictionnaire

L'Antiquité ne connaît pas le dictionnaire au sens où nous l'entendons aujourd'hui.

Si l’on accepte que l’écriture est apparue pour des raisons prosaïques de comptabilité et de commerce, on peut aisément imaginer que l’apparition du dictionnaire se soit faite pour des raisons similaires et indépendamment de toute recherche de connaissance linguistique. En effet, dès que deux populations de langues différentes se côtoient, il devient nécessaire de développer les outils utiles à la traduction.

La lexicographie n'est donc pas une science délimitée durant l'Antiquité. Ainsi, les ouvrages de référence de la période qui s'approchent le plus de nos dictionnaires mêlent des informations sur les mots, des biographies, des extraits de texte, des gloses, confondant ainsi le dictionnaire de mots, l'encyclopédie, voire l'anthologie. Seule la Chine, à la même époque, fait exception.

Cette pratique se maintient durant toute l'antiquité et se prolonge largement durant le Moyen Âge. Ce n'est qu'à la Renaissance, toujours par le biais du besoin de traduction que va se développer le dictionnaire tel que nous l'envisageons aujourd'hui.

Notre connaissance de la période reste limitée par le fait que la plupart des ouvrages de l'époque sont perdus ou ne sont connus que par de très courts extraits ou citations.

Égypte ancienne

La très importante quantité de signes que les scribes avaient à mémoriser rendait indispensable l'utilisation de liste de signes et de mots.

On peut aussi penser aux coordinations juridiques rendues nécessaires par les invasions diverses. La Pierre de Rosette, l’inscription de Persépolis datant du VIIe siècle av. J.‑C. sont des témoins de l'importance de la traduction dans le développement des dictionnaires.

Antiquité grecque

Les Grecs ne possédaient pas non plus de véritable dictionnaire.

Le courant sophiste porté sur l'art de convaincre, développa le besoin de préciser le sens des mots et l’utilisation d'un vocabulaire précis et adapté.

On trouve des recueils de gloses destinés aux élèves, enseignants et au public lettré ; ce sont de petits lexiques attachés aux œuvres de grands écrivains fournissant des explications sur les mots rares ou difficiles utilisés dans l'œuvre. Parmi les plus célèbres de ces recueils, on retiendra celui basé sur l'œuvre d’Homère (Ve siècle av. J.‑C., école d’Abdère), celui de Philétas de Cos, de Zénodote, d’Aristophane de Byzance et de Cratès de Mallos. On retiendra encore les noms d'Apollonius le Sophiste, d'Héliodore, et d'Aelius Herodianus qui jouent un rôle important dans l’évolution du dictionnaire par leurs études lexicographiques. On ne peut enfin manquer de mentionner le Musée de Callimaque, publié au IIIe siècle av. J.‑C. Il s'agit d'un dictionnaire des œuvres et des auteurs de 120 volumes.

Antiquité romaine

Les Romains ont montré un intérêt très vif pour la langue. On connaît de cette période différents ouvrages de description de la langue ressemblant de près ou de loin à des dictionnaires, tel le De significationis verborum de Verrius Flaccus au Ier siècle.

Le début de l'ère chrétienne est marqué par le fort développement des gloses des auteurs latins et de la jurisprudence. La tendance est renforcée par l'apparition du codex qui favorise l'étude des textes. Ces recueils de grande dimension continuent donc de mêler les mots et les choses, les noms propres et les extraits.

Parmi les gloses les plus célèbres :

Malgré les lacunes et erreurs, ces ouvrages restent essentiels dans la lexicographie et dans la lexicologie latine.

La Chine

Le chinois s'est formé très tôt et son écriture a peu évolué. Le premier dictionnaire connu, lErya (en) date probablement du IIIe siècle avant l'ère commune. Le premier dictionnaire largement répandu, le Shuowen Jiezi a été publié au début du IIe siècle. 9353 idéogrammes, dont 1163 à doubles significations, avaient leur prononciation et étaient réunis dans l’ancêtre du Shingi, ouvrage en 44 volumes.

Article détaillé : Dictionnaire de sinogrammes.

Moyen Âge

XVIe siècle

En 1501, le mot dictionnaire désignait un vocabulaire bilingue, tel le Dictionnaire Français-Latin de Robert Estienne, 1538. En 1502 fut publié le Dictionarium latinum par Ambrogio Calepio, dictionnaire unilingue du latin.

XVIIe siècle

Thrésor qui désignait au départ les premiers dictionnaires de français monolingues, tel le Thresor de la langue françoyse de Jean Nicot (1606), voit son usage abandonné. En 1612 parut la première édition du Vocabolario dell'Accademia della Crusca, pour la langue italienne, le premier dictionnaire monolingue rédigé par une académie linguistique. En 1690 fut publié à Rotterdam, posthume, le Dictionnaire Universel écrit par Antoine Furetière. En 1694 parait la première édition du Dictionnaire de l'Académie française.

XVIIIe siècle

Entre 1712 et 1721 parut le Vocabulario portughez e latino écrit par l'abbé Raphael Bluteau. L' Académie royale espagnole publia la première edition du Diccionario de la lengua espanola en 1780. En 1755 parut A Dictionary of the English Language par Samuel Johnson. Le Totius Latinitatis lexicon par l'abbé Egidio Forcellini fut publié en 1777. L'abbé Jean-François Féraud (1725-1807) écrit le Dictionnaire critique de la langue française, publié pour la première fois en 1787-1788. Il innove en indiquant jusqu'à deux numérotations pour signifier le passage d'une acception d'un mot à la suivante. Il indique également la prononciation entre crochets et des synonymes aux mots. Gallica (BNF) a mis en ligne ce dictionnaire en 2009. En 1800, Boiste édite son Dictionnaire universel de la langue françoise.

XIXe siècle

De nombreux dictionnaires, au lexique étendu faisant une large place aux mots scientifiques, voient le jour. Citons pour le français ceux de Nodier (1823), Landais (1834), Bescherelle (1856) et Littré (de 1863 à 1872). Entre 1878 et 1886 Frédéric Mistral publia Lou Tresor dóu Felibrige, dictionnaire provençal-français. Dans les autres langues européennes aussi parurent d'importants dictionnaires, tel que le Deutsches Wörterbuch des Frères Grimm en allemand, le Dizionario della lingua italiana de Niccolò Tommaseo en italien, le Oxford English Dictionary en anglais, An American Dictionary of the English Language par Noah Webster en american-english, le Woordenboek der Nederlandsche Taal en hollandais.

XXe siècle

Depuis le XXe siècle, un dictionnaire est un ouvrage didactique contenant un certain nombre d'éléments signifiants (articles ou entrées), d'une ou de plusieurs langues, disposés selon un ordre convenu et donnant des informations sur eux sous la forme d’énoncés.

XXIe siècle

L'apparition d'outils tels que Wiktionnaire caractérise l'irruption d'Internet dans le champ lexicographique.

Étymologie

Le mot dictionnaire, d'abord écrit avec un seul n, est né en même temps que son homologue latin « dictionarium Â» à une époque relativement tardive : XIIe ou XIIIe siècle. Dérivé du supin du verbe « dicere Â», « dire Â», qui a donné « diction Â» et par conséquent « dictionaire Â», le mot signifie à l'origine « recueil des dictions, recueil des manières de dire Â».

Principaux dictionnaires de langues

Allemand

Suisse allemand

Anglais

Espagnol

Français

Grec ancien

  • Anatole Bailly avec le français
  • Wilhelm Gemoll avec l'allemand
  • Liddel-Scott avec l'anglais
  • Lorenzo Rocci avec l'italien

Italien

Latin

Portugais

Russe

La standardisation des dictionnaires

Article détaillé : Lexical markup framework.

L'Organisation internationale de normalisation travaille afin de définir un cadre commun normalisé pour l'élaboration des lexiques du traitement automatique des langues.

Notes

Bibliographie

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dictionnaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • DICTIONNAIRE — Pour l’usager, le dictionnaire de langue se présente comme une suite discontinue d’informations ou d’explications susceptible de fournir des réponses à toutes les questions qu’il se pose sur les mots. Pour le lexicographe dictionnariste, c’est un …   Encyclopédie Universelle

  • dictionnaire — DICTIONNAIRE. s. m. (On ne prononce qu un N.) Vocabulaire. Recueil de tous les mots d une Langue, mis par ordre. Dictionnaire François. Dictionnaire Latin. Dictionnaire Italien. Dictionnaire Espagnol. Dictionnaire par ordre alphabétique.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dictionnaire — Dictionnaire. s. m. Vocabulaire, recueil par ordre de tous les mots d une langue. Dictionnaire François. dictionnaire Latin. dictionnaire François Latin. dictionnaire par ordre alphabetique. dictionnaire par ordre des racines, par racines. bon… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Dictionnaire — ist die Kurzform für verschiedene Enzyklopädien wie beispielsweise Le grand dictionnaire historique, ou mélange curieux de l histoire sacrée et profane, (1671) von Louis Moréri Dictionnaire des arts et des sciences, (1694) von Thomas Corneille… …   Deutsch Wikipedia

  • dictionnaire — DICTIONNAIRE: En dire : «N est fait que pour les ignorants.» Dictionnaire de rimes: s en servir ? Honteux ! …   Dictionnaire des idées reçues

  • Dictionnaire — (fr., spr. Diksionnähr, engl. Dictionnary, spr. Dickschonarri), Wörterbuch, nach alphabetischer Ordnung. D. de poche (spr. Diksionnähr d Posch), Taschenwörterbuch …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Dictionnaire — (franz., spr. dÄ­kßjonǟr , engl. Dictionary), Wörterbuch; D. de poche, Taschenwörterbuch …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Dictionnaire — (frz., spr. dickßĭonnähr), Dictionary (engl., spr. díckschĕnĕrÄ­), Wörterbuch; D. de poche (spr. posch), Taschenwörterbuch …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Dictionnaire — (frz. –nähr), Wörterbuch; D. de poche (– de posch), Taschenwörterbuch …   Herders Conversations-Lexikon

  • Dictionnaire — (fransk), ordbog; leksikon …   Danske encyklopædi


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.