Delhi


Delhi
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec New Delhi ni Corporation municipale de Delhi.
Delhi
दिल्ली
ਦਿੱਲੀ
دِلّی
India Delhi locator map.svg
Vue de l'État sur la carte de l'Inde
Administration
Pays Drapeau d'Inde Inde
Statut Territoire
Capitale New Delhi
Plus grande ville Delhi
Langues hindî, pendjabi, ourdou
Géographie
Superficie
 Â· Totale
 Â· % Inde
Classé 30e
1 483 km²
0,045 %
Démographie
Population
 Â· Totale (2001)
 Â· % Inde
Classé 18e
16 753 235 hab.
1,35 %
Densité 11 296,85 hab./km²
Alphabétisation (2001)
 Â· Ensemble
 Â· Hommes
 Â· Femmes
Classé 5e
81,82 %
87,37 %
75 %

Delhi (hindi : दिल्ली DillÄ«, ourdou دہلی ou دلّی, punjabi ਦਿੱਲੀ), officiellement le Territoire de la Capitale nationale de Delhi (anglais National Capital Territory of Delhi), est l'un des sept territoires de l'Inde. Situé dans le nord de l'Inde, sur les bords du fleuve Yamuna, Delhi est la seconde agglomération d'Inde après Mumbai : elle comptait plus de 16 millions d'habitants au dernier recensement de 2011[1]. Le Territoire de Delhi se compose de trois administrations municipales : Delhi, New Delhi et le Cantonnement de Delhi. Depuis l'amendement constitutionnel de 1991, le Territoire possède également sa propre assemblée législative aux pouvoirs limités.

Capitale de plusieurs empires indiens, Delhi était une ville importante, placée sur les anciennes routes de commerce du nord-ouest aux plaines du Gange. Beaucoup de monuments d'importance nationale y ont été érigés au cours de l'histoire. Delhi a été rattachée à l'Empire moghol en 1526 après la victoire du prince Bâbur face au dernier sultan de Delhi. Les Moghols y établirent leur capitale dans la partie de la ville maintenant connue comme le Vieux Delhi (Old Delhi). Delhi resta la capitale de l'Empire jusqu'en 1707 et la défaite des Moghols face aux Marathas. Au début du XXe siècle, pendant le Raj britannique, le gouvernement britannique décide de déplacer la capitale de Calcutta, jugée trop excentrée, vers la ville de Delhi située plus au centre. New Delhi est ainsi construite au sud de la vieille ville et est faite capitale de l'Empire britannique des Indes en 1911. En 1947, l'Inde indépendante confirme New Delhi comme capitale du nouveau pays. En tant que siège du gouvernement de la République d'Inde, New Delhi, situé au sein du Territoire de la Capitale nationale, accueille les bureaux importants du gouvernement central, y compris le Parlement indien.

Delhi s'est développé jusqu'à devenir une ville cosmopolite dû à l'immigration massive de gens de tout le pays. Comme beaucoup d'autres grandes villes du monde, Delhi souffre de problèmes d'urbanisation tels que la pollution, les embouteillages et la pénurie des ressources. Le développement et l'urbanisation rapides de la Nouvelle Delhi et des abords ainsi que revenu moyen élevé de la population ont en grande partie éclipsé les traits socio-culturels qui représentaient Delhi quelques années encore après l'indépendance.

Sommaire

Origine du nom

Le nom de Delhi est d'une origine étymologique incertaine. Une origine probable est le nom du roi Mauryan Raja Dhillu. Mais tout le monde n'est pas unanime, certains historiens pensent que l'origine serait du persan Dahleez (ourdou : دہلیز) qui signifie seuil, frontière ou encore d'une déformation de dehali en Dilli, dehali signifiant seuil en hindustani, car la ville de Delhi a toujours été considérée comme étant située au seuil de l'Inde à proprement parler, c’est-à-dire la plaine du Gange. D'autres théories suggèrent encore que le nom original de la ville aurait été Dhillika. Il y a aussi le mot hindi/prakrit Dhili qui signifie lâche et qui aurait été employé pour cette localité autrefois, qui, avec le temps, aurait donné le nom de "Dilli" à la région.

Histoire

Article détaillé : Histoire de Delhi.
Jama Masjid, cœur de Shahjahanabad

Delhi, là où un empire s'est levé et est tombé avant l'aube de l'histoire ; là où les citadelles des empereurs sont apparues et ont disparu ; une ville à l'éternité mystérieuse dont les vieilles ruines proclament un passé majestueux et impérial et dont le présent palpite encore avec la vie toujours aussi débordante de l'Inde. Le Yamunâ peut témoigner de ces 5 000 années tumultueuses et glorieuses de l'histoire de Delhi. Une histoire qui commence par la création d'Indraprastha par les Pândava en 1450 avant J.-C. puis écrite au fil des siècles par les divers rois et empereurs qui y ont bâti leurs citadelles royales: Indraprastha, Lal Kot, Quila Rai Pithora, Siri, Tughlaqabad, Jahanpanah, Ferozabad, Dinpanah, Dilli Sher Shahi puis Shahjahanabad, qui ont fait de Delhi la cité magique qu'elle est. Il y a eu au moins neuf villes autour de Delhi moderne, et le vieux proverbe qui dit que celui qui fonde une nouvelle ville à Delhi la perdra s'est vérifié à chaque fois. La plus récente, fondée par les Anglais en 1911, est la Nouvelle Delhi ou New Delhi.

Géographie

Le territoire de Delhi avec un secteur de 1 483 km² est situé entre les chaîne de l'Himalaya et de l'Ârâvalli, au cœur du sous-continent indien aux coordonnées 28 Â°61'N 77 Â°23'E. Il est entouré sur 3 côtés par l'Haryana et à l'est, au-delà du fleuve sacré Yamuna par l'Uttar Pradesh. La majeure partie du territoire se trouve sur la rive ouest du fleuve Yamuna, et seulement quelques villages et le secteur urbain de Shahdara se trouvent du côté est. Le territoire peut être divisé en trois régions géographiques principales : la plaine d'inondation du Yamuna aussi appelée Khadar, l'arête de Delhi et les plaines gangetiques au sud. Les plaines du Yamuna fournissent un sol alluvial fertil approprié pour l'agriculture mais sont régulièrement inondées, en particulier lors de la mousson.
Sa plus grande longueur est d'environ 53 km et sa plus grande largeur de 48 km.
L'altitude de Delhi s'étend entre 213 à 318 mètres au-dessus du niveau de la mer, le point le plus haut étant l'arête de Delhi dans l'Ârâvalli.

Delhi est situé sur une zone sismique de niveau 4 appelée High Damage Risk Zone, très sensible aux tremblements de terre importants.

Climat

Delhi a un climat semi-aride avec une différence de température très élevée entre l'été et l'hiver. Les étés sont longs, de début avril à octobre, avec la saison de la mousson dès la fin du mois de juin. Pendant la saison d'été, les villes sont confrontées à de graves pénuries d'eau et beaucoup de personnes meurent chaque année à cause de la vague de chaleur. L'hiver commence en novembre et atteint les températures les plus basses aux alentours du nouvel an. Delhi est connue pour son brouillard lourd qui apparaît pendant l'hiver. En décembre, la visibilité réduite perturbe le trafic routier, ferroviaire et aérien. Les extrêmes de température vont de -1 Ã  47 Â°C avec une température moyenne sur l'année de 25 Â°C avec une moyenne pluviométrique annuelle d'environ 714 millimètres, dont la majeure partie tombe lors de la mousson en juillet et août. La mousson arrive en général aux alentours du 29 juin.

Courbe du climat
Jan Fev Mar Avr Mai Jun Jui Aou Sep Oct Nov Dec
Températures moyennes maximales dans la journée (°C) 21,1 24,2 30,0 36,2 39,6 39,3 35,1 33,3 33,9 32,9 28,3 23,0
Températures moyennes minimale(°C) 7,3 10,1 15,4 21,5 25,9 28,3 26,6 25,9 24,4 19,5 12,8 8,2
Pluviométrie (mm) 20,3 15,0 15,8 6,7 17,5 54,9 231,5 258,7 127,8 36,3 5,0 7,8
Nombre de jours de pluie par mois 1,7 1,3 1,2 0,9 1,4 3,6 10,0 11,3 5,4 1,7 0,1 0,6
Source: World Meteorological Department

Structure Urbaine

Article détaillé : Districts de Delhi.

Le Territoire de Delhi compte trois administrations municipales : la Corporation municipale de Delhi (Municipal Corporation of Delhi, MCD), le Conseil municipal de New Delhi(New Delhi Municipal Council, NDMC) et le Conseil du Cantonnement de Delhi. La Corporation Municipale de Delhi est l'une des plus grandes sociétés municipales dans le monde, administrant plus de 16 millions de personnes. La capitale de l'Inde, New Delhi, est administrée par le Conseil municipal de New Delhi dont le président est nommé par le gouvernement indien en consultation avec le Chief Minister du Territoire de Delhi.

Delhi est divisé en neuf districts, eux mêmes divisés en trois subdivisions.

La métropole de Delhi a quatre importantes villes satellites à la périphérie du Territoire: Gurgaon et Faridabad en Haryana, NOIDA (New Okhla Industrial Development Authority) et Ghaziabad en Uttar Pradesh.

Gouvernement et politique

Bâtiments du gouvernement à Delhi

Contrairement à la plupart des autres territoires de l'Inde, le Territoire de Delhi possède sa propre Assemblée législative, un lieutenant gouverneur, un Conseil des ministres et un Chief Minister (chef de gouvernement). Les autres ministres du Territoire sont nommés par le lieutenant gouverneur sur le conseil du Chief Minister. Les 70 membres de l'Assemblée législative sont élus au suffrage uninominal majoritaire à un tour dans chacune des circonscriptions. Cependant, le gouvernement central de l'Inde et le gouvernement du territoire de Delhi administrent conjointement New Delhi qui est à la fois le siège du gouvernement territorial de Delhi et du gouvernement de l'Inde. Le Parlement indien, le Rashtrapati Bhavan (palais présidentiel) et la Cour suprême de l'Inde sont situés à New Delhi.

Delhi est depuis longtemps un bastion du Congrès national indien, mais dans les années 1990, le Bharatiya Janata Party (BJP) conduit par Madan Lal Khurana a, pour la première fois, détrôné le Congrès qui, en 1998 avec Sheila Dikshit, reprend sa place forte lors des élections du Territoire. Le lieutenant gouverneur actuel est, depuis le 9 juin 2004, B.L. Joshi.

Il y a 7 circonscriptions pour la Lok Sabha (la Chambre basse du parlement indien) sur le Territoire de Delhi.

Économie

Avec un produit domestique de 830,85 milliards de roupies (INR) pour l'année 2004-2005 (soit environ 14,5 milliards d'euro), Delhi a une place prépondérante dans le commerce sud asiatique. Le revenu moyen des habitants de Delhi est de 53 976 roupies, soit environ 2,5 fois plus élevé que la moyenne nationale. Le secteur tertiaire contribue à 70,95 % au produit domestique, suivi par les secteurs secondaire et primaire avec des contributions respectives de 25,20 % et 3,85 %. (chiffres de 2001)
Les habitants de Delhi ayant un emploi constituent 32,82 % de la population, soit une augmentation de 52,52 % entre 1991 et 2001. Le taux de chômage à Delhi a chuté de 12,27 % en 2000 à 4,63 % en 2003. Le nombre d’employé des secteurs public et semi-public se montait à 620 000 en 2001.
Le secteur des services connaît une croissance exponentielle en raison du nombre d’habitants anglophones qualifiés, ce qui attire bon nombre de multinationales : technologies de l’information, télécommunication, hôtels, banques, medias, tourisme…
L’industrie de Delhi est également en pleine expansion ; de nombreuses entreprises manufacturant des biens de consommation ont établi des unités de production voire leur siège social dans et autour de Delhi.
La taille du marché de consommation de Delhi associé à la facilité de trouver du personnel qualifié attire de plus en plus d’investisseurs étrangers. En 2001, le secteur de l’industrie employait 1,44 million de personnes réparties sur 129 000 usines. Construction, énergie, télécommunication, santé, services et immobilier sont les secteurs les plus dynamiques de l’économie de Delhi. Le commerce de détail est un des secteurs qui croissent le plus vite en Inde.

Jumelage

Service public

Eau

La distribution de l'eau à Delhi est gérée par le Delhi Jal Board (DJB). En 2006, le DBJ a distribué 2,95 millions de m³ d'eau par jour sur une consommation globale estimée à 4,37 millions de m³ par jour.
Le reste de l'approvisionnement est fait par des forages publics et privés ainsi que par des pompes manuelles.
Avec 1,09 million de m³ par jour, le barrage Bhakra-Nangal est la première source d'approvisionnement pour le DJB, suivi par la Yamuna et le Gange. Avec la baisse du niveau de l'eau et l'augmentation de sa population, Delhi doit faire face à de nombreuses pénuries d'eau.

Déchets

Delhi produit chaque jour 8 000 tonnes de déchets solides stockés dans trois décharges par la MCD. Le rejet quotidien d’eau usagée est de 2,45 millions de m³ par jour, dont 13 % d’origine industrielle.
Une grande partie des égouts se déversent directement dans le Yamuna sans traitement préalable de l’eau.

Électricité

La consommation électrique par habitant de Delhi est d’environ 1265 kWh mais la demande est supérieure à la capacité de production, et le Delhi Vidyut Board (DVB) chargé de la distribution de l’électricité et incapable de répondre à la demande croissante, se voit obligé d’emprunter de l’énergie au réseau des régions du nord de l’Inde (India’s Nothern Region Grid).
Chaque année, en particulier durant la période chaude, lorsque la demande énergétique est à son maximum, Delhi doit faire face à des pannes totales ou partielles du réseau. Plusieurs sites industriels de Delhi sont reliés à des générateurs électriques privés pour pouvoir satisfaire leurs besoins en énergie.
Il y a quelques années, la distribution électrique a été ouverte à la concurrence. Les deux groupes distribuant actuellement l’électricité à Delhi sont Tata et Reliance Energy.

Télécommunications

L’entreprise d’état Mahangar Telephone Nigam Limited (MTNL) et quelques entreprises privées comme Hutch, Airtel, Tata Indicom, Idea Cellular et Reliance Infocomm fournissent à Delhi un réseau téléphonique performant. La couverture pour les téléphones portables est très étendue et les deux services : GSM et CDMA sont disponibles.
L’internet à haut débit s’étend dans la cité.

Autres

Delhi possède 43 casernes de pompiers gérées par le service d'incendie de Delhi qui intervient sur environ 15 000 alertes par an.

Démographie

Beaucoup de groupes ethniques et culturels sont représentés à Delhi, ce qui en fait une ville cosmopolite. Siège du pouvoir politique et centre de commerce, la ville attire les travailleurs de toutes les régions de l'Inde, augmentant ainsi la diversité. Étant un centre diplomatique, représenté par des ambassades de 160 pays, Delhi a également une grande population expatriée.

Selon le dernier recensement datant de 2001, la population de Delhi était de 13 782 976. La densité de population correspondante était 9 294 personnes par km², avec un rapport de sexe de 821 femmes pour 1000 hommes, et un taux d'alphabétisation de 81,82 %. En 2003, la population du territoire national de Delhi était estimée à 14,1 millions de personnes, s’attribuant la place de deuxième plus grande zone métropolitaine en Inde après Bombay. Ce chiffre inclus les 295 000 personnes vivant à New Delhi et les 125 000 du cantonnement de Delhi. En 2004, la population estimée avait grimpé jusqu'à 15 279 000. La même année, les taux de natalité, de mortalité et de mortalité infantile étaient respectivement de 20,03, 5,59 et 13,08 pour 1000 habitants. D’après une étude de 1999–2000, le nombre de personnes vivant au-dessous du seuil de pauvreté à Delhi était de 1 149 000 (soit 8,23 % de la population totale). En 2001, la population de Delhi a augmenté de 275 000 en raison de la migration en plus de l’augmentation de 215 000 due à la croissance normale de la population. Le taux élevé du nombre de migrants fait de la croissance Delhi l'une des plus rapides au monde. D'ici 2015, on s'attend à ce que Delhi soit la troisième plus grande agglomération au monde après Tōkyō et Mumbai.

L'hindouisme est la religion de 82 % de la population de Delhi. Il y a également des grandes communautés de musulmans (11,7 %), de Sikhs (4,0 %), de Jaïns (1,1 %) et de chrétiens (0,9 %) dans la ville ainsi que d'autres minorités incluant les bouddhistes et les juifs.
Le hindi est la langue principale de la ville. Les autres langues couramment parlées dans la ville sont l’anglais, le Punjabi et l’Ourdou. L'anglais est une des deux langues officielles avec le hindi, et le Punjabi et l'Ourdou sont des langues officielles secondaires. Des groupes linguistiques de toute l'Inde sont bien représentés dans la ville ; parmi eux nous pouvons noter le Maithili, Tamoul, Kannada, Télougou, Bengalî et Marathi. Les Penjabis, Gujjars et Jats sont les trois plus grandes communautés ethniques dans la ville.

En 2005, Delhi a obtenu le pourcentage le plus élevé (16,2 %) des crimes rapportés parmi les 35 villes en Inde dont la population dépasse un million d’habitants. La ville a également les taux les plus élevés du pays concernant les crimes contre les femmes (27,6 comparés au taux moyen national de 14,1 pour 100 000) et contre les enfants (6,5 comparés à la moyenne nationale de 1,4 pour 100 000)

Transport

Article détaillé : Transports à Delhi.
Métro de Delhi (Shahadara Station)
Un AutoRickshaw

Les moyens de transport à Delhi sont nombreux et variés: bus, auto-rickshaws, taxis, métro...
Le bus, moyen de transport le plus usité, couvre 60 % des déplacements à Delhi. Les bus circulant à Delhi sont gérés, pour la majorité, par l'entreprise publique Delhi Transport Corporation (DTC). Les véhicules privés couvrent 30 % des transports. Avec 1 922,32 km de route pour 100 km², Delhi possède une des densités routières les plus élevées d'Inde et est connectée au reste de l'Inde par cinq autoroutes nationales: NH1, NH2, NH8, NH10 et NH24. Les routes de la ville sont entretenues par la municipalité de Delhi (MCD), la municipalité de New Delhi (NDMC), le bureau du Canton de Delhi, le département des travaux publics (PWD) et les services du développement de Delhi.

Le taux de croissance élevé de la population de Delhi associé au taux de croissance économique élevé font que la demande en matière de transport ne cesse d'augmenter et que les infrastructures existantes peinent à répondre à cette demande en hausse permanente. La ville doit maintenant faire face à une crise aigüe de gestion des transports : pollution et saturation qui entraînent une perte de productivité. Afin de répondre à la demande en matière de transport à Delhi, le gouvernement indien et le gouvernement du territoire de Delhi ont entamé la construction d'un système de transit rapide : le métro de Delhi. En 2007 le métro dessert trois lignes sur un réseau de 65 km de long qui comprend 59 stations. Plusieurs autres lignes sont en construction.
En 1998, la Cour Suprême d'Inde a statué que tous les véhicules de transport en commun devaient désormais rouler au gaz naturel au lieu des hydrocarbures classiques. La Delhi Transport Corporation possède maintenant le plus grand parc de bus "verts" roulant au gaz naturel au monde. Mais bien que le taux de pollution dû au trafic ait largement diminué au cours des dernières années, il reste encore à un niveau très élevé.

Jusqu'en 2003, le train ne couvrait que 1 % du trafic local. Cependant, Delhi est une jonction importante du réseau ferroviaire de l'Inde et est le siège de l'administration du réseau ferroviaire du nord (Northern Railway). Les quatre stations principales de Delhi sont : Old Delhi, Nizamuddin Railway Station, Sarai Rohilla et New Delhi Railway Station.

L'aéroport international Indira Gandhi est situé au sud-ouest de la ville et gère à la fois les liaisons internationales et domestiques. En 2005-2006, l'aéroport international a enregistré un trafic de plus de 8,5 millions de passagers ce qui en fait un des aéroports les plus actifs d'Asie du Sud. L'aéroport Safdarjung est l'autre aéroport de Delhi et est utilisé pour des liaisons domestiques et les clubs d'aviation.

Culture

Architecture

Bon nombre de la population indienne est Hindouïste. Il s'agit ici du célèbre Laxminarayan Temple de Delhi

La culture de Delhi a longtemps été influencée par sa longue histoire et le fait qu’elle soit la capitale de l’Inde. Ceci est largement illustré par les nombreux monuments dispersés dans la ville. L’Inspection Archéologique d’Inde reconnaît 175 monuments à Delhi comme patrimoine national. La vieille ville est le site où les gouverneurs moghols et les sultans turcs construisirent plusieurs merveilles architecturales comme la plus grande mosquée d’Inde : Jama Masjid et le Fort Rouge. Trois sites classés dans le patrimoine mondial sont situés à Delhi, il s’agit du Qûtb Minâr, un minaret en brique, du tombeau d’Humâyûn et de la Porte de l'Inde. D’autres monuments comme le Jantar Mantar (un observatoire astronomique du XVIIIe siècle), Purana Qila (une forteresse du XVIe siècle), le temple du Lotus, le temple Laxminarayan et le temple Akshardham sont des exemples d’architecture plus moderne. Certaines maisons de New Delhi, les bâtiments du gouvernement et les résidences officielles rappellent l’architecture coloniale britannique. Le tombeau de Safdarjung est un exemple de jardin de style moghol.

Festivals

Lance missile Agni-II lors de la parade du Jour National de 2004

Le fait que Delhi soit associée à la capitale New Delhi a amplifié dans la ville l’importance des évènements nationaux comme le Jour National, le Jour de l’Indépendance ou Gandhi Jayanti, l’anniversaire de Gandhi qui sont célébrés avec grand enthousiasme à Delhi.
Le Jour de l’Indépendance, le 15 août, le premier ministre d’Inde s’adresse à la nation de puis le Fort Rouge. La plupart des habitants de Delhi célèbrent la journée en faisant voler des cerfs-volants, considérés comme symbole de la liberté. La parade du Jour National (Hindi: Gantantra Divas) qui a lieu le 26 janvier depuis 1950 est l’occasion pour l’état de montrer sa puissance militaire.
Les festivals religieux sont nombreux : Diwali (festival de la lumière), Durgā pÅ«jā, Holî (festival des couleurs ou équinoxe de printemps), Lohri, Maha Shivaratri, Eid ul-Fitr, Eid ul-Adha et Buddha Jayanti. Le Qûtb festival est un évènement culturel durant lequel des musiciens et danseurs de toute l’Inde sont sur scène toute la nuit devant le célèbre Qûtb Minâr. D’autres évènements comme le festival de cerf-volant, le festival international de la mangue (festival de deux jours existant depuis 1987) et Vasant Panchami (festival de l’été) sont tenus chaque année à Delhi.

Gastronomie

Article détaillé : Cuisine indienne.

La cuisine Penjabi et les délices laissés par les moghols comme les kebabs et les biryanis sont populaires à Delhi. En raison de sa population cosmopolite, presque toutes les spécialités culinaires de l’Inde sont disponibles à Delhi ; les cuisines Rajasthani, Maharashtrian, Bengali, Hyderabadi ainsi que les spécialités du sud de l’Inde comme les idlis, sambar et dosa. Les spécialités locales sont plutôt les Chaat et le Dahi-Papri. Plusieurs restaurants proposent de la cuisine internationale, en particulier italienne et chinoise.

Marchés traditionnels

marché traditionnel à Delhi

Historiquement, Delhi est toujours resté un centre de commerce important du nord de l’Inde. L’ancienne partie de la ville garde encore des traces de la riche période moghole que l’on peut remarquer en déambulant dans les ruelles de la vieille ville parmi les nombreux bazars.
Dans les vieux marchés de l’ancienne ville, on peut trouver toute une gamme éclectique de produits divers et variés : des mangues cuites à l’huile aux divers pickles (condiment à base de légumes et épices macérés dans du vinaigre) en passant par les décoctions d’herbes de toutes les couleurs et les bijoux en argent. On y trouve aussi des vêtements de noce, du tissu, des épices et des pâtisseries. Certains des vieux havelis majestueux (sorte de petit palais résidentiel) sont toujours dans la vieille ville. Chandni Chowk, un marché vieux de trois siècles, est un des endroits les plus populaires pour faire des achats, en particulier pour les bijoux et les saris.
De l’artisanat de Delhi, on peut noter le Zardozi, une broderie faite avec du fil d’or ainsi que le Meenakari, le travail des émaux. Dilli Haat, Hauz Khas et Pragati Maidan proposent une variété d’artisanat traditionnel indien. Cependant, on dit que la ville perd de sa propre identité et que son héritage socio-culturel se transforme en un mélange indéfini de cultures, en raison de l’immigration massive des indiens de tout le pays.

Éducation

institut indien de technologie de Delhi

Les écoles et les établissements d'études supérieures de Delhi sont administrés par la Direction de l'Éducation, le gouvernement du territoire de Delhi, ou des organismes privés. En 2004–2005, il y avait 2 515 écoles primaires, 635 écoles moyennes, 504 collèges et 1 208 lycées à Delhi. La même année, les établissements d'enseignement supérieur de la ville comptaient 165 écoles, parmi lesquelles cinq écoles de sciences médicales et huit écoles de technologies, cinq universités: l'université de Delhi, l'université Jawaharlal Nehru, l'université Guru Gobind Singh Indraprastha, l'université Jamia Millia Islamia et l'université nationale publique Indira Gandhi ainsi que 9 autres établissements considérés comme des universités.

Les écoles privées de Delhi - qui utilisent l'anglais ou le hindi comme langue d'instruction - sont affiliées à un de deux corps d'administration : le certificat indien des études secondaire (ICSE) ou le conseil central pour les études secondaire (CBSE). En 2004-2005, environ 1,53 million d'élèves étaient inscrits dans les écoles primaires, 0,82 million dans les collèges et 0,67 million dans les lycées de Delhi. La population féminine étudiante représente 49 % des inscriptions. En 2004, le gouvernement de Delhi a dépensé entre 1,58 % et 1,95 % de son produit intérieur brut pour l'éducation.

Le système éducatif indien suit un schéma 10+2+3+2 contrairement au système français 5+4+3+3+2. Après avoir fini la phase de 10 ans qui correspond à notre niveau de seconde en France, les étudiants choisissent d'orienter leurs études pour les deux années qui suivent (qui correspondent à la première et à la terminale dans le modèle français). Ces deux années sont dispensées dans des universités juniors ou dans certaines écoles supérieures. Les spécialisations sont: lettres, commerce, sciences et l'enseignement professionnel qui reste en retrait. Ceux qui choisissent de continuer préparent alors une licence en université ou une licence professionnelle dans les domaines du droit, de la médecine ou des technologies. Les instituts de renom qui dispensent des études supérieures à Delhi sont: l'institut indien de sciences médicales, l'institut indien de technologies de Delhi, l'institut indien de commerce extérieur, l'école des sciences économiques de Delhi, l'école de commerce Shri Ram, l'école pour femmes Shri Ram, l'institut de technologies Netaji Subhas, l'école d'ingénierie de Delhi et l'école St Stephen.

Médias

Télévision

En tant que capitale de l'Inde, New Delhi est le centre du reportage politique ainsi que des émissions de télévision régulières des sessions du parlement indien. Beaucoup d'agences de médias nationales, comme l'entreprise d'état Press Trust of India, sont basées dans la ville. La chaînes de télévision disponibles dans la ville incluent deux canaux terrestres libres offerts par Doordarshan, et plusieurs canaux cablés en hindi, anglais et langues régionales offerts par différents opérateurs.
La télévision par satellite voit son nombre d'abonnés croître rapidement dans la ville.

Presse écrite

La presse écrite garde sa place dominante pour les nouvelles populaires. Au cours de l'année 2004-2005, 1029 journaux dans 13 langues ont été publiés dans la ville, dont près de la moitié (492) en hindi comme par exemple: le Dainik Hindustan, le Punjab Kesri, le Dainik Jagran, le Dainik Bhaskar et le Navbharat Times. Parmi les journaux en anglais The Hindustan Times, avec plus d'un million d'exemplaires quotidiens est le quotidien le plus distribué. Les autres principaux journaux en anglais sont: l' Indian Express, le Times of India, The Hindu, The Pioner et l' Asian Age.

Radio

La radio est un des médias de masse les moins populaires à Delhi bien que la radio FM ait gagné du terrain depuis l'inauguration de plusieurs nouveaux canaux de FM en 2006. Un certain nombre de stations radio publiques et privées émettent à Delhi parmi lesquelles nous pouvons citer Radio Mirchi, Gyan Vani Radio City et AIR (All India Radio).

Sports

Comme dans le reste de l'Inde, le cricket est un sport populaire à Delhi. Il y a plusieurs terrains de cricket (ou maidans) dispersés dans la ville comme le stade Feroz Shah Kotla, un des plus anciens terrains de cricket en Inde où ont lieu les rencontres internationales de cricket. L'équipe de cricket de Delhi représente la ville dans le trophée Ranji, un championnat national de première division joué entre différentes villes et états d'Inde. D'autres sports tels que le hockey sur gazon, le football, le tennis, golf, badminton, natation, karting et tennis de table sont également populaires dans la ville.

Les équipements sportifs à Delhi incluent le stade Jawharlal Nehru et le stade d'intérieur Indira Gandhi. Dans le passé, Delhi a accueilli plusieurs événements sportifs nationaux et internationaux, tels que les premiers et neuvièmes Jeux Panasiatiques. Dans les prochaines années la ville accueillera les Jeux du Commonwealth de 2010, projetés pour être le plus grand événement sportif jamais tenu dans la ville.

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Annexes

Articles connexes

Lien externe

Notes et références

  1. ↑ Voice of Bharat Consulté le 16 mai 2011


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Delhi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Delhi — Delhi …   Deutsch Wikipedia

  • Delhi-6 — Theatrical release poster Directed by Rakeysh Omprakash Mehra Produced by Rakeysh Omprak …   Wikipedia

  • Delhi — Saltar a navegación, búsqueda Jama Masjid, la mayor mezquita de la India, fue mandada construir por el mismo emperador que mandó construir el Taj Mahal. Delhi (hindi: दिल्ली, urdú: دیلی) forma el Territorio Capital Nacional de la República de… …   Wikipedia Español

  • Delhi — Delhi, CA U.S. Census Designated Place in California Population (2000): 8022 Housing Units (2000): 2186 Land area (2000): 4.649827 sq. miles (12.042996 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 4.649827 sq …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Delhi — (Hindi: दिल्ली, Urdú: دیلی) forma el Territorio Capital Nacional de la República de India. Contiene la nueva ciudad de Nueva Delhi, la cual ha dejado de ser un área urbana distinguible, pero contiene la mayoría de las instituciones… …   Enciclopedia Universal

  • Delhi [1] — Delhi, 1) Provinz der Indo britischen Präsidentschaft Bengalen (Vorderindien, Asien), grenzt an Lahore, Sutuleje, Gurwal, Nepaul, Oude, Agra u. Ajmeer, 1670 QM., 8 Mill. Ew. (Hindus, Muhammedaner, Rohilla, Sikhs); nördlich gebirgig u. waldig,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Delhi — [del′ē] 1. territory in N India, including the cities of Delhi & New Delhi: 573 sq mi (1,484 sq km); pop. 10,865,000 2. Delhi city in this territory, on the Jumna River: pop. 7,207,000: see also NEW DELHI …   English World dictionary

  • Delhi 6 — (hindi : दिल्ली 6) est un film indien de Bollywood réalisé par Rakeysh Omprakash Mehra et sorti en 2009. On y retrouve les acteurs Abhishek Bachchan, Sonam Kapoor, Om Puri, Waheeda Rahman, Rishi Kapoor, Atul Kulkarni, Deepak Dobriyal et… …   Wikipédia en Français

  • Delhi — v. de l Inde, sur la Yamunâ, affl. du Gange; 7 175 000 hab.; cap. du territoire de Delhi (1 483 km²; 9 370 470 hab.). Industries. Nombreux monuments: colonne de Fer (inscription du IVe s.), Qutb Minar (XIIIe s.), mosquées. New Delhi, cap.… …   Encyclopédie Universelle

  • Delhi — Delhi, eine Provinz des Reiches, welches eine Gesellschaft englischer Kaufleute durch Krieg sich aneignete, ein Distrikt von Indien, ehemals dem Großmogul gehörig. Das trockene, ebene Land, war von der väterlichen Sorgfalt, der patriarchalischen… …   Damen Conversations Lexikon

  • Delhi, CA — U.S. Census Designated Place in California Population (2000): 8022 Housing Units (2000): 2186 Land area (2000): 4.649827 sq. miles (12.042996 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 4.649827 sq. miles… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.