/var

ÔĽŅ
/var

Filesystem Hierarchy Standard

Filesystem Hierarchy Standard (¬ę norme de la hi√©rarchie des syst√®mes de fichiers ¬Ľ, abr√©g√© en FHS) d√©finit l'arborescence et le contenu des principaux r√©pertoires des syst√®mes de fichiers des syst√®mes d'exploitation GNU/Linux et de la plupart des syst√®mes Unix.

La version actuelle est la 2.3, publiée en janvier 2004[1].

Sommaire

Présentation générale

La standardisation d'une hi√©rarchie de syst√®me de fichiers a commenc√© en ao√Ľt 1993. Le FSSTND (Filesystem Standard) est un standard sur la hi√©rarchie de syst√®me de fichiers sp√©cifique √† GNU/Linux ; la premi√®re version date du 14 f√©vrier 1994. Les versions suivantes datent du 9 octobre 1994 et 28 mars 1995.

En 1996, la définition de ce standard a été généralisée aux différents Unix et à leurs dérivés (voir Unix-like), en accord avec les membres de la communauté de développeurs BSD. Ce standard est alors renommé en Filesystem Hierarchy Standard.

Le FHS est maintenu par le Free Standards Group (en) qui compte parmi ses membres Hewlett-Packard, Red Hat, IBM, Dell, etc.

La vaste majorit√© des distributions GNU/Linux ne respectent pas strictement le standard, m√™me celle d√©velopp√©e par des membres du Free Standards Group (par exemple, le r√©pertoire /srv/). De plus, d'autres versions d'Unix ont une approche compl√®tement diff√©rente :

  • GoboLinux.
  • Mac OS X utilise des noms plus explicites, tels que /Library/, /Applications/ et /Users/.

Arborescence des répertoires

Répertoire Description Exemple d'implémentation de la norme
/bin/
Commandes de base pour tous les utilisateurs (par exemple : cat, ls, cp) (abr√©viation de binaries, en fran√ßais : binaires)
/boot/
Chargeur d'amorçage

Exemple de fichiers :

  • initrd (image m√©moire du ramdisk utilis√© par le processus init)
  • noyaux,
  • Exemple d'impl√©mentation : Si grub est le chargeur d'amor√ßage, il y aura le fichier de configuration correspondant grub.conf
/dev/
Fichiers correspondant (directement ou non) avec un périphérique (abréviation de device) Exemple d'implémentation
  • Les fichiers de p√©riph√©riques :
    • P√©riph√©riques physiques
      • IDE (Exemple pour GNU/Linux : /dev/sda, /dev/sdb, /dev/sdc : En effet, dans les r√©centes version du noyau Linux, les p√©riph√©riques IDE ne se nomment plus hdX, mais bel et bien sdX , comme les p√©riph√©riques SCSI)
      • SCSI ; sous GNU/Linux, cela inclut l'USB et le S-ATA ; exemple : /dev/sda, /dev/sdb, /dev/sdc
      • Les terminaux :
        • /dev/tty, tty0 √† tty59
        • /dev/console Console initiale
      • Carte r√©seau (sous GNU/Linux, cela correspond aux interfaces r√©seau eth0, eth1...etc.
      • Cartes son
      • P√©riph√©rique √† bande
      • P√©riph√©rique s√©rie : par exemple modem
      • Disquette 3 pouces et demi : sous GNU/Linux, /dev/fd0
  • Liens symboliques
    • Cas typique sous GNU/Linux : /dev/cdrom est un lien symbolique vers le fichier de p√©riph√©rique correspondant (par exemple : /dev/hdb1)
/etc/
Fichiers de configuration (abr√©viation de editing text configuration, en fran√ßais : configuration √©ditable en mode texte)
/etc/opt/
Fichiers de configuration pour les applications installées dans /opt
/etc/X11/
Ce répertoire contient les fichiers de configuration pour X11.

NB : Le client et le serveur X11 peuvent √™tre sur deux ordinateurs diff√©rents. Le serveur peut ne pas avoir de carte graphique.

  • Pour les ordinateurs utilisant XFree86, le principal fichier de configuration est XF86Config-4 ou XF86Config selon la distribution
  • Pour les ordinateurs utilisant Xorg, le principal fichier de configuration est xorg.conf
/etc/sgml/
Fichiers de configuration pour SGML. Sans objet le plus souvent
/etc/xml/
Fichiers de configuration pour XML.
/home/
R√©pertoires des utilisateurs (exemple : /home/dupont)
/lib/
Bibliothèques logicielles nécessaires pour les exécutables de /bin/ et /sbin/ (abréviation de libraries)
/mnt/
Point de montage pour les fs (systèmes de fichiers) temporaires (abréviation de mount)
/media/
Point de montage pour les médias amovibles (apparu dans FHS-2.3) Parmi les media amovibles, il y a notamment les CD-ROM et les clés USB
/opt/
Logiciels optionnels Logiciels non inclus dans la distribution, installés manuellement
/proc/
Système de fichiers virtuel documentant le noyau et les différents processus (abréviation de processes)
/root/
Répertoire de l'Utilisateur root
/sbin/
Ex√©cutables pour les administrateurs (abr√©viation de system binaries, en fran√ßais : binaires syst√®me)
/srv/
Données pour les services hébergés par le système, comme du contenu http/ftp (l'arborescence complète d'un site web), une base de données...
/tmp/
Fichiers temporaires (voir aussi /var/tmp) (abréviation de temporary). Est vidé à chaque démarrage et possède le sticky bit
/usr/
Contient certains dossiers semblables à ceux présents à la racine mais qui ne sont pas nécessaires au fonctionnement minimal du système (usr comme unix system resources)
/usr/bin/
Binaires exécutables en complément de /bin
/usr/include/
Entêtes des bibliothèques partagées
/usr/lib/
Bibliothèques partagées
/usr/sbin/
Binaires pour l'administrateur (complément de /sbin)
/usr/share/
Fichiers ind√©pendants de la plateforme (non binaires) La documentation :
  • r√©pertoire man pour les man (sous GNU/Linux : document au format roff compress√©)
  • r√©pertoire doc : documentation au format HTML ou autre
/usr/src/
Sources du noyau
/usr/X11R6/
X Window System, X11 version 6.
/usr/local/
Hiérarchie tertiaire pour les données locales, spécifiques à l'ordinateur
/var/
Fichiers variables, tels que
/var/lock/
Fichiers de verrouillage, permettant de conna√ģtre quelles ressources sont en cours d'utilisation
/var/log/
Fichiers de journalisation Exemple sous GNU/Linux : syslog, XFree86.0.log, kern.log, mysql, gdm/:0.log
/var/mail/
Bo√ģtes aux lettres utilisateurs
/var/run/
Fichiers temporaires des logiciels en cours d'ex√©cution Exemples : PIDs ou statut des services
/var/spool/
Files d'attente des services File d'attente de fichiers à imprimer par CUPS
/var/spool/mail/
Mails en cours de transit sur la machine Mails en attente d'envoi vers d'autres serveurs, ou en attendant de délivrance aux utilisateurs locaux
/var/tmp/
Fichiers temporaires. Préféré à /tmp lorsqu'on est au niveau d'init multiutilisateur
/var/www/
Répertoire web par défaut d'Apache

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Christopher Yeoh, ¬ę [ANNOUNCE] FHS 2.3 Released ¬Ľ, 29 janvier 2004

Voir aussi

Liens externes


  • Portail de l‚Äôinformatique Portail de l‚Äôinformatique
  • Portail GNU/Linux Portail GNU/Linux
  • Portail des logiciels libres Portail des logiciels libres
Ce document provient de ¬ę Filesystem Hierarchy Standard ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article /var de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Var ‚ÄĒ Var, VAR, VAr, VaR or var can mean:VAR: * Vacuum arc remelting, a process for production of steel and special alloys * Value added reseller, a company that adds some feature(s) to an existing product(s), then resells it, common in the electronics ‚Ķ   Wikipedia

  • VAR ‚ÄĒ oder VAR ist der Name eines franz√∂sischen D√©partements, siehe Var (D√©partement) der Name eines franz√∂sischen Flusses, siehe Var (Fluss) der Name einer nordischen Gottheit, siehe Var (Mythologie) ein Ort in Rum√§nien, siehe Var (SńÉlaj) das… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Var ‚ÄĒ oder VAR ist der Name eines franz√∂sischen D√©partements, siehe D√©partement Var der Name eines franz√∂sischen Flusses, siehe Var (Fluss) der Name einer nordischen Gottheit, siehe Var (Mythologie) der Name mehrerer Orte in Rum√§nien: Var (Cara»ô… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Var√įin ‚ÄĒ ist die wichtigste Literatur und Kulturzeitschrift der F√§r√∂er. Sie erscheint in f√§r√∂ischer Sprache. Var√įin ist urspr√ľnglich der Name eines Kulturvereins, der 1912 gegr√ľndet wurde und sich zun√§chst als Jugendbuchverlag spezialisierte. Zum Beispiel ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • V√°r ‚ÄĒ (probably from Old Norse v√°rar : pledges ) is a goddess in Norse Mythology.Snorri Sturluson writes in his Gylfaginning that::she harkens to the oaths and compacts made between men and women; wherefore such covenants are called vows [ v√°rar ] .… ‚Ķ   Wikipedia

  • V√°r ‚ÄĒ Luftaufnahme: Burgviertel von Buda (links unten au√üerhalb des Bildes die Donau). V√°r ist das ungarische Wort f√ľr Burg beziehungsweise Burgviertel und Namensbestandteil zahlreicher St√§dte in Ungarn (z. B. V√°rpalota, V√°rv√∂lgy, Kapuv√°r,… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • var ‚ÄĒ abbreviation 1. variable 2. variation 3. various ‚Ķ   New Collegiate Dictionary

  • Var (department) ‚ÄĒ Var   Department   Coat of arms ‚Ķ   Wikipedia

  • Var (D√©partement) ‚ÄĒ Var (83) Region ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Var (Fluss) ‚ÄĒ Var Var in EntrevauxVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt Daten ‚Ķ   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.