DA (hormone)

Dopamine

Dopamine
Structure de la dopamine
Structure de la dopamine
Général
Nom IUPAC 4-(2-aminoéthyl)benzène-1,2-diol
Synonymes oxytyramine
hydroxytyramine
intopine
3,4-dihydroxyphényléthylamine
No CAS 51-61-6
No EINECS 200-110-0
Code ATC C01CA04
DrugBank DB00988
ChEBI 18243
SMILES
InChI
Apparence poudre blanche à odeur distinctive
Propriétés chimiques
Formule brute C8H11NO2  [Isomères]
Masse molaire 153,1784 gmol-1
C 62,73 %, H 7,24 %, N 9,14 %, O 20,89 %,
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La dopamine est un neurotransmetteur appartenant aux catécholamines et donc issue de l'acide aminé tyrosine. La dopamine est également une neurohormone produit par l'hypothalamus. Sa principale fonction en tant qu'hormone est d'inhiber la libération de prolactine par le lobe antérieur de l'hypophyse.

La dopamine est le précurseur de l'adrénaline et de la noradrénaline.

Sommaire

Historique

Sa fonction de neurotransmetteur a été découverte en 1958 par Arvid Carlsson et Nils-Åke Hillarp au Laboratoire de pharmacologie du Conseil national cardiologique de Suède. Elle a été nommée dopamine car il s'agit d'un monoamine, et ses précurseurs synthétiques sont 3,4-dihydroxyphénylanine (L-DOPA). Arvid Carlsson a reçu en 2000 le prix Nobel de physiologie ou médecine pour avoir démontré que la dopamine n'est pas seulement un précurseur de la norépinéphrine (noradrénaline) et de l'épinéphrine (adrénaline), mais également un neurotransmetteur.

La dopamine avait été synthétisée pour la première fois en 1910 par George Barger et James Ewens au Wellcome Laboratories à London, en Angleterre.

Fonctions physiologiques

Dans le système nerveux périphérique, elle joue le rôle d'analeptique circulatoire (stimulant des fonctions assurant la circulation sanguine).

Au niveau du système nerveux central (SNC) elle a un effet globalement stimulant. Elle est impliquée dans les phénomènes de dépendances via le système de récompense. Par exemple, la cocaïne provoque une inversion du fonctionnement du système de recapture de la dopamine[1] qui est chargé de diminuer son action. La nicotine provoque aussi une augmentation de la transmission dopaminergique.

De plus, elle est impliquée dans le phénomène de contrôle des fonctions motrices. La maladie de Parkinson est une maladie dont la cause est la dégénérescence d'un groupe de neurones produisant de la dopamine. Le médicament L-dopa ralentit la progression de la maladie, car le cerveau transforme cette substance en dopamine.

Au contraire, une surutilisation de la dopamine présente dans le cerveau entraîne la schizophrénie, ce qui engendre des hallucinations et des perturbations de la pensée et des émotions.

Elle est aussi impliquée dans la zone cérébrale non incluse dans la barrière hématoencéphalique responsable du réflexe de vomissement, ce qui explique l'effet anti-émétique des neuroleptiques (antagonistes dopaminergiques).

La pratique régulière d'un sport permet d'augmenter la sécrétion naturelle de dopamine[2].

Elle est aussi impliquée dans le trouble de déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH), dont la cause est un problème de recapture de la dopamine par les synapses.[réf. nécessaire]

Physiologie

L'action de la dopamine est médiée par son récepteur post-synaptique. Il existe 7 types de récepteurs à la dopamine répartis en 2 classes : les récepteurs D1 et D2.

D1: récepteurs du striatum, du cortex et de l'hippocampe... Activés par la dopamine

  - D1A
  - D1B/D5
  - D1C
  - D1D   

D2: récepteurs du striatum, du système limbique, du noyau caudé... Inhibés par la dopamine

  - D2
  - D3
  - D4

Utilisation médicale

En perfusion continue, c'est un tonique qui accélère le rythme cardiaque. Elle permet de maintenir la pression artérielle et le débit cardiaque chez les patients dans certains cas états de choc.

À dose modérée, elle entraîne une vasoconstriction veineuse aidant au maintien de la pression artérielle. Elle entraîne également une vasodilatation des artères rénales permettant de conserver une diurèse.

À plus forte dose, les effets sur la contraction cardiaque sont contrebalancés par la survenue d'une tachycardie, voire de troubles du rythme cardiaque. Un dérivé, la dobutamine, présentant de manière atténuée ces effets secondaires, est alors préférentiellement utilisé.

Traitements

Pour traiter des maladies à déficit dopaminergique, on a recours à plusieurs types de traitements.

Les molécules agissant sur le phénomène de recapture de la dopamine

On classe dans ce groupe les tricycliques, qui inhibent les transporteurs d'amines de la membrane pré-synaptique. Les tricycliques ne sont pas spécifiques du transporteur de dopamine (DAT), ils inhibent aussi les transporteurs de la sérotonine, la noradrénaline, etc...

Les molécules agissant sur le phénomène de dégradation synaptique de la dopamine

On classe dans ce groupe les IMAO, inhibiteurs de la monoamine oxydase (MAO).

Recherche

  • 2007. L'étude des mésanges charbonnières vient encore une fois confirmer les études de Bart Kempenaers, qui évoquait le fait qu'une augmentation de concentration en récepteur D4 de la dopamine dans le cerveau allait de pair avec un accroissement de curiosité chez l'animal.[3].

Notes et références

Voir aussi



Phényléthylamines modifier

{2C-B} {2C-C} {2C-D} {2C-E} {2C-I} {2C-N} {2C-T-2} {2C-T-21} {2C-T-4} {2C-T-7} {2C-T-8} {3C-E} {Adrénaline} {Amphétamine} {Bupropion} {Cathine} {Cathinone} {Diméthylcathinone} {DOB} {DOI} {DOM} {DOET} {Dopamine} {Br-DFLY} {Ecstasy} {Éphédrine} {Escaline} {Fenfluramine} {MBDB} {MDA} {MDEA} {Mescaline} {Méthamphétamine} {Methcathinone} {Méthylphénidate} {Noradrénaline} {Phentermine} {Phénylpropanolamine} {Pseudoéphédrine} {PMA} {Salbutamol} {Tyramine}


  • Portail de la chimie Portail de la chimie
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail de la pharmacie Portail de la pharmacie
Ce document provient de « Dopamine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article DA (hormone) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hormone De Croissance —  Pour l’article homonyme, voir Somatotropine bovine.  Molécule de somatotropine. L hormone de croissance, somatropine ou somatotropine, est une hormone polype …   Wikipédia en Français

  • Hormone Juvénile — L hormone juvénile est une hormone qui contrôle le développement post embryonnaire chez les insectes. Elle doit son nom au fait qu elle maintient les caractères juvéniles, en favorisant les mues larvaires et en retardant la métamorphose.… …   Wikipédia en Français

  • hormone — [ ɔrmɔn; ɔrmon ] n. f. • 1911; en angl. (1905); du gr. hormôn « exciter » ♦ Substance chimique élaborée par un groupe de cellules ou un organe, et qui exerce une action spécifique sur un autre tissu ou un autre organe. Les hormones sont… …   Encyclopédie Universelle

  • Hormone replacement therapy (menopause) — Hormone replacement therapy (HRT) is a system of medical treatment for surgically menopausal, perimenopausal and to a lesser extent postmenopausal women. It is based on the idea that the treatment may prevent discomfort caused by diminished… …   Wikipedia

  • Hormone Sexuelle — Les hormones sexuelles sont de deux types : protéines ou stéroïdes. Les stéroïdes ont un poids moléculaire aux environs de 300 daltons ; ils ont donc une petite taille. Vu leur taille et leur liposolubilité, ils peuvent diffuser… …   Wikipédia en Français

  • Hormone: Funktion und Arbeitsweise —   Hormone sind Botenstoffe, das heißt, sie dienen genau wie Neurotransmitter, die Nervenimpulse an Rezeptoren besitzende Gewebe weiterleiten der Informationsübermittlung im Organismus. Hormone sorgen dafür, dass sich der Organismus an Belastungen …   Universal-Lexikon

  • Hormone replacement therapy (male-to-female) — Hormone replacement therapy (HRT) for transgender and transsexual people replaces the hormones naturally occurring in their bodies with those of the other sex. However, not all cases of hormone replacement therapy are used by transgendered people …   Wikipedia

  • Hormone Lutéinisante — Pour les articles homonymes, voir LH. Hormone lutéinisante Général No CAS …   Wikipédia en Français

  • Hormone féminine — Hormone Une hormone est un messager chimique véhiculé par le sang ou la sève qui agit à distance de son site de production par fixation sur des récepteurs spécifiques. Sommaire 1 Fonctionnement 2 Rôle 3 Différents types d hormones …   Wikipédia en Français

  • Hormone masculine — Hormone Une hormone est un messager chimique véhiculé par le sang ou la sève qui agit à distance de son site de production par fixation sur des récepteurs spécifiques. Sommaire 1 Fonctionnement 2 Rôle 3 Différents types d hormones …   Wikipédia en Français

  • Hormone replacement therapy (female-to-male) — Hormone replacement therapy (HRT) for transgender and transsexual people replaces the hormones naturally occurring in their bodies with those of the other sex. However, not all cases of hormone replacement therapy are used by transgendered people …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.