Accords De Camp David

ÔĽŅ
Accords De Camp David

Accords de Camp David

Conflit israélo-arabe

Flag of the Arab League.svg Flag of Israel.svg

Guerres et conflits
Guerre de Palestine de 1948
Guerre des fronti√®res d'Isra√ęl (1949-1956)
Guerre de Suez (1956)
Guerre des Six Jours (1967)
Guerre d'usure (1968-1970)
Guerre du Kippour (1973)
Conflit israélo-libanais de 1982
Première Intifada (1987-1993)
Seconde Intifada (2000-..)
Conflit israélo-libanais de 2006
Guerre de Gaza 2008-2009
Conférences et sommets
Conférence de Madrid de 1991
Sommet de Camp David II
Sommet de Taba
Initiative de Genève
Accords et traités de paix
Accords d'armistice de 1949
Accords de Camp David (1978)
Traité de paix israélo-égyptien (1979)
Accord israélo-libanais du 17 mai 1983
Accords d'Oslo
Traité de paix israélo-jordanien (1994)
Accord int√©rimaire ¬ę Oslo II ¬Ľ
Accords de Wye Plantation
Résolutions du Conseil de sécurité
Résolution 194 (1964)
Résolution 242 (1967)
Résolution 338 (1973)
Résolution 476 (1980)
Résolution 478 (1980)
Résolution 1322 (2000)
Résolution 1397 (2002)
Résolutions de l'AG des Nations unies
Résolution 181, 1947
Résolution 194, 1948
Résolution 3236, 1974
Résolutions 3376 et 3379, 1975
Résolution 4686, 1991

Les accords de Camp David furent sign√©s le 17 septembre 1978, par le Pr√©sident √©gyptien Anouar el-Sadate et le Premier Ministre isra√©lien Menahem Begin, sous la m√©diation du Pr√©sident des √Čtats-Unis, Jimmy Carter. Ils consistent en deux accords-cadres qui furent sign√©s √† la Maison Blanche apr√®s 13 jours de n√©gociations secr√®tes √† Camp David. Ils furent suivis de la signature du premier trait√© de paix entre Israel et un pays arabe: le trait√© de paix isra√©lo-√©gyptien de 1979.

Sommaire

Contexte général

√Ä sa prise de fonction le 20 janvier 1977, le Pr√©sident Jimmy Carter souhaita relancer le processus de paix au Proche-Orient qui avait peu √©volu√© √† cause de la campagne √©lectorale am√©ricaine de 1976. Suivant les conseils de la Brookings Institution, Carter d√©cida d'opter pour une nouvelle approche de discussions multipartites plut√īt que pour l'habituelle tradition diplomatique am√©ricaine d'envoyer des √©missaires dans la r√©gion, √† la fa√ßon d'un Henry Kissinger apr√®s la Guerre de Kippour de 1973. Ainsi, Carter souhaita inclure une d√©l√©gation palestinienne dans les n√©gociations dans l'espoir de trouver une solution finale et globale. √Ä la fin de la premi√®re ann√©e de l'administration Carter, le Pr√©sident avait d√©j√† rencontr√© Anouar el-Sadate pour l'√Čgypte, Hafez el-Assad pour la Syrie et Yitzhak Rabin pour Isra√ęl.

Carter souhaitait partir de la conclusion de la Conf√©rence de Gen√®ve de 1973 pour relancer le processus de paix en demandant √† Isra√ęl de se retirer de tous les territoires conquis sur chacun des fronts, et notamment en Cisjordanie. La situation politique en Isra√ęl changea avec l'√©lection de Menahem Begin et d'un gouvernement Likoud (Droite isra√©lienne) en mai 1977. Begin semblait plus favorable que les travaillistes qui s'√©taient succ√©d√© au pouvoir depuis 1948, pour reprendre les termes de la conf√©rence de Gen√®ve. Il n'√©tait pas oppos√© √† l'id√©e de rendre le Sina√Į √† l'√Čgypte, ni √† discuter avec des interlocuteurs palestiniens, mais il pr√©f√©rait (tout comme Sadate) des discussions bilat√©rales, et surtout il √©tait tr√®s ferme sur son refus de perdre le contr√īle de la Cisjordanie.

L'initiative de paix du Président Sadate

Le Pr√©sident Sadate partait du principe que la conf√©rence de Gen√®ve n'avait abouti √† rien de solide, √©tant donn√©s les d√©saccords avec la Syrie. Il ne croyait plus en la pression am√©ricaine sur Isra√ęl et entreprit secr√®tement la d√©marche de rencontrer les Isra√©liens. En novembre 1977, sans m√™me pr√©venir les Am√©ricains, Sadate annon√ßa qu'il √©tait pr√™t √† se rendre √† J√©rusalem pour entreprendre des n√©gociations avec les Isra√©liens. Il devint ainsi le premier dirigeant d'un pays arabe √† rendre une visite officielle √† Isra√ęl, reconnaissant ainsi implicitement son existence. Les motivations de Sadate √©taient d'ordre √©conomique (l'aide des √Čtats-Unis √† une √©conomie √©gyptienne en mauvaise posture), mais il pensait surtout que cela allait servir de catalyseur pour √©tablir des accords concernant l'impasse des relations entre Isra√ęl et tous ses voisins arabes, et surtout le probl√®me palestinien. Begin avait de son c√īt√© tout int√©r√™t √† voir favorablement une telle d√©marche car cela permettait de traiter bilat√©ralement et sur un pied d'√©galit√© avec le plus puissant des pays arabes.

Les discussions

Les deux dirigeants se rendirent du 5 au 17 septembre 1978 à Camp David, avec leurs équipes de négociateurs (dont Aharon Barak, futur président de la Cour suprême israélienne) et avec l'idée des concessions qu'ils étaient prêts à faire. Les discussions furent tendues mais Carter refusa de laisser partir les négociateurs sans qu'ils soient parvenus à un accord. Plusieurs fois, chacun des deux partis a voulu quitter les négociations mais ils furent retenus par le Président Carter. Il fit la navette entre Begin et Sadate qui refusaient de traiter directement ensemble.

L'impasse sembla d√©finitive au dixi√®me jour, √† propos du retrait des implantations isra√©liennes de la p√©ninsule du Sina√Į et du statut de la Cisjordanie. Pour sauver les discussions, Carter choisit de d√©fendre la position de Sadate sur le Sina√Į et la position de Begin sur la Cisjordanie. Les discussions aboutirent finalement aux Accords de Camp David.

Les termes des Accords

Il y eut deux accords-cadres de Camp David en 1978.

Le premier accord fixait un cadre pour la paix au Proche-Orient et comportait trois parties:

  • la premi√®re partie, qui devait poser les principes des futures n√©gociations sur le sort de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza, aurait d√Ľ d√©boucher sur une autonomie transitoire de cette nouvelle entit√©, dans le respect de la R√©solution 242 (1967). Elle a √©t√© jug√©e moins claire que le second accord et fut plus tard interpr√©t√©e diff√©remment par Isra√ęl, l'√Čgypte et les √Čtats-Unis. Elle ne sera ainsi jamais appliqu√©e.
  • la seconde partie √©tait un pr√©ambule au second accord, concernant les relations diplomatiques entretenues entre Isra√ęl et l'√Čgypte.
  • la troisi√®me partie d√©clarait certains principes qui auraient d√Ľ s'appliquer aux relations entre Isra√ęl et les autres pays arabes. Elle resta lettre morte.

C'est le second accord qui concernait la conclusion d‚Äôun trait√© de paix entre les deux pays dans les six mois suivants. Celui-ci fut sign√© le 26 mars 1979 √† Washington et permit √† l‚Äô√Čgypte de r√©cup√©rer le Sina√Į en 1982 apr√®s le retrait complet de l'arm√©e isra√©lienne et le d√©mant√®lement de certaines implantations juives comme √† Yamit. En contrepartie, Isra√ęl obtint une normalisation des relations diplomatiques isra√©lo-√©gyptiennes et des garanties sur la libert√© de circulation sur les voies d'eau du canal de Suez et du d√©troit de Tiran. L'accord concernait √©galement les forces militaires, que chacun des pays √©tait dispos√© √† ne plus rassembler pr√®s de la fronti√®re. Isra√ęl offrit √©galement une garantie de libre passage de l'√Čgypte vers la Jordanie.

Les accords et le trait√© de paix furent accompagn√©s de lettres de compr√©hension mutuelle des Am√©ricains, des √Čgyptiens et des Isra√©liens.

Conséquences

Menahem Begin et Anouar el-Sadate reçurent le Prix Nobel de la paix en 1978.

La perception que les Arabes avaient de l'√Čgypte changea apr√®s la signature de ces accords. L'√Čgypte, qui avait port√© le leadership parmi les pays arabes √† l'√©poque de Nasser, se retrouva isol√©e pour n'avoir pas mis davantage en avant les int√©r√™ts arabes. Notamment, il fut reproch√© √† Sadate de ne pas avoir obtenu de concessions isra√©liennes sur la reconnaissance des droits des Palestiniens √† l'autod√©termination. La haine fut entretenue jusqu'√† entra√ģner l'assassinat de Sadate en 1981. L'√Čgypte fut √©galement exclue de la Ligue arabe de 1979 √† 1989.

L'unit√© arabe contre Isra√ęl fut bris√©e √† la suite de ces accords. En Irak, Saddam Hussein tenta de remplir le vide laiss√© par la perte du leadership √©gyptien. Certains observateurs expliquent ainsi la raison de l'invasion de l'Iran apr√®s 1980.

Surtout, les Accords de Camp David d√©montr√®rent aux pays arabes, qu'il √©tait possible de n√©gocier avec Isra√ęl. La Conf√©rence de Madrid de 1991, les Accords d'Oslo de 1993 et plus tard le sommet de Camp David II en 2000 n'auraient probablement jamais eu lieu sans ce pr√©c√©dent.

  • Portail sur le conflit isra√©lo-arabe Portail sur le conflit isra√©lo-arabe
Ce document provient de ¬ę Accords de Camp David ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Accords De Camp David de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Accords de Camp David ‚ÄĒ Les accords de Camp David furent sign√©s le 17 septembre 1978, par le Pr√©sident √©gyptien Anouar el Sadate et le Premier Ministre isra√©lien Menahem Begin, sous la m√©diation du Pr√©sident des √Čtats Unis, Jimmy Carter. Ils consistent en deux ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Camp David ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir David. 39¬į38‚Ä≤54‚Ä≥N 77¬į27‚Ä≤54‚Ä≥O / ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Camp David ‚ÄĒ Coordinates: 39¬į38‚Ä≤54‚Ä≥N 77¬į27‚Ä≤54‚Ä≥WÔĽŅ / ÔĽŅ39.64833¬įN 77.465¬įWÔĽŅ / 39.64833; 77.465 ‚Ķ   Wikipedia

  • Camp David ‚ÄĒ U.S. presidential retreat near Thurmont, Maryland, built 1939 as Hi Catoctin, in ref. to the name of the mountains around it; called Shangri La by F.D. Roosevelt, after the mythical hard to get to land in the novel Lost Horizon; named Camp David… ‚Ķ   Etymology dictionary

  • Camp David ‚ÄĒ (accords de) trait√© de paix conclu, sur les instances de J. Carter, entre l √©gypte (Sadate) et Isra√ęl (Begin), dans une r√©sidence des pr√©sidents des √ą. U. (Maryland), en 1978 ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Camp David Accords ‚ÄĒ The Camp David Accords were signed by Egyptian President Anwar El Sadat and Israeli Prime Minister Menachem Begin on September 17, 1978, following twelve days of secret negotiations at Camp David. [… ‚Ķ   Wikipedia

  • Camp David Accords ‚ÄĒ a peace treaty between Israel and Egypt issuing from talks at Camp David between Egyptian President Sadat, Israeli Prime Minister Begin, and the host, U.S. President Carter: signed in 1979. * * * (1978) Two agreements reached between Menachem… ‚Ķ   Universalium

  • Camp David ‚ÄĒ /day vid/ an area, closed to the public, in Catoctin Mountain Park in N central Maryland: presidential retreat with guests quarters and conference facilities. * * * Rural retreat of U.S. presidents, northern Maryland. The scenic mountainous area… ‚Ķ   Universalium

  • Camp David Accords ‚ÄĒ (1978) ¬†¬†¬†Egyptian president Anwar Sadat s historic visit to Jerusalem in November 1977 was followed by negotiations in which the United States and President Jimmy Carter personally played an active and often crucial role. In September 1978,… ‚Ķ   Historical Dictionary of Israel

  • Camp-David-Abkommen ‚ÄĒ v.l.n.r: Anwar as Sadat, Jimmy Carter und Menachem Begin in Camp David Die Camp David Verhandlungen oder auch das Camp David Abkommen vom 17. September 1978 basierte auf der Grundlage der Resolution 242 des UN Sicherheitsrates und sollte zur… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.