Creosote

Créosote

Créosote
Général
No CAS 8001-58-9
No EINECS 232-287-5
Apparence liquide huileux [1]
Propriétés physiques
T° fusion environ 20 °C[2]
T° ébullition 200 à 400 °C[2]
Solubilité 10 à 100 mg/l (eau) [1]
Masse volumique 1.0-1.17 g/cm³[2]
T° d’auto-inflammation 335 °C [1]
Point d’éclair 75 °C [1]
Pression de vapeur saturante à 20 °C : environ 6 kPa[2]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T
Phrases R : 45,
Phrases S : 45, 53, [3]
NFPA 704

Symbole NFPA 704

SIMDUT[5]
B3 : Liquide combustibleD2A : Matière très toxique ayant d'autres effets toxiques
B3, D2A,
SGH[6]
SGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxique
Danger
H350,
Classification du CIRC
Groupe 2A : Probablement cancérogène pour l'homme[4]
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La créosote est une huile présente dans les goudrons de houilles, mais elle est également produite par certaines plantes comme les créosotiers (Larrea tridentata)[7].


Ouvriers à l'usine de fabrication et de créosotage de traverses de Montérolier-Buchy en 1932

Huile de goudrons de houilles, la créosote du grec kréas : chair, et sôzein : conserver, découverte par Karl von Reichenbach, est un dépôt croûteux formé par la fumée montant et se déposant sur les parois d'une cheminée, pouvant s'enflammer lorsqu'il y a accumulation. La créosote est le produit d'une combustion incomplète du bois, donc la plupart des cheminées traditionnelles. La créosote est formée de gouttelettes de goudron qui se condensent sur les surfaces plus froides de l'appareil et de la cheminée (le bistrage). La créosote peut être dure, collante et brillante. Elle est extrêmement combustible. En fait, elle contient, par volume, un potentiel énergétique plus élevé que le bois.

Certaines études attribuent à la créosote un pouvoir cancérigène. Longtemps utilisée en France pour protéger les traverses de chemin de fer et le bas des poteaux téléphoniques contre le pourrissement. L'emploi de la créosote a été interdit depuis 2002 à l'intérieur de locaux.

Voir aussi

Références

  1. a , b , c  et d Entrée de « Creosote » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la BGIA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 22 février 2009 (JavaScript nécessaire)
  2. a , b , c  et d CREOSOTE, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  3. « créosote » sur ESIS, consulté le 17 février 2009
  4. IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, « Evaluations Globales de la Cancérogénicité pour l'Homme, Groupe 2A : Probablement cancérogènes pour l'homme » sur http://monographs.iarc.fr, 16 janvier 2009, CIRC. Consulté le 22 août 2009
  5. « Huile de créosote » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme canadien responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  6. Numéro index 648-101-00-4 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  7. Jean Etienne, « Comment des rats ont apprivoisé un poison... » sur Futura-Sciences

Liens externes

  • Portail de la chimie Portail de la chimie
  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
Ce document provient de « Cr%C3%A9osote ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Creosote de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Créosote — Général No CAS 8001 58 9 No EINECS …   Wikipédia en Français

  • créosote — [ kreɔzɔt ] n. f. • 1832; gr. kreas « chair » et sôzein « conserver » ♦ Mélange huileux de phénols et de crésols obtenu par distillation des goudrons du bois (hêtre, bouleau) qu il protège des parasites. Injection de créosote dans des poteaux. La …   Encyclopédie Universelle

  • Creosote — Cre o*sote (kr[=e] [ o]*s[=o]t), n. [Gr. kre as, gen. kre ws, flesh + sw zein to preserve.] (Chem.) Wood tar oil; an oily antiseptic liquid, of a burning smoky taste, colorless when pure, but usually colored yellow or brown by impurity or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Creosote — Cre o*sote, v. t. [imp. & p. p. {Creosoted} ( s? t?d); p. pr. & vb. n. {Creosoting}.] To saturate or impregnate with creosote, as timber, for the prevention of decay …   The Collaborative International Dictionary of English

  • creosote — ► NOUN 1) a dark brown oil distilled from coal tar, used as a wood preservative. 2) a liquid distilled from wood tar and used as an antiseptic. ► VERB ▪ treat with creosote. ORIGIN from Greek kreas flesh + s t r preserver …   English terms dictionary

  • creosote — [krē′ə sōt΄] n. [Ger kreosot < Gr kreas (gen. kreōs), flesh (see CRUDE) + sōtēr, savior < sōzein, to save, preserve < IE base * teu , to swell (> TUMOR); so named (1832) by K. v. Reichenbach (1788 1869), Ger scientist] 1. a… …   English World dictionary

  • creosote — 1835, from Ger. Kreosot, coined 1832 by its discoverer, German born natural philosopher Carl Ludwig, Baron Reichenbach (1788 1869), from Gk. kreo , comb. form of kreas flesh (see RAW (Cf. raw)) + soter preserver, from soizein save, preserve. So… …   Etymology dictionary

  • creosote — |ó| s. m. O mesmo que creosoto.   ‣ Etimologia: alemão Kreosot …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Creosote — For other uses, see Creosote (disambiguation). Creosote is the portion of chemical products obtained by the distillation of a tar that remains heavier than water, notably useful for its anti septic and preservative properties.[1] It is produced… …   Wikipedia

  • creosote — creosotic /kree euh sot ik/, adj. /kree euh soht /, n., v., creosoted, creosoting. n. 1. an oily liquid having a burning taste and a penetrating odor, obtained by the distillation of coal and wood tar, used mainly as a preservative for wood and… …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.