Coût complet

Le Coût complet d'un objet ou d'un service est un prix de production qui prend en compte la totalité des coûts de production. Il faut prendre garde d'exclure les frais de distribution qui ne sont pas du domaine de la production. Ajouter les coûts hors production au coût de production permet de trouver le coût de revient (ou prix de revient).

Le calcul du coût complet utilise la comptabilité analytique. Il pourra être un élément utilisé par le contrôle de gestion.

Sommaire

Enjeu

Une entreprise est un ensemble complexe :

  • les sites ou ateliers de production sont parfois nombreux et rarement uniques.
  • l'entreprise produit généralement plusieurs produits, avec la participation de plusieurs services, ateliers etc.
  • certains services ne participent qu'indirectement à la production

L'optimisation de la marge suppose que l'on soit capable de déterminer à quel prix revient la production d'une unité d'un produit, qu'il s'agisse de :fixer les prix de vente,

déterminer le programme de production compte tenu des prix de vente,
répartir ce programme de production entre les sites selon leurs différents coûts de production,
rechercher les éléments où les réductions sont les plus rentables compte tenu des volumes produits (quels éléments sont les plus chers ? où peut-on faire des économies ? ), etc.

Chaque entité de gestion et sa contribution effective à l'organisation d'ensemble, doit pouvoir être pesée, évaluée et améliorée.

La méthode des coûts complets, déjà utilisée au XVIe siècle[réf. nécessaire], consiste à calculer les coûts de production des produits (biens ou services) en répartissant les charges directes et indirectes de l'entreprise (celles qui peuvent être affectées directement ou indirectement à un centre de répartition). Cette vision et cette méthode de traitement exhaustif des coûts doit être distinguée de celles où ne sont pris en compte qu'une partie des coûts, comme le direct costing par exemple, où seuls les coûts directs sont pris en considération.

Méthode

Caractéristiques de la méthode des coûts complets

La répartition des charges directes, ou coûts dits affectables, ne présente pas de difficultés, car elles peuvent être imputées directement aux produits. Par exemple un achat de matière première, car on sait déterminer relativement facilement ce que le produit fini a coûté en matière première.

D’autres coûts - par contre - ne sont pas facilement et spontanément affectables : par exemple, l'énergie, les communications téléphoniques, des assurances... Ce sont les charges indirectes.
L'imputation consiste à répartir ces coûts sur plusieurs postes de production, selon des clefs de répartition. Ces clefs appelées unité d'œuvre, qui sont en fait des rapports au produit, sont fixées plus ou moins arbitrairement. Il n'existe, en effet, pas de clefs pouvant être utilisées dans tous les cas. Une clef fréquemment utilisée pour répartir les charges indirectes des ateliers de production est l'heure de main-d'œuvre directe (HMOD).

Les divers types de coûts vont être soit distingués , soit regroupés pour être " imputés " via des clés de répartition simples (taux d'imputation) ou complexes (taux d'imputation applicables via des sections auxiliaires) à des entités analytiques judicieusement choisies :

  • soit par fonction dans l’entreprise : production, distribution, administration, étude, …
  • soit par moyen d’exploitation : magasin, usine, rayon…
  • soit par responsabilité : un directeur, un chef de service…
  • soit par famille de produits ou produit élémentaire
  • etc...

Au bout du compte, on peut parler de coûts complets lorsque tous les coûts imputés ont épuisé l'ensemble des coûts supportés par l’entreprise.
La somme des charges réparties divisée par le nombre de produits permet de trouver le coût de production unitaire qui sert directement comme valeur à utiliser pour les stocks. Ce coût permet en effet de déterminer le coût d'entrée par les méthodes CUMP (coût unitaire moyen pondéré) ou PEPS (premier entré premier sorti) par exemple nécessaires à la valorisation des stocks.

Enjeux de la méthode des coûts complets

Une limite de la méthode des coûts complets est l'emploi massif de la répartition des charges indirectes ce qui aboutit à des effets de subventionnements masquant des différences de profitabilité entre produits. La fixation de ces clefs est le principal reproche fait à la méthode. En effet, elle suppose que les charges indirectes sont réparties de manière linéaire selon les produits ce qui n'est pas le cas lorsque les produits sont hétérogènes. Cette imprécision dans la méthode conduit à imputer plus de charges indirectes sur un produit et donc à alourdir son coût au profit d'un autre produit, selon le principe des vases communicants. Selon le choix de la clé de répartition, le résultat peut être parfois très différent et mener à des décisions erronées. Cette imprécision est d'autant plus importante que la proportion des charges indirectes est très grande.

L'utilisation de cette méthode gagne donc en pertinence lorsque le processus de production est stable, le personnel est peu polyvalent, les produits sont standards car la répartition des charges indirectes devient plus pertinente.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Coût complet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Coût — Un coût (écrit aussi cout[1]) est la mesure, de la dépense ou de l appauvrissement d un agent économique, associé à un évènement ou une action de nature économique, et exprimé généralement sous forme d un prix ou d une valeur monétaire.… …   Wikipédia en Français

  • Cout d'opportunite — Coût d opportunité Le coût d opportunité (ou coût d option) désigne le coût d une chose estimé en termes d opportunités non réalisées (et les avantages qui auraient pu être retirés de ces opportunités), ou encore la valeur de la meilleure option… …   Wikipédia en Français

  • Coût d'option — Coût d opportunité Le coût d opportunité (ou coût d option) désigne le coût d une chose estimé en termes d opportunités non réalisées (et les avantages qui auraient pu être retirés de ces opportunités), ou encore la valeur de la meilleure option… …   Wikipédia en Français

  • Coût d'opportunité — Le coût d opportunité (ou coût d option[réf. nécessaire]) désigne la perte des biens auxquels on renonce lorsqu on procède à un choix, autrement dit lorsqu on affecte les ressources disponibles à un usage donné au détriment d autres choix. C …   Wikipédia en Français

  • NP-Complet — Théorie de la complexité des algorithmes La théorie de la complexité des algorithmes étudie formellement la difficulté intrinsèque des problèmes algorithmiques. Sommaire 1 Histoire 2 Généralités 2.1 Présentation …   Wikipédia en Français

  • NP complet — Théorie de la complexité des algorithmes La théorie de la complexité des algorithmes étudie formellement la difficulté intrinsèque des problèmes algorithmiques. Sommaire 1 Histoire 2 Généralités 2.1 Présentation …   Wikipédia en Français

  • Problème NP-complet — En théorie de la complexité, un problème NP complet est un problème de décision vérifiant les propriétés suivantes : Il est possible de vérifier une solution efficacement (en temps polynomial) ; la classe des problèmes vérifiant cette… …   Wikipédia en Français

  • Réduction de coût — La réduction de coût (ou cost killing, cost cutting, cost trimming, cost obsession, cost rationalisation, cost awareness) consiste, pour une entreprise, à réduire de façon importante les coûts afin d améliorer sa rentabilité. La mise en pratique… …   Wikipédia en Français

  • Comptabilite analytique — Comptabilité analytique La comptabilité analytique est un système de comptes, ajustés à la comptabilité générale, permettant d’identifier et de valoriser les éléments constitutifs du résultat de l’exercice et d’en permettre l’interprétation et… …   Wikipédia en Français

  • Comptabilité analytique — La comptabilité analytique est un système de comptes, ajustés à la comptabilité générale, permettant d’identifier et de valoriser les éléments constitutifs du résultat de l’exercice et d’en permettre l’interprétation et l’exploitation par les… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.