Courthezon

ÔĽŅ
Courthezon

Courthézon

Courthézon
Photographie représentant symboliquement la Commune
Carte de localisation de Courthézon
Pays France France
R√©gion Provence-Alpes-C√īte d'Azur
Département Vaucluse
Arrondissement Avignon
Canton Bédarrides
Code Insee 84039
Code postal 84350
Maire
Mandat en cours
Alain Rochebonne
2008-2014
Intercommunalit√© Communaut√© de communes des Pays de Rh√īne et Ouv√®ze
Latitude
Longitude
44¬į 05‚Ä≤ 18‚Ä≥ Nord
       4¬į 53‚Ä≤ 05‚Ä≥ Est
/ 44.0883333333, 4.88472222222
Altitude 27 m (mini) ‚Äď 126 m (maxi)
Superficie 32,78 km²
Population sans
doubles comptes
5 312 hab.
(2006)
Densité 162 hab./km²

Courth√©zon est une commune fran√ßaise, situ√©e dans le d√©partement de Vaucluse et la r√©gion Provence-Alpes-C√īte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Courthézonnais.

Sommaire

Géographie

Transports

L'autoroute A7 (E714), tout comme la route nationale 7, traverse la commune selon un axe nord-sud.

Les routes principales sont les routes départementales 43, 72, 92 et 977.

Relief

La commune est relativement plate sur une majeure partie de son territoire avec une légère élévation sur l'ouest et le point le plus haut au sud-ouest.

Le village est construit sur et autour d'une butte.

Hydrographie

La commune est travers√©e par le petit Roanel, la grande Mayre et la Seille (qui traverse le village), et est tr√®s irrigu√©e gr√Ęce √† un beau r√©seau de canaux. L'Ouv√®ze borde la commune.

Source située à 2 km de Courthézon, au quartier des Neufs-Fonts, résurgence d’une nappe souterraine de l’Ouvèze.[1]

Quinze fontaines.

Climat

Le climat est de type m√©diterran√©en avec plus de 100 jours de mistral par an et se caract√©rise par un rythme √† quatre temps : deux saisons s√®ches (une br√®ve en hiver, une tr√®s longue et accentu√©e en √©t√©), deux saisons pluvieuses, en automne (pluies abondantes et brutales) et au printemps[2].

Mois Janv F√©v Mars Avr Mai Juin Juil Ao√Ľt Sept Oct Nov D√©c Ann√©e
Temp√©ratures maximales moyennes (¬įC) 9 11 14 18 22 26 30 29 25 20 13 10 18,9
Temp√©ratures minimales moyennes (¬įC) 1 3 4 7 11 14 17 16 14 10 5 2 8,7
Temp√©ratures moyennes (¬įC) 5 7 9 13 16 20 23 23 19 15 9 6 13,8
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 44.4 57.5 61.1 58.9 72.4 43.6 27.8 56.3 67.6 97.4 57.7 48.9 693.4
Source : Archives climatologiques mensuelles - Orange (1961-1990)
Mois Jan Fev Mar Avr Mai Jui Jui Aou Sep Oct Nov Dec
Records de temp√©ratures minimales ¬įC (Ann√©e) -13,4 (1985) -14,5 (1956) -9,7 (2005) -2,9 (1970) 1,3 (1979) 5,7 (1984) 9,0 (1953) 8,3 (1974) 3,1 (1974) -1,1 (1973) -5,4 (1952) -14,4 (1962)
Records de temp√©ratures maximales ¬įC (Ann√©e) 20,3 (2002) 23,0 (1960) 27,2 (1990) 30,7 (2005) 34,5 (2001) 38,1 (2003) 40,7 (1983) 42,6 (2003) 35,1 (1966) 29,6 (1985) 24,6 (1970) 20,2 (1983)
Source: http://www.linternaute.com/ville/ville/climat/25721/orange.shtml

Histoire

C'est sur la commune de Courth√©zon que le plus ancien site n√©olithique de France a √©t√© d√©couvert en 1971 au ¬ę Mourre de Pradel ¬Ľ. On peut le dater du Ve mill√©naire avant notre √®re (- 4 650 ans).

Pour la premi√®re fois, ses habitants pratiquent l‚Äô√©levage et l‚Äôagriculture. Leurs poteries d√©cor√©es avec un petit coquillage se rattachent √† la ¬ę civilisation cardiale ¬Ľ, leurs pratiques pastorales et agricoles aux chass√©ens, culture autochtone du Midi de la France. Les chass√©ens sont de vrais paysans, ma√ģtrisant totalement les techniques agro-pastorales. Leur industrie lithique est tr√®s reconnaissable. Les haches en pierre polie y sont nombreuses. Ils adoptent le mode de s√©pulture collective qui justifie l‚Äô√©dification de monuments m√©galithiques[3].

Un castrum b√Ęti par les Romains servait de d√©fense avanc√©e d‚ÄôOrange. C‚Äôest sur ses assises que furent construits les remparts du Vieux Ch√Ęteau[3].

Exploitation sur la commune de carri√®res de pierre pour la construction du th√©√Ętre d'Orange.

Cit√© en 1008 : ¬ę De Corleudone ¬Ľ.

Au XIIe si√®cle, le ch√Ęteau appartient au troubadour Raimbaut d'Orange et il s'y tient des cours d'amour. Toujours au XIIe si√®cle, l‚Äôabbaye Saint-Andr√© de Villeneuve-l√®s-Avignon poss√©dait √† Courth√©zon l‚Äô√©glise rurale Sancti Martini de Aldreria ou Heldreria (actuel lieu-dit Saint-Martin), dont elle percevait les revenus. Elle est vendue en 1195 √† l‚Äô√©v√™que d‚ÄôAvignon[4].

1302, les importantes franchises pr√©sentes sur la communes permettent, entre autres, de dispenser les habitants d'imp√īts.

Pendant les guerres de religion, la ville catholique fut assaillie plusieurs fois par les huguenots.

Courth√©zon appartient √† la Principaut√© d'Orange jusqu'√† l'annexion de la Principaut√© par Louis XIV en 1673. D'abord sous l'autorit√© de la famille des Comtes de Toulouse de 793 √† 1173, puis de la famille des Baux de 1173 √† 1393, la famille de Chalon de 1393 √† 1530, la famille de Nassau de 1530 √† 1703 et enfin la famille de Conti de 1703 √† 1731. En 1731, un √©change est fait entre le Roi de France Louis XV et le Prince de Conti : Courth√©zon et la Principaut√© d‚ÄôOrange sont d√©finitivement incorpor√©s au Domaine royal par acte du 29 mai 1731.

Fin XVIIIe, des digues de l'Ouv√®ze sont construites avec des pierres provenant de la d√©molition du ch√Ęteau.

1805 et années suivantes, un étang de 20 ha est asséché.

Origine étymologique

√Čtymologie celte : ¬ę curtis ¬Ľ, la construction, et ¬ę dunum ¬Ľ, la hauteur.

Armoiries et devise

Blason de Courthezon

Les armoiries de Courth√©zon viendraient de Guillaume de Nassau. Conc√©d√©es par la famille de Chalon, Princes d'Orange, l'√©cu d'azur est accompagn√© de la devise : ¬ę Saevis tranquillus in undis ¬Ľ (tranquille au milieu des temp√™tes).

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2001 réélu en mars 2008 Alain Rochebonne

La mairie est install√©e dans le ch√Ęteau de Val-Seille, ainsi que la police municipale (sur l'arri√®re du ch√Ęteau).


Démographie

√Čvolution d√©mographique
(Source : INSEE[5])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
3575 3947 4337 4498 5166 5364 5312[6]
Nombre retenu √† partir de 1962 : population sans doubles comptes

√Čconomie

  • Usine d'engrais, fabrication d'acide sulfurique.
  • Station de recompression du r√©seau de gaz naturel
  • Autrefois ancienne capitale de la fabrication des balais de sorgho (nombreuses fabriques familiales)

Agriculture

Un vignoble de 1600 hectares:[7]

Sur les 13 cépages autorisés pour l’appellation,[7] le Grenache reste le cépage roi.

Nombreux établissements viticoles (26 domaines, cave coopérative regroupant 368 exploitants[7]) et proximité de vignobles prestigieux par la route des vins.

Tourisme

Comme la totalité des villes et villages du Vaucluse, Courthézon vit aussi du tourisme

Office de tourisme, nombreux logements (Chambres d'H√ītes, g√ģtes ruraux, un camping, etc.), restaurants...

Artisanats

Les trois cat√©gories principales d'artisanats sont : √©b√©nisterie / travail du bois, construction / ma√ßonnerie et d√©coration.

Vie locale

Tous petits commerces sur place (une supérette, deux boucheries, trois boulangeries, un tabac presse, deux fleuristes), toilettage pour chiens, pressing, coiffeurs et esthéticiennes.

L'association "mères au Foyer" du Vaucluse a son siège social sur Courthézon.

√Čducation

Courthezon school by JM Rosier.jpg

Présence d'une école maternelle et de deux écoles primaires dont une privée.

Il a été longtemps question de la création d'un collège sur la commune, mais le site de Bédarrides a finalement été choisi. La majorité de collégiens de Courthézon sont repartis entre Bédarrides et Orange.

Présence d'un centre de loisirs communal depuis l'été 2007 qui accueille les enfants de trois à douze ans.

Sports

√Čquipements : Centre sportif, skate park, boulodrome, centre d'√©quitation.

Basket-ball, tennis, football, pétanque, roller, etc.

Les cours d'eau permettent la pratique de la pêche.

Santé

Plusieurs médecins et spécialistes (dentistes, podologue, etc.), 2 pharmacies et 1 laboratoire d'analyses médicales.

Maison de retraite "Saint Vincent" et maison de retraite publique "Elie Dussaud"

Culte

Culte catholique, √©glise en cŇďur de village et cimeti√®re en bordure ext√©rieure.


√Čcologie et recyclage

Déchèterie et plusieurs emplacement pour le tri sélectif (conteneurs à emballages, papiers, verres)

Lieux et monuments

Le ch√Ęteau de Val-Seille
L'arri√®re du ch√Ęteau
Lavoir, chapelle et fontaine
  • Remparts XIe si√®cle ces imposantes fortifications ont √©t√© construites en pierres tir√©es des Carri√®res de Saint-Georges d√©j√† exploit√©es par les romains.
  • Restes de murs cr√©nel√©s de l'ancien ch√Ęteau des princes d'Orange (VIIIe am√©nag√© et agrandi aux XIIIe, XVIe et XVIIe si√®cle) au point le plus √©lev√© de la ville. Il sera d√©moli en 1768.
  • 15 fontaines (dont fontaine Belle-Croix de 1857 (IMH), fontaine aux Micocouliers XIXe, fontaine Sainte-Pierre de 1850, fontaine des Quatre-Saisons...) et 5 oratoires.
  • Tour de l'horloge (1653) surmont√©e d'un campanile en fer forg√© class√© monument historique.
  • √Čglise Saint-Denis (XIIe si√®cle nef et clocher, orgue ancien (18 jeux restaur√©) de Th√©odore Puget class√© monument historique.
  • Hospice reconstruit en 1703.
  • Halles de 1730.
  • Ch√Ęteau de Val-Seille, construit par Elie Dussaud en 1868
  • Ch√Ęteau Montellier, avec jardins.
  • Ch√Ęteau de Verclos d'origine XIIIe, restaur√© au XVIe puis remani√© au XIXe (donjon rectangulaire accol√© √† un corps de logis).
  • Domaine de Beaucastel avec ch√Ęteau XVIIIe.
  • Ch√Ęteaux La Font-du-Loup Pecoulette, le Rayas.
  • Six chapelles ont √©t√© √©rig√©es sur le territoire de Courth√©zon[8]
    • Chapelle Saint-Pierre XIIe si√®cle
    • Chapelle Saint-Laurent
    • Chapelle Saint-Dominique
    • Chapelle Saint-√Čtienne
    • Chapelle Saint-Georges des Garrigues. D√®s les premiers si√®cles du Christianisme, des lieux de culte se sont √©lev√©s √† l‚Äôemplacement des temples romains, et souvent avec leurs mat√©riaux, ce fait est reconnu pour deux chapelles : ¬ę Saint Laurent de Barbara - Saint Georges des Garrigues ¬Ľ.






Personnalités liées à la commune

  • La chanteuse Michelle Torr a pass√© son enfance √† Courth√©zon o√Ļ son p√®re √©tait facteur.

Jumelages

Courth√©zon est jumel√©e avec :

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens internes

Liens externes

Liens externes

Notes et références

  1. ‚ÜĎ (fr) Patrimoine de la ville de Courth√©zon
  2. ‚ÜĎ (fr) La climatologie du Vaucluse
  3. ‚ÜĎ a‚ÄČ et b‚ÄČ (fr) Histoire et patrimoine de la ville de Courth√©zon
  4. ‚ÜĎ Guy Barruol, Mich√®le Bois, Yann Codou, Marie-Pierre Estienne, √Člizabeth Sauze, ¬ę Liste des √©tablissements religieux relevant de l‚Äôabbaye Saint-Andr√© du Xe au XIIIe si√®cle ¬Ľ, in Guy Barruol, Roseline Bacon et Alain G√©rard (directeurs de publication), L‚Äôabbaye de Saint-Andr√© de Villeneuve-l√®s-Avignon, histoire, arch√©ologie, rayonnement, Actes du colloque interr√©gional tenu en 1999 √† l'occasion du mill√©naire de la fondation de l'abbaye Saint-Andr√© de Villeneuve-l√®s-Avignon, √Čd. Alpes de Lumi√®res, Cahiers de Salagon no 4, Mane, 2001, 448 p. (ISSN 1254-9371), (ISBN 2-906162-54-X), p 218
  5. ‚ÜĎ (fr) Courth√©zon sur le site de l'Insee
  6. ‚ÜĎ (fr) Population municipale au 1er janvier 2006, consult√© le 19 f√©vrier 2009
  7. ‚ÜĎ a‚ÄČ, b‚ÄČ et c‚ÄČ (fr) Les vignobles de la ville de Courth√©zon
  8. ‚ÜĎ (fr) Patrimoine de la ville de Courth√©zon


  • Portail de la Provence-Alpes-C√īte d‚ÄôAzur Portail de la Provence-Alpes-C√īte d‚ÄôAzur
  • Portail de Vaucluse Portail de Vaucluse
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de ¬ę Courth%C3%A9zon ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Courthezon de Wikipédia en français (auteurs)


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.