Abruzzes

ÔĽŅ
Abruzzes
Abruzzes
Abruzzes Abruzzo bandiera.svg
Administration
Pays Drapeau d'Italie Italie
Capitale L'Aquila
Coordonn√©es 42¬į 13‚Ä≤ 00‚Ä≥ N 13¬į 50‚Ä≤ 00‚Ä≥ E / 42.2167, 13.833342¬į 13‚Ä≤ 00‚Ä≥ Nord
       13¬į 50‚Ä≤ 00‚Ä≥ Est
/ 42.2167, 13.8333
  
Président Giovanni Chiodi (PdL)
(2008-2013)
Provinces 4
Communes 305
Statistiques
Superficie 10 763 km2
Population 1 339 317 hab. (31/03/2010)
Densité 124 hab./km²
Autres données
NUTS 1 ITF (Italie méridionale)
ISO 3166-2 IT-65
Site officiel www.regione.abruzzo.it
Localisation
Image illustrative de l'article Abruzzes
Region des Abruzzes et provinces

La région des Abruzzes (Regione Abruzzo [a'brut:tso] en italien), plus couramment appelée les Abruzzes, est une région d'Italie centrale.

Sa capitale est la ville de L'Aquila. La région regroupe les anciennes provinces médiévales de l'Abruzze ultérieure au nord et l'Abruzze citérieure au sud.

Sommaire

Géographie

Les Abruzzes ont comme fronti√®res : au nord, la r√©gion des Marches, √† l'ouest et au sud-ouest, le Latium, au sud-est, le Molise (qui s'est d√©tach√© des Abruzzes le 27 d√©cembre 1963) et, √† l'est, la mer Adriatique.

Relief

La r√©gion des Abruzzes est caract√©ris√©e par de hautes montagnes sur l'ensemble de son territoire. C'est dans cette r√©gion que la cha√ģne des Apennins atteint sa largeur et sa hauteur maximales. Son point le plus √©lev√©, le Corno Grande, culmine √† 2 912 m dans le massif du Gran Sasso, qui rappelle les Pyr√©n√©es et les Alpes. Comme l'indique son nom, le Corno Grande ressemble √† une ¬ę Grande Corne ¬Ľ. De nombreux sommets y d√©passent les 2 500 m :

Au sud du massif, une vaste plaine d'altitude s'√©tend sur 20 km de long et 7 km de large, entre 1 600 et 1 800 m d'altitude. C'est le Campo Imperatore (Campo provient du latin campus, plaine en fran√ßais), r√©gion compl√®tement plane et cern√©e par les montagnes. Le Campo imperatore est appel√© le ¬ę petit Tibet ¬Ľ (il piccolo Tibet). Les deux versants du Gran Sasso sont radicalement diff√©rents :

  • le versant septentrional se caract√©rise par des parois tombant directement sur les collines ;
  • le versant m√©ridional se compose de montagnes plus basses et arrondies, couvertes d'une rare v√©g√©tation.

Au sud du Gran Sasso se situe la Majella qui culmine √† 2 795 m au Monte Amaro.

√Ä l'ouest de la r√©gion se dresse le massif du Velino (2 486 m)- Sirente (2 358 m) moins √©lev√© que celui du Gran Sasso. Ses paysages sont tr√®s vari√©s : les hautes prairies rocailleuses du Velino s'opposent aux vastes for√™ts se d√©veloppant au pied de la paroi nord-est du Sirente, o√Ļ vivent des ours.

Au nord de la r√©gion se trouvent les Monti della Laga (2 458 m au Monte Gorzano) bois√©s et humides.

Au sud, les Simbruini Ernici culminent √† 2 156 m, tandis que les monts du parc national des Abruzzes s'√©l√®vent √† 2 285 m.

Ces massifs sont s√©par√©s par d'importantes vall√©es et trois conques (larges vall√©es) de nature tr√®s diff√©rente :

  • La conque de L'Aquila (√©largissement local de la vall√©e du fleuve Aterno, √† 700 m d'altitude)
  • La conque du Fucin (plaine d'altitude ferm√©e de 160 km2 situ√©e √† 650 m d'altitude. Elle abritait jadis un lac)
  • La conque de Sulmona (carrefour de plusieurs vall√©es √† 400 m d'altitude).

D'autres bassins plus petits a√®rent √©galement ces montagnes : la conque Subequana, le haut-plateau de Navelli, le haut-plateau des Rocche √† 1 300 m d'altitude et la vall√©e du Tirino.

Des collines argileuses cultiv√©es (bocages) de 40 √† 50 km de large descendent vers la mer et assurent la transition entre la montagne et la c√īte. Il n'existe pas de v√©ritables plaines dans la r√©gion. On peut citer, outre les nombreuses plaines d'altitude, une plaine littorale de quelques centaines de m√®tres de large qui peut s'enfoncer sur plusieurs kilom√®tres dans la mer, √† l'embouchure des principaux fleuves (notamment √† Pescara).

Comme pour une grande partie des plages du c√īt√© italien de la mer Adriatique, la c√īte des Abruzzes est sableuse et rectiligne. Cependant, au sud de la r√©gion, des barres rocheuses interrompent la r√©gularit√© de cette c√īte, entre Francavilla al Mare et Vasto, comme les falaises de la Punta Penne et la Punta Aderci.

Hydrographie et climat

La cha√ģne des Apennins est fortement arros√©e, dans la mesure o√Ļ elle est coinc√©e entre deux mers. Les Abruzzes re√ßoivent des pr√©cipitations abondantes et b√©n√©ficient de temp√©ratures basses, du fait de la pr√©sence des montagnes. Toutefois, les donn√©es pluviom√©triques et thermiques sont tr√®s variables d'un endroit √† l'autre, toujours en raison des montagnes. Alors que la c√īte jouit d'un climat m√©diterran√©en (sec et chaud l'√©t√©, humide et doux l'hiver), les vall√©es int√©rieures et les conques ont un climat continental (chaud l'√©t√©, froid l'hiver, assez sec). Le massif montagneux, quant √† lui, conna√ģt un climat d'altitude (froid, humide et tr√®s variable).

L'Aquila, qui se situe √† plus de 700 m d'altitude, est flanqu√©e sur ses 4 c√īt√©s par des montagnes culminant √† plus de 2 000 m. Celles-ci bloquent l'arriv√©e des courants d'air maritime doux et humide et b√©n√©ficient d'un climat sec et froid. Selon un dicton, L'Aquila conna√ģt "11 mois froids et 1 mois frais". La ville est √©galement r√©put√©e pour √™tre "la ville la plus froide d'Italie".

Le versant oriental de la Majella est expos√© en hiver au Bora qui apr√®s s'√™tre humidifi√© au contact de l'Adriatique provoque un fort enneigement. Les temp√©ratures les plus froides sont enregistr√©es en haute montagne, vers 2 000 m. La temp√©rature peut y descendre jusqu'√† 0 ¬įC l'hiver ; il peut m√™me y neiger plusieurs jours durant l'√©t√©.

Les pr√©cipitations les plus importantes ont √©t√© enregistr√©es sur le versant oriental du Gran Sasso et sur celui de la Majella. En raison de leur altitude, le Gran Sasso et la Majella bloquent les nuages issus de la mer Adriatique et entra√ģnent des pr√©cipitations quasi quotidiennes.

Les plaines d'altitude sont aussi fréquemment balayées par des vents forts.

Cours d'eau

Les Abruzzes sont une importante r√©serve d'eau pour Rome et l'Italie du sud (le Gran sasso alimente en eau 1 500 000 personnes).

Les principaux cours d'eau sont :

Lacs

Les principaux lacs des Abruzzes sont des lacs de barrage. Le plus grand est le lac de Campotosto d'une superficie de 14 km2 √† 1 313 m√®tres d'altitude. C'est le deuxi√®me plus grand lac artificiel d'Europe. Le rapport surface/altitude est particulier puisqu'en Europe, il existe peu de lacs de cette importance √† cette altitude. Le plus grand lac naturel est le lac de Scanno (1 km2) pr√®s du parc national des Abruzzes avec la seule station ¬ę baln√©aire ¬Ľ de la province de L'Aquila n'ayant pas acc√®s √† la mer.

Autrefois, la conque du Fucin, avec des montagnes sur ses 4 c√īt√©s, contenait un immense lac de 160 km¬≤ qui √©tait le troisi√®me plus grand d'Italie. Mais il fut ass√©ch√© au XIXe si√®cle pour rendre le terrain cultivable.

Glaciers

Dans le Gran Sasso se trouve le glacier du Calderone (ghiacciaio del Calderone), le plus m√©ridional d'Europe et le seul des Apennins. Situ√© au nord-est du Corno Grande, entre 2 680 et 2 870 m d'altitude, d'une superficie de 5 ha, ce glacier est menac√© de disparition √† cause du r√©chauffement climatique.

Quelques chiffres concernant le Gran Sasso

Le Gran Sasso √©tablit quelques records pour les Apennins :

  • Le lac le plus haut : lac de Camarda, 2 051 m d'altitude
  • La source la plus haute : source des "Invalidi", 2 650 m d'altitude
  • La r√©surgence la plus haute : source "Grotte", 2 080 m d'altitude

Risques sismiques

La r√©gion des Abruzzes a connu de graves tremblements de terre dans son histoire :

  • Le 2 f√©vrier 1703, un s√©isme se produit √† L'Aquila, le jour du Carnaval. La f√™te est interrompue, et il y a des milliers de morts. Dor√©navant, pour comm√©morer ce tremblement de terre, le carnaval aura toujours lieu le 3 f√©vrier, contrairement au reste de l'Italie.
  • En 1915, un gigantesque tremblement de terre se produit au sud des Abruzzes, √† Avezzano. Ce s√©isme, ressenti aussi √† Rome, √† 100 km du lieu de son √©picentre, a fait 33 000 victimes, et la ville d'Avezzano perdit 82% de sa population. C'est le 20e tremblement de terre le plus meurtrier de l'histoire de la plan√®te.
  • En 2009, le 6 avril, un tremblement de terre de magnitude 6.3 se produit dans les Abruzzes. Ce s√©isme, dont l'√©picentre se situe √† proximit√© de la ville de L'Aquila, a fait 293 victimes et plus de 50 000 sans-abri.

Histoire

Préhistoire

L'homme s'est tr√®s t√īt install√© sur les collines et les montagnes des Abruzzes. Un fragment de f√©mur datant de 80 000 ans a √©t√© retrouv√© sur le Gran Sasso. L'occupation humaine est aussi bien document√©e pour le N√©olithique avec des habitats en bords de lac (Ortucchio), qu'√† l'√āge du Bronze. √Ä la fin de l'√āge du Bronze, les premiers habitats perch√©s et les premi√®res n√©cropoles √† cercle de pierres apparaissent (Scurcola Marsicana, Celano-Paludi).

Antiquité

Avant la colonisation de la r√©gion par les Romains, diff√©rents peuples italiques habitent la r√©gion : les Sabins (Sabini), les Marrucins (Marrucini), les Pic√©niens (Picentes), les Samnites (Samnites), les Vestins (Vestini), les P√©ligniens (Paeligni), les Frentans (Frentani), les Marses (Marsi), les Eques et les Pr√©tutiens (Praetutii), dont le nom transform√© en Aprutini donne le nom √† la r√©gion des Abruzzes. Atri, anciennement Hatria, est l'une des villes les plus anciennes de la r√©gion et aurait donn√© son nom √† la mer Adriatique qu'elle surplombe. La plus grande d√©couverte arch√©ologique est sans doute la sculpture du guerrier de Capestrano, haute de 2,10 m√®tres. Elle a √©t√© r√©alis√©e vers le Ve si√®cle av. J.‚ÄĎC.. En -90, durant la guerre sociale, les peuples italiques habitant dans les Abruzzes qui ont aid√© les Romains √† combattre l'arm√©e carthaginoise, leur demandent la citoyennet√© romaine mais le S√©nat romain refuse de la leur conc√©der. Les Marses, les P√©ligniens, les Pic√©niens, les Vestins et les Samnites se r√©unissent, alorsr, en une f√©d√©ration, avec Corfinium pour capitale, et assi√®gent Rome qui sous le point de capituler finit par leur conc√©der la citoyennet√© romaine. Sulmona est la ville natale d'Ovide. Par la suite, les Romains s'installent dans les Abruzzes, et √©difient Alba Fucens, Amiternum (dont l'amphith√©√Ętre est pris comme mod√®le pour le Colis√©e et qui est aussi la ville natale de l'historien Salluste) et plusieurs routes traversant la r√©gion (via Valeria, via Claudia nova). Ils construisent aussi le plus long tunnel de l'√©poque pour ass√©cher en partie le lac Fucin : 6 km. S'ouvrant sur la localit√© d'Incile, pr√®s d'Avezzano, l'√©missaire d√©bouche dans la haute vall√©e du Salto.

Moyen √āge

Pendant cette p√©riode, la r√©gion est tour √† tour colonis√©e par les Lombards, les Goths, les Su√®ves et les Normands. L'Aquila est construite au XIIIe si√®cle par l'union de 99 ch√Ęteaux ; la l√©gende veut qu'elle conserve encore 99 places, 99 fontaines et 99 √©glises. De nombreux ermites s'installent autour de la Majella, dont C√©lestin V, couronn√© pape √† L'Aquila dans la basilique Sainte-Marie de Collemaggio. Cette √©glise a d'ailleurs la seule porte Sainte existant en dehors de Rome : on ne l'ouvre qu'une fois par ans, le 28 ao√Ľt, accompagn√© d'un grand d√©fil√© moyen√Ęgeux qui se d√©roule encore aujourd'hui : la Perdonanza. Au Moyen √āge, L'Aquila est une ville florissante plac√©e sur une importante route commerciale, ses hauts remparts sont encore bien conserv√©s. Mazarin est n√© √† Pescina, un village √† c√īt√© d'Avezzano.

En 1273, le roi Charles d'Anjou divise la circonscription d'Abruzze (Giustizierato d'Abruzzo), cr√©√©e par Fr√©d√©ric II, en deux provinces : l‚ÄôAbruzze cit√©rieure et l‚ÄôAbruzze ult√©rieure.

Renaissance et temps modernes

En 1573, l'ing√©nieur De Marchi gravit pour la premi√®re fois le Corno Grande, pourtant difficile √† escalader √† l'√©poque. D√®s lors, l'alpinisme nait sur le Gran Sasso, avec plusieurs pionniers qui se lancent √† l'assaut des cimes et la construction de nombreux refuges (le premier du Gran Sasso est le refuge Garibaldi, construit en 1886). Au XVIIIe si√®cle, l'√©levage de moutons est √† son apog√©e. De nombreux bergers pratiquent la transhumance et descendent leurs troupeaux l'automne des montagnes jusqu'aux Pouilles, puis reviennent au printemps dans les alpages.

√Čpoque contemporaine

Affiche touristique des années 1920.

En octobre 1861, les Abruzzes, qui appartiennent au Royaume des Deux-Siciles, entrent dans le Royaume d'Italie. En m√™me temps, le lac Fucin est ass√©ch√© afin de mettre en place une agriculture productive. Entre la fin du XIXe si√®cle et le d√©but du XXe si√®cle, on construit les voies ferr√©es actuelles qui sillonnent la r√©gion.
Le célèbre poète italien Gabriele D'Annunzio nait à Pescara. À Popoli l'ingénieur Corradino D'Ascanio nait, il est le premier à mettre au point les prototypes d'hélicoptères et de cyclomoteurs Vespa.
En 1922, le parc national des Abruzzes est institu√© : c'est le premier parc national europ√©en.
Dans les années 1970, tensions, conflits et grèves secouent la région pour déterminer qui sera le chef-lieu, Pescara ou L'Aquila. Cette dernière, bien que plus petite, remporte la nomination.
En 1989, le parc r√©gional du Velino-Sirente est institu√©, puis les parcs nationaux de la Majella , du Gran Sasso et des Monti della Laga en 1991, et enfin le parc national de la c√īte de Chieti en 2007.

√Čconomie

  • Le PIB : Depuis les ann√©es 1950, les Abruzzes ont une croissance √©conomique soutenue. En 1951, le revenu par habitant ou le PIB des Abruzzes √©tait de 53% de celui du Nord de l'Italie, qui compte les r√©gions les plus riches du pays. En 1971, il √©tait de 65% et en 1994, de 76%. Le revenu par habitant des Abruzzes est donc plus √©lev√©s que celui du Mezzogiorno d√©passant le taux de croissance de toutes les autres r√©gions de l'Italie. En ce sens les Abruzzes et le Molise, bien qu' ayant fait partie de l'ancien royaume de Naples, sont d√©sormais consid√©r√©es comme des r√©gions d'Italie centrale, compte tenu de leur position g√©ographique, de leur √©conomie et de leur histoire antique.
  • La Circulation : La construction des autoroutes de Rome √† Teramo (A24) et de Rome √† Pescara (A25), a ouvert un acc√®s facile aux Abruzzes facilitant l'investissement priv√© dans la r√©gion o√Ļ l'enseignement et la productivit√© y est la plus forte du Mezzogiorno.

Le secteur industriel a connu une expansion rapide, particuli√®rement dans le g√©nie m√©canique, le mat√©riel de transport et de t√©l√©communication. En 2003, le PIB par habitant √©tait 19506 EUR soit 84% de la moyenne nationale (23 181 euros) et bien sup√©rieure √† celle du Sud (15 808 euros).

  • Le Tourisme : Les Abruzzes b√©n√©ficient d'un renouveau li√© au tourisme gr√Ęce √† trois parcs nationaux et √† des r√©serves naturelles.

Les Abruzzes sont la seule région d'Europe qui s'est tournée vers la protection de la nature et de ses paysages pour sauver son économie. De nombreux restaurants et auberges ouvrent dans les villages, et de plus en plus de gens de toute l'Europe y achètent une résidence secondaire de montagne.

  • La richesse des Abruzzes en ch√Ęteaux et bourgs m√©di√©vaux, en particulier pr√®s de la ville de L'Aquila, lui a valu, le surnom de "Abruzzoshire", par analogie avec les "Chiantishire" surnom parfois utilis√© pour d√©signer la r√©gion du Chianti de Toscane, mais les Abruzzes restent toujours √† l'√©cart des sentiers battus pour la plupart des visiteurs de l'Italie.
  • Sports d'hiver : La r√©gion dispose de 21 domaines skiables avec 368 km de pistes et tout cela √† quelques heures de Rome. La station la plus d√©velopp√©e est Roccaraso, suivie de Campo Felice et Campo Imperatore. Situ√© dans la r√©gion la plus haute des Apennins, les domaines skiables sont √† des hauteurs presque comparables √† celles de nombreuses stations alpines. En raison de leur proximit√© avec la mer Adriatique et aux pr√©cipitations les stations des Abruzzes ont souvent plus de neige que celles des Alpes. Les Abruzzes sont aussi populaire pour le ski de fond, en particulier sur le haut plateau de Campo Imperatore dans le Gran Sasso, ainsi que dans la grande plaine de la Majella.

Le Corno Grande et ses voisins Corno Piccolo offrent un éventail de possibilités d'escalade, de randonnée de montagne adapté aux novices et aux alpinistes chevronnés.

  • Le littoral : Le long littoral sablonneux abrite un grand nombre de stations baln√©aires: Vasto sur la c√īte sud des Abruzzes; Silvi Marina, dont les sables sont consid√©r√©s parmi les meilleurs de l'Italie; Francavilla al Mare, Pineto et sur la c√īte nord on trouve Martinsicuro et Alba Adriatica, sans oublier Pescara.

Démographie

Les Abruzzes font partie des r√©gions les moins dens√©ment peupl√©es d'Italie (120 hab/km¬≤ contre 192 hab/km¬≤ pour l'Italie). En effet, apr√®s une sensible augmentation de la population du XVIIIe si√®cle √† la moiti√© du XIXe si√®cle, celle-ci stagne ou augmente l√©g√®rement depuis. En 1861, on compte 866 828 habitants ; 1 277 000 habitants en 1951 et plus de 1 300 000 habitants actuellement.

√Ä cela s'ajoutent d'importants ph√©nom√®nes migratoires de l'int√©rieur vers les c√ītes. Ainsi, les villages d'altitude sur le Gran Sasso ont tous perdu plus de la moiti√© de leurs habitants en 20 ans, tandis que la fa√ßade maritime a connu une explosion d√©mographique. La m√©galopole de Pescara rejoint aujourd'hui 300 000 habitants. En plus, la r√©gion a d√Ľ faire face √† l'√©migration de ses habitants vers le reste de l'Italie, voire √† l'√©tranger. Entre 1900 et 1914, plusieurs centaines de milliers de personnes ont quitt√© la r√©gion. Parmi ceux-ci, 85% partirent en Am√©rique (√Čtats-Unis, Argentine, Br√©sil). Vers 1950, cet exode change de cap et se dirige surtout vers l'Europe, surtout vers l'Allemagne. Quelques-uns partent aussi au Venezuela, au Canada et en Australie. Mais ce second ph√©nom√®ne migratoire pesa peu sur la r√©gion gr√Ęce au grand nombre d'Abruzzese qui rentraient au pays.

Culture

Dans le passé, la région des Abruzzes était bien connue pour la transumanza, le mouvement migratoire des moutons du sud de la région vers la région des Pouilles, au cours des mois d'hiver (v.Tratturo).

Les dialectes r√©gionaux comprennent : le dialecte sabin dans la province de l'Aquila (dialectes d'Italie centrale). le dialecte abruzzese adriatico dans la province de Teramo, Pescara et Chieti qui est √©galement r√©pandu dans la province de Ascoli Piceno (dialectes m√©ridionaux). le dialecte abruzzese occidentale dans la province de l'Aquila (dialectes de l'Italie m√©ridionale). d'autres formes de dialectes de la Campanie sont pr√©sents (Alto Sangro en province de l'Aquila). Il y a, cependant, une petite aire linguistique albanaise √† Penne, dans la province de Pescara. Les villes historiques des Abruzzes sont: Sulmona au pied du massif de la Maiella, connue par le c√©l√®bre po√®te antique Ovide; Scanno, Atri un pittoresque centre artistique, Penne et Loreto Aprutino.

Les parcs des Abruzzes

Article d√©taill√© : Parc national des Abruzzes.
Parc National des Abruzzes

Le tout est entour√© d'un immense r√©seau de r√©serves naturelles qui fait des Abruzzes le territoire le plus pr√©serv√© d'Italie (plus du tiers de sa surface). D'autres projets, comme ARVE (Abruzzo Regione Verde d'Europa) ou encore APE (Appennino Parco d'Europa) veulent favoriser le regroupement des zones prot√©g√©s des Abruzzes en un immense parc national de 500 ou 600 000 hectares (soit la surface d'un d√©partement fran√ßais). Voici quelques chiffres concernant les Abruzzes, qui repr√©sentent seulement 4% de la surface de l'Italie :

  1. Sur les 100 ours italiens, 80 vivent dans les Abruzzes - soit 4 ours sur 5 = 80% de la population ursine.
  2. Sur les 20 lynx italiens, 10 habitent dans les Abruzzes - soit 1 lynx sur 2 = 50% de la population des lynx.
  3. Sur les 600 loups italiens, 200 se trouvent dans les Abruzzes - soit 1 loup sur 3 = 33% de la population lupine.

Transports

Transports routiers

Trois autoroutes traversent la r√©gion :

  • l'A14, qui longe la c√īte Adriatique
  • l'A24, qui va de Rome √† Giulianova en passant par L'Aquila et Teramo
  • l'A25, qui va de Pescara √† l'A24 en passant par Chieti, Sulmona et Avezzano

Les deux dernières autoroutes sont communément appelées "Route des Parcs"(Strada dei Parchi).

Transports ferroviaires

Les voies ferr√©es sont omnipr√©sentes, que ce soit sur la c√īte ou dans les vall√©es internes.

La ligne Rome-Avezzano-Sulmona-Pescara est la deuxième ligne la plus haute d'Italie.

La ligne Sulmona-Roccaraso-Carpinone (Molise) est dénommée "Train des Parcs" (Treno dei Parchi).

La "Fl√®che du gran Sasso" (Freccia del gran Sasso) L'Aquila-Sulmona-Rome et le "Train de la Vall√©e" (Treno della Valle), le long du Sangro, peuvent traverser un relief accident√© gr√Ęce √† de nombreux ouvrages d'art (viaducs et ponts).

La ligne, le long de la c√īte, a 2 voies et est fr√©quent√©e par des Pendolini (TGV italien) et des trains de marchandises.

Transports maritimes

Les trois principaux ports des Abruzzes sont Pescara (avec un bac pour Split, en Croatie), Ortona (avec un bac pour les √ģles Tremiti, dans les Pouilles) et Vasto (navires marchands). Il existe de nombreux ports touristiques sur les c√ītes et dans les plus grands lacs de l'int√©rieur.

Transports aériens

L'"Aéroport des Abruzzes" (Aeroporto d'Abruzzo), à Pescara est un petit aéroport international qui dessert les grandes villes italiennes, mais aussi l'Europe et l'Amérique du Nord.

L'Aquila possède un aérodrome touristique.

Administrations

Politique

L'administration r√©gionale est √©lue. Les derni√®res √©lections r√©gionales ont eu lieu les 14 et 15 d√©cembre 2008, avec les r√©sultats suivants :

Provinces

Les quatre provinces des Abruzzes.

Les Abruzzes sont divis√©es en 4 provinces :

Communes

31 communes se situent au-dessus de 1 000 m d'altitude, mais seulement 11 en dessous de 100 m. La commune la plus haute est Rocca di Cambio (1 434 m√®tres), c'est aussi la plus haute d'Italie.

Galerie de photos

Notes

Articles connexes

Liens externes

Source

  • (it) Cet article est partiellement ou en totalit√© issu de l‚Äôarticle de Wikip√©dia en italien intitul√© ¬ę Abruzzo ¬Ľ (voir la liste des auteurs)
  • Carte de l'Italie par G. de l'Isle, Paris 1700



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abruzzes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ABRUZZES ‚ÄĒ Situ√©e dans le centre est de l‚ÄôItalie, couvrant une superficie de 10 794 kilom√®tres carr√©s, la r√©gion des Abruzzes renferme les montagnes les plus √©lev√©es et les moins facilement p√©n√©trables de la p√©ninsule; l‚ÄôApennin y atteint sa puissance… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Parc National des Abruzzes ‚ÄĒ Le Parc National des Abruzzes (Parco Nazionale d Abruzzo, Lazio e Molise) est une r√©serve naturelle proteg√©e. Elle se situe dans la r√©gion des Abruzzes au centre est de l Italie et s √©tend sur 150 000 hectares, entre les r√©gions des Marches, des… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Parc R√©gional des Abruzzes ‚ÄĒ Parc national des Abruzzes Le Parc National des Abruzzes (Parco Nazionale d Abruzzo, Lazio e Molise) est une r√©serve naturelle proteg√©e. Elle se situe dans la r√©gion des Abruzzes au centre est de l Italie et s √©tend sur 150 000 hectares, entre… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Parc national des Abruzzes ‚ÄĒ Le Parc National des Abruzzes (Parco Nazionale d Abruzzo, Lazio e Molise) est une r√©serve naturelle proteg√©e. Elle se situe dans la r√©gion des Abruzzes au centre est de l Italie et s √©tend sur 150 000 hectares, entre les r√©gions des Marches, des… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Parc national des Abruzzes, Latium et Molise ‚ÄĒ Cat√©gorie UICN II (parc national) Identifiant 719 Pays   ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Tour des Abruzzes ‚ÄĒ Infobox comp√©tition sportive Tour des Abruzzes Giro d Abruzzo (it) Cr√©ation 1961 √Čditions 34 Cat√©gorie 2.2 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Berger De Maremme Et Abruzzes ‚ÄĒ Berger de Maremme et Abruzzes ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Berger de maremme et abruzzes ‚ÄĒ Berger de Maremme et Abruzzes ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Crit√©rium des Abruzzes ‚ÄĒ Infobox comp√©tition sportive Crit√©rium des Abruzzes Criterium d Abruzzo (it) Cr√©ation 1993 √Čditions 12 Type / Format Course d un jour ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • A√©roport des Abruzzes ‚ÄĒ A√©roport de Pescara Aeroporto di Pescara L a√©rogare de l a√©roport. Code AITA Code OACI ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.