Confrerie


Confrerie

Confrérie

Peinture du musée des beaux-arts de Séville.

Les confréries sont des communautés regroupant des laïcs et destinées à favoriser une entraide fraternelle. Elles peuvent viser à promouvoir une croyance, religieuse ou non; dans ce cas, la confrérie est en général dirigée par un Grand Maître, un saint homme, ou un gourou.

Sommaire

En Occident

Au Moyen Âge les confréries se différencient des corporations par plusieurs aspects :

  • un recrutement non exclusif (même une confrérie dite « de métier Â» ne se limite pas aux membres de son métier). Voir les confréries d'artisans, par exemple, appelées dans le passé Guilde ou Gildes, ou Corporations;
  • une primauté du lien sur le cadre. Là où la corporation forme une universitas structurant un corps social, la confrérie relie avant tout des individus entre eux;
  • un rôle essentiel du processus d'intercession. La confrérie médiévale n'a pas pour vocation de promouvoir le culte chrétien (ce rôle lui sera dévolue à la période moderne), par contre les confrères accomplissent une pratique religieuse plus ou moins régulière qui débouche ayant pour "but" d'obtenir l'intercession du saint patron de la confrérie. L'avantage de la prière confraternelle sur la pratique solitaire est que la somme des prières de tous les confrères bénéficie individuellement à chaque confrère. On peut en citer quelques-unes : Confrérie de la Passion, Confrérie de Crotone de l'Ordre rosicrucien, Confrérie des Charitables de Saint-Éloi et plus récemment Confrérie de charité.

Dans le monde musulman

Les confréries musulmanes ont souvent popularisé deux notions assez étrangères à l'Islam, l'amour mystique de Dieu (Allah) et le culte des saints. Voir Confréries soufies, zaouïa, et aussi confrérie du Sénégal, bektachi, chadhili, yesevis, derviche, séfévides,

Confréries contemporaines

Du terroir

Le terme de « confrérie Â», chargé de connotations religieuses et mystérieuses, n'est plus utilisé que de façon plaisante pour des groupes à caractère folklorique ou humoristique, par exemple :

Estudiantines

Très repandues dans le système universitaire anglophone, il n'en existe que très peu dans le système francophone.

De fiction

La notion de confrérie a cependant été reprise dans des œuvres de fiction tels que romans, bandes dessinées, jeux de rôle, et dans l'humour populaire, par exemple :

Wiktprintable without text.svg

Voir « confrérie Â» sur le Wiktionnaire.

Voir aussi

Articles connexes

Ce document provient de « Confr%C3%A9rie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Confrerie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • confrérie — [ kɔ̃freri ] n. f. • XIIIe; lat. médiév. confratria 1 ♦ Relig. Association pieuse de laïques. ⇒ communauté, congrégation. 2 ♦ Vieilli Association, corporation. ● confrérie nom féminin (ancien français confrarie, du latin médiéval confratria, avec …   Encyclopédie Universelle

  • confrerie — CONFRERÍE, confrerii, s.f. (FranÅ£uzism) AsociaÅ£ie constituită în scopuri religioase sau caritabile; p.ext. grupare de oameni cu păreri comune; confrăţie, confraternitate. – Din fr. confrérie. Trimis de ana zecheru, 26.06.2002. Sursa: DEX 98 … …   Dicționar Român

  • confrérie — CONFRÉRIE. sub. fém. Compagnie de personnes associées pour quelques exercices de piété. La Confrérie du Saint Sacrement. Marguillier de Confrérie. Bâtonnier de Confrérie …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Confrérie — Peinture du musée des beaux arts de Séville. Les confréries sont des communautés regroupant des laïcs et destinées à favoriser une entraide fraternelle. La confrérie est en général dirigée par un Grand Maître. En France, toutes les confréries… …   Wikipédia en Français

  • confrérie — (kon fré rie) s. f. 1°   Association formée par des laïques en vue d une oeuvre de piété, de charité, de dévotion. •   Vous [Henri III] faisiez des confréries, des voeux, des pèlerinages, des oratoires, FÉN. XIX, 398.    Confrérie blanche,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CONFRÉRIE — n. f. Compagnie de personnes associées pour quelques exercices de piété. La confrérie du Saint Sacrement. Marguillier de confrérie. Bâtonnier de confrérie. Fig. et fam., Il est entré dans la confrérie des maris. Il est enrôlé dans la grande… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • CONFRÉRIE — s. f. Compagnie de personnes associées pour quelques exercices de piété. La confrérie du saint sacrement. Marguillier de confrérie. Bâtonnier de confrérie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • confrerie — kōⁿfrārē noun (plural confreries ē(z)) Etymology: French confrérie, from Old French confrerie, alteration (influenced by frere) of confrarie : brotherhood, association; often …   Useful english dictionary

  • confrérie — n.f. La grande confrérie, les maris trompés. / Les homosexuels …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • confrérie — nf. KONFRARI (Albanais.001b.AMA., Saxel), konfréri (001a.PPA., Chambéry, Montagny Bozel, Villards Thônes). A1) habit des confrérie : abeut (St Martin Porte) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.