Comte de Tripoli


Comte de Tripoli

Comté de Tripoli

Carte des états latins d'Orient

Le comté de Tripoli était l'un des États latins d'Orient fondés à la faveur de la première croisade. Il était situé sur le territoire de l'actuel Liban - au centre de la carte ci-contre et subsista de 1102 à 1258.

Sommaire

Histoire

Ce n'est que plusieurs années après la constitution des autres États latins d'Orient que fut créé ce comté. Raymond de Saint-Gilles commença par s'emparer de la forteresse de Tortose (1102). Il tenta vainement de s'emparer de Homs dans l'arrière pays, sur le cours de l'Oronte, citadelle dont la possession aurait permis à l'état d'exister plus longtemps.

Il mit le siège devant Tripoli en 1104, mais la ville résista plusieurs années, car ravitaillée par mer par les Égyptiens. Raymond mourut en 1105, et son cousin Guillaume Jourdain lui succéda. Le siège n'était pas encore terminé qu'arriva d'Europe Bertrand, le fils de Raymond de Saint Gilles qui disputa à Guillaume la possession du comté. Baudouin Ier roi de Jérusalem vint avec toute son armée arbitrer le litige. Ces renforts permirent la prise de la ville (12 juillet 1109). Baudouin Ier résolu la succession de Tripoli en partageant le comté en deux, mais l'assassinat de Guillaume 1110 permit à Bertrand de réunifier le comté. Ses descendants dirigèrent le comté jusqu'en 1187, et le comté passa alors aux princes d'Antioche.

La population franque du comté était principalement constituée de Croisés originaires d'Occitanie et d'Italie. Des États latins d'Orient, c'était le seul où l'on parlait la langue d'oc, contrairement aux autres qui parlaient la langue d'oil, aussi la domination des Normands d'Antioche fut mal acceptée. Les XIIIe siècle fut parsemé d'intrigues de révoltes et d'assassinat. Il vit même le seigneur de Gibelet injurier son suzerain aux portes de Tripoli. La dernière comtesse, Lucie fut déposée en 1288 et Tripoli devint une commune autonome sous le protectorat de Gênes.

Les Francs étaient beaucoup plus préoccupés de leurs querelles internes que de la progression des Mamelouks. Ceux-ci mirent le siège devant la ville en février 1289 et la prirent le 27 avril 1289.

Les comtes de Tripoli

Article détaillé : liste des comtes de Tripoli.

Principaux fiefs

Le comté se composait des fiefs suivants :

  • Le comté de Tripoli proprement dit
  • le comté de Montferrand
  • les seigneuries de :

Sources

  • René Grousset, L'Empire du Levant : Histoire de la Question d'Orient, Payot, coll. « Bibliothèque historique », Paris, 1949 (réimpr. 1979), 648 p. (ISBN 2-228-12530-X) 
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du Moyen Âge Portail du Moyen Âge
  • Portail des croisades Portail des croisades
Ce document provient de « Comt%C3%A9 de Tripoli ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Comte de Tripoli de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Comté De Tripoli — Carte des états latins d Orient Le comté de Tripoli était l un des États latins d Orient fondés à la faveur de la première croisade. Il était situé sur le territoire de l actuel Liban au centre de la carte ci contre et subsista de 1102 à 1258 …   Wikipédia en Français

  • Comté de tripoli — Carte des états latins d Orient Le comté de Tripoli était l un des États latins d Orient fondés à la faveur de la première croisade. Il était situé sur le territoire de l actuel Liban au centre de la carte ci contre et subsista de 1102 à 1258 …   Wikipédia en Français

  • Comté de Tripoli — Carte des états latins d Orient Le comté de Tripoli était l un des États latins d Orient fondés à la faveur de la première croisade. Il était situé sur le territoire de l actuel Liban au centre de la carte ci contre et subsista de 1102 à 1258.… …   Wikipédia en Français

  • Tripoli de Syrie — Tripoli (Liban) Pour les articles homonymes, voir Tripoli. Tripoli (ar) طربلس …   Wikipédia en Français

  • tripoli — [ tripɔli ] n. m. • 1508; de Tripoli, ville de la Tripolitaine ♦ Géol. Roche siliceuse d origine organique (diatomées), farineuse, de couleur grise ou jaune pâle. Matière pulvérulente tirée de cette roche, employée au polissage du verre et des… …   Encyclopédie Universelle

  • Tripoli (homonymie) — Tripoli Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Tripoli, du grec tri polis signifiant « trois cités » ou « trois villes », est un nom donné à une ville issue de la réunion de …   Wikipédia en Français

  • TRIPOLI (Liban) — TRIPOLI, Liban Située à 90 kilomètres au nord de Beyrouth, Tripoli (en arabe Trabulus) doit son nom, d’origine grecque, signifiant les trois villes, au fait qu’elle fut le centre de la confédération phénicienne: les Sidoniens, les Tyriens et les… …   Encyclopédie Universelle

  • Comte d'Edesse — Comté d Édesse Localisation du comté d Édesse Le comté d Édesse est l’un des premiers États latins d’Orient, le plus avancé dans le monde islamique. C’est aussi le premier à être reconquis par les musulmans, une cinquantaine d’années après sa… …   Wikipédia en Français

  • Comté d'Edesse — Comté d Édesse Localisation du comté d Édesse Le comté d Édesse est l’un des premiers États latins d’Orient, le plus avancé dans le monde islamique. C’est aussi le premier à être reconquis par les musulmans, une cinquantaine d’années après sa… …   Wikipédia en Français

  • Tripoli (Liban) — Pour les articles homonymes, voir Tripoli. Tripoli (ar) طربلس …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.