Compagnie des Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée

ÔĽŅ
Compagnie des Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée

Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir PLM.
Cite du train
Publicité dans Le Miroir en 1914

La Compagnie des Chemins de fer de Paris √† Lyon et √† la M√©diterran√©e, commun√©ment d√©sign√©e sous le sigle PLM, √©tait une compagnie priv√©e de chemins de fer fran√ßaise ant√©rieure √† la cr√©ation de la SNCF. Desservant le Sud-Est de la France, et notamment la C√īte d'Azur, la Provence, les C√©vennes, et les Alpes, le PLM √©tait la compagnie par excellence des d√©parts en vill√©giature.

La gare parisienne du PLM était la Gare de Lyon.

Sommaire

Histoire

La naissance de la compagnie

Les √©tudes du chemin de fer de Paris √† Lyon et √† Marseille commencent au d√©but des ann√©es 1840. De nombreux projets sont √©labor√©s, de nombreuses compagnies form√©es. En fin de compte, c'est l'√Čtat qui fixe les trac√©s et attribue les concessions.

Le tronçon Avignon - Tarascon - Arles - Marseille est concédé en 1843 à la compagnie "Avignon-Marseille". Les travaux durent jusqu'en 1852.

Le trac√© du Paris - Dijon est d√©cid√© en 1844 et conc√©d√© √† la compagnie Paris Lyon. Il se prolonge en direction de Lyon. Chalon-sur-Sa√īne est atteint en 1851.

Le tracé et le profil général de la ligne de Paris à Lyon sont résumés dans un ouvrage de l'époque qui décrit les plans et profils détaillés des gares. [1]

Les travaux commencent en 1849 sur le tron√ßon Lyon - Avignon ; ils sont conc√©d√©s √† la compagnie "Lyon, la M√©dit√©rann√©e",(LLM) ils sont achev√©s en 1856.

Des embranchements de moindre importance sont √©galement cr√©√©s : Dijon - Belfort par Dole et Besan√ßon, Dole - Salins, etc.

La ligne est presque termin√©e en 1855 sur son trac√© de base : Paris - Lyon - Marseille. Elle est emprunt√©e par Napol√©on III, ce qui lui vaut le titre d'¬ę imp√©riale. ¬Ľ

Elle est alors partag√©e entre plusieurs compagnies, qui finissent par fusionner en deux compagnies : compagnie du chemin de fer de Lyon √† la M√©diterran√©e (LM) et nouvelle compagnie du chemin de fer de Paris √† Lyon (PL). Mais cette situation ne perdure pas : le 11 avril 1857, les compagnies fondatrices sont dissoutes et le PLM est cr√©√© par Paulin Talabot qui en deviendra le directeur g√©n√©ral de 1862 √† 1882. La principale entrave √† cette fusion √©tait la travers√©e du Rh√īne et de la Sa√īne √† Lyon. Les trains √©taient alors limit√©s au nord √† Vaise et au sud dans le quartier de La Mouche. Il a fallu d'apres n√©gociations avec les autorit√©s locales, pour joindre par la presqu'ile et le quartier de Perrache les deux tron√ßons.

L'extension

  • 10 avril 1863 : ouverture de la section Les Arcs - Cagnes-sur-Mer de la ligne Marseille - Vintimille (PLM).
  • En 1863, une loi attribue au PLM l'exploitation de 1287 km du r√©seau alg√©rien (lignes Alger-Blida, Philippeville (Skikda)-Constantine, Oran-Saint Denis-du-Sig (Sig)) qu'il conservera sous diff√©rents statuts jusqu'√† la cr√©ation en d√©cembre 1938, de la nouvelle administration des Chemins de fer alg√©riens (CFA).

Restant malgr√© tout centr√© sur la ligne imp√©riale, le PLM commence en 1870 la construction de son r√©seau secondaire, avec des b√Ętiments typiques.

gare PLM à Chivres - 21
  • En 1875, le PLM rach√®te plusieurs petites compagnies.

Le XXe si√®cle

La ligne Paris Lyon Marseille écoule un très important trafic, c'est l'axe le plus important de France.

Une crise interne √©branle le PLM en 1920 : un d√©saccord entre les dirigeants et le personnel a conduit √† deux gr√®ves importantes.

Le PLM commande du nouveau matériel au début des années 1920, mais ce n'est qu'en 1928 que son trafic atteint à nouveau les niveaux d'avant-guerre.

Deux travaux importants de modernisation sont entrepris au d√©but des ann√©es 1930 :

Le PLM est intégré à la SNCF le premier janvier 1938 .

Compagnies absorbées par le PLM

  • Paris √† Lyon
  • Lyon Avignon
  • Avignon Marseille
  • Lyon La M√©diterran√©e
  • Lyon Gen√®ve
  • Compagnie du Dauphin√©
  • Belleville Beaujeu
  • Compagnie des Dombes et du Sud Est
  • Alais M√©diterran√©e
  • Dijon Belfort
  • Victor Emmanuel
  • Bonson - Saint Bonnet le Ch√Ęteau

Sections de chemins de fer de campagne

Article d√©taill√© : Chemin de fer militaire (France).

Pour organiser ses transports et les constructions et exploitations de lignes militaires , le minist√®re de la Guerre avait une direction d√©nomm√©e : Direction des Chemins de fer de Campagne (D.C.F.C.). Le personnel des sections technique d'ouvriers de Chemins de fer de Campagne √©tait recrut√© dans le personnel des r√©seaux, parmi les ing√©nieurs, employ√©s et ouvriers au service des grandes compagnies et du r√©seau de l'√Čtat, soit volontaires, soit assujettis au service militaire par la loi de recrutement √©tait r√©parti en dix sections form√©es de la mani√®re suivante :

  • 1re et 2e : P.L.M..

Lignes du PLM

Bibliographie

  • Charles Goschler, Trait√© pratique de l'entretien et de l'exploitation des chemins de fer, Noblet et Baudry, Paris, p. 17-19
  • Fran√ßois Get et Dominique Lajeunesse, Encyclop√©die des chemins de fer, √Čditions de La Courtille, 1980 (ISBN 2-7207-0066-X)
  • Yves Broncard, Les plus belles ann√©es des Trains fran√ßais, S√©lection du Reader's Digest, 1997 (ISBN 2-7098-0889-7)
  • Le Patrimoine de la SNCF et des chemins de fer fran√ßais, Flohic √©ditions, 1999 (ISBN 2-84234-069-8)
  • Thierry Favre, Le Train s'affiche, La Vie du rail, 2005 (ISBN 2-915034-46-X). Affiches PLM.
  • Robert Mencherini et Jean Dom√©nichino, Cheminots en Provence : des voix de la m√©moire aux voies de l'avenir (1830-2001), √Čd. La vie du rail, Paris, 2001, p. 37 et suiv. (ISBN 2-902808-95-X)
  • Fr√©d√©ric Toublanc, Roanne et sa r√©gion √† l'heure des trains du PLM, en 1991, Presses et √Čditions Ferroviaires[1]

Articles connexes

  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
Ce document provient de ¬ę Compagnie des chemins de fer de Paris %C3%A0 Lyon et %C3%A0 la M%C3%A9diterran%C3%A9e ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Compagnie des Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.