Compagnie Des Chemins De Fer Du Nord


Compagnie Des Chemins De Fer Du Nord

Compagnie des chemins de fer du Nord

Le dépôt de La Plaine au début du XXe siècle

Gare de Saint-Saëns - Locomotive 120 T.jpg


La compagnie des chemins de fer du Nord, compagnie française, a été créée le 20 septembre 1845 par le banquier James de Rothschild, Jean-Henri Hottinguer et Edward Blount. Elle faisait suite à la concession par l'État des lignes Paris-frontière belge par Lille et Valenciennes et des embranchements vers Dunkerque et Calais le 10 septembre 1845.

Créée pour assurer le trafic vers la région Nord en particulier vers les régions minières, la Belgique et la Grande-Bretagne, la première ligne joindra, dès 1846, Paris à Douai et Lille.

Le réseau sera vite étendu vers Valenciennes, Gand, Amiens et Boulogne par absorption des autres compagnies présentes dans la région (Picardie et Flandres, Nord-Est, Lille à Béthune, Lille à Valenciennes, etc.) :

  • la Compagnie du chemin de fer de Creil à Saint-Quentin, créée le 24 avril 1846 par les mêmes actionnaires plus Mr Laffitte, le 1er avril 1847
  • la Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne, créée le 29 mai 1845 par Mr Blount et Mr Laffitte, le 19 février 1852
  • à suivre!

Rapidement, le réseau Nord sera l’un des plus denses et des plus actifs en France et la compagnie fut reconnue comme ayant un des meilleurs bureaux d'études du matériel.

Au même titre que pour la Compagnie de l'Est, Une filiale sera créé en Belgique, sous le nom de "Compagnie du Nord Belge". Elle exploitera notamment les lignes Liège - Namur (actuelle ligne 125 belge) et Namur - Dinant - Givet (ligne 154)

Ses locomotives à vapeur furent d'abord d'un vert éclatant à filets rouges puis reçurent la fameuse livrée « chocolat » à filets jaunes.


Le matériel roulant

Locomotive système Petiet,à 4 cylindres et 2 essieus moteurs
Locomotive type 140, construite par Cail en tête d'un train de voyageur en gare de Paris Nord


À l'origine de la compagnie, le matériel se composait de locomotives livrées au Nord et du matériel acquis auprès des autres compagnies, lors des fusions. Il s'en est suivi un nombre important de séries de machines très diverses.

On peut classer ces machines en deux catégories :

  • les machines de vitesse pour trains de voyageurs.
    • elles avaient des roues de grand diamètre et elle tiraient des trains légers, généralement ces machines étaient du type 120 ou 021
  • les machines pour trains de marchandises.
    • elles possédaient trois essieux moteurs au minimum, et des roues de faible diamètre, ces machines étaient du type 030.

Comme pour tous le parc des grands réseaux,au début du 20 ème sciècle

  • les 120 seront transformées en 220
  • les 030 en 040 puis en 140,


Sections de chemins de fer de campagne

Article détaillé : Chemin de fer militaire (France).

Pour organiser ses transports et les constructions et exploitations de lignes militaires , le ministère de la Guerre avait une direction dénommée : Direction des Chemins de fer de Campagne (D.C.F.C.). Le personnel des sections technique d'ouvriers de Chemins de fer de Campagne était recruté dans le personnel des réseaux, parmi les ingénieurs, employés et ouvriers au service des grandes compagnies et du réseau de l'État, soit volontaires, soit assujettis au service militaire par la loi de recrutement était réparti en dix sections

  • 5e section: Nord.
  • 8e : Est, État et Nord.


  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
Ce document provient de « Compagnie des chemins de fer du Nord ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Compagnie Des Chemins De Fer Du Nord de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.