Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines

ï»ż
Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines

Saint-Quentin-en-Yvelines

Saint-Quentin-en-Yvelines
CommunautĂ© d’agglomĂ©ration

Montigny le Bx Place Pompidou-Théatre.jpg

Administration
Pays France
RĂ©gion Île-de-France
DĂ©partement Yvelines
Date de création 1er janvier 2004
Président Robert Cadalbert
Budget 350 millions d'euros
Site internet www.saint-quentin-en-yvelines.fr
SiĂšge Montigny-le-Bretonneux
Statistiques
Superficie 67,42 kmÂČ
Population 146 573 hab. (2006)
DensitĂ© 2 174 hab./kmÂČ
Subdivisions
Communes 7

Saint-Quentin-en-Yvelines est une communautĂ© d'agglomĂ©ration de France, dans le dĂ©partement des Yvelines, Ă  l’ouest de Versailles. Elle doit son nom Ă  un lieu-dit, l’Étang de Saint-Quentin, dont le site fut choisi pour devenir le centre d’une ville nouvelle. Selon le recensement de 2006, l’agglomĂ©ration avait 146 573 habitants pour une superficie de 6 742 hectares, soit une densitĂ© de 2 174 hab./kmÂČ.

Son dĂ©veloppement a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© par l'État, dans le cadre de la rĂ©glementation des villes nouvelles, grĂące au « Syndicat d'agglomĂ©ration nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines Â» (SAN). ConformĂ©ment Ă  la loi ChevĂšnement, le SAN s'est transformĂ© en communautĂ© d'agglomĂ©ration en 2003, l'amĂ©nagement de la ville nouvelle Ă©tant considĂ©rĂ© comme achevĂ©.

Sommaire

Histoire

Dans les annĂ©es 1960, pour faire face au dĂ©veloppement rapide de l’agglomĂ©ration parisienne, le gouvernement dĂ©cida de la maĂźtriser et de l’équilibrer en crĂ©ant plusieurs villes nouvelles autour de Paris.

La mise au point du premier SchĂ©ma Directeur d’AmĂ©nagement et d’Urbanisme de la RĂ©gion Parisienne (SDAURP) a Ă©tĂ© confiĂ©e Ă  Paul Delouvrier, dĂ©lĂ©guĂ© gĂ©nĂ©ral au District de la RĂ©gion de Paris de 1961 Ă  1969, qui a Ă©tĂ© Ă  ce titre considĂ©rĂ© comme le pĂšre des villes nouvelles.

À l’ouest de Paris, le choix se porta sur le site de Saint-Quentin, Ă  l’époque trĂšs peu urbanisĂ©, hormis la petite ville de Trappes.

L'hĂŽtel de ville de Magny-les-Hameaux

DĂ©cidĂ©e dĂšs 1965, l’implantation de la ville nouvelle se fera en plusieurs Ă©tapes :

Le territoire communautaire

GĂ©ographie

Saint-Quentin-en-Yvelines est située à 20 km au sud-ouest de Paris. C'est le second pÎle économique de l'ouest parisien.

Il se trouve dans le secteur dit du Plateau de Saclay, identifiĂ© au SDRIF en 1994 comme un site stratĂ©gique et un centre d’envergure europĂ©enne, que le Contrat de plan État-rĂ©gion 2000-2006 a qualifiĂ© de territoire prioritaire.

Cet espace, qui s’étend de Massy, Ă  Saint-Quentin-en-Yvelines et Versailles, en englobant le plateau de Saclay, est destinĂ© Ă  devenir le moteur d’un nouveau dĂ©veloppement Ă©conomique en vue de faire jeu Ă©gal avec les plus grandes technopoles mondiales. L'État envisage donc d'y crĂ©er une opĂ©ration d'intĂ©rĂȘt national, et a organisĂ© une mission de prĂ©figuration de l'OpĂ©ration d'IntĂ©rĂȘt National de Massy Palaiseau Saclay Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

Composition

Saint-Quentin-en-Yvelines regroupe sept communes (population municipale, c'est-Ă -dire sans double compte, en 2006) :

Population

Du fait de l’implantation de la ville nouvelle, la population regroupĂ©e des sept communes a Ă©tĂ© multipliĂ©e par 10 en quarante ans, comme le montre le tableau ci-dessous.

Évolution dĂ©mographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
15 118 24 866 49 777 93 906 128 663 142 737 146 573

La plus peuplĂ©e des communes, Montigny-le-Bretonneux, comprend la partie la plus centrale de la ville nouvelle. La seule commune dĂ©jĂ  urbanisĂ©e avant l’implantation de la ville nouvelle Ă©tait Trappes, qui regroupait les deux tiers de la population Ă  l’origine, mais n’en reprĂ©sente plus que 20 %, sa croissance ayant Ă©tĂ© beaucoup moins forte que celle de ses voisines.

La population active s'Ă©lĂšve Ă  73 086 actifs ayant un emploi selon le recensement INSEE de 2006.

Activité économique

La CommunautĂ© compte 5 490 entreprises et 105 922 emplois, soit 1,23 emplois pour 1 adulte rĂ©sident. Le territoire est attractif, puisque l'emploi s'est dĂ©veloppĂ© de 89 % entre 1989 et 2000, avec 35 000 emplois supplĂ©mentaires et + 135 % d'Ă©tablissements implantĂ©s sur la pĂ©riode. En trente ans, Saint-Quentin-en-Yvelines est devenue le deuxiĂšme pĂŽle Ă©conomique de l’ouest parisien.

Les principales entreprises du territoire communautaire sont les suivantes :

  • ingĂ©nierie : Areva NC (SGN), Groupe Bouygues, SAIPEM, Millipore, Eurisys

  • hautes technologies : ThalĂšs, Snecma Services, Nortel Networks France, Waters France

  • services : Sodexho, Amazon, Hertz, CrĂ©dit Agricole-Indosuez

  • Technocentre Renault, BMW France, Fiat Auto France, Nissan France, ValĂ©o


Administration

SiĂšge

Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines

Avenue des IV Pavés du Roy

78180 Montigny-le-Bretonneux

Les Ă©lus

Le président de la communauté d'agglomération est Robert Cadalbert.

Il est assisté d'un bureau de 12 membres, élus comme lui par le Conseil communautaire constitué de 42 membres, qui sont des conseillers municipaux désignés proportionnellement par les Conseils municipaux des 7 villes constituant l'agglomération[1].

Les membres du bureau, pour le mandat 2008-2014, sont :

  • Robert Cadalbert (Guyancourt), prĂ©sident de la communautĂ© d'agglomĂ©ration,
  • Jacques Lollioz (Magny-les-Hameaux), 1er vice-prĂ©sident chargĂ© du suivi des dossiers de la commune de Magny-les-Hameaux, prĂ©sident de la Commission Urbanisme-Foncier-Programmation,
  • Pierre Sellincourt (La VerriĂšre), 2e vice-prĂ©sident chargĂ© du suivi des dossiers de la commune de La VerriĂšre, prĂ©sident de la Commission Culture,
  • Christine Vilain (Trappes), 3e vice-prĂ©sidente chargĂ© du suivi des dossiers de la commune de Trappes, prĂ©sidente de la Commission Emploi-Insertion-PrĂ©vention,
  • François DelignĂ©, (Guyancourt), 4e vice-prĂ©sident, prĂ©sident de la Commission Affaires Economiques,
  • Michel Laugier, (Montigny-le-Bretonneux), 5e vice-prĂ©sident chargĂ© du suivi des dossiers de la commune de Montigny-le-Bretonneux, prĂ©sident de la Commission Transport-DĂ©placements,
  • GĂ©rald Favier (Élancourt), 6e vice-prĂ©sident chargĂ© du suivi des dossiers de la commune d'Élancourt, prĂ©sident de la commission SĂ©curitĂ© des Infrastructures et des bĂątiments communautaires
  • Alexis Biette, (Voisins-le-Bretonneux), 7e vice-prĂ©sident chargĂ© du suivi des dossiers de la commune de Voisins-le-Bretonneux, prĂ©sident de la commission Nouvelles Technologies,
  • Yves Macheboeuf (Guyancourt), 8e vice-prĂ©sident chargĂ© du suivi des dossiers de la commune de Guyancourt, prĂ©sident de la Commission Communication et Grands projets,
  • Sylvie MĂ©rillon (Trappes), 9e vice-prĂ©sident, prĂ©sident de la Commission Affaires Scolaires et universitaires,
  • Alain Hajjaj (La VerriĂšre), 10e vice-prĂ©sident, prĂ©sident de la Commission DĂ©veloppement Durable et CoopĂ©ration DĂ©centralisĂ©e,
  • RenĂ© Bisch, (Magny-les-Hameaux), 11e vice-prĂ©sident, prĂ©sident de la Commission Travaux,
  • Bernard Tabarie, (Guyancourt), 12e vice-prĂ©sident, prĂ©sident de la Commission des Finances,
  • IrĂšne Moulin, (Trappes), Vice-prĂ©sidente spĂ©ciale, prĂ©sidente de la Commission Affaires Sociales.
Liste présidents successifs de Saint-Quentin-en-Yvelines[2],[3]
Période Identité Parti Qualité
1998 Robert Cadalbert PS Conseiller municipal de Guyancourt et conseiller régional
1989 1998 Roland Nadaus PS Maire de Guyancourt
1983 1989 Dominique Raimbault PS Conseiller municipal de Montigny-le-Bretonneux
1980 1983 Alain Le Vot PC Maire de Magny-les-Hameaux
1977 1980 Mario Urbanet PC Maire-adjoint de Trappes
1973 1977 Roland Obel PC Maire de Magny-les-Hameaux
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Compétences

Les compĂ©tences de la CommunautĂ© d'agglomĂ©ration, reprises pour la plupart de l'ancien Syndicat d'agglomĂ©ration nouvelle, sont les suivantes :

  • Le dĂ©veloppement Ă©conomique, l'amĂ©nagement et l'urbanisation de l'espace communautaire.
  • L'Ă©quilibre social de l'habitat, la politique de la ville, la santĂ© et la prĂ©vention, l'action sociale.
  • La gestion des grands rĂ©seaux : voirie, parkings, Ă©clairage et feux tricolores, assainissement et eau potable, espaces verts, transports en commun.
  • La gestion d'Ă©quipements culturels : Le Prisme, le MusĂ©e de la ville, le rĂ©seau des mĂ©diathĂšques, la Maison de la poĂ©sie, la Maison de l'environnement, des sciences et du dĂ©veloppement durable.
  • Les actions et initiatives en faveur du sport, de la culture, de l'Ă©ducation et de la vie associative.

Budget

La ressource fiscale de Saint-Quentin-en-Yvelines est constituĂ©e par la taxe professionnelle unique l'un des 4 impĂŽts directs locaux . Alors que les communes membres de la communautĂ© d'agglomĂ©ration perçoivent les trois autres impots : la taxe fonciĂšre sur les propriĂ©tĂ©s bĂąties, la taxe fonciĂšre sur les propriĂ©tĂ©s non bĂąties et la taxe d'habitation.

Le budget de la Communauté d'agglomération est de l'ordre de 350 millions d'euros.

Principales réalisations

Transports en commun

L'agglomĂ©ration dispose un rĂ©seau d'assez bonne facture, comprenant :

Plusieurs projets devraient encore apporter des amĂ©liorations :

  • Le SDRIF arrĂȘtĂ© en septembre 2008 situe en phase 1 (soit en principe au plus tard en 2013) un projet de prolongement du RER (C) jusqu'Ă  la gare de CoigniĂšres. Ce prolongement poursuit deux objectifs : accompagner le fort dĂ©veloppement de l'agglomĂ©ration en amĂ©liorant la desserte de La VerriĂšre, Elancourt, Trappes et de Maurepas), et maĂźtriser la frĂ©quentation (importante) de la gare de Saint-Quentin.
  • Le dĂ©partement des Yvelines dĂ©fend le prolongement du Transilien [U] jusqu'Ă  Rambouillet [4] (les seuls trains en provenance de Rambouillet qui desservent l'agglomĂ©ration sont actuellement ceux de la ligne [N]).
  • Par ailleurs, dans le cadre de l'OIN, il est envisagĂ© de crĂ©er d'ici 2013 un transport en commun en site propre pour connecter la gare de La VerriĂšre Ă  la gare de Trappes, en passant par Maurepas et Élancourt[5].
  • Enfin, un transport en commun en site propre doit ĂȘtre rĂ©alisĂ© entre St Quentin et Massy-Palaiseau.

Sites et monuments

Annonce d'une ville d'art et d'histoire.

Depuis juin 2006, Saint-Quentin a rejoint le cercle des Villes et Pays d’art et d’histoire (7 en Ile-de-France), attribuĂ© par le ministĂšre de la Culture. Elle devient ainsi la premiĂšre ville nouvelle mais aussi la premiĂšre ville de la seconde moitiĂ© du XXe siĂšcle Ă  recevoir ce label.

Principaux Ă©quipements

Cultures

  • ThĂ©Ăątre de Saint-Quentin-en-Yvelines : possĂšde 2 salles de spectacles (250 et 1000 places)
  • Le Prisme situĂ© sur la commune d'Elancourt, il dispose de 2 salles (590 et 140 places).
  • La Merise situĂ© Ă  Trappes, dispose d'1 salle de 1000 places.
  • L'Estaminet situĂ© sur la commune de Magny les Hameaux, accueille 1 salle de 120 places, 1 cafĂ© culture et Ă©galement 3 studios de rĂ©pĂ©tition.
  • La ferme Decauville situĂ©e Ă  Voisins le Bretonneux, elle comporte deux salles d'expositions (peinture et sculpture), un club de billard, une salle de spectacle, la salle « de la Tour Â», la mĂ©diathĂšque Antoine de Saint-ExupĂ©ry, une cour, un jardin et un espace musical avec studios de rĂ©pĂ©titions.
  • La ferme de Bel-Ébat Ă  Guyancourt a une salle de 350 places assises.
Article dĂ©taillĂ© : Art urbain Ă  Guyancourt.

Musées et Monuments

BibliothĂšques

  • Le rĂ©seau des mĂ©diathĂšques de Saint-Quentin-en-Yvelines regroupe l’ensemble des Ă©quipements de lecture publique de la ville nouvelle soit 7 mĂ©diathĂšques, 1 Bibliobus et 3 Centres de Ressources Lecture. Il compte aujourd'hui un peu plus de 63 500 adhĂ©rents et quelque 542 000 documents tous supports confondus.

Sports, Nature et Loisirs

  • la Base de plein air et de loisirs : elle offre une superficie de 600 hectares dont un plan d'eau de 120 hectares. On y trouve un parcours d'eau vive unique en Europe, une plage de sable fin de 5000mÂČ dĂ©diĂ©e Ă  la baignade, et un tĂ©lĂ©ski nautique. La base est aussi dotĂ©e d'un golf, d'un centre Ă©questre et d'un ponney club. Elle abrite en outre 90 hectares de rĂ©serve naturelle classĂ©e Natura 2000.
  • Golf National de Saint Quentin en Yvelines : crĂ©e en 1990 par la FĂ©dĂ©ration française de golf, il reçoit chaque annĂ©e l'Open de France. Il possĂšde trois parcours, dont un parcours de 18 trous de haute compĂ©tition qui en fait le premier stade de golf en Europe.

Cinémas

  • UGC CinĂ© CitĂ© SQY Ouest (Montigny-le-Bretonneux)
  • CinĂ© 7 (Elancourt)
  • CinĂ©ma Jean-Renoir-Grenier Ă  sel (Trappes)
  • Salle Jacques-Brel (Montigny-le-Bretonneux)

Commerces

  • L'Espace Saint Quentin qui regroupe 120 magasins.
  • Sqy Ouest surface de 40 000mÂČ dĂ©diĂ© aux divertissements, les loisirs et le bien-ĂȘtre. Il dispose de 60 boutiques, un bowling, 16 salles de cinĂ©mas et 11 restaurants.

Enseignement

Jardin et bĂątiment universitaire

Elle dispose de:

  • 4 UnitĂ©s de Formation et de Recherche :

UFR des Sciences à Versailles. UFR des Sciences Sociales et des Humanités à Saint-Quentin-en-Yvelines. UFR des Sciences Juridiques et Politiques à Saint-Quentin-en-Yvelines. UFR de Médecine "Paris Ile-de-France ouest" à Saint-Quentin-en-Yvelines.

  • 2 Instituts Universitaires de Technologie (IUT), comportant 9 DĂ©partements :

IUT de VĂ©lizy (Ă  Velizy et Rambouillet). IUT de Mantes-en-Yvelines Ă  Mantes-la-Jolie.

  • 1 Ecole interne d'IngĂ©nieurs en Informatique et MĂ©catronique.
  • L’Institut des Sciences et Techniques des Yvelines (ISTY) Ă  Versailles et Ă  Mantes-la-Ville
  • 1 Observatoire des Sciences de l'Univers.
  • L’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL), fĂ©dĂ©ration de laboratoires dont la direction est Ă  Saint-Quentin-en-Yvelines.

Depuis la rentrée 2006, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d'Industrie de Versailles, l'UVSQ a ouvert un Centre de Formation d'Apprentis (CFA).

MĂ©dias

  • TĂ©lĂ©vision locale, TVFIL78 est diffusĂ©e sur le cable dans l'agglomĂ©ration de Saint-Quentin-en-Yvelines dans les Yvelines et sur Orange Ile-de-France Ouest.
  • Radio locale ,TRIANGLE FM 98.4, la radio du grand ouest francilien: ActualitĂ©s locales. Yvelines (78).
  • Radio locale , MARMITE FM 88.4, une radio locale associative diffusĂ©e sur Trappes et 30 km Ă  ses alentours.
  • Quotidien Le Parisien Yvelines ,presse Ă©crite ,info.locale.

ÉvĂšnements et festivitĂ©s

  • Polar dans la ville, Ă©vĂšnement culturel majeur de Saint-Quentin-en-Yvelines, il est incontestablement le rendez-vous des amateurs de polar de la rĂ©gion. Il a Ă©tĂ© initiĂ© par le Prisme en 1996. Il propose tout Ă  la fois des spectacles dans les bistrots et Ă  domicile, des expositions, des ateliers, des livres, des lectures, des films ou encore des rencontres d’auteurs autour du polar.
  • 'La Tour prend l'air, lancĂ© en 1999, La Tour prend l’air devient un des festivals musicaux incontournables d’Ile de France. Sur deux jours, 15 artistes, valeurs Ă©mergentes de la scĂšne musicale française, se produisent sur deux scĂšnes. Depuis 2002, la Tour prend l’air a son festival « off Â» qui ouvre de nombreuses scĂšnes ouvertes. (Espace culturel Decauville Ă  Voisins-le-Bretonneux)
  • Les Zicalizes, organisĂ© par l’association Zones d’Arts, Les Zicalizes est un festival 100% reggae, oĂč les diffĂ©rentes influences jamaĂŻcaines se mĂ©langent autour d’un poids lourd de la scĂšne reggae internationale. (Gymnase Chantal Mauduit Ă  Magny-les-Hameaux).
  • Banlieues’arts, festival des pratiques culturelles et artistiques en milieu scolaire, Banlieues’arts est initiĂ© par l’Association Culturelle de Trappes depuis 1992. Ce rendez-vous concerne aujourd’hui 5 des 7 communes saint-quentinoises (auxquelles viennent s’ajouter celles de Saint-Cyr-l’Ecole, de Rambouillet et du Mesnil-Saint-Denis).
  • Semaine des cultures urbaines, organisĂ©e par l'ACT, cette manifestation entend dĂ©voiler des Ɠuvres fulgurantes liĂ©es au mouvement hip-hop, autour du rap, du slam, du cirque et de la danse. Artistes, collectifs et associations contribuent Ă  dĂ©velopper tous ensemble une authentique « Loi des Ă©changes Â» en s'ouvrant Ă  toutes les formes artistiques. (salle du Grenier Ă  sel / La Merise Ă  Trappes)

Cultes

Catholique

  • L'Église Saint-Georges de Trappes Ă©difiĂ©e entre les IXe et XIIe siĂšcles, reconstruite de 1701 Ă  1703, seul subsiste le clocher, pourvu de quatre contreforts d'angles, qui a rĂ©sistĂ© aux bombardements du 1er juin 1944. La nef a Ă©tĂ© reconstruite en 1964.

Musulman

  • MosquĂ©e de Saint-Quentin-en-Yvelines situĂ©e sur la commune de Trappes .

Notes et références

Voir aussi

Diaporama de Saint-Quentin-en-Yvelines

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Lien externe

  • Portail des Yvelines Portail des Yvelines


Ce document provient de « Saint-Quentin-en-Yvelines ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-quentin-en-yvelines — CommunautĂ© d’agglomĂ©ration Administration Pays France RĂ©gion 
   WikipĂ©dia en Français

  • Saint Quentin en Yvelines — CommunautĂ© d’agglomĂ©ration Administration Pays France RĂ©gion 
   WikipĂ©dia en Français

  • Saint-Quentin-en-Yvelines — CommunautĂ© d agglomĂ©ration de Saint Quentin en Yvelines Yvelines (Île de France – Frankreich) GrĂŒndungsdatum 1. Januar 2004 Sitz Montigny le Bretonneux PrĂ€sident Robert Cadalbert Gemeinden 7 
   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Quentin-en-Yvelines — 48° 47â€Č 17″ N 2° 02â€Č 41″ E / 48.7881, 2.0446 
   WikipĂ©dia en Français

  • Saint-Quentin-en-Yvelines — is a communautĂ© d agglomĂ©ration in the French dĂ©partement of Yvelines. It is one of the original five villes nouvelles (new towns) of Paris and was named after the Saint Quentin Pond, which was chosen to become the town s centre. The town was… 
   Wikipedia

  • Gare de Saint-Quentin-en-Yvelines — Saint Quentin en Yvelines Montigny le Bretonneux Les quais. Localisation Pays France Commune Montigny le Bretonneux 
   WikipĂ©dia en Français

  • Operation d'Interet National de Massy Palaiseau Saclay Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines — OpĂ©ration d IntĂ©rĂȘt National de Massy Palaiseau Saclay Versailles Saint Quentin en Yvelines L opĂ©ration d intĂ©rĂȘt national de Massy Palaiseau Saclay Versailles Saint Quentin en Yvelines est un projet d opĂ©ration d intĂ©rĂȘt national (OIN) dont le… 
   WikipĂ©dia en Français

  • OpĂ©ration d'IntĂ©rĂȘt National de Massy Palaiseau Saclay Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines — L opĂ©ration d intĂ©rĂȘt national de Massy Palaiseau Saclay Versailles Saint Quentin en Yvelines est un projet d opĂ©ration d intĂ©rĂȘt national (OIN) dont le territoire s Ă©tendra sur 28 communes dans le sud ouest de l Île de France. Elle est associĂ©e… 
   WikipĂ©dia en Français

  • OpĂ©ration d'intĂ©rĂȘt national de massy palaiseau saclay versailles saint-quentin-en-yvelines — L opĂ©ration d intĂ©rĂȘt national de Massy Palaiseau Saclay Versailles Saint Quentin en Yvelines est un projet d opĂ©ration d intĂ©rĂȘt national (OIN) dont le territoire s Ă©tendra sur 28 communes dans le sud ouest de l Île de France. Elle est associĂ©e… 
   WikipĂ©dia en Français

  • OpĂ©ration d'intĂ©rĂȘt national de Massy Palaiseau Saclay Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines — L opĂ©ration d intĂ©rĂȘt national de Massy Palaiseau Saclay Versailles Saint Quentin en Yvelines est un projet d opĂ©ration d intĂ©rĂȘt national (OIN) dont le territoire s Ă©tendra sur 28 communes dans le sud ouest de l Île de France. Elle est associĂ©e… 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.